Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

ACTING lance son rapport “African Gas 2021” et prévoit une croissance rapide des centrales à gaz en Afrique

ACTING lance son rapport “African Gas 2021” et prévoit une croissance rapide des centrales à gaz en Afrique

Le rapport inaugural d’ACTING offre la ressource la plus complète sur les tendances du marché du gaz naturel en Afrique subsaharienne ; L'Afrique sera témoin d'une localisation et d'une régionalisation du commerce du GNL grâce à l'AfCTFA et à des prix du gaz compétitifs ; La monétisation du gaz domestique entre dans une nouvelle ère de croissance en Afrique de l'Ouest et de l'Est, soutenue par un important ajout de capacité de production de gaz à l'électricité ; Le gaz africain entre dans une véritable décennie de diversification avec des développements de GNL à petite échelle (Nigéria, Afrique du Sud), de méthane de houille (Botswana, Afrique du Sud) et d'hélium (Tanzanie, Afrique du Sud) qui prennent forme.

La Coalition africaine pour le commerce et l’investissement dans le gaz naturel (ACTING) est heureuse d’annoncer la publication de son rapport inaugural « State of Play: African Gas », qui fournit la ressource la plus complète sur les marchés du gaz naturel de l’Afrique subsaharienne.

Alors que plusieurs pays africains cherchent à augmenter la consommation et la monétisation du gaz naturel dans leurs économies, le rapport d’ACTING souligne que le continent reste l'un des plus faibles consommateurs de gaz au monde. Les faibles taux de pénétration du gaz en Afrique subsaharienne contrastent avec les vastes réserves de gaz naturel trouvées onshore et offshore du Sénégal jusqu’au Mozambique et dont le développement pourrait sortir des millions de personnes de la pauvreté et fournir les ressources dont le continent a besoin pour s'industrialiser.

En rassemblant plusieurs ensembles de données dans une seule ressource, le rapport « State of Play: African Gas » d’ACTING combine les informations les plus récentes et les plus précises sur les marchés du gaz en Afrique subsaharienne. Il révèle notamment que la croissance de la consommation et de la production de gaz naturel en Afrique devrait être l’une des plus rapides au monde jusqu'en 2040 grâce à de nouveaux projets de GNL et à un fort soutien politique pour la consommation de gaz naturel dans les industries, les transports et l’électricité. Il présente de véritables réussites dans la monétisation du gaz domestique en Côte d'Ivoire, au Cameroun et en Tanzanie, et révèle la véritable diversité des expériences gazières africaines avec le gaz associé et non associé, le GNL, le GPL, le méthane, le méthane de houille, l'hélium et l'hydrogène.

« Un examen approfondi de la dynamique du gaz naturel à travers le sous-continent montre la diversité de l’expérience de chaque pays avec le gaz naturel et l’énorme potentiel de régionalisation et de coopération gazière transfrontalière. Le gaz naturel a le potentiel d'être un véritable catalyseur de la reprise économique après post-Covid-19 et de soutenir la transition énergétique de l'Afrique, et cette plateforme permettra de débloquer de nouveaux investissements et, à terme, de créer des emplois », a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l'énergie.

L’une des principales constatations du rapport est la croissance à venir de la capacité de production d’électricité à partir du gaz en Afrique subsaharienne. ACTING s'attend à une croissance de 55% de la production thermique au gaz et connectée au réseau d'ici 2025 grâce à des projets greenfield et brownfield et à la conversion des centrales au charbon et au diesel au Sénégal et en Afrique du Sud. L'Afrique de l'Ouest est la région qui devrait connaître le plus grand ajout de capacité de ‘gas-to-power’ d'ici 2025, avec au moins 750 MW au Sénégal, 643 MW en Côte d'Ivoire, 450 MW au Nigéria, 200 MW au Ghana, 150 MW au Bénin et 65 MW au Togo.

« Le rapport inaugural d'ACTING jette les bases du type de travail et de recherche que la Coalition souhaite développer avec ses partenaires institutionnels et industriels », a déclaré Mickael Vogel, directeur chez Hawilti et coordinateur d'ACTING. « Les informations et les données sur les marchés du gaz en Afrique subsaharienne sont extrêmement rares, ce qui affecte négativement la capacité des investisseurs et des développeurs à conclure des accords appropriés et à prendre des décisions éclairées. Le moment est venu pour toutes les parties prenantes de se rassembler et de bâtir le type de confiance dont le marché a besoin pour profiter au continent dans son ensemble. »

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Contact presse :
Mickael Vogel
Coordinateur, ACTING
mickael@actingas.org

Pour des mises à jour régulières, suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Twitter : @actinggas
LinkedIn : African Coalition for Trade & Investment in Natural Gas
Chaîne Hawilti : Le Gaz en Afrique

À propos d'ACTING :
La Coalition africaine pour le commerce et l'investissement dans le gaz naturel (ACTING) est une initiative conjointe et à but non lucratif de Hawilti et de la Chambre africaine de l'énergie pour soutenir le développement d'une solide chaîne d’approvisionnement du gaz naturel à travers le continent africain. ACTING rassemble des experts, des cadres et des décideurs politiques de premier plan autour de questions clés relatives au gaz naturel en Afrique, depuis l'exploration et la production en amont, les infrastructures intermédiaires, la monétisation en aval et le gas-to-power.

ACTING se concentre sur tous les avantages qu'une adoption plus large du gaz naturel peut apporter aux Africains, en particulier lorsqu'il s'agit de garantir l'accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous. La Coalition croit en la promotion de pratiques commerciales transparentes et en l'adoption de normes de gouvernance environnementale, sociale et d'entreprise saines pour promouvoir les investissements à travers la chaîne d’approvisionnement du gaz en Afrique. En collectant et en partageant des informations et des données, la Coalition cherche à soutenir un large éventail d'industries gazières, y compris le gaz naturel liquéfié (GNL), le gaz de pétrole liquéfié (GPL), le gaz naturel comprimé (CNG), le gaz naturel canalisé (PNG), le gas-to-power et hydrogène.

À propos de la Chambre africaine de l'énergie :
Déterminée à promouvoir la croissance du secteur énergétique africain, la Chambre africaine de l'énergie (www.EnergyChamber.org) encourage la collaboration entre les entreprises et les gouvernements et joue un rôle de premier plan dans l'élaboration des politiques, le partage des meilleures pratiques et l'utilisation des ressources naturelles pour créer de la valeur locale. La Chambre africaine de l'énergie est la seule institution panafricaine à but non lucratif qui milite pour une meilleure utilisation des ressources naturelles africaines pour créer des emplois et œuvrer pour une prospérité partagée.

À propos de Hawilti Ltd :
Hawilti Ltd (www.Hawilti.com) est une société de recherche en investissement et et sur le développement durable qui gère l’application Hawilti, la plate-forme d’investissement énergétique la plus complète d’Afrique. L'entreprise travaille notamment avec des entreprises publiques et privées sur la divulgation et la distribution d'informations de type ESG clés afin de rendre les marchés africains plus transparents et compétitifs au niveau mondial. Au sein d'un espace numérique unique, Hawilti offre les ressources les plus complètes sur l'énergie africaine, permettant à ses utilisateurs d'obtenir les dernières informations sur les marchés africains, de suivre les projets en cours et à venir et de développer des analyses sectorielles solides sur la concurrence et les tendances du marché.


Media files
African Energy Chamber
Télécharger le logo

ACTING Launches African Gas 2021 Report, Forecasts Rapid Growth of Gas-to-Power
African Energy Chamber
Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.