Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Réunion interpays pour la lutte contre la malnutrition dans la Région

Réunion interpays pour la lutte contre la malnutrition dans la Région

Le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la Méditerranée orientale organise une réunion de consultation interpays pour les points focaux chargés de la nutrition, du 22 au 24 janvier 2019, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial. Les participants, comprenant des représentants des États Membres et diverses parties prenantes, aborderont le problème de la malnutrition dans la Région.

La malnutrition sous toutes ses formes constitue un grave problème de santé publique dans la Région OMS de la Méditerranée orientale. Plus de 20 millions d’enfants de moins de cinq ans connaissent un retard de croissance dû à une mauvaise nutrition. La moitié des femmes, plus de deux hommes sur cinq et 15 % des enfants de la Région ont un excès de poids ou sont obèses. Certains pays, en particulier ceux qui sont touchés par des conflits, continuent de connaître des niveaux élevés d'insécurité alimentaire, de dénutrition et de carences en micronutriments.

La malnutrition sous toutes ses formes pèse lourdement sur la santé, le bien-être et le développement durable des populations. Les régimes alimentaires malsains – avec le manque d'activité physique – sont les principaux facteurs qui contribuent aux maladies non transmissibles, lesquelles sont maintenant responsables des deux tiers des décès dans le monde et dans la Région.

Malgré les engagements pris de lutter contre toutes les formes de malnutrition aux niveaux mondial, régional et national, les pays ont toujours du mal à mettre en œuvre des stratégies, des politiques et des mesures réglementaires visant à améliorer la nutrition.

Une nouvelle stratégie globale pour la nutrition est proposée pour 2020-2025 afin d'établir un cadre pour les efforts visant à atteindre les objectifs convenus en matière de nutrition, de maladies non transmissibles liées à l'alimentation et de développement durable, ainsi qu’à guider la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies pour la nutrition dans la Région. Les participants à la réunion donneront leur avis sur le projet de stratégie et identifieront les domaines nécessitant un appui technique de l'OMS

« Il y a de plus en plus de preuves de l'efficacité, du rapport coût-efficacité et de la faisabilité des interventions politiques visant à améliorer la nutrition, et il est urgent de traduire ces connaissances en actions et de diffuser les enseignements tirés de leur mise en œuvre sur le terrain. En attendant, plus que jamais, il est nécessaire de mener une action globale et multisectorielle pour lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes dans toute la Région » a déclaré le Dr Ahmed Al-Mandhari, Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale. « Le chemin à parcourir pour atteindre les objectifs liés à la nutrition et aux maladies non transmissibles est encore long. Il est maintenant largement reconnu que les systèmes alimentaires actuels ne parviennent pas à assurer la nutrition pour tous et qu'une transformation radicale des systèmes alimentaires est nécessaire pour améliorer l'accès à des régimes alimentaires sains et durables ».

Dans ce contexte difficile, l'OMS et ses partenaires ont répondu à la demande d'appui technique des États Membres pour élaborer des stratégies nationales et mettre en œuvre des politiques visant à améliorer la nutrition. « Nous proposons que la stratégie soit élaborée à partir d'un examen de la situation nutritionnelle actuelle afin d'identifier les principales priorités politiques et interventions stratégiques nécessaires pour faire face au double fardeau de la malnutrition dans la Région et recommander des actions clés aux différentes parties prenantes, notamment les États Membres, la société civile, l'OMS et les autres partenaires des Nations Unies. Ces priorités politiques et interventions stratégiques devraient s'aligner sur le cadre de la Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition », a confirmé le Dr Al-Mandhari.

Tout au long de cette décennie, une stratégie régionale sur la nutrition pour la période 2010-2019 et un plan d'action connexe ont été mis en place pour aider les États Membres à mettre au point et à appliquer des mesures en matière de nutrition. Depuis l'adoption de la stratégie actuelle en octobre 2010, le paysage de la nutrition a connu d'importants changements. De nombreux pays de la Région sont en train de passer d'une alimentation traditionnelle à une alimentation malsaine riche en sucre, en graisses et en sel, et le fardeau des maladies non transmissibles liées à l'alimentation a augmenté, tandis que d'autres pays ont connu une augmentation de la dénutrition liée aux conflits et à l'instabilité politique.

La stratégie proposée vise à relever tous ces défis.

Distribué par APO Group pour World Health Organization (WHO).World Health Organization (WHO)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.