Flux RSS Africanews Recevez gratuitement toutes les actualités publiées sur africanews.com, en vous abonnant à un de nos flux RSS. http://fr.africanews.com/feed/rss Sat, 29 Apr 2017 19:29:58 +0000 Sat, 29 Apr 2017 19:29:58 +0000 Adama Barrow : 100 jours pour insuffler une nouvelle dynamique à la Gambie http://fr.africanews.com/2017/04/29/adama-barrow-100-jours-pour-insuffler-une-nouvelle-dynamique-a-la-gambie/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/adama-barrow-100-jours-pour-insuffler-une-nouvelle-dynamique-a-la-gambie/ Sat, 29 Apr 2017 19:29:58 +0000 Adama Barrow, le chef de l‘État gambien multiplie les voyages depuis sa prise de fonction le 19 janvier 2017. Cette offensive diplomatique n’est pas fortuite. Après 22 ans de règne de son prédécesseur Yahya Jammeh, le nouveau président veut rattraper le retard de son pays sur le plan diplomatique et ainsi relancer l‘économie. Dans chaque pays où il a été, Adama Barrow prône une unité retrouvée en Gambie et le début d’une ère nouvelle dans cet État ouest-africain. Il faut dire que les dernières années en Gambie n’ont pas été qu’un long fleuve tranquille. Les organisations de défense des droits de l’homme appuyées par les pays occidentaux, y ont dénoncé de graves atteintes aux droits humains durant les années Jammeh. Aux manettes du pouvoir depuis le 19 janvier, Adama Barrow veut changer cette image de pays fermé et renouer avec les partenaires internationaux. Ce n’est donc pas un hasard si le président gambien a décidé, dès les premiers jours de son mandat de retourner au sein de la Cour pénale internationale (CPI) et dans la communauté du Commonwealth. Institution que Jammeh avait décidé de quitter respectivement en novembre 2016 et en 2013. De nombreux défis à l’horizon Mais, c’est surtout qu’Adama Barrow est conscient que c’est un exercice nécessaire pour s’attirer la confiance des investisseurs et des pays de la communauté internationale. À preuve, en février, la Banque mondiale promettait de décaisser 60 millions de dollars pour renforcer le budget de la Gambie. L’Union européenne annonçait quant à elle 225 millions d’aide financière au pays, tandis que la Banque africaine de développement évoquait un investissement d’un million de dollars dans le secteur énergétique de la Gambie. Les investisseurs privés se précipitent également vers le pays. Dans une interview accordée à la BBC à l’occasion de ses 100 jours d’exercice, Adama Barrow affirmait recevoir beaucoup de propositions. « Cela fait seulement trois mois, et je puis vous dire que beaucoup d’investisseurs frappent à ma porte ». Une déclaration censée rassurer ses concitoyens qu’il estime « impatients ». « Les Gambiens sont un peu impatients, mais je les comprends. L’attente a été longue, 22 ans, et ils ont mis tous leurs efforts ensemble pour faire ce changement. Les attentes sont très élevées. Je ne dirai pas que nous sommes lents, mais nous suivons les étapes. » Au rang des prérogatives d’Adama Barrow pour les prochains mois, la restructuration de l’armée, l‘électrification du pays, mais également réparer les injustices commises. C’est dans ce dernier point que trouve tout le sens de la Commission Vérité et Réconciliation mise sur place en février. Carole Kouassi Le pape François achève sa visite au Caire http://fr.africanews.com/2017/04/29/le-pape-francois-acheve-sa-visite-au-caire/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/le-pape-francois-acheve-sa-visite-au-caire/ Sat, 29 Apr 2017 18:17:04 +0000 Le pape François a achevé dans l’après-midi de samedi une visite de deux jours au Caire en Égypte. Escorté par le président Abdel Fattah al-Sisi, le souverain pontife a quitté l‘Égypte après avoir embrassé les dirigeants musulmans, défiant ainsi les extrémistes religieux. Un voyage symbolique au cours duquel le chef de l‘Église catholique romaine a été porteur d’un message d’espoir et de tolérance. Renforcer le dialogue entre les chrétiens et les musulmans est plus important que jamais, le saint-père en est convaincu. Une opinion que ne partagent pourtant pas les catholiques les plus conservateurs. Une visite qui arrive alors que la communauté chrétienne d‘Égypte porte encore le deuil des attentats suicides qui ont frappé le 9 avril deux églises orthodoxes du pays : 45 personnes sont mortes dans ces attaques revendiquées par l’EI. Togo : la caricature, un art en plein essor http://fr.africanews.com/2017/04/29/togo-la-caricature-un-art-en-plein-essor/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/togo-la-caricature-un-art-en-plein-essor/ Sat, 29 Apr 2017 19:09:04 +0000 Il fait partie de ces rares caricaturistes togolais qui vivent uniquement du dessin à Lomé au Togo. Donisso Donald, jeune dessinateur togolais est parvenu après dix ans à susciter l’intérêt auprès des lecteurs de célèbres journaux comme le quotidien Liberté ou encore SIKA’A magasine. Grâce aux apparences caricaturales qu’il donne surtout aux hommes politiques togolais, il s’est fait un nom et une place dans le paysage de son pays. Même si le métier suscite intérêt et admiration, peu de dessinateurs osent s’y aventurer. Les espoirs de Donald sont toujours plus élevés ; il sait que l’activité Caricaturale dans le pays deviendra plus lucrative. Quand il s’agit de la caricature, il faut d’abord des informations, en même temps qu’il y ait une ressemblance entre le personnage réel et le dessin qu’on a fait et en même temps de l’humour. Ça devient un peu compliqué disons pour le commun des mortels. Ce qui fait que beaucoup de personnes veulent entrer dans la caricature, mais étant donné qu’ils n’ont pas eu de formation adéquate dans le domaine, c’est un peu compliqué. Explique le caricaturiste. Depuis 7 ans, l’organisation  ‘‘Or Noir’‘ organise des festivals dans le but de promouvoir le dessin et surtout de professionnaliser le domaine. On a projeté d’inviter les élèves des écoles primaires et leur apprendre un tant soit peu ce que c’est que le dessin en générale et ensuite aller dans les détails comme la caricature, comme le dessin classique et les autres formes de dessin parce qu’il y en a plusieurs branches. Donc tout commence à la base. Peut-être que parmi ces enfants que vous voyez il y a de grands dessinateurs qui vont en sortir demain. Explique Antony kokou dodjivi, dessinateur/ caricaturiste. Pour cette édition, un accent particulier a été mis sur la caricature, occasion d’insuffler à la nouvelle génération le goût de cet art. Wilfried est élève caricaturiste. Aujourd’hui, on nous a appris comment définir la caricature et comment dessiner une personne en face et en trois-quarts. À ce jour, seuls deux organes de presse écrite emploient en plein temps une poignée de caricaturistes. Les autres organes engagés dans la course ont dû suspendre leurs parutions plus tôt, faute de financements. En attendant l’application de la nouvelle convention collective interprofessionnelle en vigueur au Togo depuis le 01 er janvier 2012, vivre de la caricature restera une seconde option pour les dessinateurs même si l’envie de voir son nom apparaitre dans un journal ne manque pas. Armelle Nga Législatives en Algérie : la diaspora a entamé son vote http://fr.africanews.com/2017/04/29/legislatives-en-algerie-la-diaspora-a-entame-son-vote/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/legislatives-en-algerie-la-diaspora-a-entame-son-vote/ Sat, 29 Apr 2017 18:16:12 +0000 Pour la diaspora algérienne, le scrutin législatif prévu le 4 mai en Algérie a débuté ce samedi. Les communautés algériennes à travers le monde ont commencé à se ruer dans les bureaux de vote pour choisir leurs députés. Ce vote se poursuivra ce dimanche ainsi que le jeudi 4 mai. En France, pays qui compte une très forte communauté d’Algériens, ce sont 763.771 qui sont attendus dans les 186 bureaux de vote ouverts simultanément dans les locaux consulaires et à l’extérieur. En raison de la situation sécuritaire et de l‘état d’urgence qui prévalent en France, les autorités françaises ont repensé le dispositif sécuritaire afin de mieux sécuriser le scrutin. En Algérie, le ministère de l’Intérieur a accueilli ce samedi les observateurs de l’Union africaine, de l’ONU ou encore de la Ligue arabe qui viendront superviser les législatives. Des élections sans enjeu majeur et pour lesquelles les Algériens ne semblent pas montrer de l’intérêt. Le ministre algérien de la Communication a d’ailleurs fait parvenir aux médias, le 28 mars, une circulaire pour qu’ils ne donnent pas la parole aux personnes qui appellent au boycott de ces élections. En 2012, le taux de participation aux législatives algériennes était estimé à 43 %. Carole Kouassi Madagascar : polémique après la fermeture de 16 écoles coraniques http://fr.africanews.com/2017/04/29/madagascar-polemique-apres-la-fermeture-de-16-ecoles-coraniques/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/madagascar-polemique-apres-la-fermeture-de-16-ecoles-coraniques/ Sat, 29 Apr 2017 17:19:54 +0000 La polémique enfle à Madagascar où 16 écoles coraniques ont été fermées par le ministère de l‘Éducation mercredi. Paul Rabary, le ministre malgache de l‘Éducation, brandit une déviation de ces écoles qui ne suivent pas le programme initial qui leur a été autorisé. Elles sont notamment accusées d’avoir transformé leur établissement en une école coranique alors qu’elles avaient au départ demandé l’autorisation d’ouvrir une école de confession de musulmane. Le ministre précise d’ailleurs que seules les seize écoles sont concernées par la mesure de retrait d’autorisation sur la centaine d‘écoles de confession musulmane reparties sur le territoire malgache. Autres arguments avancés par le ministère, les vérifications effectuées par ses services et les plaintes à répétition des parents d‘élèves. Ces derniers auraient entre autres dénoncé les 5 heures d’apprentissage du Coran imputées aux élèves, l’exclusion des filles ou encore la demande faite aux garçons de se raser la tête. Des accusations dont se défend la communauté musulmane qui demande à se faire entendre du gouvernement. “Nous nous craignons que ce genre de chose crée des polémiques entre les religions”, prévient Harona Moussa, premier responsable de la Communauté musulmane sunnite de Madagascar (CMSM) qui évoque une “incompréhension” avec le ministère. La législation malgache ne permet pas l’ouverture des écoles coraniques à Madagascar, pays dans lequel les musulmans sont estimées à environ 1 % de la population. Sahara occidental : le Maroc satisfait de la résolution de l'ONU http://fr.africanews.com/2017/04/29/sahara-occidental-le-maroc-satisfait-de-la-resolution-de-l-onu/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/sahara-occidental-le-maroc-satisfait-de-la-resolution-de-l-onu/ Sat, 29 Apr 2017 16:11:42 +0000 Le Maroc s’est félicité samedi de la résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental, adoptée la veille à l’unanimité, disant rester “vigilant” quant au retrait du Front Polisario d’une zone contestée. “Le Maroc se félicite de la résolution du Conseil. (...) Aujourd’hui, il y a une dynamique”, a déclaré samedi à la presse le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Le Conseil de sécurité a adopté vendredi une résolution de soutien à une reprise de négociations sur le conflit au Sahara occidental. Ce texte prolonge également jusqu’au 30 avril 2018 le mandat de la mission de maintien de la paix de l’ONU sur place (Minurso). Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du royaume depuis 1975. Un cessez-le-feu supervisé par la Minurso est intervenu en 1991. Les indépendantistes du Front Polisario réclament un référendum d’autodétermination alors que Rabat propose comme solution de “compromis” une autonomie sous sa souveraineté. “L’initiative d’autonomie (proposée par le Maroc) se retrouve une nouvelle fois confortée”, a estimé M. Bourita, soulignant que la résolution rappelle la “dimension régionale” du conflit. “Le Conseil de sécurité et le patron de l’ONU ont à plusieurs reprises appelé les pays voisins, notamment l’Algérie (qui soutient le Front Polisario, ndlr), à faire des efforts”, a-t-il poursuivi. Le ministre est revenu sur le retrait, survenu vendredi, du Polisario de la zone contestée de Guerguerat, un no man’s land de quelques kilomètres carrés à la frontière avec la Mauritanie qui avait causé des tensions entre le Maroc et le Polisario ces derniers mois. Disant vouloir lutter “contre la contrebande”, le Maroc avait entamé mi-août 2016 au sud de cette zone la construction d’une route goudronnée. Après le début des travaux, l’ONU s‘était alarmée des risques de dérapage et le Polisario avait commencé à multiplier les incursions dans la zone. Fin février, le Maroc avait annoncé son retrait de cette zone, contrairement au Polisario, qui avait refusé de la quitter malgré un appel lancé par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres. “Le Polisario a été contraint de se déjuger et de sortir la tête baissée de Guerguerat, sous la pression du Conseil de sécurité, et pour éviter une condamnation très ferme”, a affirmé à l’AFP M. Bourita. “Cela conforte le Maroc sur sa position concernant le statut de la zone tampon, qui doit être libre de toute présence militaire, avec un trafic routier non perturbé et un cessez-le-feu respecté”, a-t-il souligné. “Le Maroc continuera à observer la situation de très près sur le terrain”, a prévenu le ministre. “Le retrait du Polisario doit être complet, sans condition et permanent”. Le royaume a “contribué à créer une atmosphère de sérénité”, a ajoute M. Bourita, soulignant “l’implication personnelle” du roi Mohammed VI dans ce dossier. AFP Nigeria : le leader du Biafra libéré http://fr.africanews.com/2017/04/29/nigeria-le-leader-du-biafra-libere/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/nigeria-le-leader-du-biafra-libere/ Sat, 29 Apr 2017 18:57:50 +0000 Le leader des séparatistes nigérians Nnamdi Kanu libéré sous caution. Selon le juge qui a signé la décision provisoire de levée d‘écrou, sa sortie de prison se fonde sur des considérations d’ordre médical. Mais les charges de trahison et d’appartenance à une organisation illégale qui pèsent sur Nnamdi Kanu n’ont pas pour autant été levées. La prochaine audience de son procès est prévue en juillet. Le leader du Parti du peuple autochtone du Biafra a été interpellé et placé en détention en octobre 2015 pour des accusations de trahison et d’appartenance à une organisation illégale. Le Nigeria est confronté à la résurgence des revendications irrédentistes dans ses régions méridionales. L’an dernier, l’ONG Amnesty International a accusé le gouvernement nigérian d’avoir tué quelque 150 séparatistes lors de manifestations pro-biafra. Des accusations rejetées par la police. 100 jours de présidence de Donald Trump : décryptage de ses relations avec l'Afrique http://fr.africanews.com/2017/04/29/100-jours-de-presidence-de-donald-trump-decryptage-de-ses-relations-avec-l/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/100-jours-de-presidence-de-donald-trump-decryptage-de-ses-relations-avec-l/ Sat, 29 Apr 2017 16:28:24 +0000 C’est un passage quasiment rituel : l‘évaluation des cent premiers jours à la présidence. Donald Trump, président américain n’y a pas échappé. En trois mois de gouvernance, différents bilans lui sont dressés. En Afrique, Donald Trump a davantage favorisé la lutte contre le djihadisme. Cent jours déjà que Donald Trump, magnat de l’immobilier occupe le bureau ovale de la Maison-Blanche. Son élection en novembre 2016 face à la candidate démocrate Hillary Clinton avait été suivie avec beaucoup d’intérêt, notamment en Afrique. À l’heure de son premier bilan à mi-parcours, quel bilan “défend” Donald Trump face à l’Afrique ? Engagé contre l’extrémisme violent Depuis sa campagne, Donald Trump a toujours récité l’ode de la lutte contre l’islam radical. Sur le continent, le POTUS (President of The United States) tente tant bien que mal de combler les lacunes de son prédécesseur sur la question de l’extrémisme violent. En trois mois de gouvernance, l’administration Trump a réitéré un soutien fort au Nigeria dans la lutte contre la secte islamique Boko Haram. Il a du reste abrogé une décision de Barack Obama qui refusait de livrer des avions de combat au Nigeria en raison de la corruption endémique dans le pays. En Somalie, où sévit également un groupe radical – les Shebab, Donald Trump a renforcé sa présence au côté de la fragile armée somalienne. Premier engagement fort, le déploiement prochain de troupes américaines sur le sol somalien. Il n’est pas question de combattre directement l’ennemi, mais plutôt d’aider à la formation de l’armée somalienne. A contrario, les États-Unis poursuivront la lutte contre les Shebab à travers des raids aériens aux côtés de forces alliées comme la Force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). A l’inverse, les États-Unis restent peu investis dans le Sahel où de nombreux groupes djihadistes pullulent également. >>> LIRE AUSSI : Somalie : les États-Unis déploient des troupes, la première fois en plus de deux décennies Une diplomatie en demi-teinte Au bout de trois mois de présidence, le bilan diplomatique de Donald Trump avec l’Afrique s‘écrit en pointillé. Les deux événements forts que l’on retiendra sont probablement le controversé décret anti-immigration qui inclue le Soudan, la Libye et la Somalie et sa rencontre à la Maison-Blanche avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi le lundi 3 avril 2017. Si, depuis, ce décret fondé sur la lutte contre le “terrorisme” a été suspendu par deux juges américains, Donald Trump n’a pas pour autant caché sa détermination à aller au bout de son projet. Quant à ses relations avec les dirigeants africains, le président américain a, dès les premiers jours de son mandat, contacté au téléphone trois présidents africains : Muhamadu Buhari du Nigeria, Jacob Zuma de l’Afrique du Sud et Uhuru Kenyatta du Kenya. En toile de fond, son engagement contre l’islam radical et la coopération économique. >>> LIRE AUSSI : Quand le secrétaire d‘État américain refuse de rencontrer Moussa Faki qu’il a lui-même invité Des autorités africaines à l‘épreuve de l’administration Trump Moussa Faki, président de la Commission de l’Union africaine n’oubliera pas de sitôt le camouflet qu’il a essuyé la semaine dernière à Washington. Invité par le secrétaire d‘État américain Rex Tillerson dans la semaine du 17 avril, il sera finalement confié à des employés de rang inférieur, informe le magazine Foreign Policy repris par Le Monde. Un couac que n’a pas digéré le chef de la diplomatie africaine. Paul Kagamé, chef d‘État du Rwanda, aurait également subi la même humiliation, relate Foreign Policy. En visite aux États-Unis, il n’aurait été reçu ni par son homologue américain ni par le secrétariat d‘État. Le magazine ne précise cependant pas s’il s’agissait d’une visite officielle. A côté de ces inconvénients, il y a le retrait des forces spéciales américaines de l’Est de la Centrafrique où elles traquaient depuis 2011 Joseph Kony, le chef de la rébellion de l’Armée de résistance du Seigneur. Pour certains observateurs, c’est là l’une des décisions majeures de l’administration Trump en Afrique subsaharienne. >>> LIRE AUSSI : Les États-Unis arrêtent la traque de Joseph Kony En dépit d’une importante mobilisation fonds (entre 600 et 800 millions de dollars) et de personnel humain, les États-Unis n’ont toujours pas mis la main sur le seigneur de guerre. Néanmoins, pas question pour les Américains de parler d‘échec. Le repli américain L’implication économique des États-Unis en Afrique n’a pas connu grand changement de trajectoire depuis l’installation de Donald Trump. Toutefois, sa décision de réduire la quote-part de l’aide internationale via les agences onusiennes – notamment les opérations de maintien de la paix, impacte inéluctablement l’Afrique. >>> LIRE AUSSI : Ce qu’implique la réduction de l’aide internationale américaine pour l’Afrique Avec son fort contingent de réfugiés et son lot de conflits armés, l’Afrique pourrait bien pâtir de cette réduction de budget étant donné que les États-Unis en sont les principaux contributeurs. “Je crois vraiment que les 100 premiers jours de mon administration ont été les plus réussis de l’histoire de notre pays. Plus encore, nous ramenons des emplois”, s’est félicité ce samedi Donald Trump, en grand admirateur de ses trois premiers mois à la Maison Blanche. Carole Kouassi Nigeria : la vie désespérante des habitants de Banki http://fr.africanews.com/2017/04/29/nigeria-la-vie-desesperante-des-habitants-de-banki/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/nigeria-la-vie-desesperante-des-habitants-de-banki/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:17 +0000 La ville de Banki dans l’extrême nord du Nigeria, près de la frontière avec le Cameroun vit dans une situation humanitaire désespérante malgré la retraite des islamistes de Boko Haram. Une ville sous haute tension, des militaires en constante alerte. Banki tente de retrouver la quiétude deux ans après le repli de Boko Haram. Mais, malgré leur départ, les islamistes continuent de semer la terreur dans cette ville du nord du Nigeria. Dulama Zarami en est l’une des dernières victimes. « Je suis sorti de la ville pour couper des arbres et ramasser du bois de feu. Mais je n’ai pas vu la bombe et elle a explosé. C’était il y a trois jours », raconte-t-il. Banki porte encore les stigmates des combats entre l’armée et les islamistes qui ont été chassés de la localité en 2015. Mais, la retraite des djihadistes n’a pas pour autant mis fin au calvaire de ces déplacés coupés du monde et qui ne comptent que sur l’aide humanitaire pour survivre. « Aujourd’hui, nous leur donnons le BSFP, le programme de distribution de complément alimentaire, on leur donne des « plumpy sup ». On le distribue pour lutter contre la malnutrition, chaque carton est pour cinq personnes », explique Zakaria Luka, responsable de la distribution alimentaire pour l’ONG Intersos. 30 000 personnes sans emploi ni école Mais, le défi majeur se situe ailleurs, selon les responsable de l’UNICEF. « Le principal défi avec les déplacés ici à Banco, c’est le manque de moyens. Vous imaginez qu’il y a plus de 30 000 personnes sans emploi, sans travail, aucun projet, pas d‘école. C’est un gros problème », pense Orijinjene Obinna, docteur UNICEF à Banki. Un gros problème qui pousse beaucoup de jeunes à rejoindre les rangs des islamistes. Une situation inquiétante pour le docteur Obinna qui demande aux autorités de réagir avant qu’elle n’empire. « Si le gouvernement pouvait créer des emplois, je pense que le recrutement par les insurgés réduirait considérablement », croit-il. Mais en attendant, l’urgence pour les 32.000 déplacés de Banki, est de trouver de quoi survivre dans cet enfer d’une ville fantôme où les ruines restent les symboles les plus visibles de la folie de Boko Haram. Wahany Johnson SAMBOU Hommage du pape François aux victimes des attents contre des coptes http://fr.africanews.com/2017/04/29/hommage-du-pape-francois-aux-victimes-des-attents-contre-des-coptes/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/hommage-du-pape-francois-aux-victimes-des-attents-contre-des-coptes/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:06 +0000 En visite en Égypte depuis vendredi, le pape François a rendu hommage aux victimes des attentats meurtriers qui ont fait 45 morts début avril. Les photographes et cameramen se bousculent pour immortaliser l‘événement. Aux côtés du pape copte Tawadoros II, le pape François s’est rendu vendredi à la cathédrale du Caire pour rendre hommage victimes du double attentat sanglant contre des églises coptes début avril. Après avoir déposé quelques fleurs, le souverain pontife a formulé des prières pour les disparus et les blessés. Un moment fort de sa visite depuis vendredi en Égypte. Ce déplacement du pape François, 17 ans après celui du pape Jean-Paul II, se veut un message de paix, mais surtout un appel au dialogue interreligieux entre chrétiens et musulmans d‘Égypte. Il matérialise également la volonté du souverain pontife de renforcer les relations glaciales entre le Vatican et l‘église copte. Wahany Johnson SAMBOU Football : la suspension de la Fifa contre la fédération malienne levée http://fr.africanews.com/2017/04/29/football-la-suspension-de-la-fifa-contre-la-federation-malienne-levee/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/football-la-suspension-de-la-fifa-contre-la-federation-malienne-levee/ Sat, 29 Apr 2017 13:15:24 +0000 La Fédération malienne de football (Femafoot) revient dans le giron de la FIFA. Ce vendredi, l’organisation internationale de football a levé la suspension qu’elle avait imputée au football malien en raison d’une ingérence du gouvernement qui avait dissous la Fédération malienne de football qui souffrait de crises intestines. Une sanction qui se traduisait par l’interdiction pour la Fédération malienne de participer non seulement aux compétitions de la CAF et de la FIFA. Dans un contexte d‘éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et de la CAN 2019 ou encore des phases éliminatoires de la CAN des moins de 17 ans au Gabon, la décision de la FIFA faisait sans aucun doute peser une grosse menace sur le football malien. Conscients de ces conséquences, membres de la Fémafoot et du gouvernement se sont rencontrés en début de semaine pour aplanir leurs différends, apprend Jeune Afrique. L’une des résolutions importantes prises à l’issue de ces rencontres est la décision du gouvernement, le 27 avril, de remettre en place le Comité exécutif de la Fémafoot dissous en mars. Aussitôt informée, la FIFA a levé ce vendredi sa suspension qui a duré 40 jours. L’institution mondiale du football est à présent attendue au Mali pour la mise en place d’un nouveau comité de normalisation dans le sillage des prochaines élections à la Fémafoot. Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française http://fr.africanews.com/2017/04/29/les-algeriens-se-passionnent-pour-la-presidentielle-francaise/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/les-algeriens-se-passionnent-pour-la-presidentielle-francaise/ Sat, 29 Apr 2017 10:04:41 +0000 Les Algériens, appelés à élire leur députés le 4 mai lors d’un scrutin sans enjeu majeur, sont beaucoup plus passionnés par la présidentielle en France, le candidat Emmanuel Macron apparaissant clairement comme le préféré des autorités et de la population. “Bravo Emmanuel Macron”, a posté sur son compte Facebook Yazid Chalal après l’annonce de la victoire du chef d’En Marche au premier tour de la présidentielle française. “Il constitue un rempart contre l’extrême droite hostile aux Algériens (...) Il a eu le courage de dénoncer la colonisation”, a ajouté cet homme de 52 ans. En visite à Alger en février où il a été reçu avec les honneurs, M. Macron avait qualifié la longue colonisation française (1830-1962) de “crime contre l’humanité”. Ses propos ont suscité de la sympathie en Algérie mais soulevé une polémique en France où la candidate d’extrême droite Marine Le Pen, sa rivale pour le second tour, les a qualifiés de “crime” contre le pays. A l’issue du premier tour, le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra a rendu hommage à M. Macron en le qualifiant d’“ami de l’Algérie”. Il n’a en revanche pas parlé de Mme Le Pen, dont le père Jean-Marie, qui fut un partisan de l’Algérie française, est honni dans le pays. ‘Enjeu politique’ Avec l‘élimination de la course présidentielle de la droite (Les Républicains) et la gauche (Parti socialiste), les victoires de Mme Le Pen et M. Macron ont mis fin au traditionnel clivage qui définit la vie électorale française depuis plus d’un demi-siècle. “En France, il y a une élection avec un enjeu politique alors qu’en Algérie (...) c’est un scrutin sans enjeu”, analyse le sociologue Nacer Djabi. Le Front de libération nationale (FLN, qui domine le Parlement depuis l’indépendance) et son allié le Rassemblement national démocratique (RND) devraient en effet conserver leur majorité au Parlement, selon les observateurs. “Ici, les gens suivent la présidentielle française. Les législatives (en Algérie), on s’en fout complètement”, lance à la cantonade le serveur d’un restaurant algérois sous les sourires des clients. Selon M. Djabi, les conséquence d’une victoire de Marine Le Pen seraient “désastreuses”. “Les millions d’Algériens vivant en France et les milliers qui font l’aller-retour entre les deux rives de la Méditerranée vont pâtir de ses positions xénophobes”, estime-t-il. Les Algériens forment une des plus importantes communautés étrangères en France et sont des centaines de milliers à détenir la double nationalité et à voter dans l’Hexagone. “Il n’y a pas une seule famille algérienne qui n’ait pas un proche en France”, note Amar, un médecin septuagénaire dont les deux filles vivent à Paris. Les ‘vieux’ au pouvoir Après un tassement de l‘émigration professionnelle dans les années 70, le mouvement a repris vingt ans après en raison de la guerre civile. Ces derniers temps, ce sont les diplômés de l’enseignement supérieur qui partent par milliers vers la France. Or certains craignent de ne plus pouvoir s’y rendre en cas d‘élection de Marine Le Pen. “Si c’est Macron qui est élu, l’espoir est permis”, déclare Hamid, un étudiant en médecine qui rêve de décrocher un poste en France. Depuis des semaines, la campagne électorale en France est abondamment commentée par la presse et sur les réseaux sociaux, inspirant une série de caricatures dans les journaux francophones. Le célèbre dessinateur de presse Ali Dilem a osé dans le quotidien Liberté une caricature du président Abdelaziz Bouteflika, 80 ans, intitulée “Le Maroc provoque l’Algérie”, en référence à des accusations de Rabat contre Alger sur l’expulsion de réfugiés syriens vers la frontière marocaine. Le chef de l’Etat est assis dans un fauteuil roulant avec une perfusion. En face de lui, un Algérien tient en main une caricature de Macron sur laquelle est inscrit son âge, 39 ans, et lance: “La France aussi”. “L’Algérie est un pays de jeunes gouvernés par des vieux. Ces jeunes aimeraient bien avoir ici un candidat à la présidentielle ayant le profil de Macron”, estime M. Djabi. AFP Le Ghana ambitionne de rendre l'éducation secondaire gratuite http://fr.africanews.com/2017/04/29/le-ghana-ambitionne-de-rendre-l-education-secondaire-gratuite/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/le-ghana-ambitionne-de-rendre-l-education-secondaire-gratuite/ Sat, 29 Apr 2017 10:03:02 +0000 Le Ghana se prépare à rendre l‘éducation gratuite pour tous les adolescents, quelle que soit leur origine sociale, une réforme qui pourrait changer la vie de millions de jeunes, particulièrement des filles, encore trop peu scolarisées. Le président Nana Akufo-Addo en avait fait la promesse dans la dernière ligne droite de la campagne électorale qui l’a porté au pouvoir en décembre. Aujourd’hui, l’accès à l’enseignement secondaire dépend d’un examen d’entrée, du nombre de places disponibles mais, surtout, de la capacité des parents à pouvoir payer les frais de scolarité. Le mois dernier, le président Akufo-Addo a insisté sur cette réforme, assurant qu’elle permettrait que de “plus en plus de filles aient accès à une éducation de qualité et accélèrerait le développement du pays”. “Une excellente éducation pour les filles est essentielle si nous voulons rayer la pauvreté, l’ignorance, la maladie de notre pays et le mettre sur le chemin de la prospérité”, a-t-il ajouté. Pour l’instant, 400 millions de Cedis (88 millions d’euros) ont été alloués au budget 2017 pour ce projet, notamment pour ouvrir d’autres écoles aux nouveaux candidats. Selon un rapport des Nations unies de 2015, au Ghana, les filles passent en moyenne 5,8 ans à l‘école, soit deux ans de moins que les garçons, avec 7,9 ans. Ces chiffres restent plus élevés que dans le reste de l’Afrique sub-saharienne (4,5 ans pour les filles et 6,3 pour les garçons) mais bien en dessous de la moyenne mondiale (7,7 et 8,8). Près de 85% des enfants ghanéens sont scolarisés en primaire mais seulement 44,4% des filles dans le secondaire et 48% des garçons, selon des chiffres de l’Unicef pour les années 2008 à 2012. Nouvelle génération Camfed (Campaign for Female Education), une ONG basée à Accra, a sponsorisé l‘éducation secondaire de près 70.000 adolescentes. Selon sa directrice, Dolores Dickson, “chaque jeune fille qui est allée à l‘école réinvestit dans la famille, paie pour les soins de santé et les frais de scolarité de ses frères et soeurs”. Une étude de l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques, estime que si tous les moins de 15 ans avaient un niveau d‘éducation de base, le PIB pourrait augmenter de 3 points grâce à leur “contribution aux revenus de la famille”. L’OCDE note aussi qu’une éducation des plus jeunes endiguerait fortement les grossesses précoces et le taux de mortalité en couche. Le Ghana est la deuxième économique d’Afrique de l’ouest (derrière le Nigeria) et les politiques successives ont fait de grands efforts sur le développement humain. Entre 1992 et 2013, le pays a réduit de moitié le nombre de ses habitants vivant sous les seuils de pauvreté – de 50 à 25%. Pour Raymond Osei, père d’une adolescente de 13 ans, l‘éducation de sa fille ne fait pas débat. Elle doit aller à l‘école, même pour 350 euros par an. Lui-même est banquier mais il reconnaît que les coûts de scolarité représentent un grand “repoussoir” pour les plus pauvres. “Leurs enfants doivent abandonner car ils n’ont pas assez d’argent pour payer l‘école”, regrette-t-il. La réforme, si elle est appliquée selon le programme du président Akufo-Addo, serait une “opportunité fantastique pour cette génération”. “Si ça marche, cela voudra dire que, peu importe qui tu es ou d’où tu viens, l‘éducation n’est plus un défi, ce n’est plus une barrière. Nous connaissons le pouvoir de l‘éducation”, se réjouit Mme Dickson de Camfed. Pour Prince Armah, consultant sur les questions de l‘éducation, l’initiative du gouvernement est bonne mais envoyer tous les enfants à l‘école ne règlera pas les différences de niveau entres les régions. “Les régions les plus pauvres, particulièrement dans le nord, ont des résultats terriblement bas pour les examens d’entrée au lycée”, note l’expert. Selon les chiffres du ministère de l’Education de 2015, les districts les plus riches du pays ont enregistré un taux de réussite de 25%. Les plus pauvres n’ont atteint que les 12%. AFP Baseball : Gift Ngoepe, premier joueur africain dans la ligue majeure http://fr.africanews.com/2017/04/29/baseball-gift-ngoepe-premier-joueur-africain-dans-la-ligue-majeure/ http://fr.africanews.com/2017/04/29/baseball-gift-ngoepe-premier-joueur-africain-dans-la-ligue-majeure/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:47 +0000 Le Sud-africain Gift Ngoepe est rentré dans l’histoire du Baseball mondial. Il est devenu le premier africain né sur le continent à atteindre la ligue majeure nord-américaine. Considéré comme l’un des meilleurs espoirs défensifs, ce joueur d’avant-champs âgé de 27 ans a rejoint la formation des Pirates de Pittsburgh avec qui il a disputé mercredi un match contre les Chicago Cubs avec à la clé une victoire. C’est en 2008, que Gift Ngoepe a été repéré par ce club alors qu’il évoluait à l’académie européenne de la MLB en Italie. Né à Pietersburg , en Afrique du Sud, Ngoepe a paraphé son premier contrat avec les Pirates en 2008, il a ensuite longtemps évolué en Ligue mineure avant de finalement réaliser son rêve de gamin, atteindre la prestigieuse Ligue Majeure. Ruth LAGO Guinée-Bissau : le retrait de la force ouest-africaine retardé http://fr.africanews.com/2017/04/28/guinee-bissau-le-retrait-de-la-force-ouest-africaine-retarde/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/guinee-bissau-le-retrait-de-la-force-ouest-africaine-retarde/ Fri, 28 Apr 2017 22:02:44 +0000 Le retrait de la force ouest-africaine en Guinée-Bissau Ecomib, initialement programmé sur deux mois à partir de ce vendredi, a été retardé, sans qu’un nouveau calendrier soit disponible, a affirmé un responsable militaire de l’Ecomib à l’AFP à Bissau. Cette force de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 membres) est déployée depuis mai 2012 – après un coup d’Etat militaire le 12 avril 2012 – dans le but d’aider à sécuriser le processus de transition politique en Guinée-Bissau. Ses troupes, qui s’occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics, devaient commencer à se retirer du pays à partir de vendredi et jusqu’au 30 juin, avait annoncé la Cédéao diffusé le 24 avril. “Le plan de retrait a été établi et envoyé à Abuja”, siège la Cédéao, qui “n’a pas encore donné l’ordre” de partir, a affirmé le responsable militaire à l’Ecomib ayant requis l’anonymat, précisant ne pas être en mesure de fournir de nouveau calendrier. “Il faut démonter un certain nombre de matériel, les ranger avant de les transporter. Tout cela demande du temps et des moyens qui ne sont pas encore disponibles” et une fois l’ordre de départ donné, “il faut au moins deux à trois semaines pour ranger”, a-t-il expliqué. De même source, la force ouest-africaine a atteint jusqu‘à 700 hommes et en compte actuellement environ 500, essentiellement des Nigérians, des Sénégalais et des Burkinabè. Ce projet de départ avait suscité des appréhensions dans certains milieux à Bissau, où la crise politique persiste en dépit de plusieurs initiatives de médiation. La Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président José Mario Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel appartient aussi M. Vaz. Désigné en novembre 2016 pour sortir de la crise, le nouveau Premier ministre Umaro Sissoco Embalo, a prêté serment avec son gouvernement en décembre, mais le PAIGC l’a rejeté, comme ses prédécesseurs, accusant M. Vaz d’avoir violé le dernier accord en date conclu dans le cadre d’une médiation de la Cédéao. Niger : le président demande à des maires de rembourser des fonds détournés http://fr.africanews.com/2017/04/28/niger-le-president-demande-a-des-maires-de-rembourser-des-fonds-detournes/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/niger-le-president-demande-a-des-maires-de-rembourser-des-fonds-detournes/ Fri, 28 Apr 2017 19:28:22 +0000 Le président du