Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - République Démocratique du Congo : Conseil des Ministres - succès de l’offensive des Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) à l’Est, des redditions des miliciens enregistrées à Lubero et Masisi

Coronavirus - République Démocratique du Congo : Conseil des Ministres - succès de l’offensive des Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) à l’Est, des redditions des miliciens enregistrées à Lubero et Masisi

La Reprise des vols domestiques et internationaux, de Mouvements migratoires inter-provinciaux en RDC est comme annoncée par le Comité Multisectoriel de Riposte contre le Coronavirus, assortie des mesures préventives contre la COVID-19. Concernant la reprise des vols internationaux, le Ministre de la santé au cours du Conseil des Ministres présidée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, réunion qui a aussi connu la participation du Premier Ministre Ilunga, que l’autorité de l’Aviation civile est d’avis qu’elle soit conditionnée, pour tous les compagnies aériennes et aéroports, à l’obligation de conformité dûment constatée au regard des lignes directrices de l’instruction opérationnelle.

Il a été décidé devant la difficulté de la mise en œuvre totale des dispositifs des tests aux aéroports au 15 août 2020, que dans un premier temps seront considérés notamment les tests effectués dans les pays de provenance ou d’origine confirmant le résultat négatif réalisé sept jours avant l’entrée; à partir du 1er septembre 2020 des dispositifs des tests à l’arrivée seront mis en place ; tout passager devra produire une attestation médicale qui confirme le résultat de test COVID-19 négatif réalisé trois jours au plus avant le voyage par l’INRB ou toute autre formation médicale agréée par ce dernier.

Pour ce qui est de la réouverture des églises et lieux de culte et discothèques prévue pour ce 15 août 2020, le Ministre de la santé, membre du Comité Multisectoriel de riposte contre la COVID-19, a rassuré le Conseil, que les responsables des lieux concernés ont pris l’engagement de respecter les mesures-barrières entre autre le port obligatoire de masque et de mettre en place des dispositifs de contrôle à chaque entrée (prise de température ; lavage des mains à l’eau ou application des gels hydroalcooliques ; mesures de distanciation).

Autre dossier exposé au Conseil des Ministres, c’est le Rapport sur l’audience accordée à l’Ambassadeur de l’Union Européenne par la Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères à pour recevoir de ce diplomate des explications sur les critères ayant prévalu à la détermination par le Conseil de l’Union Européenne de la liste des quinze pays bénéficiaires de la levée des mesures de restrictions prises par ce dernier organe. Selon l’Ambassadeur de l’UE, les mesures prises dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 sont purement sanitaires et non migratoires. Elles ne constituent pas une quelconque discrimination à l’égard de la RDC.De son côté, la partie congolaise a fait savoir au Diplomate européen que lesdits critères semblaient empreints de subjectivité, alors que certains critères tels que l’incidence, la prévalence et le taux de létalité eussent pû apparaître comme plus objectifs. La RDC a donc proposé d’élargir la liste des bénéficiaires aux voyages d’affaires. En conclusion, il a été décidé de la mise sur pied d’un Comité Technique conjoint chargé d’évaluer les mesures prises par la RDC. Après débats et délibération, le Conseil a été adopté le principe de se référer au Comité National de Coordination, une structure du Ministère de la Santé qui gère toutes les questions liées aux épidémies. Car dans cette structure siègent les représentants des partenaires dont ceux de l’Union Européenne, à même de fournir des données fiables de l’évolution de la pandémie dans notre pays. Celles-ci devraient être produites aux instances européennes compétentes afin de juger en parfaite connaissance de cause l’évolution de la situation de la RDC en la matière.

En ce qui concerne la Situation sécuritaire générale au pays, le Ministre de la Défense Nationale en mission, le Ministre Délégué en charge des Anciens Combattants a relevé qu’en dépit de l’activisme des miliciens dans l’Est du Pays, elle semble d’une manière générale calme. Actuellement, des avancées positives ont été observées dans les opérations dirigées contre les terroristes ADF/MTM et les autres forces négatives notamment dans le Grand-Nord et en Province d’Ituri. A ce jour, des redditions des miliciens sont enregistrées, suite à l’offensive des FARDC en territoires de Lubero et Masisi. Et à Fizi, on a noté une deuxième défection du Chef de peloton de l’Unité en opération à Malinde du groupe Ngumino, et ce après celle du Commandant de Compagnie.

Le Conseil des Ministre a par ailleurs examiné le dossier relatif à l’évaluation et suivi des mesures arrêtées par le Gouvernement pour la mobilisation accrue des recettes publiques. A ce sujet, le VPM au Budget a confirmé que même si plusieurs de ces mesures sont en cours d’exécution, d’autres sont déjà exécutées, à titre d’exemple la transmission aux responsables des services d’assiettes des références des contribuables taxés d’office pour leur prise en charge lors des prochaines constatations et liquidations ; la suppression de la compensation de crédit TVA avec la redevance minière ; et la levée de la mesure de suspension des missions de contrôle fiscal et de recouvrement forcé et la réconciliation des chiffres entre la DGRAD et les services d’assiettes. Le Conseil a adopté ce rapport du VPM au Budget, et à proposer la présentation Bihebdomadaire d’un rapport sur la mobilisation des recettes de façon bihebdomadaire.


Distribué par APO Group pour Primature, République Démocratique du Congo.Primature, République Démocratique du Congo
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.