Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - Côte d'Ivoire : L’apprentissage en ligne pour une meilleure réponse à la Covid-19 en Côte d'Ivoire

Coronavirus - Côte d'Ivoire : L’apprentissage en ligne pour une meilleure réponse à la Covid-19 en Côte d'Ivoire

Après l’annonce des premiers cas positifs de Covid 19 et l’isolement du grand Abidjan du reste du pays, les activités entre la capitale et les villes de l’intérieur du pays ont été suspendues. Il était devenu urgent d’équiper les travailleurs de la santé avec les connaissances nécessaires pour une prise en charge efficace de la maladie. L’OMS y a vu l’opportunité d’appuyer le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique pour rapidement étendre le réseau de la plateforme de formation en ligne installé à l’Institut National de Santé Publique (INSP), qui ne couvrait que 28 districts de santé sur les 113 que compte le pays.

C’est ainsi que, sur financement conjoint du Gouvernement et l’USAID, l’extension de la plateforme d’apprentissage a été mise en œuvre pour inclure les 85 autres districts en leur fournissant des équipements haut de gamme dont des ordinateurs portables et de bureau, des onduleurs, stabilisateurs, équipements pour connexion à internet, caméras, postes téléviseurs, serveurs internet et accessoires multimédias divers. L’OMS a par ailleurs mis à disposition une équipe pour la bonne exécution du projet sur l’ensemble du pays pour une période de 12 mois. A présent, la totalité des 113 districts sanitaires se connectent sur la plateforme en temps réel.

Recevant les équipements multimédias lors d’une cérémonie organisée à cet effet le 5 juin 2020, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Eugène Aka Aouélé, a dit toute sa satisfaction de collaborer avec l’OMS en recevant ce don. « La plateforme de formation à distance a montré toute son importance dans la réponse à la pandémie de la COVID 19, suite aux différentes décisions du gouvernement liées à la fermeture des frontières et l’isolement de certaines régions comme le grand Abidjan. C’est dans cette optique que se sont développées des formations en ligne de qualité qui renforcent la réponse au pays à la COVID 19 », a expliqué le Ministre.

En effet, dans un contexte où les structures de formation des professionnels de la santé sont toutes concentrées à Abidjan, la formation à distance est une stratégie efficace : « Ce matériel permettra de doter l’INSP d’une nouvelle plateforme multimédia, et de permettre aux districts de santé même les plus reculés, de se connecter en mode audiovisuel interactif pour suivre des cours en ligne et échanger directement avec l’équipe des imminents professeurs basés à Abidjan », a dit le Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean Marie Vianny Yameogo.

C’est le cas du district sanitaire de Minignan, situé à l’extrême nord du pays. Dr Koffi Olivier, Directeur départemental de la santé de ce district, fait partie des 9 733 professionnels de santé ayant bénéficié de la formation organisée sur les procédures de gestion de cas, de prise en charge médicale et psychosociale, de prévention et contrôle des infections (PCI) et de gestion des intrants dans le cadre de la réponse à la COVID-19, entre le 08 avril 2020 et le 05 juin 2020. Avec ses confrères des autres départements reculés, ils s’accordent à dire que la plateforme en ligne fait une grande différence dans la réponse à la Covid-19 : « Pour nous particulièrement, le dispositif de formation en ligne présente un atout indéniable car il nous évite de parcourir des milliers de km en sens aller et retour pour assister aux formations à Abidjan et ensuite revenir à notre base. Pour aller de Minignan à Abidjan, il me fallait parcourir environ 1000 km et je perdais ainsi une journée et demie rien que pour prendre part aux réunions importantes avec la hiérarchie. Maintenant grâce à cette plateforme nous pouvons planifier des activités de vaccination et aussi mettre en œuvre plus d’activités de prévention de la COVID-19. »

Outre ces avantages figurent également l’accès à des modules actualisés qui peuvent s’adapter aux nouvelles données et orientations sur la maladie à Covid-19, la réduction considérable des coûts de formation qui peuvent être investis dans la riposte, des sessions de formation qui bénéficient en peu de temps à un plus grand nombre de professionnels de santé de catégories différentes (médecins, personnel infirmier, sages-femmes, agents de santé communautaire, points focaux de communication, …)

Dr Diomandé Ngondo, Directeur départemental de la santé du district sanitaire de Korhogo 2, rejoint Dr Koffi et voit aussi dans l’accessibilité presqu’instantanée aux experts une heureuse nouvelle : « Pour rallier Abidjan, il me fallait voyager entre 6 à 7 heures de temps auparavant. Cette plateforme nous permet maintenant de tenir des réunions techniques avec le Directeur général de la Santé ou même avec notre Ministre pour évaluer les activités sanitaires dans nos districts sans nous déplacer. L’outil améliore considérablement notre gestion de la Covid-19 en réduisant les mouvements du personnel qui peut ainsi rester mieux focalisé sur la riposte. Nous sommes aussi en contact en temp réel avec des professeurs et experts de plusieurs domaines. C’est une véritable révolution ! » explique Dr Ngondo.

La pandémie de Covid-19 aura été l’opportunité pour l’OMS de mobiliser des ressources additionnelles auprès des partenaires gouvernementaux et internationaux et renforcer le système de santé en Côte d’Ivoire. Le projet d’apprentissage en ligne est une partie intégrante de la stratégie nationale de télémédecine recommandée par l’OMS.

Avec ce dispositif national, la Côte d’Ivoire devient le premier pays de la sous-région ouest-africaine à disposer d’un réseau national de téléformation multimédia, couvrant tout le pays. Vu son efficacité, ce modèle peut désormais être exporté dans d’autres pays de la Région Afrique de l’OMS.

Distribué par APO Group pour WHO Regional Office for Africa.WHO Regional Office for Africa
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.