Niger Mahamadou Issoufou a demandé vendredi à des maires, dont certains sont écroués, de rembourser des fonds détournés de ventes de vivres destinés à des paysans vulnérables. “Il y a beaucoup de maires qui doivent de l’argent à l’OPVN (Office des produits vivriers du Niger, public) et je les exhorte à prendre des dispositions pour payer cet argent”, a lancé le président Issoufou devant plus de 200 maires du pays réunis dans la capitale Niamey. “Une dizaine de maires” impliqués dans ces malversations “sont déjà sous les verrous”, a de son côté confié à l’AFP une source gouvernementale, assurant que “ceux qui payeront seront remis en liberté”. Selon le président Issoufou, les fonds détournés sont tirés des “ventes à prix modérés” de céréales, une opération gouvernementale consistant à aider les paysans en leur cédant des sacs de céréales beaucoup moins cher que sur les marchés. Les recettes sont destinées à acheter des stocks de céréales pour préparer d’autres opérations, a expliqué M. Issoufou. Ces opérations sont habituellement menées, avec l’appui des partenaires étrangers, pendant la “soudure”: la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l’année précédente jusqu’aux prochaines récoltes. Les ventes promotionnelles profitent également aux éleveurs dont le bétail souffre cette année de manque crucial de fourrage à cause de la sécheresse, selon le ministère de l’Agriculture. Mais une fois les ventes terminées, “au lieu de reverser les recettes à l’OPVN”, certains maires les ont “carrément empochées”, a souligné la source gouvernementale. Les montants des malversations se chiffrent à plusieurs millions de francs CFA. Au Niger, pays très aride et souvent confronté à des sécheresses et à des crises alimentaires, la période de “soudure” s‘étale généralement de juin à septembre. Mais, cette année, la soudure a été “très précoce et (est déjà) très difficile pour les populations”, a déploré le président nigérien. Liberia : une maladie non identifiée fait une dizaine de morts http://fr.africanews.com/2017/04/28/liberia-une-maladie-non-identifiee-fait-une-dizaine-de-morts/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/liberia-une-maladie-non-identifiee-fait-une-dizaine-de-morts/ Fri, 28 Apr 2017 20:47:56 +0000 Une enquête épidémiologique est en cours pour identifier une maladie provoquant fièvre et vomissements. Un test a été réalisé pour en savoir plus, il ne s’agit pas du virus Ebola. Selon le ministère libérien de la Santé, neuf décès ont été enregistrés depuis que les premiers symptômes de cette maladie, qu’il a qualifiée de ‘‘mystérieuse’‘ se sont déclarés le 24 avril à Greenville (sud-est). L’Organisation mondiale de la Santé à Genève a fait de son côté bilan de onze morts. ‘‘Nous avons prélevé des échantillons de sang’‘ et ‘‘ce que nous avons fait en premier, c’est de leur faire subir le test d’Ebola. Tout a été négatif ‘’ au virus, ‘‘donc, nous sommes sûrs qu’il ne s’agit pas d’Ebola’‘, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de la Santé, Sorbor George. Lors d’un point de presse à Genève, l’OMS a expliqué que la maladie non identifiée provoquait de la fièvre, des vomissements, des maux de tête et de la diarrhée. Selon l’agence onusienne, une équipe d’intervention sanitaire rapide a été déployée pour enquêter sur un lien potentiel avec les malades dont certains ont assisté récemment aux funérailles d’un chef religieux. Depuis son apparition, fin 2013, l‘épidémie Ebola a provoqué plus de 11.300 morts, dont plus de 4.800 au Liberia. Côte d'Ivoire : ils réclamaient de l'argent pour des interviews, de faux "journalistes" de Le Monde épinglés http://fr.africanews.com/2017/04/28/cote-d-ivoire-ils-reclamaient-de-l-argent-pour-des-interviews-de-faux/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/cote-d-ivoire-ils-reclamaient-de-l-argent-pour-des-interviews-de-faux/ Fri, 28 Apr 2017 17:31:44 +0000 Deux individus qui séjournaient récemment en Côte d’Ivoire ont pris le malin plaisir de se faire passer pour des journalistes du quotidien français Le Monde. En s’appuyant sur le respectable canard, ils ont extorqué de fortes sommes d’argent à des chefs d’entreprise et personnalités installés en Côte d’Ivoire. Leur stratagème s’est fait sur la base d’un prétendu accord avec Le Monde sur un supplément publicitaire de 24 pages supposé être diffusé le 7 août, date d’indépendance de la Côte d’Ivoire, et qui devrait parler des atouts du pays. “Nous souhaitons vous informer de la préparation d’une édition spéciale de 24 pages sur la Côte d’Ivoire, qui sera distribuée sous forme de cahier-magazine dans Le Monde du 7 août 2017 et aussi lors du sommet Afrique-Union européenne sur Abidjan. Ce sommet marquera aux yeux du monde entier la reconnaissance par l’UE du rôle moteur de la Côte d’Ivoire en Afrique”. C’est cette note qui aurait été envoyée par courriel aux personnalités et chefs d’entreprise ciblés. Une ministre probablement prise au piège Seulement, manque de pot pour les indélicats, l’une de ces cibles – chef d’une multinationale en Côte d’Ivoire – informe Le Monde sur le business qui se monte autour de son nom. Ce dernier, à l’occasion accompagne son alerte d’un lien qui renvoie à une vidéo montrant la ministre ivoirienne de l’Enseignement supérieur et de la recherche, la professeure Ramata Ly-Bakayoko, en compagnie de deux Européens. Dans la vidéo, on indique qu’elle a été interviewée par Le Monde. Rapidement, le quotidien remonte les données sur le séjour des prétendus “journalistes” et se rendra compte qu’ils travaillent pour une société dénommée The Business Report. La compagnie a certes envoyé “en janvier 2017, une estimation de chiffrage à la régie du Monde. Il s’agit de savoir combien coûte une ou plusieurs pages de publicité dans notre journal, une question comme la régie en reçoit beaucoup chaque jour et à laquelle elle a répondu avec les tarifs en vigueur”, affirme le quotidien français. Mais aucun accord n’a été conclu sur un supposé encart publicitaire de 24 pages. L’entreprise affiche des adresses à Londres et à Pékin, mais sa directrice, une certaine Caroline Viera Lima, est en Espagne. Contactée par Le Monde, cette dernière réfute toute implication de ses employés dans des quelconques manigances de ce genre. En réalité, analyse Le Monde, les deux “agents commerciaux se prétendant journalistes font des interviews et demandent, dans la foulée, une importante contribution financière. Puis leur société achète, moins cher, de l’espace publicitaire dans un journal respectable, empochant au passage une marge confortable”. Les mis en cause n’ont pas été retrouvés, mais Le Monde le martèle, il n’est associé ni de près ni de loin à ce montage. Carole Kouassi Tanzanie : le président Magufuli vire 9.900 fonctionnaires pour ''faux diplômes'' http://fr.africanews.com/2017/04/28/tanzanie-le-president-magufuli-a-vire-9900-fonctionnaires-pour-faux-diplomes/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/tanzanie-le-president-magufuli-a-vire-9900-fonctionnaires-pour-faux-diplomes/ Fri, 28 Apr 2017 16:41:47 +0000 Le président tanzanien John Magufuli a ordonné le renvoi immédiat de plus de 9.900 fonctionnaires pour “faux diplômes’‘, après une vérification nationale. En mars, environ 19.700 ‘‘employés fictifs’‘ ont été découverts dans la masse salariale du secteur public de la Tanzanie lors d’une opération de purge. Le gouvernement tanzanien perd chaque année 107 millions de dollars dans les ‘‘emplois fictifs’‘. #Tanzania déjà 9932 fonctionnaires remerciés pour faux diplômes du secondaire, ils risquent 7 ans de prison, le nettoyage continue … pic.twitter.com/5nwOLWGJzk— Godlove Kamwa (@kamwagodlove) 28 avril 2017 “Nous avons travaillé âprement pour créer de nouveaux emplois, alors qu’il y a des personnes qui sont dans le gouvernement qui détiennent de faux diplômes”, a déclaré le président Magufuli selon le site local, The Star. “Ces personnes occupaient des postes gouvernementaux, mais n’avaient pas de qualifications… Ils nous ont volé comme d’autres criminels”, a-t-il ajouté. Élu en octobre 2015, le président Magufuli a plusieurs fois été à la base de l‘éviction de nombreux officiels du gouvernement pour falsification ou corruption. Le président tanzanien est adulé par plusieurs de ses partisans pour sa lutte incontestée contre la corruption, mais de plus en plus accusé par ses détracteurs de ‘‘dérive autoritaire’‘. Ebrin Brou A la découverte du Maboké en République du Congo http://fr.africanews.com/2017/04/28/a-la-decouverte-du-maboke-en-republique-du-congo/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/a-la-decouverte-du-maboke-en-republique-du-congo/ Fri, 28 Apr 2017 22:56:59 +0000 Le poisson d’eau douce cuit à l’étouffée, appelé Maboké en langue locale au Congo est la principale attraction à Fouta, petit village situé à 30 km de Pointe-Noire au sud du pays, non loin de la frontière angolaise. Une spécialité culinaire qui attire chaque jour de nombreux consommateurs congolais et angolais, mais aussi des touristes étrangers. Noel Lekouna, un consommateur de Maboké : “On est à la poursuite du bio. C’est-à-dire à la cité, par exemple, on est habitué à manger des cuisses de poulets, qui nous amènent beaucoup de maladies. Ici je me retrouve comme à l’africaine comme autrefois nos parents mangeaient du bio”. Le poisson d’eau douce et le pigeon vert sont les principaux ingrédients du Maboké qui est cuit au four en terre, un héritage ancestral. Mama Prisca, une vendeuse de Maboké : “Dans le temps, nos ancêtres faisaient un feu de bois pour obtenir des braises et ils y posaient les Maboké. On a conservé cette même technique mais en achetant directement du charbon.” Ces derniers temps, le poisson est de plus en plus cher et la clientèle de plus en plus rare. Conséquence de la baisse de l’activité pétrolière, causée par la chute des cours mondiaux. Le Maboké est vendu à 1,65 dollars l’unité. Les week-end où la clientèle abonde le plus, chacune des 30 femmes installées ici à Fouta peut se faire un chiffre d’affaires de 66 dollars ou plus. Un commerce jugé, néanmoins, moins lucratif par certaines femmes qui se tournent vers l’agriculture pour accroître leurs revenus. Pour celles qui s’y accrochent, une redynamisation de leur activité et une amélioration des conditions de travail s’imposent. Les femmes de Fouta attendent des autorités congolaises des hangars modernes et la régularisation des prix du poisson. Brice Kinhou États-Unis : une procédure judiciaire ouverte après l'exécution d'un condamné à mort http://fr.africanews.com/2017/04/28/etats-unis-une-procedure-judiciaire-ouverte-apres-l-execution-d-un-condamne-a/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/etats-unis-une-procedure-judiciaire-ouverte-apres-l-execution-d-un-condamne-a/ Fri, 28 Apr 2017 21:10:48 +0000 L’avocat du criminel a demandé une enquête après que son client ait été pris de convulsions répétées lors de ce qu’il qualifie d’“exécution horrible” dans l‘État de l’Arkansas. Selon des témoins, le condamné à mort “toussait, convulsait, était bouleversé et se secouait” pendant 10 à 20 secondes alors qu’il avait déjà reçu la dose létale. Kenneth Williams faisait partie d’un groupe de huit prisonniers prioritaires inscrit sur une liste de condamnés à mort dont la peine devait être exécutée dans un intervalle de 11 jours en prévision de la pénurie annoncée des injections létales pour la fin du mois d’avril en cours. Sa mort marque la 4e exécution en une semaine dans l‘État de l’Arkansas. Un record dans l’histoire récente des États-Unis qui n’avaient pas enregistré de telles statistiques depuis 60 ans. Procès d'Hissène Habré, les réactions diffèrent à Dakar http://fr.africanews.com/2017/04/28/proces-d-hissene-habre-les-reactions-different-a-dakar/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/proces-d-hissene-habre-les-reactions-different-a-dakar/ Fri, 28 Apr 2017 15:03:06 +0000 La condamnation définitive à la perpétuité d’Hissène Habré jeudi à Dakar salué par les défenseurs des droits de l’homme. Ce verdict en appel représente, selon eux, une immense victoire, mais aussi un avertissement pour les présidents encore en exercice. “Ça c’est un message fort qui s’adresse à tous les dictateurs africains : attention, vous ne resterez plus impunis, vous n’allez plus cultiver cette impunité. C’est impossible” Jacqueline Moudeina, l’une des avocates des victimes La défense, en revanche, dénonce l’attitude des Chambres africaines extraordinaires dans le jugement de l’ex-président Tchadien. “L’innocence du président Habré a été reconnue, par tout le monde. Aujourd’hui, l’opinion la plus répandue au monde, c’est que c’est un mauvais procès qui a été fait au président Habré. Aucune démonstration de sa culpabilité n’a été faite” Maître Mbaye Sène, avocat commis d’office d’Hissène Habré Ce procès, le premier du genre tenu en Afrique, visait pourtant à donner une légitimité à cette chambre africaine extraordinaire. Ce dont se réjouissent les avocats de la partie civile. “La Cour pénale internationale, on lui a toujours donné son rôle, qui est un rôle qui complète simplement les juridictions nationales. Alors si aujourd’hui nous démontrons que nous sommes capables, l’Afrique est capable de juger les Africains, et bien on n’aura plus besoin de faire recours à cette Cour, parce que nous avons montré notre capacité, démontré noter capacité de juger les nôtres” Jacqueline Moudeina, avocate des victimes L’annonce du verdict marque la fin des activités des Chambres africaines extraordinaires comme prévu par leur statut. Environ 82 milliards de FCFA soit plus de 125 millions d’euros seront versés à près de 7.400 victimes. Ruth LAGO Congo : la principale raffinerie du pays relance ses activités http://fr.africanews.com/2017/04/28/congo-la-principale-raffinerie-du-pays-relance-ses-activites/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/congo-la-principale-raffinerie-du-pays-relance-ses-activites/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:36 +0000 Après plusieurs semaines de rupture des stocks des produits pétroliers, le gouvernement congolais annonce la relance du secteur. La Congolaise de raffinage (Coraf), principale usine de raffinage de produits pétroliers du pays va reprendre ses activités techniques, stoppées pour des réparations de routine. Pour palier le manque de ces produits pétroliers, le gouvernement annonce en outre la construction d’un oléoduc de 1200 kilomètres qui va relier les villes de Pointe-noire au sud et Ouesso au nord. L‘étude sur la construction de cet oléoduc est en cours d’achèvement entre les différents acteurs de sa mise en fonctionnement.   