Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - République centrafricaine : La MINUSCA multiplie les actions de sensibilisation pour prevenir la propagation du coronavirus

Coronavirus - République centrafricaine : La MINUSCA multiplie les actions de sensibilisation pour prevenir la propagation du coronavirus

La formation d’agents de l’Etat et d’acteurs civils centrafricains ainsi que l’acquisition et la distribution de matériels informatifs comptent parmi les actions menées actuellement par la MINUSCA, en coordination avec le Gouvernement, pour appuyer la campagne d’information et de sensibilisation pour la prévention de la maladie à coronavirus (COVID-19) en République centrafricaine (RCA).

« Une série de formations a lieu à l’intention de différents groupes et acteurs dans le cadre de la sensibilisation. 127 policiers municipaux de Bangui, Bimbo et Begoua ont été formés sur les messages clés et les mesures préventives par quatre médecins mandatés par le ministère de la Santé publique. 177 sapeurs-pompiers et volontaires ont été formés sur les mêmes techniques », a indiqué le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, au cours de la conférence de presse hebdomadaire du mercredi. Selon lui, la mission travaille actuellement avec « les mairies de Bangui, Bimbo et Begoua afin de former un millier de volontaires ».

Le porte-parole a également fait part des dons, notamment un millier d’affiches en Français et en Sango au ministère de la Défense nationale et de la Reconstruction de l'Armée pour les séances de sensibilisation ainsi que la distribution de 300 postes de radio à des partenaires à Bangui et dans les préfectures. « Ces postes récepteurs font partie des outils de communication et de sensibilisation sur le COVID-19 mis à la disposition des partenaires et des leaders ».

Le porte-parole a également rappelé l’appui des bureaux de terrain de Bangui, Berberati, Bouar, Bossangoa, Paoua, Bambari, Ndélé, Kaga-Bandoro, Bangassou, Obo, Birao et Bria aux opérations de sensibilisation en faveur des communautés locales, en coordination avec les autorités locales et sanitairesainsi que les ONGs. « A Paoua, par exemple, le bureau de la MINUSCA a exprimé sa disponibilité à appuyer la mise en place de sous-comités de crise dans les communes ainsi que les opérations de sensibilisation », a ajouté le porte-parole, rappelant que les bureaux de terrain font tous partie des comités de gestion de crise mis en place par les préfets.

Le porte-parole a, au nom de la MINUSCA, salué la presse centrafricaine pour la signature ce mercredi, de la Charte de bonne conduite sur la couverture médiatique dans le contexte de la COVID-19 et d’autres crises de la santé publique en RCA. La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies, Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice humanitaire, Denise Brown, a pris part à la cérémonie de signature aux côtés du Ministre de la Santé.

Le porte-parole de la MINUSCA est par ailleurs revenu sur le message du Secrétaire général des Nations unies du 05 avril dernier qui a alerté sur la violence basée sur le genre en cette période de COVID-19. Le Secrétaire général des Nations Unies, a-t-il indiqué, « engage tous les gouvernements à prendre des mesures de prévention de la violence contre les femmes et à prévoir des recours pour les victimes ».

Au chapitre des droits de l’homme, au cours de la période du 1er au 7 avril 2020, la MINUSCA a pu vérifier et documenter 19 incidents d’abus et de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire ayant affecté au moins 22 victimes, aussi bien à Bangui qu’à l’intérieur du pays. Précisant que deux cas de recrutement d’enfants ont été documentés parmi ces abus et violations, le porte-parole a souligné que « dans le contexte de lutte contre le COVID-19, marqué par la fermeture des écoles, la MINUSCA appelle les leaders des groupes armés à ne pas engager, recruter et utiliser les enfants et à respecter leurs droits ».

« La Mission appelle les groupes armés à cesser toute forme de violence conformément à l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA du 6 février 2019, au message pour un cessez-le-feu global du Secrétaire général des Nations unies du 23 mars 2020 et à l’appel de son Représentant spécial en RCA aux signataires de l’Accord de paix, le 25 mars, pour garantir l’effectivité du cessez-le-feu sur tout le territoire centrafricain », a-t-il souligné.

De son côté, le porte-parole de la Force, le Commandant Issoufou Aboubacar Tawaye, a fait un bilan de la situation sécuritaire dans le pays, qui reste relativement calme mais imprévisible. Il a fait savoir qu’au cours de la semaine écoulée, dans le cadre de son mandat, la Force a mené 3678 patrouilles dont 1139 nocturnes et a fourni 410 escortes sur le territoire centrafricain.

Pour sa part, le porte-parole de la Police, le Capitaine Léo Franck Gnapié, a indiqué que la Police de la MINUSCA s’implique activement dans les différentes actions et campagnes de sensibilisation contre le COVID-19 partout où elle est présente, en coordination avec les entités locales.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA).United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.