Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Le rôle du numérique sur les tendances en matière de décoration de magasins

Le rôle du numérique sur les tendances en matière de décoration de magasins

Canon (www.Canon-CNA.com), leader mondial dans le domaine des solutions d'imagerie, décrypte l’importance des décors et ambiances des boutiques physiques qui deviennent plus qu’un espace d’achat, une occasion pour la marque de construire et d’entretenir ses relations avec ses clients. On sait les clients de plus en plus exigeants et c’est pourquoi il faut que les marques puissent faire évoluer rapidement leur concept et cette adaptabilité est rendue possible grâce à l’impression numérique.

La croissance du commerce électronique a déjà transformé le commerce de détail, et avec une croissance annuelle à deux chiffres, prévue pour la prochaine décennie, cette force disruptive ne montre aucun signe de fléchissement. Pourtant, bien que près d'un tiers des consommateurs déclarent moins souvent faire leurs achats en magasin, un peu moins de 90 % des ventes au détail dans le monde ont encore lieu dans des magasins physiques, ce qui reflète leur attrait durable tant pour les détaillants que les consommateurs.

Pour les détaillants, les magasins physiques jouent un rôle dans les ventes dans 79 % des cas et excellent à convertir l'intérêt en ventes et à augmenter la valeur. Pour les consommateurs, le shopping en magasin offre ce que le numérique ne peut pas apporter : une atmosphère, un service client en face à face et la possibilité de voir et d'essayer des produits.

Du point de vue du consommateur, le shopping est une question d'expérience client et non de canaux. C'est pourquoi le glissement des dépenses de consommation de la vente au détail au sein des magasins physiques vers le commerce électronique n'acte pas la fin du commerce de détail physique. En fait, elle transforme le commerce de détail physique en une expérience immersive et ouvre des possibilités aux fournisseurs de services d'impression spécialisés (PSP).

Le nouveau rôle du commerce de détail physique

La plupart des détaillants qui continuent de prospérer sont ceux qui adoptent des stratégies “d'omni-canal”, se concentrant sur l'offre d'une expérience client homogène sur tous les canaux où ils sont présents – magasins physiques, catalogues, e-commerce, mobile, réseaux sociaux et autres.

Dans ce scénario omnicanal, les points de contact physiques et numériques doivent se compléter pour offrir un parcours unifié. Ceci, combiné à l'attente des clients d'une plus grande personnalisation et d'une préférence pour les expériences plutôt que pour les choses, conduit à un changement fondamental dans le rôle du magasin physique. Les marques de détail intelligentes capitalisent sur la capacité de leurs magasins à engager les consommateurs dans des expériences émotionnelles et multisensorielles qui font défaut dans les achats en ligne.

Pour les professionnels du design et les prestataires de services actifs dans la décoration commerciale, le nouveau rôle du commerce de détail physique représente une opportunité passionnante pour créer des espaces où les clients veulent passer du temps.

Du magasin fonctionnel à l'expérience immersive de la marque

Le retailtainment et l'économie de l'expérience sont des concepts qui ont vu le jour il y a près de trois décennies, mais qui n'ont réellement commencé à transformer le commerce de détail qu'au cours des dix dernières années. Alors que les détaillants se font de plus en plus concurrence sur la base du « temps bien employé » plutôt que sur la seule offre de produits ou de services, le paysage du commerce de détail évolue vers des environnements de type showroom qui encouragent les consommateurs à découvrir des produits ou des magasins où les cafés, événements ou ateliers invitent les consommateurs à s'attarder.

La marque de vélo Rapha, par exemple, appelle ses 22 magasins à travers le monde des « clubhouses ». Ce sont des cafés qui proposent des projections de cyclisme en direct, des programmes d'événements et de pratique du vélo et vendent également les vêtements et accessoires de cyclisme haut de gamme de la marque. Les magasins de la marque alimentaire italienne Eataly's offrent un espace dans lequel les gens peuvent manger, faire leurs courses et s'informer sur la cuisine italienne, en combinant épiceries et ustensiles de cuisine avec un café, un restaurant et une école de cuisine dans plus de 20 magasins dans le monde.

Le rôle vital du décor dans le commerce de détail immersif

Offrant à la fois une atmosphère et un attrait sensoriel, la décoration intérieure est un élément essentiel à la création d'une expérience immersive qui encourage les consommateurs à passer du temps et à dépenser de l'argent en magasin. 59% des consommateurs souhaitent une ambiance accueillante en magasin et 51% des consommateurs sont plus enclins à acheter auprès de marques dont les magasins sont « intéressants ou différents », une proportion qui passe à 63% pour les consommateurs âgés de 18 à 34 ans.

Maîtriser la fréquentation

Les détaillants qui cherchent à stimuler les visites répétées des consommateurs et à attirer de nouvelles clientèles ont besoin de rafraîchir régulièrement l'environnement de leurs magasins pour les rendre visuellement attrayants, suivre l'évolution des tendances de la mode et maintenir le facteur surprise pour encourager la fréquentation. Le revers de la médaille étant que les intérieurs « fatigués » peuvent rapidement décourager les consommateurs et les pousser vers leurs concurrents.

Stimuler la durée de fréquentation

Le décor des magasins physiques et des espaces de vente éphémères devient une partie importante du parcours du client. En plus de s'assurer que le shopping en magasin est visuellement cohérent avec tous les autres points de contact où les clients interagissent avec une marque, le décor a une capacité inégalée pour créer une ambiance accueillante et faire d'un espace un endroit agréable pour y passer du temps. En effet, à moins qu'une marque ne veuille spécifiquement se démarquer par la commodité, les meilleurs concepts de magasins sont ceux qui donnent envie aux consommateurs de rester.

