Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Samuel Eto'o décrypte l'actualité du football [Interview]

  -  
Copyright © africanews
Africanews

Football Africain

L'ancien international camerounais Samuel Eto'o Fils a regretté vendredi la décisiondes clubs français de retenir leurs joueurs convoques pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations , de crainte qu'ils ne leurs soient imposés un isolement à leur retour en raison de la Covid.

Eto'o Fils, se trouvait à Lyon où il a été fait Docteur Honoris Causa par le Groupe Ecole de commerce de Lyon , pour l’ensemble de ses œuvres dans son pays et en Afrique.

Nathalie Wakam, Africanews :

L'actualité en ce moment, concerne notamment le nouveau président de la Confédération africaine de football, Mr Motsepe le Sud-africain. Vous lui avez adressé vos félicitations. Est-il quelqu'un dont le football africain a besoin ? Que va-t'il apporter à votre avis?

Samuel Eto'o, Icône du football :

Ecoutez, cela fait seulement quelques jours. Le président est là. Laissons le travailler. Et puis vous verrez. Mais il est un amoureux du football, qui a travaillé dans son pays. Il a une équipe de football depuis plusieurs années qui fonctionne très bien. Maintenant, ce qu'il va apporter au niveau de notre continent reste à voir, mais nous lui souhaitons beaucoup de courage.

Nathalie Wakam, Africanews :

Il y a donc des équipes africaines qui seront front dans quelques jours. Il y a une espèce de polémique en ce moment sur la décision de certains clubs de ne pas "libérer" leurs joueurs pour se rendre dans leurs pays respectifs. Comment vous réagissez à cela?

Samuel Eto'o, Icône du football :

Je voudrais comprendre. Je pense que le véritable problème ne se situe pas en Afrique, le problème se situe plutôt en Europe maintenant, en souhaitant priver ses équipes nationales de leurs joueurs. Je dirais que si j'étais président d'une fédération, je prendrais des mesures qui ne permettront pas à ces joueurs de jouer en club. Mais comme je ne le suis pas et que je reste juste un amoureux du ballon, je regarde sans avoir beaucoup trop de force."

Face à cette situation, la fédération sénégalaise de football qui compte de nombreux joueurs en France, a demandé l''intervention de son homologue française, évoquant un vice de forme . les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN se tiendront du 26 au 30 mars.