Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Des photographes primés partagent leur expérience du Ramadan avec leur appareil Canon durant la pandémie

Des photographes primés partagent leur expérience du Ramadan avec leur appareil Canon durant la pandémie

 Le 23 avril, les musulmans du monde entier ont entamé le mois du Ramadan, dans des circonstances exceptionnelles et en s’adaptant aux changements imposés par la COVID-19. Depuis les sermons diffusés en direct jusqu’aux appels vidéo entre proches pour des iftars virtuels, le Ramadan de cette année est l’occasion pour les musulmans du monde entier de trouver de nouveaux moyens pour rester en contact avec leur famille et leurs amis, et pour célébrer dans la joie la tradition collective du Ramadan.

Pour capturer cette pratique religieuse en période de confinement, Canon (www.Canon-CNA.com) a lancé un partenariat avec Muhammed Muheisen, ambassadeur Canon en Jordanie et double lauréat du prix Pulitzer, et Reem Falaknaz, photographe basée à Dubaï et participante du Programme de photographie documentaire arabe – afin de présenter leurs expériences personnelles de la célébration du Ramadan pendant cette période sans précédent, par le biais d’un puissant outil de communication : la photographie.

Interrogée à propos de ces instants à la fois intimistes et intenses, Mai Youssef, directrice de la communication d’entreprise et des services marketing de Canon Afrique et Moyen-Orient, a déclaré : « Les photos prises par ces photographes de renom offrent une manière unique d’illustrer à quel point les restrictions adoptées à l’échelle planétaire changent les célébrations du Ramadan et apportent à chacun du temps de quiétude et de réflexion. Qu’il s’agisse de renouer avec la beauté de leur environnement ou de montrer comment leurs amis et leurs proches s’unissent dans la prière via les réseaux sociaux, Muhammed et Reem nous font part des plaisirs simples auxquels ils ont pu goûter en cette période de tranquille recueillement. »

Muhammed Muheisen : « Le mois de Ramadan est entièrement consacré à la dévotion pour Dieu, à la compassion pour les pauvres et les personnes défavorisées, à la bonté et à l’élimination des mauvaises habitudes. Il s’agit également d’un mois de rassemblement pour les familles, de partage avec la communauté. Toutefois, à cause de la propagation du coronavirus et du confinement dans tous les pays, un grand nombre de musulmans célèbrent le Ramadan en privé et à la maison. »

« Depuis le début du confinement en Grèce, je me promène dans mon quartier, à la découverte de la beauté qui m’entoure. C’est ça qui me permet de rester positif, et c’est quelque chose que je n’avais pas l’occasion de faire avant, étant donné que je suis toujours en déplacement avec mon appareil photo.

Durant ce Ramadan, je m’intéresse davantage à mon environnement immédiat, où tout est calme et évolue avec lenteur. Cette colline juste derrière ma maison dans la périphérie d’Athènes est devenue un lieu de promenade régulier. »

Confinée avec sa maman et sa maîtresse de maison, Reem Falaknaz parle des différences dans la manière de célébrer le Ramadan cette année. « Dans ma famille, nous avons l’habitude de nous réunir dans la maison matriarcale, c’est-à-dire chez ma grand-mère, pour l’iftar. Mes oncles, mes tantes, leurs épouses et leurs maris, leurs enfants et leurs maîtresses de maison rompent le jeûne sous le même toit. Quand nous sommes tous réunis, nous sommes près d’une trentaine de personnes. Avec la COVID-19, ma mère et moi allons passer notre premier Ramadan dans notre maison, sans famille. »

« Mon deuxième neveu, Omar, est né en février. Maman et moi n’avons pas été dans la même pièce que lui depuis près de trois mois. Il est né avec une malformation cardiaque, donc nous gardons nos distances pour le protéger. Mais nous le voyons tous les jours à travers de cette vitre.

En tant que Hafiza (conservatrice), maman a mémorisé le Coran. Elle consacre la majeure partie de la journée à relire les écritures et leur signification avec ses amies sur WhatsApp (elle suit habituellement un cours hebdomadaire, mais avec la COVID, le centre est actuellement fermé) », poursuit Reem.

A la vue de ces photos, la personnalité des réseaux sociaux et journaliste Sumaya El-Zaher évoque l’importance des liens et du positivisme au sein de la communauté musulmane pratiquante durant cette période. « Cette année, le Ramadan n’est évidemment pas comme les autres. Il s’agit d’un Ramadan en temps de confinement, un Ramadan passé sans les rassemblements de famille à la tombée du jour, ni les rencontres entre amis et les prières collectives. Mais il n’en est pas moins spécial. Ce mois béni est empli de bénédiction, de pardon, de bonté et d’instants émouvants qui sont magnifiquement captés dans les photos de Muhammed et Reem. 

Pour les musulmans, ce confinement nous montre l’essence même de ce mois béni : le renforcement de notre lien avec Dieu. Plus que jamais auparavant, nous avons aujourd’hui l’occasion de comprendre le sens profond du mot gratitude. Nous devrions être reconnaissants d’être entourés de personnes qui nous sont chères, de recevoir un amour et un soutien inconditionnels, de pouvoir prier et bien plus encore. Le Ramadan pendant un confinement est en réalité une bénédiction. »

Durant ces temps incertains, les images ont le pouvoir de créer des liens et d’unir des personnes du monde entier, tout en permettant également de partager et de commémorer son expérience personnelle de la pandémie. Ces photos émouvantes prises par Muhammed et Reem, en partenariat avec Canon, sont une fenêtre sur leur quotidien durant le confinement, et permettent aux communautés de partager leurs pratiques avec celles et ceux qui, aux quatre coins du globe, fêtent le Ramadan en situation d’isolement.

Luca Rocco, qui travaille avec Canon pour concevoir des initiatives stratégiques axées sur la photographie, déclare : « Canon croit au pouvoir des images pour éduquer, façonner et célébrer la culture. Dans une période comme celle que nous traversons, la photographie permet de tisser des liens en offrant une vision de son univers propre. Ce projet est imprégné de générosité, et représente un moyen incroyable d’immortaliser ce moment unique dans l’histoire, sous le regard et l’objectif de celles et ceux qui célèbrent le mois du Ramadan. »


Distribué par APO Group pour Canon Central and North Africa (CCNA).

Contact de Presse :
Canon Moyen-Orient
Mai Youssef
mai.youssef@canon-me.com  

À propos de Canon Afrique centrale et Afrique du Nord :
Canon Afrique centrale et Afrique du Nord (CCNA) (www.Canon-CNA.com) est une division de Canon Moyen-Orient FZ LLC (CME), filiale de Canon Europe. La fondation de CCNA en 2015 représente une étape stratégique visant à optimiser les activités de Canon en Afrique, en renforçant la présence et l’impact de la Société dans les pays de la région. CCNA témoigne également de l’engagement de Canon à se rapprocher de ses clients pour répondre à leurs demandes sur le marché africain en évolution rapide.

Canon est présent depuis plus de 15 ans sur le continent africain via ses distributeurs et partenaires, qui ont réussi à constituer une solide base de clientèle dans l’ensemble de la région. CCNA assure la fourniture de produits haut de gamme à la pointe de la technologie et qui répondent aux exigences d’un marché africain en pleine expansion.


Media files
Canon Central and North Africa (CCNA)
Télécharger le logo

Photos captured by Canon Ambassador Muhammed Muheisen on his Canon EOS 5D Mark IV document him reading verses of the Quran alongside his praying carpet directed toward Mecca

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.