Selon Norbert Mabiala, le directeur des études et du développement de l’aval pétrolier à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), ce pipeline répondra au besoin de la consommation nationale qui connaît une croissance actuelle 5 % chaque année. La consommation des produits pétroliers a triplé au Congo en 15 ans, passant de 250 000 à 800 000 tonnes par an, ajoute-t-il. Le Congo, connaît une nette augmentation de sa production pétrolière. Entre 2016 et 2018, elle devrait croître de 118 000 barils par jour. Le pays veut se relever de sa situation économique (instable) du fait de la baisse des prix du baril de pétrole durant les deux dernières années. Nigeria : la présidence rassure sur l'état de santé de Muhammadu Buhari http://fr.africanews.com/2017/04/28/nigeria-la-presidence-rassure-sur-l-etat-de-sante-de-muhammadu-buhari/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/nigeria-la-presidence-rassure-sur-l-etat-de-sante-de-muhammadu-buhari/ Fri, 28 Apr 2017 21:12:57 +0000 Le porte-parole de l’institution a publié un communiqué jeudi dans lequel il indique que le président est toujours en convalescence, et que ses médecins lui ont demandé de reprendre progressivement ses activités sans se presser. Cette mise au point intervient après que Muhammadu Buhari a manqué le Conseil des ministres de mercredi. Un rendez-vous hebdomadaire qu’il n’est pas arrivé à honorer pour la deuxième fois en un mois. Dans son communiqué, le porte-parole de la présidence a toutefois précisé que le chef de l‘État travaille principalement depuis son domicile. Muhammadu Buhari est âgé de 74 ans. Il est revenu au Nigeria le 10 mars dernier après un séjour de deux mois en Grande-Bretagne où il était soigné d’une maladie dont la nature n’a pas été officiellement révélée. William Bayiha 7 000 Ghanéens menacés d'expulsion des États-Unis http://fr.africanews.com/2017/04/28/7-000-ghaneens-menaces-d-expulsion-des-etats-unis/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/7-000-ghaneens-menaces-d-expulsion-des-etats-unis/ Fri, 28 Apr 2017 13:29:44 +0000 Environ 7 000 ressortissants ghanéens pourraient être expulsés des États-Unis dans les prochains pour des infractions liées à des visas falsifiés ou à des permis de résidence arrivés à expiration. “Ils sont actuellement à des stades différents de procédure d’expulsion”, a fait savoir Robert Jackson, l’ambassadeur américain au Ghana aux médias locaux. Cette affaire vient une nouvelle fois flétrir l’image du Ghana auprès des représentations diplomatiques étrangères. Il y a à peine quelques jours, des députés ghanéens se voyaient inscrits sur la liste noire du Royaume-Uni. Accusés de fraude sur le visa, les trois parlementaires auraient voyagé avec leurs proches et les auraient laissé vivre au royaume de la reine Elisabeth II sans l’autorisation d’y être. L’an dernier, ce sont 108 Ghanéens qui se faisaient expulser des États-Unis pour des accusations de trafic de drogue ou encore de séjour illégal sur le sol américain. Au Ghana, cette fois, une fausse ambassade américaine a été démantelée. Les initiateurs de ce business frauduleux, délivraient depuis près d’une dizaine d’années de vrais visas, permis de conduire et documents officiels américains à des personnes d’origine ghanéenne, ou encore en provenance de la Côte d’Ivoire ou du Togo à des prix parfois exorbitants. Carole Kouassi Kenya : un athlète de "haut niveau" testé positif par l'IAAF http://fr.africanews.com/2017/04/28/kenya-un-athlete-de-haut-niveau-teste-positif-par-l-iaaf/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/kenya-un-athlete-de-haut-niveau-teste-positif-par-l-iaaf/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:52 +0000 Les jours sombres se suivent et se ressemblent pour l’athlétisme kényan. Après Jemmima Sumgong, un nouvel athlète de renommée mondiale vient d‘échouer au test anti-dopage, selon une information délivrée par Reuters. Si l’identité de l’athlète n’a pas été révélée dans un premier temps, l’agence de presse assure que le président de la fédération kényane d’athlétisme a confié à l’un de ses correspondants qu’un test positif a été mené par les soins de la Fédération internationale d’athlétisme, l’IAAF. Le Kenya a acquis ses lettres de noblesse dans l’athlétisme mondiale, mais quelque 50 athlètes kényans ont été suspendus par l’IAAF pour différents cas de dopage. Le pays a d’ailleurs failli manquer les Jeux olympiques après que le président de la fédération internationale d’athlétisme Sebastian Coe a mis la fédération kényane en demeure d’améliorer ses contrôles anti-dopage. Une menace qui avait alors poussé le président Uhuru Kenyanata à faire adopter une loi anti-dopage en procédure d’urgence. William Bayiha Égypte : sécurité renforcée au Caire durant le séjour du pape François http://fr.africanews.com/2017/04/28/egypte-securte-renforcee-au-caire-durant-le-sejour-du-pape-francois/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/egypte-securte-renforcee-au-caire-durant-le-sejour-du-pape-francois/ Fri, 28 Apr 2017 21:12:48 +0000 Sécurité renforcée dans la capitale égyptienne à l’occasion de la visite du Pape François dans le pays. Au Caire, les abords de la Nonciature apostolique, où le pape doit séjourner, sont fermés à la circulation et sous la garde d’une forte présence policière et militaire. Près de la cathédrale, siège de l‘Église orthodoxe copte, des blindés ont été stationnés, et toutes les églises d‘Égypte ont été placées sous haute surveillance dans la crainte d’un attentat durant le voyage du souverain pontife. Cette visite arrive dans un climat dramatique pour la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, cible d’attaques djihadistes, l’occasion pour cet avocat de la paix de prôner la tolérance entre les religions. Elle intervient deux semaines après des attentats (revendiquées par le groupe djihadiste État islamique) qui ont durement frappé deux églises coptes, faisant des dizaines de morts. Au cours de son séjour de deux jours dans la pays, le pape rencontrera le président Al-Sisi, ainsi que cheikh Ahmed al-Tayeb, imam de la mosquée d’Al-Azhar. C’est la première visite d’un pape en Égypte en 17 ans, après celle de Jean-Paul II en 2000, également précédé de violences anti-chrétiennes. Mondiaux d'athlétisme 2017 : les entraîneurs recevront des médailles http://fr.africanews.com/2017/04/28/mondiaux-d-athletisme-2017-les-entraineurs-recevront-des-medailles/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/mondiaux-d-athletisme-2017-les-entraineurs-recevront-des-medailles/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:56 +0000 Des médailles pour les entraîneurs aux championnats du monde d’athlétisme de Londres 2017. Une première dans cet univers qui jusque-là met plus en avant les prouesses individuelles des athlètes. Selon l’IAAF et le comité local d’organisation à l’origine de cette innovation, c’est une forme de reconnaissance pour le travail abattu dans l’ombre par les entraîneurs. “C’est une très bonne initiative parce qu’enfin le dur labeur des entraîneurs sera reconnu. Parce que les gens pourraient penser que les athlètes travaillent et s’entraînent seuls pour gagner des médailles d’or. Or dans l’ombre il y a des gens qui les poussent, qui les entraînent, qui les inspirent”, a indiqué Brian Yongo, analyste sportif kényan. Les entraîneurs ne seront pas appelés sur le podium. La médaille sera remise à l’athlète qui à son tour la transmettra au concerné. Le design de cette médaille ainsi que celle des athlètes sera dévoilé au mois de mai. Les championnats du monde de Londres auront lieu du 4 au 13 août prochain. Narcisse NDOUMBE Nigeria : 15 combattants affiliés à Boko Haram tués http://fr.africanews.com/2017/04/28/nigeria-15-combattants-affilies-a-boko-haram-tues/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/nigeria-15-combattants-affilies-a-boko-haram-tues/ Fri, 28 Apr 2017 21:12:52 +0000 L’offensive de l’armée nigériane contre l’insécurité dans le nord-est du pays se poursuit. Le porte-parole des forces fédérales Kinsley Samuel a indiqué dans un communiqué que 15 hommes armés ont été tués lors d’un affrontement avec l’armée. L’incident s’est produit jeudi matin lorsque un groupe de personnes ont pris d’assaut une base située dans la forêt de Sambisa, une forêt lieu considérée comme le quartier général de Boko Haram. Au terme de l’affrontement, ajoute le porte-parole de l’armée, une importante cache d’armes a également été découverte et saisie. L’insurrection islamiste a éclaté dans le nord-est du Nigeria en 2009. Elle a déjà fait plus de 20 000 morts et des millions de déplacés, selon des organisations humanitaires. William Bayiha RD Congo : le Rassemblement et la Cenco boycottent la signature de 'l'arrangement particulier' http://fr.africanews.com/2017/04/28/rd-congo-le-rassemblement-et-la-cenco-boycottent-la-signature-de-l-arrangement/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/rd-congo-le-rassemblement-et-la-cenco-boycottent-la-signature-de-l-arrangement/ Fri, 28 Apr 2017 11:50:34 +0000 Majorité présidentielle et opposition se sont retrouvés au Palais du peuple de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo pour la signature de l’arrangement particulier ce jeudi. Un processus censé fixer les bases de l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre signé le 31 décembre 2016 par toute la classe politique congolaise. Le texte inclut la nomination d’un “gouvernement d’union nationale” de 54 membres dont le Premier ministre reste Bruno Tshibala. Il prévoit en outre des modalités de désignation du président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), poste que devait occuper le défunt opposant Etienne Tshisekedi. L’arrangement particulier fait désormais mention “d’une désignation par consensus” et ne priorise pas forcément le Rassemblement, principale coalition de l’opposition, comme préalablement établi dans l’accord du 31 décembre. Il est fort peu probable, cependant, que cet “arrangement” que s’est arrogé le camp du président Kabila satisfasse tous les acteurs politiques, notamment le Rassemblement, la principale coalition de l’opposition. Boycott actif des principaux opposants La plateforme dirigée par Félix Tshisekedi a boudé ses assises, dénonçant une “forfaiture” qui relève “au vu et au su du monde que Joseph Kabila s’exclut du seul cadre qui lui conférait encore une certaine légitimité et rétablit les conditions d’affrontements dans le pays”. Le successeur de l’opposant historique Etienne Tshisekedi a dès lors appelé à la responsabilité du peuple, invité “à se prendre en charge conformément à l’article 64 de la Constitution [qui autorise tout Congolais à + faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions + constitutionnelles”. Valentin Mubaku, ancien conseiller d’Etienne Tshisekedi, exclu de l’UDPS et du Rassemblement a également critiqué ce passage en force de la Majorité présidentielle. Il évoque toutefois