Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Point sur les opérations après le passage du cyclone Kenneth au Mozambique : mobilisation pour atteindre les communautés coupées de l’aide humanitaire

Point sur les opérations après le passage du cyclone Kenneth au Mozambique : mobilisation pour atteindre les communautés coupées de l’aide humanitaire

Alors que les pluies et les vents qui ont accompagné le cyclone Kenneth faiblissent et que les inondations qu’il a provoquées reculent, le Mozambique prend peu à peu la mesure des destructions que le cyclone a laissées dans son sillage. Des dizaines de milliers de personnes sont sans abri et de nombreuses communautés où se dressaient autrefois des maisons, des écoles, des commerces et des lieux de culte sont aujourd’hui presque complètement dévastées. Face à cette situation, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en collaboration avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) et la Croix-Rouge du Mozambique, vient actuellement en aide aux communautés durement touchées par Kenneth dans la province de Cabo Delgado.

« Au fur et à mesure que nos équipes arrivent dans les communautés qui ont été ravagées par les pluies diluviennes et les vents violents, nous nous rendons compte des besoins humanitaires pressants des familles sinistrées. Nous distribuons aujourd’hui des articles tels que des bâches, des nattes et des assortiments d’ustensiles de cuisine pour atténuer les souffrances des habitants », explique Hannah Matthews, qui dirige les opérations d’assistance à partir de Pemba.

Préoccupations humanitaires

  • Des dizaines de milliers de personnes sont aujourd’hui sans abri. Si le niveau des eaux est en train de baisser, de nombreuses communautés sont toujours coupées de tout, exposées aux intempéries. Des habitations ont été soufflées, des toits arrachés ; des arbres ont littéralement explosé, s’abattant en plein milieu des villages, tandis que les biens des habitants étaient emportés par les flots et les bourrasques de vent.
  • Les besoins en abris, en eau, en nourriture et autres secours sont considérables dans la ville de Pemba (chef-lieu de la province de Cabo Delgado), ainsi que dans les districts de Macomia, Quissanga et Ibo, où une partie de la population est coupée du monde en raison de la destruction d’infrastructures essentielles par la tempête.
  • Une épidémie de choléra confirmée une semaine après le passage du cyclone Kenneth vient accentuer encore la vulnérabilité des habitants de la province de Cabo Delgado. Les autorités et la communauté humanitaire ont rapidement mis sur pied une riposte. Il est toutefois impossible à ce stade de se faire une idée précise de l’étendue de l’épidémie et de prévoir les conséquences qu’elle pourrait avoir.
  • La destruction de voies de communications, de ponts et d’autres infrastructures clés rend l’accès des organisations humanitaires aux communautés sinistrées difficile. Nous suivons de près l’évolution de la situation de façon à permettre à nos équipes de secours d’accéder aux zones sinistrées en toute sécurité pour porter secours aux personnes en détresse.

Notes sur les opérations

  • Des équipes déployées à partir du bureau du CIRC à Pemba ont entamé des distributions de secours sous forme de couvertures, de bâches et d’assortiments d’ustensiles de cuisine. Les distributions se poursuivront tout au long du mois. À ce jour, nous avons fourni une assistance à 978 familles (env. 4 900 personnes) dans les villes de Pemba et de Macomia Sede, ainsi que sur l’ile de Matemo, et nous prévoyons de nouvelles distributions.
  • Nos équipes travaillent en collaboration avec des volontaires de la Croix-Rouge du Mozambique afin de mettre en place un dispositif en vue de rétablir le contact entre membres de familles dispersées. Leur travail consiste notamment à enregistrer des informations concernant les personnes portées disparues et à offrir aux gens la possibilité de téléphoner gratuitement à leurs proches pour leur faire savoir qu’ils sont sains et saufs.
  • Le CICR coordonne la mise en œuvre des activités d’assistance humanitaire en étroite collaboration avec la Fédération internationale et la Croix-Rouge du Mozambique, de manière à pouvoir atteindre rapidement le plus grand nombre de communautés sinistrées possible.
  • Le CICR avait ouvert un bureau à Pemba en septembre 2018 afin de remédier aux conséquences humanitaires de la violence armée dont la région était le théâtre depuis 2017. Depuis lors, et avec l’autorisation des autorités mozambicaines, le CICR effectue des visites régulières dans les lieux de détention de Pemba et des environs. Le cyclone Kenneth s’est abattu sur le nord du Mozambique au moment où le CICR s’apprêtait à renforcer ses opérations pour répondre aux besoins humanitaires résultant de la violence armée dans la province de Cabo Delgado.
Distribué par APO Group pour International Committee of the Red Cross (ICRC).

Media files
International Committee of the Red Cross (ICRC)
Télécharger le logo

Ibo Island, Mozambique. CC BY-NC-ND / ICRC / Christoph Hanger

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.