Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Le blogueur de Guinée équatoriale s’efforce à remplir ses obligations professionnelles dans le cadre du « Projet King » avec Jose Villajero (NJ Ayuk)

Le blogueur de Guinée équatoriale s’efforce à remplir ses obligations professionnelles dans le cadre du « Projet King » avec Jose Villajero (NJ Ayuk)

NJ Ayuk, PDG, Centurion Law Group (www.CenturionLG.com)

Dans les années 60, le sénateur McCarthy a ruiné la vie d’innocents. Les critiques du maccarthysme, et du sénateur McCarthy en particulier, sont triples. Premièrement, il a ruiné la réputation et la vie de nombreuses personnes innocentes en les accusant sans preuves crédibles. Deuxièmement, il a utilisé des accusations de sympathies communistes pour contre-attaquer quiconque critiquait ses méthodes. Troisièmement, il a plaidé contre la liberté d'expression parce qu'une grande partie de sa rhétorique supposait que toute discussion des idées sous-jacentes au communisme était dangereuse et non américaine.

Venons-en maintenant au jour d’aujourd’hui. Le commissaire de police espagnol actuellement emprisonné, Jose Manuel Villarejo, a eu son premier aperçu de l'activité policière lorsqu'il a été recruté comme agent de police pendant la sale guerre entre l'État espagnol et le groupe terroriste ETA.

Il est devenu un agent de renseignement infiltré, acquérant malheureusement également des compétences d'extorsion et de chantage qui l'ont finalement conduit en prison en 2017.

Dans une logique de s’enrichir rapidement, il a fixé son radar sur la Guinée équatoriale et a obtenu un contrat de 5,3 millions d'euros pour déterrer de la saleté, créer de fausses histoires, de faux crimes et dénigrer Gabriel Mbaga Obiang Lima et toute personne perçue comme lui étant associé.

Comme l’écrivait auparavant Dave Uwakwe, en 1995, Villarejo faisait partie d’un groupe d’agents chargés de produire un rapport visant à discréditer le juge Baltasar Garzón, qui enquêtait sur les allégations selon lesquelles le gouvernement avait commis des exécutions extrajudiciaires au Pays basque dans les années 80. Dans le rapport Veritas qui en a résulté, et qui a été divulgué à la presse, Garzón a été accusé d'avoir assisté à des orgies où il consommait de la cocaïne, du caviar et du champagne tout en ayant des relations sexuelles avec deux ou trois femmes à la fois. Dans une interview en 2017, Villarejo a admis qu'il faisait partie de l'équipe sélectionnée pour vérifier les informations du dossier.

Selon Joaquín Vidal, le directeur de moncloa.com « Il (Jose Villarejo) enregistrait absolument tout – tous ses appels téléphoniques et réunions – nous savons donc que c'est une énorme archive.» M. Vidal dirige une publication en ligne qui a publié plusieurs des enregistrements de M. Villarejo sans expliquer exactement comment ils les ont obtenus. Cela a vraiment inquiété les collaborateurs de Jose Villarejo comme Delfin Mocache Masoko et OCCRP. Ils ont participé à la campagne de dénigrement.

Ce qui a été étonnant pour beaucoup, c'est que ce flic corrompu, M. Villarejo, a secrètement enregistré ses nombreuses transactions. Pendant sa détention, des extraits de son travail et de ses conversations ont fait surface dans de nombreux médias espagnols. Cela inclut, mais sans s'y limiter, son contrat de 5,3 millions d'euros avec le désormais célèbre rapport intitulé « Project King » en Guinée équatoriale. Les publications récentes de Delfin Mocache Masoko et de l’OCCRP reflètent bon nombre des mensonges fabriqués par le « Project King » de Jose Villarejo qui ont conduit Villarejo dans une prison espagnole.

Selon les procureurs espagnols, les actions criminelles effroyables dans cette affaire ont révélé leur manque d'intégrité et de cupidité. Tout simplement, il a trahi ses frères et sœurs des forces de l'ordre.

Les Africains doivent exprimer leur profonde gratitude à la justice espagnole, mais doivent également les exhorter à ne pas s'arrêter là et à prendre toutes les mesures légales pour éradiquer l'injustice et la corruption de l'un de ses policiers et associés reconnus corrompus.

Les actions de Delfin Mocache Masoko en prenant de l'argent et en travaillant avec Jose Villajero doivent être condamnées. Ce n'était pas une simple erreur. C'était la fabrication de preuves. Il s'agissait de faux documents. Il a une histoire de faire cela, y compris des histoires de plagiat.

Nous sommes en désaccord avec quiconque pense que la collaboration de Delfin Mocache Masoko, Jose Villarejo et OCCRP contre Gabriel Mbaga Obiang Lima n'était qu'une simple coïncidence. Leur travail et leur pratique consistant à utiliser des documents frauduleux pour créer une campagne de dénigrement ne sont pas une coïncidence. C'était prémédiqué et bien exécuté. Ils sont maintenant embarrassés et désolés parce qu'ils se sont fait prendre et que justice leur vient rapidement. Ils se sont fait exploser.

Dans un discours émouvant à l'occasion de la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste, le Dr Charlotte Knobloch, ancienne présidente du Conseil central des Juifs d'Allemagne, a déclaré à la chambre basse du parlement allemand (Bundestag) que les extrémistes et les théoriciens du complot s'étaient à nouveau attaqués aux valeurs européennes libérales. «Nous ne devons pas oublier un seul jour à quel point les précieuses réalisations des 76 dernières années sont fragiles depuis la libération du camp d'extermination d'Auschwitz le 27 janvier 1945.»

Alors que le monde se souvient des victimes de l'Holocauste nazi, «Nous ne pouvons plus jamais être silencieux» quand nous restons silencieux sur les mensonges, les théories du complot et les fausses déclarations, la haine, l'antisémitisme et le racisme reviennent. “Pendant des mois, des théories du complot à tendance antisémite ont été délibérément remuées dans le débat sur les coronavirus”, a déclaré le président du Conseil, Josef Schuster, au quotidien allemand Bild. «Si, par exemple, les Rothschild sont blâmés pour la pandémie, alors c'est un synonyme de Juifs», a déclaré Shuster.

Le travail de Delfin Mocache Masoko, Jose Villarejo et OCCRP et leurs conspirations sont exactement ce qu'il faut condamner. S'ils sont autorisés à se fâcher contre la vérité en ce qui concerne l'Afrique et les Africains, cela ouvrira la voie à plusieurs centaines d'années de racisme, d'exploitation et de soumission. Cette génération d'Africains doit riposter. La vérité peut être plus étrange que la fiction, les citoyens attendent et méritent que ceux qui sont en public les servent honnêtement et conformément à la loi. Ne pas le faire érode la confiance du public dans le gouvernement et la société civile.

Distribué par APO Group pour Centurion Law Group.

Media files
Centurion Law Group
Télécharger le logo

Equatorial Guinea Blogger pushes to fulfill work obligations under “Project King” with Jose Villajero (NJ Ayuk)
Centurion Law Group

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.