Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Football : La Confédération Africaine de Football (CAF) crée l’inégalité entre les candidats à la Présidence

Football : La Confédération Africaine de Football (CAF) crée l’inégalité entre les candidats à la Présidence

Alors que les ténèbres se sont abattues sur le président sortant de la Confédération Africaine de Football (CAF) Ahmad Ahmad, accusé de détournement de fonds et suspendu pour cinq ans par la FIFA, la course pour élire son successeur fait rage. Cinq candidats se bousculent pour s’installer dans le siège vide laissé par le Malgache. L’élection se déroulera le 12 mars prochain à Rabat, au Maroc, mais déjà la commission chargée de l’examen des candidatures est accusée d’avoir lourdement porté atteinte au principe d’égalité entre les candidats. Les raisons ?

La Commission de Gouvernance de la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est réunie au Caire les 5 et 6 janvier 2020, sur convocation de son Président Michel Kizito Brizoua-Bi, pour effectuer les contrôles d’éligibilité des candidats pour les postes de Président de la CAF. Cinq candidatures ont été officiellement enregistrées pour le poste de Président de la CAF. Aux termes de ses travaux, la commission a rendu publique une « Note d’information » indiquant que, parmi les cinq candidats à la Présidence, deux d’entre eux nécessitaient « des vérifications complémentaires… ».

« Leurs candidatures ont été jugées recevables. Cependant, la commission a estimé que des vérifications complémentaires sont nécessaires avant une décision finale. A cet effet, une audition de ces candidats sera organisée au Caire le 28 janvier 2021 », a expliqué la Commission de Gouvernance de la CAF.

Il s’agit du candidat mauritanien Ahmed Yahya, 44 ans, Homme d’affaires etv Président de Fédération Mauritanienne de football et du Sud-Africain Patrice Tlhopane Motsepe, 58 ans, Homme d’affaires et Président du Club Mamelodi Sundowns FC.

Cette « Note d’information » qui pointe du doigt Ahmed Yahya et Patrice Tlhopane Motsepe comme devant faire l’objet de « vérifications complémentaires » laisse à penser que ces deux candidats pourraient avoir quelque chose à se reprocher. En diffusant cette Note d’information, la Commission de Gouvernance de la CAF, censée garantir une parfaite égalité de traitement entre les candidats, a en fait créé la suspicion et à insinué qu’il pourrait y avoir un doute sur l’honnêteté, l’intégrité ou la moralité de ces deux candidats. La Commission de Gouvernance de la CAF a donc ainsi lourdement porté atteinte au principe d’égalité entre les candidats.

Cette situation a conduit de nombreux observateurs à s’interroger sur les motivations et l’impartialité de la Commission de Gouvernance de la CAF et de son Président, l’Ivoirien Michel Kizito Brizoua-Bi.

En effet, pendant que le Président Ivoirien de la Commission insinuait le doute sur la réputation d’Ahmed Yahya et de Patrice Tlhopane Motsepe, cette même commission validait, sans réserve cette fois, la candidature d’un autre Ivoirien, Jacques Bernard Daniel Anouma.

Or, un document circule depuis quelques jours sur WhatsApp… Il s’agit du CV du Président de la commission, Michel Kizito Brizoua-Bi, qui désigne Jacques Bernard Daniel Anouma comme l’une de ces références, c’est-à-dire comme personne à contacter.

Si Michel Kizito Brizoua-Bi mentionne Jacques Bernard Daniel Anouma comme référence dans son CV, cela signifie incontestablement que ces deux là son proche, voire très proche. Peut-être même un peu trop proche pour que l’un, Michel, soit chargé de l’examen de la candidature de l’autre, Jacques…

Et comme par hasard, la candidature de Jacques a été validée immédiatement par la commission présidée par Michel….

Pour de très nombreux observateurs, les candidatures d’Ahmed Yahya et de Patrice Tlhopane Motsepe représentent le changement et l’espoir d’une rupture avec des années de mauvaise gouvernance. La possibilité de voir enfin émerger une Confédération Africaine de Football au-dessus de tout soupçon.

Mais il semble que certains sont prêt à toutes les manipulations pour perpétuer le statu quo. Comme si Ahmad Ahmad était encore Président de la CAF…

http://Actuvision.com

Lire l'article : https://bit.ly/39xtRcW


Distribué par APO Group pour Actuvision.com.Actuvision.com
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.