Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Visite de la Sous-Secrétaire Générale des Nations Unies et Coordonnatrice Adjointe des secours d'urgence au Burkina Faso

Visite de la Sous-Secrétaire Générale des Nations Unies et  Coordonnatrice Adjointe des secours d'urgence au Burkina Faso

QUI Ursula Mueller, Sous-secrétaire générale des Nations unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d'urgence

QUOI : Visite spéciale au Burkina Faso

QUAND 2 – 5 mars 2019

OÙ : Ouagadougou et région du Centre-Nord

La Sous-secrétaire générale des Nations unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d'urgence, Ursula Mueller, se rendra dans la capitale Ouagadougou et dans des sites de déplacés dans la région du Centre-Nord du 2 au 5 mars 2019. Mme Mueller devrait rencontrer le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré et d’autres hauts-responsables burkinabè, les autorités locales, des personnes déplacées, les représentants des agences des Nations unies et des ONG internationales et locales.

Le Burkina Faso est confronté à une crise humanitaire sans précédent dans laquelle la violence armée et l’insécurité ont provoqué des déplacements de population massifs dans les régions du Nord, du Centre-Nord et du Sahel et ont exacerbé l’adversité de certaines des communautés les plus vulnérables du pays.

Des conflits et des affrontements intercommunautaires ont déraciné plus de 100 000 personnes, dont plus de la moitié au cours des deux premiers mois de 2019. Quelque 120 000 personnes n'ont pas accès aux soins médicaux et 150 000 enfants sont privés d'éducation avec la fermeture forcée de plus de 1 100 écoles dans les régions touchées par la violence. En outre, environ 676 000 personnes sont menacées par l'insécurité alimentaire et 130 000 enfants sont menacés de malnutrition aiguë sévère cette année.

Le gouvernement et la communauté humanitaire ont immédiatement réagi à la détérioration soudaine de la situation. Ils travaillent ensemble pour apporter une réponse à plus grande échelle et ont lancé un plan d’urgence en février, faisant appel à 100 millions de dollars pour venir en aide aux quelque 900 000 personnes les plus durement touchées par la crise. L'accès des acteurs humanitaires aux personnes les plus vulnérables et un financement adéquat sont les principaux obstacles à l’assistance vitale urgente dans les zones touchées par le conflit.

Distribué par APO Group pour Office for Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA).Office for Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)
Télécharger le logo
Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.