C'est pourquoi nous constatons de plus en plus que le décor est utilisé davantage pour créer une expérience de marque et encourager le temps de fréquentation que pour stimuler directement les ventes. Si vous prenez la vente au détail de vêtements pour enfants, les exemples vont d'une maison de poupée grandeur nature de marque française, Bonpoint's, un magasin pour enfants à une aire de jeux qui traverse les présentoirs de la marque espagnole, SuperMoments', Valencia shop. Dans ces deux exemples, la décoration commerciale crée à la fois une expérience qui reflète la « personnalité » des marques et encourage les clients à passer plus de temps dans l'environnement de la marque.

Promouvoir les expériences connectées

Près de la moitié de l'inspiration des consommateurs pour leurs achats provient aujourd'hui des réseaux sociaux, mais son pouvoir est encore plus grand si l'on considère que la source d'information la plus persuasive pour les consommateurs est la recommandation de la famille et des amis – c'est ce qui compose la plupart des réseaux sociaux des consommateurs ! Il n'est donc pas surprenant que les détaillants essaient d'attirer les consommateurs sur les médias sociaux lorsqu'ils sont en magasin.

Les acheteurs possédant un téléphone portable prennent de plus en plus de photos en magasin, de sorte que les détaillants intègrent des caractéristiques de conception qui encouragent le partage social – depuis les espaces spécialement conçus à cet effet jusqu'aux salles d'essayage « dignes d'être partagées ». Le grand magasin londonien Selfridges, par exemple, fait la promotion de « selfie sticks et de toiles de fond dignes d'Instagram » dans les cabines d'essayage de son Designer Studio au troisième étage. Ce phénomène exige également que les intérieurs soient régulièrement mis à jour et gardent un aspect frais.

Le potentiel de l'impression

Les détaillants ont besoin de solutions pragmatiques qui peuvent créer une ambiance particulière ou refléter ce qui est tendance, mais avec un minimum de perturbations et de gaspillage et souvent dans des contraintes budgétaires serrées.

Cela joue sur les atouts de l'impression numérique en termes de flexibilité, de délai d'exécution, de rentabilité et de diversité des matériaux.  En retour, cela crée des opportunités passionnantes pour les PSP, qu'ils entrent en jeu dans la décoration de détail à partir d'un arrière-plan de production de graphiques d'affichage de détail ou apportent une expertise en décoration d'autres segments comme l'accueil.

Grâce aux médias contemporains, à l'impression numérique et à la technologie de finition, les PSP peuvent offrir une gamme diversifiée d'applications créatives et fonctionnelles de décoration de détail, allant des papiers peints de marque sur mesure et des présentoirs et des accessoires pop-up à des aménagements complets comprenant revêtements muraux, graphiques pour fenêtres et plancher, décor en surface sur comptoirs, portes de cabine et ainsi de suite.

La capacité du PSP à réaliser la vision créative du propriétaire de la marque et à s'assurer que les éléments décoratifs peuvent résister aux contraintes physiques de l'environnement de vente au détail devrait signifier que le décor imprimé personnalisé est un élément clé pour créer des expériences plus accueillantes, immersives et captivantes en magasin.


Distribué par APO Group pour Canon Central and North Africa (CCNA).

eMarketer. 18 juillet 2017. Ventes au détail et commerce électronique à l'échelle mondiale : Estimations des eMarketers pour 2016-2021. (http://bit.ly/2XgEpK5)

PwC. 2017. 10 investissements des détaillants pour un avenir incertain. (https://pwc.to/2Xy5VCn)

eMarketer. 18 juillet 2017. Ventes au détail et commerce électronique à l'échelle mondiale : Estimations des eMarketers pour 2016-2021. (http://bit.ly/2XgEpK5)

PwC. 2017. 10 investissements des détaillants pour un avenir incertain. (http://bit.ly/2XgEpK5)

A1 Retail. Juillet/août 2018. Future of Retail

Rebecca Sentence. 13 juin 2018. Econsultancy. How can struggling high street retailers step up their online strategies ? (http://bit.ly/301zda7)

Victoria-Anne Bull. 29 juin 2011. Retailtainment: the future of shopping? (http://bit.ly/2LswT82)

B. Joseph Pine II & James H. Gilmore. Juillet-aôut 1998. Harvard Business Review. Welcome to the Experience Economy. (http://bit.ly/2JdWij2)

B. Jospeph Pine II. 7 décembre 2017. Harvard Business Review. Shoppers Need a Reason to Go to Your Store — Other Than Buying Stuff. (http://bit.ly/2YkpOK7)

Rapha. 2018. Clubhouses. (http://bit.ly/2Yrgapm)

Eataly. 2018. Stores. (http://bit.ly/2ZUCWpN)

PwC. 2017. 10 retailer investments for an uncertain future. (http://bit.ly/2ZUCWpN)

Mindshare. 20 septembre 2017. Future of Retail CX. (http://bit.ly/2IWj67S)

design:retail. Reinforcing brand identity. (http://bit.ly/31ZNAxu)

Retail Design Blog. SuperMoments – Valencia. (http://bit.ly/2NvUR50)

PwC. 2017. 10 retailer investments for an uncertain future. (https://bitly.is/2JeWDlp)

Krista Garcia. 26 octobre 2018. eMarketer. Shoppers Have High Expectations for Retailers' Responses to Reviews. (http://bit.ly/2LsdgwG)

Selfidges&Co. 2018. Selfridges Loves: The Designer Studio. (http://bit.ly/2YoYV7W)

Canon Central and North Africa (CCNA)
Télécharger le logo
Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.