Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

La carence en fer mine la vie de millions de personnes en Afrique : il est temps d’en faire plus pour y remédier (Par Rémy Ejel, Market Head, Nestlé CWAR Ltd)

La carence en fer mine la vie de millions de personnes en Afrique : il est temps d’en faire plus pour y remédier (Par Rémy Ejel, Market Head, Nestlé CWAR Ltd)

Par Rémy Ejel, Market Head, Nestlé CWAR Ltd.

Selon un proverbe africain: « Ta nourriture doit être ton médicament et ton médicament doit te nourrir. »

Sur le continent africain, des millions de personnes ne peuvent vivre pleinement leur vie parce que les aliments dont elles se nourrissent ne leur apportent pas suffisamment de nutriments pour nourrir leur cerveau et leur organisme.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’alimentation (https://bit.ly/ZFZsmI) – « Une alimentation saine pour un monde Faim Zéro » – appelle chacun de nous à réfléchir sur ce que nous mangeons.

Du fer, pour être forts

En Afrique, les régimes alimentaires sont insuffisamment riches en fer, un nutriment essentiel au développement du cerveau des enfants et à la productivité des adultes.

La carence en fer est l’un des problèmes nutritionnels les plus courants et les plus répandus à travers le monde. Elle concerne principalement les jeunes enfants, les adolescentes et les femmes enceintes. Elle affaiblit l’organisme, diminue les capacités à apprendre et à travailler pour gagner correctement sa vie et, dans sa forme la plus sévère – l'anémie – elle aggrave la mortalité des femmes lors de l'accouchement.

Pourquoi devons-nous nous agir maintenant ? Parce que la carence en fer freine la croissance économique durable de l’Afrique.

Savez-vous si vous-même ou votre famille êtes affectés par une carence en fer ?

Fatigue, manque d’énergie, pâleur et essoufflement, tels sont les symptômes d’une anémie ferriprive.

Or la plupart des gens en Afrique centrale et de l’Ouest n’associent pas ces symptômes à un manque de fer et ne sont donc pas conscients des conséquences désastreuses que cela peut avoir sur leur vie et leur famille.

Au Ghana, plus d’un enfant de moins de cinq ans sur cinq souffre d’une carence en fer. En Côte d’Ivoire (https://bit.ly/2MGXVaC), l’anémie ferriprive touche 80% des enfants d’âge préscolaire et 50% des écoliers et des femmes.

La carence en fer étant à l'origine de la moitié des cas d'anémie, plus de 75% des enfants de moins de cinq ans sont anémiques en Sierra Leone, au Mali, au Niger, au Burkina Faso et en Gambie, comme l'a signalé la Banque mondiale en 2016.

Non seulement la carence en fer est évitable, mais il existe des remèdes peu coûteux et efficaces

La carence en fer ne doit pas rester une maladie chronique. Nous pouvons empêcher cette faim cachée de gâcher la vie de millions de personnes. Les solutions sont à notre portée et il nous appartient de résoudre et de prévenir ce problème.

Informer davantage les gens sur la carence en fer

Les populations d'Afrique centrale et de l’Ouest doivent être informées sur les symptômes et les conséquences graves et à long terme de la carence en fer. Les entreprises agro‑alimentaires et la société civile doivent collaborer avec les autorités sanitaires pour promouvoir des aliments locaux riches en fer et des habitudes alimentaires équilibrées afin de maximiser l'absorption du fer par l’organisme.

Consommer davantage d’aliments riches en fer cultivés localement

Augmenter l’apport en fer est simple et abordable. Légumes à feuilles vert foncé, légumineuses, abats, poisson et viande rouge : (https://bit.ly/2OgPBNQ) les inclure dans les repas quotidiens augmente l’apport en fer. Le fait de les consommer avec des aliments riches en vitamine C (https://bit.ly/2Bc5yAC), comme le citron, les oranges, les papayes, les tomates et certains légumes verts, favorise l’absorption du fer par l’organisme.

Enrichir les régimes alimentaires

Couvrir ses besoins en fer peut être difficile, en particulier pour les jeunes enfants et les femmes.

Les aliments enrichis sont un bon moyen de renforcer l’apport en fer, en vitamines et autres minéraux qui peuvent manquer dans l’alimentation, et cela de manière abordable.

