Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Le 27 juin 2019 - Point de presse en présence des deux coorganisateurs du Sommet des forces terrestres africaines 2019

Le 27 juin 2019 - Point de presse en présence des deux coorganisateurs du Sommet des forces terrestres africaines 2019

Le 27 juin Point de presse en présence des deux coorganisateurs du Sommet des forces terrestres africaines 2019, le major général de l’armée des États-Unis Roger L. Cloutier, commandant de l’armée des États-Unis en Afrique, et le major général des forces de défense du Botswana Molefi Seikano, commandant des forces terrestres du Botswana.

ÉVÉNEMENT :

Veuillez vous joindre à nous le jeudi 27 juin 2019 à 14h15 GMT pour un point de presse téléphonique avec le major général de l’armée des États-Unis Roger Cloutier Jr., commandant de l’armée des États-Unis en Afrique, et le major général des forces de défense du Botswana Molefi Seikano, commandant des forces terrestres du Botswana. Les intervenants discuteront de l’importance de la coopération régionale entre forces militaires afin de renforcer la sécurité et la stabilité sur le continent africain.

Environ 50 officiers des forces terrestres de toute l’Afrique, aux côtés de plus de 20 officiers et dirigeants politiques d’Europe, d’Amérique du Sud et des États-Unis, assisteront à ce sommet pour apporter davantage de points de vue et renforcer leurs relations, en vue de vaincre les influences néfastes. Ces leaders prendront part à des séances en petits groupes, dirigées par des spécialistes militaires et universitaires, qui se concentreront sur les organisations régionales, les forces opérationnelles multinationales et la coopération à travers le maintien de la paix.

CONTEXTE :

Le Sommet des forces terrestres africaines (ALFS) est un séminaire de 4 jours réunissant des officiers des forces terrestres de toute l’Afrique afin d’engager un franc dialogue, abordant et concevant des solutions de coopération pour faire face aux difficultés et menaces régionales et transrégionales. L’ALFS 2019 se tiendra à Gaborone (Botswana) du 24 au 27 juin 2019. Le commandant des forces terrestres du Botswana, le major général Molefi Seikano, coorganisera l’événement avec le commandant général de l’armée des États-Unis en Afrique, le major général Roger L. Cloutier Jr., agissant au nom du général Mark A. Milley, chef d’état-major de l’armée des États-Unis. Le thème choisi pour le sommet de cette année est « Renforcer les réseaux de partenaires » (Strengthening Partner Networks).

Il s’agit de la septième édition du Sommet ALFS. La toute première s’était tenue à Washington en 2010. L’ALFS 2012 s’était tenu à Kampala (Ouganda), organisé par l’armée américaine conjointement avec les Forces de défense du peuple ougandais. L’ALFS 2015 s’était tenu à Dakar (Sénégal), organisé par l’armée américaine conjointement avec la Force de défense du Sénégal. Au départ, l’ALFS était bisannuel, mais ce rythme a été interrompu en 2014 par le séquestre budgétaire et des priorités concurrentes de l’armée des États-Unis. En 2015, l’armée des États-Unis en Afrique a décidé d’organiser l’ALFS de façon annuelle afin d’avancer en s’appuyant sur les liens tissés les années précédentes. L’ALFS 2016 s’est tenu à Arusha (Tanzanie), organisé par l’armée américaine conjointement avec la Force de défense du peuple tanzanien. L’ALFS 2017 s’est tenu à Lilongwe (Malawi), organisé par l’armée américaine conjointement avec les Forces de défense du Malawi. Enfin l’ALFS 2018 s’est tenu à Abuja (Nigeria), organisé par l’armée américaine conjointement avec l’armée nigériane.

TAILS :

Intervenants : Coorganisateurs au Sommet des forces terrestres africaines 2019 :
Le major général de l’armée des États-Unis Roger L. Cloutier Jr., commandant de l’armée des États-Unis en Afrique
Le major général de l’armée du Botswana Molefi Seikano, commandant des forces terrestres du Botswana

Date : Le 27 juin 2019
Heure : 14h15 GMT | 16h15 Afrique du Sud

* Veuillez utiliser le  convertisseur horaire pour déterminer à quelle heure démarre l’événement dans votre fuseau horaire.

Langue : En anglais. Un service d’interprétation en français et en portugais sera disponible.

Règles de base : « On the record », les déclarations sont officielles.

Numéro d’accès : Il vous sera communiqué dès que vous confirmerez votre participation.

Confirmation de la participation (RSVP) : Veuillez confirmer votre participation sur Eventbrite.

Médias sociaux : Nous utiliserons les hashtags #AFHubPress et #ALFS19 pour le point de presse. Vous pouvez aussi nous suivre sur AfricamediaHub et USArmyAfrica.

LOGISTIQUE :

  • Les appelants devront se connecter à la téléconférence 10 à 15 minutes avant qu’elle ne commence. 
  • Lorsqu’un journaliste se connecte à titre individuel, l’opérateur lui demande son nom, celui de son organe de presse ainsi que sa localisation. Lorsqu’une ambassade se connecte, l’opérateur demande sa dénomination et sa localisation.

Le modérateur assurera la répartition du temps de parole entre les appelants connectés pour les questions-réponses. Les journalistes participant à la conférence téléphonique en anglais exclusivement seront invités à appuyer sur les touches « * » et « 1 » de leur téléphone pour figurer dans la liste d’attente des questions. REMARQUE : Vous pouvez composer le « 1 » à n’importe quel moment de l’appel pour rejoindre la liste d’attente des questions, même avant que le modérateur n’ait commencé la partie questions-réponses de la conférence. Nous demandons aux journalistes de bien vouloir se limiter à une seule question et d’indiquer à quel intervenant elle s’adresse. Les journalistes peuvent également poser leurs questions par courriel à afmediahub@state.gov avant ou pendant l’appel.

