Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

La MINUSCA condamne la tentative d’asphyxie de Bangui par les groupes armés et leurs alliés politiques

La MINUSCA condamne la tentative d’asphyxie de Bangui par les groupes armés et leurs alliés politiques

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dénonce la tentative d’asphyxie de Bangui par la coalition de groupes armés formée d’anti-Balakas, du 3R, du MPC, de l’UPC, et leurs alliés politiques, dont l’ancien président François Bozizé, précisant qu’ils seront tenus responsables du drame social et humanitaire que pourrait subir la population centrafricaine.

« Les attaques contre les convois commerciaux par les anti-Balaka, le 3R, le MPC et l’UPC, et leurs alliés politiques dont l’ancien président Bozizé, pourraient rendre impossible la disponibilité et l’accessibilité aux biens alimentaires, aux médicaments et à d’autres produits essentiels au fonctionnement des services publics tels que les hôpitaux. Par conséquent, ces groupes armés et leurs alliés politiques sont responsables de violations graves du droit international humanitaire ainsi que des droits de l’homme consacrés dans les instruments internationaux et nationaux, notamment les Conventions de Genève de 1949 et la Constitution de la République centrafricaine », a déclaré le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire, la MINUSCA a condamné l’attaque de lundi contre un convoi commercial près de Zoukombo, dans la Nana-Mambere (ouest de la RCA), par des éléments des groupes armés coalisés « L’attaque a fait trois blessés parmi les chauffeurs de camions et qui sont actuellement soignés à l’hôpital de la Mission onusienne à Bouar », a indiqué le porte-parole. Il a dénoncé les attaques contre les convois commerciaux sur l’axe Bangui-Garoua Boulaï (frontière avec le Cameroun) et indiqué que leurs auteurs devront répondre de leurs actes.

De son côté, le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le Lieutenant-Colonel Abdoul-Aziz Fall, a souligné que « la Force a fait de la réouverture de l’axe Béloko-Bangui une priorité pour permettre la reprise des mouvements logistiques ». « La Force se tient prête – comme elle l’a fait pour les 90 camions bloqués à Bangui – à assurer la sécurité sur l’axe, en liaison avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines », a-t-il précisé, soulignant toutefois que la menace des groupes armés persiste.

Tout en énumérant les différentes actions menées sur différents fronts par les soldats de la paix, en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines, pour lutter contre le projet de déstabilisation des groupes armés coalisés, le porte-parole de la Force a remercié les populations de Bangui et de l’intérieur du pays “qui ont signalé la présence d’éléments armés”. “Ce cadre de collaboration nous permet d’être plus efficaces pour assurer leur protection”, a indiqué le Colonel Fall.

Pour sa part, le porte-parole de la Police de la MINUSCA, la Capitaine Mazalo Agba, a indiqué que la semaine écoulée a été marquée par plusieurs actions dont des opérations judiciaires dans le cadre des enquêtes liées aux agissements des groupes armés alliés : « Cinq combattants des groupes armés ont été interpellés dans la nuit du 15 au 16 janvier, au cours d’une opération de ratissage à Bangui, et mis à la disposition de la Section des recherches et investigations de la Gendarmerie. UNPOL a également assuré la sécurisation du transfèrement le 16 janvier par vol UN, de six détenus dont cinq en provenance de Grimari et un en provenance d’Obo. Ils ont tous été conduits à la Section de recherches et investigation », a noté la Capitaine Mazalo Agba. « Partout où ils sont présents, les policiers de la MINUSCA multiplient des patrouilles conjointes avec les FSI pour la sécurisation des populations. Dans le cadre de la police de proximité, ils interagissent avec la population en vue de la rassurer », a ajouté la porte-parole de la Police de la MINUSCA.

Lors de la conférence de presse, le porte-parole de la Mission a abordé l’hommage de la MINUSCA, ce mercredi, aux deux valeureux casques bleus de la MINUSCA, tombés sur le théâtre des opérations lors de combats contre les groupes armés alliés, il s’agit du Caporal-chef Prosper Ndikumana, du Burundi, mort le 13 janvier à Grimari et du Sergent Jean d’Amour Nsabimana, du Rwanda, décédé le 15 janvier au PK12, dans la périphérie de Bangui. La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies, Denise Brown, et le Commandant de la Force de la MINUSCA, Général Sidiki Traoré, en présence de l’Inspecteur général de l'Armée nationale centrafricaine, Général Bruno Leopold Izamo, et du Chef d’Etat-major des FACA, Général Zéphirin Mamadou, ont assisté à la cérémonie.

Lors de cette cérémonie d’hommage, Denise Brown a déclaré que ces soldats de la paix sont « tombés pour la protection des populations civiles centrafricaines ; tombés pour l’acheminement de l’aide humanitaire à travers le pays, en tout temps et en toutes conditions ; tombés pour la mise en œuvre effective de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation ; et tombés, enfin, pour permettre au peuple centrafricain de prendre en main son destin à travers la voix des urnes, dans l’exercice de leur devoir citoyen ».

Le porte-parole de la MINUSCA a également rappelé les déclarations du Secrétaire général et du Conseil de sécurité condamnant l’attaque qui a coûté la vie à deux casques bleus gabonais et marocain, le 18 janvier, près de Bangassou. Il a également annoncé que le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, qui a entamé mercredi les contacts auprès de pays membres permanents du Conseil de sécurité et des partenaires de la RCA, s’adressera jeudi 21 janvier au Conseil, lors d’une session sur la RCA. « Les membres du Conseil de sécurité réitèrent leur soutien total au Représentant spécial du Secrétaire général en RCA, Mankeur Ndiaye, et à la MINUSCA pour l’appui aux autorités et au peuple centrafricain dans leurs efforts pour une paix durable et la stabilité, conformément à la résolution 2552 », a-t-il précisé.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA).United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.