des raisons différentes, entre autres la disponibilité du document pour d‘éventuels amendements. “Il faut que je connaisse le contenu du document que je vais signer. Mais, si je dois signer, je dois signer un document dont je connais le contenu”, a-t-il expliqué. Quant à l‘Église catholique, sous l‘égide de qui a été signé l’accord de la Saint-Sylvestre, elle était aux abonnés absents de cette rencontre. La République démocratique du Congo a vécu ces derniers mois au rythme d’une crise politique née du maintien au pouvoir du président Joseph Kabila après son second et dernier mandat constitutionnel le 20 décembre 2016. L’accord de la Saint-Sylvestre est effectivement un consensus en vue de lui donner la légitimité dans l’attente de la présidentielle prévue fin 2017. Carole Kouassi Afrique du Sud : nouvelle manifestation contre Zuma lors du Freedom Day [no comment] http://fr.africanews.com/2017/04/28/afrique-du-sud-nouvelle-manifestation-contre-zuma-lors-du-freedom-day-no-comment/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/afrique-du-sud-nouvelle-manifestation-contre-zuma-lors-du-freedom-day-no-comment/ Fri, 28 Apr 2017 09:47:29 +0000 Quelque 2.000 personnes se sont réunies jeudi à Pretoria pour exiger le départ du président sud-africain Jacob Zuma. Cette autre manifestation s’est déroulée à l’occasion du “Jour de la liberté” qui marque la tenue en 1994 des premières élections libres de l’histoire du pays à la chute de l’apartheid. Epidémie de méningite au Nigeria : nouveau bilan, 813 morts http://fr.africanews.com/2017/04/28/epidemie-de-meningite-au-nigeria-nouveau-bilan-813-morts/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/epidemie-de-meningite-au-nigeria-nouveau-bilan-813-morts/ Fri, 28 Apr 2017 08:48:35 +0000 Plus de 800 personnes sont décédées depuis cinq mois d’une épidémie de méningite qui frappe le nord du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Isaac Adewole, alors qu’un précédent bilan faisait état de 750 morts. “A date d’hier [mardi], le bilan [de l‘épidémie de méningite] est de 813 personnes décédées”, a indiqué le ministre à la presse à Abuja après une réunion de son cabinet. “Nous en sommes à la 16ème semaine. Nous remarquons à présent un ralentissement de l‘épidémie”, a-t-il relevé. “Nous sortons de la saison propice à son expansion. Nous sommes confiants dans le fait que tout sera terminé d’ici à quelques semaines”, a-t-il expliqué. L’immense majorité des cas suspects (93%) ont été recensés dans cinq Etats du nord du Nigeria – Zamfara, Sokoto, Katsina, Kebbi et Niger – où une campagne de vaccination à été lancée le 5 avril. Le 19 avril, le Centre national nigérian de surveillance des maladies (NCDC) avait annoncé un bilan de 745 morts et plus de 8.000 cas suspects recensés. Les épidémies de méningite ne sont pas rares au Nigeria, géant ouest-africain de 190 millions d’habitants, qui se situe sur la “ceinture de la méningite” qui court du Sénégal à l’Ethiopie. Toutefois, des tests en laboratoire ont confirmé que cette méningite est d’un nouveau type (souche C). C’est la première fois qu’elle se déclare en épidémie dans le pays. Le ministre délégué à la Santé Osagie Ehanire avait déclaré début avril que près de 420.000 personnes ont déjà été vaccinées et le Nigeria devait encore recevoir 823.000 doses de vaccins en provenance de Grande-Bretagne pour poursuivre la campagne de vaccination. Adewole a indiqué que le gouvernement était, avec une entreprise pharmaceutique locale, en phase de recherches pour produire des vaccins au Nigeria. AFP En visite en Ouganda, Obiang Nguema regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine http://fr.africanews.com/2017/04/28/en-visite-en-ouganda-obiang-nguema-regrette-kadhafi-et-prone-la-solidarite/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/en-visite-en-ouganda-obiang-nguema-regrette-kadhafi-et-prone-la-solidarite/ Fri, 28 Apr 2017 14:37:32 +0000 La solidarité, le panafricanisme et la coopération doivent être des notions partagées par les dirigeants africains. Voici ainsi résumée une déclaration faite par le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema alors qu’il effectuait une visite en Ouganda. Il était beau le temps où le défunt guide libyen Mouammar Kadhafi exhortait ses pairs africains à conjuguer leurs efforts pour le rayonnement de l’Afrique. Aux côtés de son homologue ougandais Yoweri Museveni qu’il visitait mercredi et jeudi, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a regretté le leader libyen. “Je me souviens de notre héros Kadhafi qui avait l’habitude de promouvoir cette solidarité africaine, mais malheureusement, la plupart des pays n‘étaient pas toujours d’accord avec lui … L’instabilité de l’Afrique est une souffrance due à l‘égoïsme de chaque pays”, a rapporté le journal ougandais Daily Monitor, le citant. Déstabilisé par le vent de révolution qui a soufflé sur le monde arabe, Mouammar Kadhafi a été pris au piège d’une embuscade des rebelles qui le combattaient avec l’aide de puissances étrangères. Livré à la vindicte populaire, il sera capturé, malmené et frappé avant d‘être abattu par un tir, mais à ce jour, personne n’a porté la responsabilité de ce meurtre. Après son assassinat, l’Union africaine a été accusée d’avoir laissé agir des puissances occidentales contre un président africain. Our cooperation is informed by Pan-Africanism. It's not just sentimental. It is for our security, prosperity, historical & cultural reasons. pic.twitter.com/L3TUZ4EUNI— Yoweri K Museveni (@KagutaMuseveni) April 26, 2017 Repenser la coopération africaine Aujourd’hui, le leader équato-guinéen estime qu’il est l’heure que l’Africain se prenne en charge et prenne conscience de la richesse de sa culture. “Nous oublions que nous sommes des Africains. Les choses ne vont pas dans la bonne direction pour nos pays et ce n’est pas que l’Afrique n’est pas autosuffisante, mais les Africains se considèrent comme des personnes qui ne peuvent pas se développer, alors que nous avons beaucoup de ressources. Les Africains pensent que toute la civilisation réside dans le monde occidental “, a-t-il ajouté. Un ordre de pensée entièrement partagé par son hôte Yoweri Museveni. Ce dernier insiste notamment sur une collaboration poussée des états africains pour s’assurer la sécurité et le développement sur le continent. “Pourquoi ne pouvons-nous pas travailler ensemble et lutter contre les terroristes qui reprennent des pays comme le Mali et la Somalie ou négocier de meilleures transactions commerciales avec un marché plus vaste ?” s’est-il interrogé. La voix semble déjà empruntée par la Guinée équatoriale et l’Ouganda, pays que dirigent les deux chefs d‘État. Ils se sont du reste engagés par des accords bilatéraux dans les domaines de la diplomatie, du commerce, de la culture et de l’exploration pétrolière et gazière. En effet, 21 champs de pétrole et de gaz estimés à plus de 6,5 milliards de barils ont été récemment découverts en Ouganda. À ce sujet, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo dont le pays fait partie des grands producteurs de brut sur le continent, a donné des conseils avisés à son homologue, notamment en ce qui concerne les négociations pour les transactions pétrolières gazières. We led our delegations in bilateral discussions that resulted into our countries signing four memoranda of understanding. pic.twitter.com/sZ2UEowklv— Yoweri K Museveni (@KagutaMuseveni) April 26, 2017 Carole Kouassi La fillette née avec quatre jambes est rentrée dans son pays http://fr.africanews.com/2017/04/28/la-fillette-nee-avec-quatre-jambes-est-rentree-dans-son-pays/ http://fr.africanews.com/2017/04/28/la-fillette-nee-avec-quatre-jambes-est-rentree-dans-son-pays/ Fri, 28 Apr 2017 06:57:17 +0000 Un moment fort d‘émotion, mercredi à l’aéroport d’Abidjan, en Côte d’Ivoire. La petite Dominique a été ramenée dans son pays, et son nouveau corps a ébahi ses parents. La fillette âgée de 10 mois vient de passer deux mois aux États-Unis, où elle a subi avec succès une opération chirurgicale dans un hôpital de Chicago, le 8 mars dernier. La petite Dominique est née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales, un phénomène rarissime qui se produit lorsque des jumeaux n’arrivent pas à se séparer complètement lors de leur développement. Après la réussite de l’opération, la petite fille a été placée en maison d’accueil le temps de sa convalescence. Ses parents n’en croient pas leurs yeux. Pour cette opération délicate, la petite Dominique a passé six heures dans le bloc opératoire et plusieurs jours à l’hôpital. Elle a été prise en charge par une cinquantaine de médecins, lesquels ont agi avec précisions de sorte à ne pas atteindre sa moelle épinière ou encore ses fonctions urinaires. Dominique est arrivé à temps pour son anniversaire en mai. Ruth LAGO Cameroun : report du procès des leaders de la contestation anglophone http://fr.africanews.com/2017/04/27/cameroun-report-du-proces-des-leaders-de-la-contestation-anglophone/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/cameroun-report-du-proces-des-leaders-de-la-contestation-anglophone/ Thu, 27 Apr 2017 22:07:35 +0000 Le procès de 27 personnes dont trois leaders camerounais de la contestation anglophone accusés d’“actes de terrorisme” a été renvoyé au 24 mai après que la défense a demandé jeudi la mise en liberté provisoire des accusés. Les juges du tribunal militaire de Yaoundé ont reporté au jeudi 24 mai le procès de ces 27 personnes, dont trois leaders anglophones du Cameroon Anglophone Civil Society consortium (CACSC), interdit en janvier par les autorités après un appel à la grève dans les zones anglophones du pays. Au total, 74 personnes sont poursuivies dans le cadre de la crise anglophone, notamment pour “terrorisme”, dans 19 procédures distinctes, et l’instruction des dossiers d’une dizaine d’autres personnes se poursuit, selon la défense. Depuis novembre, la minorité anglophone – environ 20% de la population camerounaise estimée à 22 millions – proteste contre sa marginalisation. La grève des avocats, suivie de celle des enseignants des régions anglophones, a dégénéré en crise socio-politique. Certains anglophones exigent l’instauration du fédéralisme alors que d’autres réclament la partition du pays. Si les cours ont repris par endroits après avoir été suspendus, les tribunaux restent paralysés. Le gouvernement de Paul Biya a fortement réprimé la contestation qui touche les deux régions anglophones (sur les dix du pays) mais a ordonné le rétablissement d’internet le 20 avril après trois mois de coupures, jugeant que “le niveau de violence a baissé”. Facebook prend des mesures pour lutter contre la propagande d'État http://fr.africanews.com/2017/04/27/facebook-prend-des-mesures-pour-lutter-contre-la-propagande-d-etat/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/facebook-prend-des-mesures-pour-lutter-contre-la-propagande-d-etat/ Thu, 27 Apr 2017 21:43:38 +0000 Les fausses informations sont de plus en plus véhiculées dans le monde. Bien souvent certains gouvernements sont à la base de la manipulation des discussions sur leurs plateformes pour des raisons politiques. Alors Facebook a indiqué jeudi qu’il renforçait sa sécurité. Selon Facbeook, des formes plus subtiles et insidieuses d’abus, y compris des tentatives pour manipuler les discours civiques et tromper les gens, sont en pleine expansion. Le réseau social a fait cette critique dans un livre blanc. Cela rentre dans le cadre des mesures prises par le groupe pour lutter contre les ‘‘fausses informations’‘, qu’il avait été accusé d’avoir trop laissé circuler durant la campagne présidentielle américaine, favorisant ainsi la victoire de Donald Trump. Facebook a, en outre, fait savoir que son équipe en charge de la sécurité va cibler ce qu’il appelle des ‘‘opérations d’information’‘, visant à ‘‘déformer le sentiment politique domestique ou à l‘étranger’‘. Alors, il va se concentrer sur ‘‘les gouvernements qui tentent de localiser des dissidents, ‘‘la fausse amplification’‘ et la ‘‘création de contenus’‘. Toutefois, le géant des réseaux sociaux dit n‘être ‘‘pas en mesure d’identifier de manière formelle les acteurs soutenant cette activité’‘, mais ajoute que ses données ‘‘ne contredisent pas’‘ les conclusions rendues en janvier par les services du renseignement américains, qui ont accusé la Russie d’avoir cherché à influencer le résultat de l‘élection. Le déblocage de l'immense potentiel économique de l'Afrique du Sud http://fr.africanews.com/2017/04/27/le-deblocage-de-l-immense-potentiel-economique-de-l-afrique-du-sud/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/le-deblocage-de-l-immense-potentiel-economique-de-l-afrique-du-sud/ Fri, 28 Apr 2017 06:10:28 +0000 Dotée de plages pittoresques et d’un littoral