Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - République de Djibouti : COVID-19 Rapport de Situation #3

Coronavirus - République de Djibouti : COVID-19 Rapport de Situation #3

POINTS ESSENTIELS

• Le nombre de cas de COVID-19 confirmés en laboratoire a atteint 140 le 9 Avril. Les autorités poursuivent leur travail d'identification et de test systématique des contacts en les recherchant activement. Le premier décès du COVID-19 a été déclaré par le Ministére de la Santé le 9 Avril.

• Les capacités de test sont disponibles, un site de quarantaine a été mis en place et deux autres sont en préparation. Un centre de soins pour les cas graves a été mis en place à Arta, à 40 km de la capitale. Un soutien supplémentaire est nécessaire pour améliorer la préparation et la capacité de réponse.

• Depuis le 23 mars, les autorités ont imposé un confinement général, à l’exception des services essentiels. Le trafic a été limité au minimum, et requiert l’obtention d’une autorisation administrative. Le confinement est prolongé jusqu'au 16 avril.

• Tous les mouvements de passagers (avion/rail/bateau) continuent d'être suspendu depuis le 18 mars. Le ministère des Affaires Etrangères (MAECI) a limité les vols militaires et humanitaires avec du personnel. Les mouvements de fret civil et militaire se poursuivent.

APERCU DE LA SITUATION

Au 9 avril 2020, le ministère de la santé a confirmé 140 cas de COVID-19 à Djibouti (dont un déjà retourné dans son pays d'origine), ainsi que le premier décès du COVID-19 à Djibouti. Dans la banlieue de Balbala, l'hôpital Al Rahma constitue depuis le 5 avril, un nouveau foyer d’épidémie. L’hôpital a depuis été mis en quarantaine par le ministère de la Santé.

L'Organisation des Nations Unies à Djibouti a confirmé le premier cas de coronavirus (COVID-19) parmi son personnel. Ce membre du personnel est arrivé à Djibouti le 16 mars sans symptômes, et alors qu’il avait été isolé en quarantaine complète avant son arrivée dans le pays. Le personnel est actuellement isolé dans un hôpital public et n'est entré en contact avec aucun bénéficiaire des programmes des Nations Unies. Tous les contacts ont été retrouvés et ont été testé négatif au COVID-19. Les Nations Unies à Djibouti suivent de près la situation du COVID-19 et ont précédemment mis en place des restrictions importantes pour réduire les risques de transmission, assurer un environnement sûr afin de protéger la santé et la sécurité de la communauté.

Afin de limiter les risques de contamination, le personnel des Nations Unies à Djibouti travaille encore en grande partie à distance et est tenu informé par le biais de réunions publiques virtuelles hebdomadaires. Seul le personnel essentiel est requis au bureau.

Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) de l'Union africaine a lancé son plan multidimensionnel COVID-19 pour mobiliser les capacités humaines et l'expertise nécessaire à l'institution afin d’améliorer la couverture et l'accès à des services de santé durables et résilients, tout en assurant la protection des fondements économiques de l'Afrique.

Le 6 avril l'IGAD a contribué à hauteur de 700 000 USD pour lutter au niveau régional contre la pandémie de Corona. Un transfert de 100 000 USD a été effectué le 6 avril à Djibouti, en Somalie et en Ouganda.

Le Secrétaire général de l'ONU demeure profondément préoccupé par le rythme alarmant avec lequel la pandémie du COVID-19 continue de se propager, y compris dans des pays où des millions de personnes ne peuvent pas facilement accéder à l'eau potable, à la nourriture, aux soins de santé et aux abris. Compte tenu de l'impact potentiellement dévastateur sur certains des pays les plus vulnérables du monde, le Secrétaire Général des Nations Unies a souligné la nécessité d'une réponse mondiale concertée et coordonnée qui englobe des communautés telles que les réfugiés, les migrants, les apatrides, les personnes déplacées à l'intérieur du pays et d'autres groupes qui pourraient être en marge. Le SG des NU a exhorté les autorités nationales à travailler en étroite collaboration avec le système des Nations Unies, sous la direction des coordonnateurs résidents des Nations Unies, pour permettre la fourniture d'une assistance humanitaire par les Nations Unies et par les organisations non-gouvernementales nationales et internationales. Faisant référence à ses appels répétés à un cessez-le-feu dans les conflits du monde entier, afin de se concentrer sur la lutte commune pour vaincre le virus, le Secrétaire général a souligné que la violence ne se limite pas au champ de bataille et que « pour de nombreuses femmes et filles, la menace la plus importante est là où elles devraient être le plus sûr: chez elles ».

Télécharger le rapport : https://bit.ly/2y22FE4


Distribué par APO Group pour United Nations (UN).United Nations (UN)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.