BIOGRAPHIES :

Le major général Roger L. Cloutier Jr., commandant, armée des États-Unis en Afrique

Le major général Roger L. Cloutier Jr. est le général commandant de l’armée des États-Unis en Afrique. Avant son poste actuel, il a servi comme chef d’état-major du Commandement des États-Unis pour l’Afrique auprès du Commandant.

Le major général Cloutier a été nommé officier d’infanterie dans l’armée américaine après avoir obtenu un diplôme à l’université de San Diego en 1988. Il a une licence en sciences politiques et un master en relations internationales. Tout au long de sa carrière, il a occupé des fonctions de direction et commandé des unités militaires allant de la compagnie à la brigade, ainsi que des bases militaires.

Parmi les postes de commandement occupés par le major général Cloutier, on peut citer général commandant du centre de formation de l’armée américaine à Fort Jackson, Caroline du Sud et commandant de la 1e brigade, 3e division d’infanterie à Fort Stewart, Géorgie, tout en servant dans les opérations Iraqi Freedom et New Dawn en Irak ; commandant, 1er bataillon, 30e régiment d’infanterie, commandant de la 3e division d’infanterie à Fort Stewart, en Géorgie, tout en servant dans l’opération Iraqi Freedom en Iraq ; commandant du quartier général et de la compagnie du quartier général, 4-12e bataillon d’infanterie (mécanisé), 1e division blindée, tout en servant dans l’opération Joint Endeavor en Bosnie-Herzégovine ; commandant de la compagnie D, 4-12e bataillon d’infanterie (mécanisé), 1e division blindée, armée des États-Unis en Europe et 7e Armée, Allemagne ; chef de peloton de tireurs du 1er-9e régiment d’infanterie (L), tout en servant dans l’opération Just Cause au Panama.

Le major général Cloutier a également occupé divers postes d’état-major, notamment directeur de la gestion du personnel, département du quartier général de l’armée, chef d’état-major adjoint, G3/5/7 ; officier en second auprès du commandant suprême des forces alliées d’Europe, Belgique ; général commandant adjoint (manœuvre), 3e division d’infanterie, Fort Stewart, Géorgie ; chef d’état-major, 3e division d’infanterie (mécanisée), Fort Stewart, Géorgie ; assistant du chef d’état-major, G3, 3e division d’infanterie (mécanisée), Fort Stewart, Géorgie ; planificateur des exercices conjoints, bureau central du commandement des États-Unis, puis secrétaire de l’état-major général, centre de combat conjoint, commandement des forces conjointes des États-Unis, Norfolk, Virginie ; S3 (opérations), équipe de combat de la 3e brigade, 4e division d’infanterie (mécanisée), Fort Carson, Colorado ; S3 (opérations), 1er bataillon, 8e régiment d’infanterie, 4e division d’infanterie (mécanisée), Fort Carson, Colorado.

Il a reçu de nombreuses distinctions, comme la Defense Distinguished Service Medal, la Defense Superior Service Medal avec Oak Leaf Cluster, la Légion du mérite avec Oak Leaf Cluster, la Bronze Star Medal avec deux Oak Leaf Clusters, la Defense Meritorious Service Medal, la Meritorious Service Medal avec trois Oak Leaf Clusters, l’Army Commendation Medal avec V Device, l’Army Commendation Medal avec trois Oak Leaf Clusters et l’Army Achievement Medal avec cinq Oak Leaf Clusters.

Le major général Molefi Seikano, commandant, forces terrestres du Botswana

Le major général Molefi Seikano est commandant au sein du commandement des forces terrestres de la Force de défense du Botswana (FDB). Il est entré dans la FDB en 1985 en tant qu’élève-officier et entré en service en 1986.

Le major général Seikano est diplômé de nombreuses écoles destinées au commandement et aux officiers ainsi que d’instituts de formation militaire, notamment du cursus de commandement de brigade et de bataillon (Chine, 2000) et du cursus de commandement et d’officiers supérieurs (université des forces armées du Ghana, 2005).

Le major général Seikano a été nommé commandant des forces terrestres de la BDF en 2015. Il a occupé de nombreux postes de commandement et d’officier, depuis le commandement de troupes des forces spéciales jusqu’au commandement des forces terrestres. Parmi ses diverses responsabilités de commandement, on peut citer commandant de troupe des forces spéciales, commandant d’équipe des forces spéciales, officier d’entraînement des forces spéciales, officier commandant d’unité des forces spéciales, superviseur de groupe des forces spéciales, commandant adjoint et commandant de brigade d’infanterie.

Le major général Seikano a obtenu un diplôme en administration publique à l’Institut d’administration et de gestion publique du Ghana, un diplôme en lutte internationale contre le terrorisme et une maîtrise ès arts en sécurité stratégique à l’Université de la défense nationale aux États-Unis.

Le major général Seikano a reçu plusieurs médailles, notamment la Duty Code Order Medal (DCO), la Pearl Jubilee Medal (PJM), la Distinguish Service Medal (DSM), et est titulaire de la distinction Passed Staff Course.


Distribué par APO Group pour Africa Regional Media Hub.Africa Regional Media Hub
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.