qui s‘étend sur plus de 2 500 km, entourée des océans indien et atlantique, l’Afrique du Sud est un lieu touristique attrayant. La province du Cape qui abrite la ville de Cape Town est considérée comme le cœur du tourisme sud-africain. Un secteur qui contribue à environ 3% au PIB du pays. Tim Harris, PDG de Wesgro, l’agence pour la promotion du commerce et de l’investissement de Cape Town et Western Cape se prononce sur les perspectives touristiques de la ville de Cape Town : Évidemment, le tourisme est un secteur juteux pour le Cap, en particulier, le tourisme des affaires. Je veux dire que le Forum économique mondial est organisé tous les deux ans depuis la dernière décennie  ; et je pense que la plupart des délégués du FEM (Forum Économique Mondial) apprécient le fait que cette conférence soit faite à Cape Town, parce que c’est une chance de profiter des atouts du Cap pendant ces discussions importantes pendant le Forum Economique Mondial. Propulser l‘économie océanienne Outre le tourisme, les eaux sud-africaines ont un énorme potentiel pour stimuler davantage la croissance économique. Le gouvernement a entamé un plan ambitieux baptisé « Opération Phakisa », un mot Sesotho qui signifie « pressé » et qui identifie les principaux domaines d’opportunité dans l’océan. Selon les estimations du gouvernement, l‘économie océanienne pourrait augmenter la croissance nationale de 4 % d’ici 2019 et créer plus d’un million d’emplois d’ici 2033. « En général, l‘économie des océans est le pétrole, le gaz, l’aquaculture, les services portuaires, le tourisme côtier, et en particulier, de ce que nous, entité départementale de l’environnement, considérons la protection et la gouvernance marine », a déclaré Ashley Naidoo, directrice générale pour la recherche sur les océans et les côtes au département des affaires environnementales. Un facteur soutenu par le Dr Kingsley Makhubela, PDG de Brand, Afrique du Sud : C’est un domaine nouveau et ce sont des stratégies qui font partie de notre plan national de développement. Pour investir réellement davantage de ressources dans l‘économie océanique pour tenter de voir un certain développement. Alors nous espérons que cela changerait la dynamique en cours d’exécution. Tirer profit de l’explosion démographique Même avec tous ces grands plans, la préservation marine reste la priorité. Ce que nous avons décidé de faire il y a deux ans, dans le cadre de notre planification, c’est d’identifier les domaines qui nécessitent plus de protection. Alors nous menons des enquêtes sur nos navires de recherche (...) Nous travaillons avec d’autres ministères nationaux, nous rassemblons les informations existantes et nous en avons publié, environ 22, que nous jugeons avoir besoin de plus de protection », a ajouté Mme Ashley Naidoo. À l’avenir, la diversification économique offre l’occasion de profiter du dividende démographique afin d’assurer une croissance économique inclusive et durable en Afrique du Sud. Les perspectives de croissance de l’Afrique du Sud, de Cape Town et du Cap-Occidental sont fortement liées à notre capacité à nous positionner des points d’accès sur le reste du continent. Essentiellement, la plus grande croissance de consommateurs au monde. Des démographes estiment qu’en 2050, la population de toute l’Afrique sera de 2,4 milliards, ceci est la plus grande histoire économique de l’histoire, conclu Tim Harris, PDG de Wesgro. Burkina Faso : deux fonctionnaires enlevés dans le Nord http://fr.africanews.com/2017/04/27/burkina-faso-deux-fonctionnaires-enleves-dans-le-nord/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/burkina-faso-deux-fonctionnaires-enleves-dans-le-nord/ Thu, 27 Apr 2017 20:49:33 +0000 Deux fonctionnaires burkinabè ont été enlevés jeudi par des hommes armés dans le nord du Burkina Faso, près de Tin-Akoff, à la frontière avec le Mali, a rapporté le ministère de la Sécurité. Des “assaillants ont pris en otage deux personnes” dans la localité d’Ina-Bao, un agent de la direction de l’eau et de l’assainissement et le représentant de cette direction auprès de la mairie de Tin-Akoff, selon un communiqué signé du ministre Simon Compaoré. L’attaque, survenue le “27 avril aux environs de 10h” (locale et GMT), est l’oeuvre de “deux individus armés sur une moto (qui) ont attaqué une équipe” composée de quatre personnes de la direction régionale du ministère de l’eau et de l’assainissement, selon le texte. Les deux autres membres de l‘équipe ont été laissés libres, a-t-on précisé au ministère de la Sécurité. “Des instructions ont été données aux forces de défense et de sécurité et des contacts pris avec les pays voisins pour retrouver les deux compatriotes enlevés”, a-t-il souligné. Cible d’attaques jihadistes depuis avril 2015, c’est la première fois que le Burkina enregistre un enlèvement de ses propres ressortissants. En janvier 2015, un couple australien, le Dr Keneth Elliot et son épouse Jocelyn, avaient été enlevés à Djibo, localité située à la frontière avec le Mali et le Niger lors d’une action apparemment coordonnée avec l’attentat de Ouagadougou (30 morts). Mme Elliot avait ensuite été libérée après un an de captivité, son époux demeurant toujours entre les mains du groupe jihadiste Ansar Dine de l’ex-chef rebelle touareg malien Iyad Ag Ghaly, qui a revendiqué l’enlèvement. En avril 2015, un Roumain, Iulian Ghergut, avait également été enlevé par des jihadistes du groupe Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaida. Là aussi, l’otage est toujours en captivité. Le Nord du Burkina, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d’attaques jihadistes régulières depuis le premier trimestre 2015. Les habitants de la zone vivent dans la psychose des attaques qui ont déjà causé la mort de plusieurs civils. Les forces de sécurité semblent pour le moment incapables d’enrayer ces attaques, note une source militaire sous couvert d’anonymat. Croissance mondiale en Afrique subsaharienne et production de sucre au Soudan http://fr.africanews.com/2017/04/27/croissance-mondiale-en-afrique-subsaharienne-et-production-de-sucre-au-soudan/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/croissance-mondiale-en-afrique-subsaharienne-et-production-de-sucre-au-soudan/ Thu, 27 Apr 2017 15:22:20 +0000 Lueurs de croissance en Afrique subsaharienne en 2017 d’après la Banque mondiale La Banque mondiale projette un bond de la croissance économique de l’Afrique subsaharienne en 2017, à la suite de la pire baisse enregistrée depuis plus de deux décennies. Les projections montrent tablent sur une croissance du PIB de 2,6 % cette année contre 1,3% en 2016. La raffinerie de sucre Kenana Ce numéro projette l’autre visage du Soudan, celui d’acteur majeur dans la production sucrière. Le pays possède la plus grande usine de sucre blanc au monde. Elle génère jusqu‘à 250 000 millions de dollars de revenus annuels, et de plus en plus de main d‘œuvre qualifiée. La Chine continue d'encourager un élargissement de ses investissements directs étrangers en Afrique du Sud. http://fr.africanews.com/2017/04/27/la-chine-continue-d-encourager-un-elargissement-de-ses-investissements-directs/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/la-chine-continue-d-encourager-un-elargissement-de-ses-investissements-directs/ Thu, 27 Apr 2017 15:22:52 +0000 Les investissements chinois en Afrique progressent au fil des ans. HiSense, l’une des principales sociétés de fabrication électronique chinoise, gagne du terrain dans la province du Cap occidental en Afrique du sud. Autopsie de la courbe croissante des investissements chinois en Afrique du Sud dans ce numéro avec Tshepiso Radebe d’Africanews. L'Île Maurice, un "paradis" qui séduit les millionnaires africains http://fr.africanews.com/2017/04/27/l-ile-maurice-un-paradis-qui-seduit-les-millionnaires-africains/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/l-ile-maurice-un-paradis-qui-seduit-les-millionnaires-africains/ Thu, 27 Apr 2017 18:06:39 +0000 Ses décors paradisiaques, son sable fin, sa stabilité démocratique… L‘Île Maurice séduit des milliers de touristes chaque année. Mais pas que. Depuis plus d’une décennie, ils sont de plus en plus nombreux les millionnaires africains à se laisser tenter par l’expérience mauricienne. Située au large de la Réunion, dans le sud-ouest de l’océan Indien, l‘Île Maurice est l’une des fiertés africaines en termes de stabilité démocratique. L’institut Economist intelligence disait d’ailleurs à ce sujet, dans son index 2016 sur l‘état de la démocratie dans le monde, que l‘Île Maurice est la seule démocratie à part entière en Afrique subsaharienne. Cumulé à cela, la Maurice renferme un environnement fort propice aux investissements. Dans son classement annuel Doing Business, édition 2016, la Banque mondiale classait le pays en première position des économies subsaharienne par rapport à la facilité d’y faire des affaires. Des lauriers qui valent à la petite île un afflux d’investisseurs et de millionnaires africains. En 2016, les Africains aux fortunes à six chiffres se comptaient à 3 800, sur un total de 1.3 million d’habitants. Un chiffre en progression de 20 % par rapport à 2015. Ce rythme de croissance des millionnaires africains sur l‘île est en parfaite adéquation avec celui observé sur la dernière décennie, où le nombre de millionnaires a plus que triplé à Maurice. Dans le peloton de tête, les Sud-Africains dont 280 se sont expatriés depuis 2006. Un bémol cependant à souligner, “l‘île attire en réalité plus de millionnaires de l‘étranger qu’elle n’en fait émerger de nouveaux”, relève le site Quartz. Kenya : Odinga désigné candidat de l'opposition à la présidentielle en août http://fr.africanews.com/2017/04/27/kenya-odinga-designe-candidat-de-l-opposition-a-la-presidentielle-en-aou/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/kenya-odinga-designe-candidat-de-l-opposition-a-la-presidentielle-en-aou/ Thu, 27 Apr 2017 20:02:02 +0000 L’ex-Premier ministre kényan (2008-2013) Raila Odinga a été désigné jeudi candidat de la coalition de l’opposition pour la présidentielle du 8 août, lors d’un grand meeting à Nairobi, a constaté un journaliste de l’AFP. M. Odinga, vétéran de la scène politique kényane, déjà trois fois candidat malheureux à la présidence (1997, 2007 et 2013), affrontera le chef de l’Etat sortant Uhuru Kenyatta, qui l’avait battu au premier tour lors du précédent scrutin. Lors d’un rassemblement géant réunissant plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le principal parc du centre de Nairobi, Uhuru Park, la coalition d’opposition baptisée NASA a mis fin à plusieurs mois de suspense et d’intenses tractations en annonçant son ticket présidentiel. Raila Odinga conduira ainsi l’opposition à la bataille de la présidentielle avec Kalonzo Musyoka, candidat au poste de vice-président, une fonction que ce dernier occupait dans un gouvernement d’union nationale de 2008-2013. Un troisième poids-lourd de l’opposition, Musalia Mudavadi, occupera en cas de victoire le poste de ministre en charge de la coordination du gouvernement, équivalent de la fonction de Premier ministre qui n’existe pas dans l’actuelle constitution. L‘élection présidentielle d’août 2017 sera donc un remake de celle de mars 2013, le ticket Odinga/Musyoka étant de nouveau opposé à celui d’Uhuru Kenyatta et de son vice-président William Ruto. M. Mudavadi avait fait cavalier seul à l‘époque, récoltant moins de 4% des voix. L’annonce de la désignation de Raila Odinga a été accueillie par les vivats de la foule, chauffée à blanc par les leaders de NASA qui appelaient leurs militants à renvoyer Kenyatta et Ruto “nyumbani”, “à la maison” en swahili, dénonçant leur “inaptitude et manque d’intégrité”. La première économie d’Afrique de l’Est se rendra aux urnes le 8 août pour des élections générales, 10 ans après les pires violences électorales de l’histoire du pays (plus de 1.100 morts), alimentées par des doutes substantiels sur la crédibilité de la réélection de Mwai Kibaki. Arrêt sur images du 26 avril 2017 http://fr.africanews.com/2017/04/27/arret-sur-images-du-26-avril-2017/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/arret-sur-images-du-26-avril-2017/ Thu, 27 Apr 2017 15:10:23 +0000 Africanews s’arrête sur les images les plus marquantes de l’actualité de la journée. REPORT DU PROCÈS BLAISE COMPAORÉ http://fr.africanews.com/2017/04/27/burkina-report-au-4-mai-du-proces-du-dernier-gouvernement-compaore/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/burkina-report-au-4-mai-du-proces-du-dernier-gouvernement-compaore/ Thu, 27 Apr 2017 21:32:16 +0000 Le procès des 34 ministres du dernier gouvernement du président burkinabé Blaise Compaoré pour leur implication présumée dans la répression de l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a