Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

La conférence sur les investissements de la Guinée équatoriale est remise au mois de novembre en réponse à l'épidémie de coronavirus

La conférence sur les investissements de la Guinée équatoriale est remise au mois de novembre en réponse à l'épidémie de coronavirus

L’Année de l’investissement de la Guinée équatoriale adopte une nouvelle stratégie en réponse à l’épidémie mondiale de coronavirus en cours. Le Ministère des Mines et des Hydrocarbures (MMH) a décidé de reporter le Forum Africain du Pétrole & et des Investissements (AOIF) et l'exposition prévue du 1er juin au 25 et 26 novembre 2020. L'AOIF est alors fusionnée avec le Forum économique africain, prévu pour à Malabo en novembre prochain.

Cette décision fait partie d'une stratégie révisée qui permettra à la Guinée équatoriale de maintenir le rythme de son engagement avec les investisseurs mondiaux dans le cadre de son Année de l’investissement tout en tenant compte des restrictions de voyage en cours en raison du coronavirus.

« L’engagement de la Guinée équatoriale auprès des investisseurs reste en plein essor, mais nous comprenons que l'épidémie de coronavirus s'accompagne de restrictions de voyage croissantes. En conséquence, nous poursuivrons nos négociations avec les investisseurs dans le cadre d'une approche plus ciblée et limiterons le nombre de conférences à Malabo », a déclaré S.E. Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures.

« Nous réalisons d'énormes progrès sur plusieurs projets promus dans le cadre de l'Année de l'investissement, dont les décisions d'investissement finales et les cérémonies de lancement seront toutes annoncées à la fin de l'année », a-t-il ajouté.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Media files
African Energy Chamber
Télécharger le logo

Equatorial Guinea’s Moves Investment Conference to November in Response to Coronavirus Outbreak

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.