Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Es nouvelles des enfants de la Guinée

Es nouvelles des enfants de la Guinée

Par Saa Momory KOUNDOUNO UNICEF Guinée

La politique nationale de décentralisation et de développement local de la Guinée a pour but de mettre en place un cadre cohérent de développement local participatif, de décentralisation, de mobilisation et de transfert des ressources aux collectivités locales et aux organisations communautaires de base, pour la fourniture de services essentiels aux populations.

Cette vision s’est matérialisée à travers le Programme National d’Appui aux Communes de Convergence (PNACC) qui a pour objectif de créer un environnement favorable à la consolidation de la décentralisation. Il vise à mutualiser les interventions des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) en appui au développement des collectivités locales de la Guinée, selon l’approche des grappes de convergence. Celle-ci permet de mobiliser, sur un territoire, tous les appuis destinés à améliorer les conditions de vie des populations, notamment à travers un accès intégral aux services sociaux de base et à des services publics de qualité.

L’UNICEF a conçu et dirigé l’approche des communautés amies des enfants (CFC) avec une composante de suivi en temps réel (Real-Time Monitoring — RTM) qui vise à remédier aux privations multiples et répétées des enfants en utilisant les plateformes communautaires comme principal point d’entrée. Cette approche est actuellement mise en œuvre dans quatre 4 pays dont la Guinée. C’est dans ce cadre que le bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a organisé un atelier à Conakry du 18 au 22 mars 2019 dont l’objectif est de définir les jalons qui aideront les pays à évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de chacun des cinq piliers du CFC-RTM.

Cet atelier qui est suivi d’une mission de terrain dans les quatre 4 Communes Amies des Enfants de la Guinée permettra de tester et de valider les outils de base pour l’évaluation de l’implémentation dans les trois 3 autres pays, explique Susie Villeneuve « L’on a expérimenté beaucoup d’initiatives, mais l’on a réalisé que ces initiatives ne nous donnaient pas les résultats parce qu’elles étaient très verticalisées, maintenant, il faut faire une convergence. Alors la Guinée, c’est un modèle typique…. Nous allons prendre votre initiative et voir dans quelle mesure nous pouvons la dupliquer sur nos programmes au niveau communautaire. Il faut des pays qui sont avancés dans ce genre de vision et la Guinée nous est tout de suite venue en tête parce que vous avez l’expérience avec les communes de convergence. Donc c’est voir comment adapter les monitorages en temps réel avec ce que vous faites ».

C’est pourquoi, dira Andrew Brooks, Représentant par intérim de l’UNICEF « Le présent atelier sur l’initiative des Communautés Amies des Enfants et le Monitorage en temps réel sont une opportunité de concrétisation des interventions dans la santé communautaire avec un accent particulier sur la disponibilité des données à temps et la prise de décisions au moment opportun ».

Le Coordonnateur national du Programme National d’Appui aux Communes de Convergence (PNACC), Mohamed Sikhé Camara, représentant le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a souligné la nécessité du gouvernement guinéen de mettre en synergie les efforts des différents intervenants dans ces communes autour de la problématique de l’enfant « Il faut mutualiser les efforts des partenaires techniques autour de la question de l’enfant et d’ailleurs, ceci est un engagement du gouvernement guinéen qui considère le projet pilote dans les 40 communes de convergence comme une réussite du PNACC. 4 parmi les 40 communes sont concernées par votre projet, ceci démontre que le PNACC est en train de produire ses fruits. Nous devons donc vacciner nos enfants, déclarer officiellement nos enfants, les inscrire à l’école, car cela permet de lutter contre la malnutrition, l’excision, la mortalité infantile ».

Durant 5 jours, les participants venus des communes de convergence et aux profils différents se sont penchés sur cette approche avec la facilitation de la délégation du bureau régional de Dakar.

Au terme d’intenses travaux, les participants ont dit toutes leurs satisfactions par rapport à ce que ces échanges leur ont apporté en termes de valeur ajoutée. C’est le cas de Jean Mamy, Maire de Bossou « Avec tout ce que l’on a acquis à l’issue de cet atelier, nous allons pouvoir faire le suivi réel et à temps de nos enfants. Cela permettra d’amener nos différentes communautés à faire vacciner leurs enfants à temps, établir par la même occasion, leurs extraits d’acte de naissance afin de procéder à leur scolarisation dès qu’ils ont l’âge requis pour aller à l’école. Nous sortons donc satisfaits de cet atelier. Je remercie vraiment les facilitateurs qui ont été à la hauteur des attentes et l’UNICEF qui a permis la tenue de cette rencontre d’échanges ».

Face au profil des participants qui dénote le niveau d’engagement de la Guinée à promouvoir la santé communautaire et l’ambiance qui a caractérisé les travaux, la délégation du bureau régional, par la voix de Susie Villeneuve a dit toute sa satisfaction « Vous nous avez aidé à développer un modèle que nous allons pouvoir appliquer dans les autres pays avec votre riche expérience. Dans un an, nous allons encore nous retrouver dans cette même salle pour revoir les indicateurs de la Guinée. Je félicite la Guinée pour l’enthousiasme, la volonté, l’engagement qui est en vous et à tous les niveaux du pays ».

Pour sa part, le Dr Yattara Facinet, Directeur national de la santé communautaire et de la médecine traditionnelle représentant le Ministre d’Etat, Ministre de la santé saisira l’occasion pour annoncer que sous le leadership de son département, la Guinée vient de signer avec le Fonds mondial, un projet d’extension de la santé communautaire à 20 autres communes du pays.

Les 4 communes parmi les communes de convergence qui ont été choisies pour servir de communes pilotes dans la mise en œuvre de l’approche Communautés amies des enfants et surveillance en temps réel sont, les communes de Fangamandou, Bossou, Siguirini et Norassoba. C’est dans ces communes que la délégation du bureau régional s’est rendue au terme de l’atelier à l’effet de se rendre à l’évidence des problèmes sur le terrain afin de définir de meilleures stratégies pour les adresser.


Distribué par APO Group pour UNICEF Guinée.

Media files
UNICEF Guinée
Télécharger le logo

Image

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.