Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

La généreuse Afrique a besoin de nouveaux partenaires et d’innovation pour aider les personnes déracinées

La généreuse Afrique a besoin de nouveaux partenaires et d’innovation pour aider les personnes déracinées

Lors d’une réunion de haut niveau à Yokohama, au Japon, sur l’aide aux personnes déracinées en Afrique, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi a souligné la diversité des défis auxquels ce continent est confronté tout en évoquant les nouvelles approches pour résoudre ces problèmes.

Filippo Grandi a formulé ses commentaires lors d’un débat sur l’importance de renforcer les partenariats et la solidarité pour venir en aide aux réfugiés et aux déplacés internes en Afrique. Ce débat s’est tenu dans le cadre de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique et a été organisé par l’institution japonaise pour l’aide humanitaire – JICA, la Commission de l’Union africaine, le Bureau du Conseiller spécial des Nations Unies pour l’Afrique et le HCR.

Filippo Grandi a déclaré que l’aide financière demeure vitale pour venir en aide aux 25 millions de personnes déracinées en Afrique, soit près d’un tiers des 70,8 millions de personnes déracinées à travers le monde. Les conflits ont provoqué le déplacement de la plupart d’entre elles, mais leur exil s’avère complexe du fait de la pauvreté, des problèmes climatiques, de l’insécurité alimentaire et de la mauvaise gouvernance.

Le nombre de réfugiés en Afrique a triplé au cours de la dernière décennie et le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays s’est accru de façon spectaculaire durant cette dernière année. Leur situation exige des approches stratégiques et la recherche de solutions. Selon Filippo Grandi, le monde ne devrait pas tenir l’hospitalité africaine traditionnelle pour acquise et, du fait de la durée de plus en plus longue des crises, il est important de former de nouveaux partenariats.

C’est cette considération qui a fondé l’élaboration du Pacte mondial sur les réfugiés en 2018 et son application pratique, tout particulièrement en Afrique, en tant qu’outil de stabilité régionale.

« Cette approche concerne de nouveaux partenaires, en particulier les acteurs du développement, le secteur privé et la société civile, mais aussi l’adoption d’outils novateurs », a souligné le Haut Commissaire. Les partenariats et l’innovation figurent parmi les thèmes clés de la TICAD 7.

Cette approche a déjà permis de mobiliser trois milliards de dollars pour des programmes dans les secteurs de l’éducation, de l’infrastructure, de l’emploi et de l’environnement en faveur des réfugiés et de leurs hôtes dans huit pays africains pendant le programme pilote 2016-2018 de Pacte mondial sur les réfugiés. Les gouvernements font ainsi la preuve auprès du reste du monde que les personnes déracinées, avec leurs compétences et leur détermination, sont des atouts plutôt que des fardeaux.

« Le déplacement forcé n’est pas seulement un phénomène humanitaire ; c’est une crise mondiale qui exige des instruments stratégiques mondiaux pour y répondre. C’est ce que nous sommes en train de concevoir dans le cadre du Pacte mondial », a déclaré Filippo Grandi, ajoutant que cette approche sera présentée au Forum mondial sur les réfugiés en décembre à Genève.

« Il est possible de répondre différemment et de s’engager pour l’avenir afin que la générosité et la solidarité africaines demeurent fortes et exemplaires pour le monde entier. »

Le Haut Commissaire Filippo Grandi a également tenu des entretiens bilatéraux avec plusieurs dirigeants en marge de la TICAD, notamment une réunion avec le Ministre japonais des affaires étrangères Taro Kono, les Présidents du Burkina Faso, du Mali et du Rwanda ainsi que le Premier Ministre tanzanien. Il a assisté à d’autres événements officiels de la TICAD, notamment des conférences spécifiques sur la sécurité et la stabilité dans la région du Sahel et de la Corne de l’Afrique.

L’événement sur les réfugiés de la TICAD a également été organisé pour promouvoir le thème 2019 de l’Union africaine « Année des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées internes en Afrique », et les efforts pour leur trouver des solutions.

Distribué par APO Group pour United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR).United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.