En Afrique centrale et de l’Ouest, l’enrichissement des aliments est l’un des principes fondamentaux adoptés par Nestlé pour améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir plus sain en fournissant des produits alimentaires abordables et accessibles.

Dès 2009, nous avons commencé à répertorier les différentes carences en micronutriments existant dans la région et à recenser les aliments et les boissons qu’il serait le plus judicieux d’enrichir pour combler les lacunes nutritionnelles de la population.

Le bouillon Maggi (https://bit.ly/2VIYAfV) largement consommé dans la région à tous les niveaux de revenus, est apparu comme l’une des solutions les plus évidentes. C’est pourquoi nous avons lancé les cubes de bouillon Maggi enrichis en fer (https://bit.ly/2ITPgk5), chaque petit cube fournissant 15% de l’apport journalier recommandé, outre 30% de l’apport journalier recommandé en iode. Les céréales pour nourrissons Cerelac, enrichies en fer, zinc, iode et vitamines A et B, sont également une solution extrêmement nutritive pour les tout-petits, de même que le lait Nido et les boissons Milo.

Recourir à des cultures naturellement bio-fortifiées, comme le maïs orange riche en vitamine A, qui est cultivé au Nigéria avec le soutien du ministère fédéral nigérian de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Institut international d’agriculture tropicale et de Harvest Plus, constitue également un moyen d’enrichir le régime alimentaire des populations. De plus, ce sont des cultures « gagnant-gagnant » : les familles des agriculteurs peuvent les consommer et les entreprises agro-alimentaires peuvent les inclure dans leurs gammes de produits. En 2020, Nestlé intégrera au moins 1 000 tonnes de maïs bio-fortifié (https://bit.ly/31jzZj1) dans ses céréales Golden Morn au Nigeria.

En 2018, nous avons fourni 73 milliards de portions d’aliments enrichis aux familles de la région et nous avons veillé à ce que 100% de notre gamme de produits alimentaires pour enfants soient enrichis.

Enrichir les aliments est peu coûteux : l’enrichissement ne représente que 2 à 5% du coût de la matière première, il s’appuie sur les habitudes alimentaires des gens et permet de réduire efficacement les carences. 

Autres conseils utiles

Prenez votre café ou votre thé quotidien au moins 30 minutes après les repas, car ces boissons contiennent des ingrédients qui limitent l’absorption du fer.

Ne prenez pas de supplément de fer sans consultez votre médecin, en particulier si vous êtes enceinte.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

La carence en fer compromet l’avenir de millions de femmes et d’enfants africains. Or ce problème peut être évité grâce à de nombreuses solutions abordables et accessibles à tous.

Par conséquent, il nous appartient à tous de lutter contre la carence en fer et l’anémie en adoptant une approche collaborative.

Une action très simple consiste à sensibiliser les gens aux avantages d’un régime alimentaire équilibré et riche en fer par le biais de campagnes et de messages pertinents. Par exemple, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, nous avons l’intention de faire progresser les choses dans ce domaine en lançant une campagne de sensibilisation de trois ans sur la carence en fer dans toute la région, en association avec des experts, des personnalités régionales et Mme Rebecca Akufo-Addo, Première Dame et « Africa Nutrition Leadership Champion » du Ghana.

En travaillant ensemble, nous pouvons également tous contribuer à améliorer la santé et la nutrition des populations. Du gouvernement à la société civile en passant par les agriculteurs et les entreprises, notre priorité doit être de faire en sorte que chacun ait accès à un régime alimentaire sain, durable et abordable. Nous avons les moyens de réaliser ce projet : agissons maintenant.

N.B. : Un Cluster Managing Director de Nestlé CWAR Ltd sera disponible cette semaine pour commenter les défis permanents auxquels sont confrontés les États africains dans leur lutte contre la carence en fer. Pour plus d’informations ou pour organiser un entretien, contacter : MarieChantal.Messier@gh.nestle.com


Distribué par APO Group pour Nestlé.

Media files
Nestlé
Télécharger le logo

Iron Deficiency Undermines the Lives of Millions in Africa – Isn’t it time we do more to end it? (By Rémy Ejel, Market Head for Nestlé CWAR Ltd.) (1)

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.