Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - Mali : Le Conseil de sécurité tient une réunion virtuelle sur la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)

Coronavirus - Mali : Le Conseil de sécurité tient une réunion virtuelle sur la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont tenu aujourd’hui une réunion sur le Mali, en présence du Chef de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation du pays qui est intervenu en visioconférence. COVID-19 oblige, le Conseil continue de se réunir dans un cadre inédit. C’est chacun dans sa Mission et par visioconférence que ses membres font leur déclaration et conversent avec leurs invités.

M. MAHAMAT SALEH ANNADIF, Représentant spécial et Chef de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a présenté le dernier rapport du Secrétaire général sur le Mali, à un moment où le monde entier fait face à une pandémie sans précédent de COVID-19. Le Mali ne fait malheureusement pas exception avec à la date d’aujourd’hui 46 cas confirmés positifs, dont 1 au sein de la MINUSMA, et 3 décès. Cela a amené la MINUSMA et l’équipe de pays des Nations Unies à élaborer un plan de contingence avec différents scénarios qui permet au plus grand nombre de continuer à travailler à distance. Ce plan, a expliqué le Représentant spécial, permet également à une autre partie du personnel, pour des raisons particulières et sur la base de volontariat, de travailler à partir de leur pays de résidence habituel.

Malgré ces conditions exceptionnelles, la MINUSMA continue d’accomplir sa mission, conformément à la résolution 2480 (2019), a poursuivi M. Annadif. Il a rappelé que les deux priorités sont la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et l’appui au cadre politique de la gestion de la crise dans le centre, s’agissant notamment de la protection des civils, de la réduction des violences intercommunautaires, du renforcement de la présence de l’État et du rétablissement des services sociaux de base.

Au titre de la mise en œuvre de l’Accord et à la suite de la dynamique insufflée par la tenue du dialogue national inclusif, le Représentant spécial a insisté sur plusieurs développements et d’abord le redéploiement des premières unités des Forces de défense et de sécurité maliennes reconstituées dans le nord, notamment à Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka, avec un total de plus de 1 000 éléments déployés depuis février 2020. Il a aussi parlé de la visite du Premier Ministre dans les régions du nord, notamment à Kidal, Tessalit et Aguelhok, dans ce qui est « une manifestation du renforcement de la confiance entre les parties signataires de l’Accord ».

Le Représentant spécial a également signalé que le Comité de suivi de l’Accord a repris ses activités, contrairement au cadre intermalien dont les activités sont au ralenti. Il a ajouté que l’atelier de haut niveau sur la participation des femmes s’est tenu avec une forte participation et que le premier tour des élections législatives s’est déroulé dans un climat apaisé même s’il a été assombri par l’enlèvement du Chef de l’opposition, M. Soumaila Cissé, trois jours avant la date du scrutin. Au niveau national, le quota des femmes de 30% a été bien respecté, s’est félicité le Représentant spécial.

S’agissant du centre, deuxième priorité stratégique de l’ONU, M. Annadif a indiqué que la MINUSMA a continué à mettre en œuvre son plan d’adaptation. Au total 19 membres du personnel civil supplémentaires ont été déployés à Mopti, alors que dans le cadre de l’alerte précoce, une ligne d’urgence y a été établie au service de la population civile. Le Chef de la MINUSMA a ajouté que la Force a continué l’opération Buffalo pour une meilleure protection des civils et mis en place des bases d’opérations temporaires aux alentours des localités sensibles.

Avec le soutien de la MINUSMA, les autorités maliennes ont par ailleurs poursuivi les initiatives de dialogue et de réconciliation. La visite du Premier Ministre dans des localités du Centre, a estimé le Représentant spécial, a donné un signal fort en ordonnant le démantèlement des postes de contrôle installés illégalement par des milices le long de la route principale Mopti-Bankass. M. Annadif a cependant dit attendre que des actes concrets de lutte contre l’impunité soient posés, car le nombre de personnes déplacées continue d’augmenter, atteignant 218 000 personnes en mars 2020 contre 199 385 en novembre 2019.

S’agissant de la coopération sécuritaire régionale, le Représentant spécial a affirmé que la MINUSMA continue de fournir son appui logistique à la Force conjointe du G5 Sahel. Dans ce cadre, les travaux de construction du poste de commandement de la Force conjointe à Bamako ont bien commencé. Il a tenu à souligner la coopération exemplaire qui s’est instaurée entre le système des Nations Unies au Mali et le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Certes, depuis le 19 mars, les vols commerciaux à destination du Mali sont suspendus, les rassemblements en groupes sont interdits et un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin est instauré. Mais la MINUSMA et l’équipe de pays continuent de remplir leurs missions, tout en s’inscrivant dans le respect des décisions gouvernementales.

M. Annadif a expliqué que, sur décision du Secrétaire général, les rotations des contingents en uniforme sont suspendues jusqu’au 30 juin 2020. Cependant, des exceptions peuvent être envisagées pour la poursuite de la mise en œuvre du mandat avec des autorisations au cas par cas, et dans le respect des délais d’isolement et autres directives visant à empêcher la propagation du virus. Le personnel souffrant de problèmes médicaux ou souhaitant rejoindre sa famille sur la base du volontariat a eu la possibilité de le faire sur des vols spéciaux sollicités par certaines ambassades et autorisés par le Gouvernement.

Le Représentant spécial a conclu son intervention en rappelant que la situation au Mali est marquée par de nombreux défis, dont la sécurité et le bien-être du personnel de toute la famille onusienne au Mali, mais aussi par « des réels espoirs grâce aux capacités de résilience du peuple malien ».

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.