Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Tombouctou : Promouvoir la paix par la promotion de la réinsertion des personnes vivant avec un handicap physique

Tombouctou : Promouvoir la paix par la promotion de la réinsertion des personnes vivant avec un handicap physique

Le 15 février dernier, la Division des Affaires civiles du bureau de la MINUSMA à Tombouctou a officiellement remis un projet d’appui à la réinsertion socio-économique aux membres de l’Association Wafakoye. Basée à Soboundou, dans le cercle de Niafounké, elle regroupe 87 membres, dont 26 femmes, vivant avec un handicap physique. Ce projet à impact rapide d’une valeur de plus de 10 millions de francs CFA (exactement 10 500 000 FCFA) vise à accroitre le revenu des bénéficiaires à travers l’activité d’embouche ovine et permettre à ces habitants de profiter des dividendes de la paix.

Ledit projet a permis la réalisation d’un abri/hangar de 8m x 8 /3 m avec grillage, l’achat d’une moto taxi avec accessoires, la dotation de 50 abreuvoirs et 50 mangeoires, l’achat de 50 têtes d’ovins, la fourniture de 50 brouettes, 2 tonnes aliments bétails, un stock de produits vétérinaires, d’intrants alimentaires, du gardiennage des animaux, et le suivi vétérinaire.

En raison du contexte du cercle de Niafunké, marqué par une insécurité aux multiples répercussions, les personnes vivant avec un handicap constituent un groupe très vulnérable de la population. Elles doivent lutter au quotidien pour subvenir à leurs besoins. Ce défi était pratiquement hors de leur portée. C’est pourquoi le président de l’Association, Mahamane Maiga a remercié la MINUSMA pour ce soutien qu’il a qualifié de noble : « je manque de mots pour remercier la MINUSMA pour cette action qui honore et valorise les personnes en situation de handicap que nous sommes. Avec ce projet, nous pouvons désormais aspirer à l’autonomie indispensable à la dignité de toute personne. »

En plus de s’inscrire dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale et de la réinsertion socio-économique des personnes en situation de handicap dans le cercle, cette action de la Mission onusienne s’articule également avec le programme de développement socio-économiques et culturel du Plan de Développement Social, Economique de la Commune (PDSEC) de la commune de Soboundou. Pour le Chef par intérim de la Division Régionale des Affaires civiles, Ali Issiaka : « L’engagement de la MINUSMA à accompagner les initiatives en faveur de la paix et de la cohésion sociale ne fera pas défaut aux côtés des maliens », a-t-il conclu.

Le sous-préfet du cercle de Niafunké a remercié la MINUSMA pour les efforts sans cesse consentis au profit des populations maliennes sans distinction. Dans son discours, Kassoum Sanogo a rappelé que l’apport de la MINUSMA a contribué à l’amélioration de la sécurité dans la région depuis son arrivée.

Dans le cadre de son mandat, la MINUSMA appuie les communautés à travers les projets dits à impact rapide pour renforcer la collaboration avec celles-ci et créer les conditions d’une paix durable.

Au terme de la remise, l’Association a sollicité auprès de la MINUSMA, l’obtention d’une clôture pour son centre, l’approvisionnement en eau ainsi que la dotation en magasin pour le stockage des aliments pour les bétails.

La cérémonie de remise du projet s’est déroulée dans les locaux de l’association Wafakoye Kondey, en présence du sous-préfet du cercle de Niafounké, du représentant du Maire, des autorités traditionnelles et coutumières. Les bénéficiaires ainsi que le personnel civil et militaire de la MINUSMA, dont les représentants de la Division des Affaires civiles, Stabilisation et Relèvement, la Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires ainsi que le bureau de la Communication de la Mission.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.