Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Plus de 100 000 personnes ont été déracinées par un regain de violence dans la région du Darfour au Soudan

Plus de 100 000 personnes ont été déracinées par un regain de violence dans la région du Darfour au Soudan

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est préoccupé par les récentes violences dans la région du Darfour au Soudan, qui ont poussé des milliers de personnes à fuir leurs foyers en quête de sécurité – y compris à travers la frontière pour rejoindre le Tchad.

Les affrontements intercommunautaires, qui ont commencé le 15 janvier dans le Darfour-Ouest, se sont étendus au Darfour-Sud le lendemain et ont causé la mort de 250 personnes – dont trois travailleurs humanitaires. Par ailleurs, plus de 100 000 personnes ont été forcées de fuir leurs foyers.

Parmi les personnes nouvellement déracinées, quelque 3500 Soudanais sont arrivés dans la province de Ouaddaï, à l’est du Tchad. Ces réfugiés – dont la majorité sont des femmes et des enfants – se trouvent désormais dans quatre endroits reculés et dépourvus de services essentiels ou d’infrastructures publiques, où ils s’abritent sous des arbres.

En raison de la pandémie de Covid-19, les autorités locales tchadiennes dirigent les nouveaux arrivants vers un site de transit, où ils seront placés en quarantaine avant d’être transférés dans un camp de réfugiés existant, plus loin de la frontière. Le HCR achemine d’urgence des articles de secours dans la région pour répondre à leurs besoins. Avant cette toute dernière série d’affrontements, le Tchad accueillait déjà plus de 360 000 réfugiés soudanais.

Au Soudan, le HCR mobilise des ressources dans le cadre d’une réponse inter-agences pour aider les personnes affectées par les affrontements. Le HCR a pré-positionné des abris d’urgence et d’autres articles de secours tels que des couvertures, qui seront rapidement distribués dès que la situation sécuritaire le permettra.


Distribué par APO Group pour United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR).

Media files
United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)
Télécharger le logo

© UNHCR/Aristophane Ngargoune | Fifty-three-year-old refugee and widow, Aziza Adam Saleh, from Darfur, Sudan, kneels outside a small makeshift shelter in Ardebe, Chad, January 2020.
United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.