conduit à la chute du régime, prévu ce jeudi a finalement été reporté au 4 mai, a constaté l’AFP. Le “beau Blaise”, resté 27 ans au pouvoir, est cité à comparaitre non en tant que président mais en tant que ministre la Défense, portefeuille sur lequel il gardait la haute main. Il n‘était pas dans le box des accusés puisqu’il vit en exil à Abidjan depuis sa fuite.. Le général Gilbert Dienderé, auteur du putsch raté de 2015 et incarcéré depuis, était présent jeudi dans la salle d’audience de la Haute cour de justice à Ouagadougou, en tant que témoin. Le président du tribunal, le député Mathieu Bebrigda Ouedradrogo a accédé à une demande écrite du bâtonnier Me Mamadou Savadogo qui demandait un report de ce procès pour permettre à tous les avocats d’assister jeudi et vendredi à “la rentrée solennelle du barreau”, qu’il a qualifié “d‘événement majeur”. La Haute Cour, qui avait proposé un renvoi au 3 mai a finalement fixé l’ouverture du procès au 4 mai afin de donner une journée supplémentaire aux avocats de la défense, qui réclamaient un renvoi au 11 mai, arguant n’avoir eu la totalité du dossier qu’il y a deux jours. Menacés de peine de mort Les 33 ministres sont poursuivis pour “complicité d’homicide volontaire et blessures volontaires” pour avoir participé “au Conseil extraordinaire des ministres du 29 octobre 2014 au cours duquel ils ont décidé de (faire appel à) l’armée pour réprimer les manifestants” contre la modification de la Constitution qui devait permettre à Compaoré de briguer un nouveau mandat. “Le Premier ministre, en signant la réquisition spéciale a fourni aux forces de défense et de sécurité les instruments et moyens qui leur ont permis de tirer à balles réelles sur des manifestants, occasionnant des coups et blessures sur 88 d’entre eux et sept décès”, souligne l’ordonnance de renvoi. Tous les accusés risquent la peine de mort. Créée en 1995 sous le régime de Blaise Compaoré dont elle s’apprête à juger le dernier gouvernement, la Haute cour de justice, restée inactive jusque-là, est la seule juridiction habilitée à juger le chef de l’Etat et des ministres pour des faits commis dans l’exercice de leurs fonctions. Cette juridiction a été réactivée en avril 2015, avec le renouvellement de ses neuf membres, nommés pour trois d’entre eux par le président de la Cour de cassation et six par le Parlement. AFP Déclarations de Goodluck Jonathan contre Barack Obama, les États-Unis réagissent http://fr.africanews.com/2017/04/27/declarations-de-goodluck-jonathan-contre-barack-obama-les-etats-unis-reagissent/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/declarations-de-goodluck-jonathan-contre-barack-obama-les-etats-unis-reagissent/ Thu, 27 Apr 2017 15:58:38 +0000 L’ambassade des États-Unis au Nigeria a balayé du revers de la main les allégations de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan sur une quelconque ingérence de son pays dans la présidentielle de 2015 au Nigeria. Russel Brooks, le porte-parole de la représentation diplomatique américaine au Nigeria a déclaré aux médias locaux que “les États-Unis ont préconisé une élection libre, juste et transparente. Le résultat de l‘élection était une expression de la volonté des Nigérians “. Dans un livre à paraître ce vendredi, Goodluck Jonathan qui a servi comme chef d‘État du Nigeria entre 2010 et 2015, accuse sans détour son ancien homologue américain Barack Obama d’avoir initié une campagne de dénigrement contre sa personne. “Le président Barack Obama et son équipe m’ont clairement indiqué par leurs actions qu’ils voulaient un changement à la tête du Nigeria et étaient prêts à tout faire pour atteindre cet objectif. Ils ont même amené des navires de guerre dans le golfe de Guinée dans les jours précédant l‘élection”, déclare-t-il à la page 184 du livre intitulé ‘Against the Run of Play’ – How an incumbent President was defeated. Pour Goodluck Jonathan, c’est bien à cause de ces accusations qu’il a perdu de la crédibilité auprès des Nigérians, mais aussi, après d’autres dirigeants dont le président français François Hollande et l’ancien Premier ministre britannique David Cameron. Candidat à un second mandat face à l’ancien général Muhammadu Buhari, Goodluck Jonathan s’est incliné lors de la présidentielle de 2015. Pour les observateurs, la corruption endémique dans le pays et la lutte en pointillé contre la secte islamique Boko Haram a pesé dans la balance. Pour rappel, en avril 2014, ce groupe a enlevé 200 filles dans un collège à Chibok. Plusieurs d’entre elles ont été secourues par le gouvernement actuel, mais une bonne centaine reste encore en captivité. Carole Kouassi Procès d'Hissène Habré : perpétuité confirmée http://fr.africanews.com/2017/04/27/proces-d-hissene-habre-perpetuite-confirmee/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/proces-d-hissene-habre-perpetuite-confirmee/ Thu, 27 Apr 2017 16:31:14 +0000 C’est l‘épilogue d’un procès fleuve ouvert en 2015. Le Tribunal spécial africain a confirmé en appel la condamnation à perpétuité de l’ex-président tchadien Hissène Habré. Réunie à Dakar au Sénégal, la Cour d’appel a confirmé la décision sur les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de torture rendue en mai 2016. Âgé de 74 ans, celui qui fut renversé en 1990 par Idris Déby devra purger sa peine au Sénégal ou dans un autre pays de l’Union Africaine. En mai 2016, il avait été condamné à la perpétuité, puis en juillet 2016, à payer jusqu‘à plus de 30.000 euros par victime. Une commission d’enquête tchadienne estime le bilan de la répression sous son régime à quelque 40.000 morts. C’est la première fois au monde q’un ancien chef d‘État est traduit devant la juridiction d’un autre pays pour violation présumée des droits de l’homme. Revoir la revue de presse du 27-04-2017 [The Morning Call] http://fr.africanews.com/2017/04/27/revoir-la-revue-de-presse-du-27-04-2017-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/revoir-la-revue-de-presse-du-27-04-2017-the-morning-call/ Thu, 27 Apr 2017 10:49:53 +0000 Retrouvez tous les matins (du lundi au vendredi), dans le Morning Call, la revue de la presse africaine. Éthiopie, l'exception africaine au problème du chômage des jeunes http://fr.africanews.com/2017/04/27/ethiopie-l-exception-africaine-au-probleme-du-chomage-des-jeunes/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/ethiopie-l-exception-africaine-au-probleme-du-chomage-des-jeunes/ Sat, 29 Apr 2017 17:54:39 +0000 Entre croissance démographique, crise économique ou encore la faible industrialisation, bon nombre de pays africains connaissent une faible offre d’emploi, notamment à destination des jeunes. En dépit d’une croissance économique encourageante, la hausse du taux de chômage demeure d’actualité en Afrique, fait savoir un rapport de la Fondation Mo Ibrahim sur le chômage en Afrique. “Après avoir observé la situation de 51 pays, la fondation Mo Ibrahim constate que malgré la croissance économique, le chômage reste toujours à un niveau élevé. Même dans les pays qui ont des taux de croissance différents, le taux de chômage des jeunes reste statique”, soulignent les auteurs du rapport. Face à ce tableau sombre de l’employabilité, le rapport met cependant en lumière un champion de l’emploi des jeunes sur le continent : l‘Éthiopie. Malgré un taux de croissance qui a chuté de 10,2 % en 2015 à 6,5 % en 2016, ce pays de l’Afrique de l’Est a réussi à stabiliser son taux de chômage. L‘Éthiopie enregistrait, en effet, en 2016, un taux de chômage général de 5,7 %, alors que celui des jeunes était de 8,1 %. Un taux qui tranche nettement avec ceux de pays comme l‘Égypte ou la Tunisie où les chiffres relatifs au chômage des jeunes caracolaient à 60 % la dernière décennie, rapporte la Fondation Mo Ibrahim. L’Afrique, en général, a enregistré un taux bien plus bas de 13 % la dernière décennie. Tirer profit de l’industrialisation Depuis l’indépendance de son ancienne colonie, l‘Érythrée en 1993, l’Ethiopie n’a plus aucun accès à la mer et n’a donc aucun port. Toutefois, le pays a su conserver ses acquis. Forte de près de 92 millions d’habitants, l‘Éthiopie s’est appuyée sur sa population pour renforcer son réseau agricole. Aujourd’hui, l’agriculture emploie 80 % de la population active et représente pas moins de 40 % du PIB. Consciente de l’importance du secteur agricole pour son économie, l‘Éthiopie y consacre une large part dans son budget souverain. Mais il n’y a pas que l’agriculture, qui malgré tout, reste très dépendante des facteurs climatiques et des marchés mondiaux. L’industrie se veut également l’une des mamelles de l‘économie éthiopienne. Bien qu’elle n’en soit qu‘à ses débuts, elle représente déjà un cas d‘école sur le continent. Sur les quatre dernières années, ce secteur a enregistré une forte croissance de 20 % avec en perspective la construction de parcs agro-industriels et à des exonérations fiscales incitatives pour les investisseurs étrangers. Et cela, dans l’optique de transformer sur place les matières premières agricoles – céréales, café, graines, canne à sucre, coton, légumes, viande et cuir. Objectif, rendre l’agriculture éthiopienne plus compétitive et rentable. Carole Kouassi Tunisie: trafics et vedettes ultra-rapides, la marine s'active http://fr.africanews.com/2017/04/27/tunisie-trafics-et-vedettes-ultra-rapides-la-marine-s-active/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/tunisie-trafics-et-vedettes-ultra-rapides-la-marine-s-active/ Thu, 27 Apr 2017 14:16:18 +0000 Tous feux éteints, le navire de la Garde maritime scrute le large dans un silence total. Au loin se trouve l’Italie, origine et destination de multiples trafics à bord de vedettes ultra-rapides qui inquiètent la Tunisie. Depuis sa cabine de pilotage, le commandant Mohamed Naceur scrute les écrans des radars. Avec son équipage de la Garde nationale maritime tunisienne, il est à la recherche de trafiquants d’un nouveau genre. Pour mener leur trafic, ils utilisent des vedettes ultra-rapides entre la Tunisie et l’Italie toute proche. Nous avons fait échouer des opérations dans lesquelles des Tunisiens en provenance du nord de la Méditerranée étaient impliqués. Ils viennent seuls et on trouve des devises, des cigarettes. Ce sont des choses qui existent. Déclare le commandant Naceur. Depuis longtemps, des migrants prennent la mer en direction de l’Italie depuis la Tunisie. Mais ces derniers mois, de nouveaux trafics ont émergé, cette fois dans le sens nord-sud. En mars 2017, les gardes-côtes tunisiens ont mis la main sur plus de 31 kilos de cocaïne, largués dans les eaux tunisiennes par une vedette rapide. Avec cette opération et avec nos investigations sur ce nouveau phénomène qui a commencé à émerger surtout depuis l’année écoulée, nous prévoyons d’autres opérations, puisqu’il y a des quantités aussi importantes, donc on doit s’adapter à ce nouveau danger. Raconte un membre de la garde nationale maritime de la Goulette. La révolution de 2011, qui a renversé le régime de Ben Ali, a laissé place à un vide sécuritaire. Et des trafiquants en tous genres s’y sont engouffré. Radhouane Erguez est directeur du département économique et social pour l’ONG “Joussour”. Il y avait une sorte de contrat tacite entre les contrebandiers et les proches du régime. C’est-à-dire les circuits de la contrebande étaient bien connus et bien maîtrisés par les proches du régime. Et de ce fait-là, il n’y avait pas de contrebande d’armes et de drogue. C’était presque une condition du contrat. D’après les gardes-côtes, des réseaux internationaux ont pu installer des antennes en Tunisie, profitant des bouleversements politiques. Les eaux tunisiennes sont divisées en quatre districts. Celui du nord-est est le plus visé par les trafiquants, surtout en provenance d’Italie, compte tenu de la proximité entre les deux pays : environ 150 km séparent la Tunisie de la Sicile. Le Tourisme culinaire en Afrique http://fr.africanews.com/2017/04/27/le-tourisme-culinaire-en-afrique/ http://fr.africanews.com/2017/04/27/le-tourisme-culinaire-en-afrique/ Thu, 27 Apr 2017 10:00:08 +0000 Le tourisme représente l’un des secteurs économiques au taux de croissance parmi le plus importants, avec une grande marge de développement, contribuant à 9% au PIB mondial. À l’heure où la croissance économique africaine est assez morose et alors que la diversification est une option majeure pour les économies pétrolières du continent, le tourisme apparaît comme une option. Il se dit que l’on peut en apprendre beaucoup sur la culture d’un peuple et son évolution grâce à sa cuisine. C’est aussi l’un des éléments qui peut faire fuir ou attirer les touristes. J’ai eu le privilège d’interviewer le chef Loic Dablé, ici dans notre studio. Un chef renommé qui a largement parlé de la promotion de la cuisine africaine, regardez.