Flux RSS Africanewshttp://fr.africanews.com/feed/rssRecevez gratuitement toutes les actualités publiées sur africanews.com, en vous abonnant à un de nos flux RSS.Mon, 18 Jun 2018 21:28:21 +0000Mon, 18 Jun 2018 21:28:21 +0000Cameroun : deux militants du parti au pouvoir tués à Batibohttp://fr.africanews.com/2018/06/18/cameroun-deux-militants-du-parti-au-pouvoir-tues-a-batibo/http://fr.africanews.com/2018/06/18/cameroun-deux-militants-du-parti-au-pouvoir-tues-a-batibo/Un couple de militants du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, a été tué à Batibo dans le Nord-ouest, l’une des deux régions anglophones du Cameroun. Issa Tchiroma, porte-parole du gouvernement, a déclaré qu’ils ont été abattus par les séparatistes à cause de leur militantisme. Les deux époux ayant refusé de boycotter la fête nationale du 20 mai. Affirmation rejetée par les sécessionnistes, qui accusent l’armée camerounaise d‘être responsable de cet assassinat. Cet incident survient quelques jours après la publication d’un rapport d’Amnesty international, qui accuse les forces de sécurité camerounaises de tueries, de tortures et d’arrestations arbitraires. Accusations rejetées par le gouvernement. Les régions du Nord-ouest et du sud-ouest, secoués par une vague de violence depuis fin 2016, représentent environ 20% de la population camerounaise.Mon, 18 Jun 2018 21:28:21 +0000Un couple de militants du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, a été tué à Batibo dans le Nord-ouest, l'une des deux régions anglophones du Cameroun.Mondial-2018 : Lukaku et Kane voient doublehttp://fr.africanews.com/2018/06/18/mondial-2018-lukaku-et-kane-voient-double/http://fr.africanews.com/2018/06/18/mondial-2018-lukaku-et-kane-voient-double/Harry Kane (Tottenham), avec un doublé, a tiré l’Angleterre d’un mauvais pas contre la Tunisie (2-1), tandis que Romelu Lukaku (Manchester United), auteur également de deux buts, a porté la Belgique contre le Panama (3-0). Pendant ce temps, les Saoudiens se sont fait une grosse frayeur : un moteur de leur avion a pris feu mais ils ont pu atterrir sans dommages à Rostov sur le Don. “On vous a dit que j’avais eu peur? Non, non. Bien sûr, on a eu un peu peur mais Dieu merci (tout a bien fini)”, a commenté le joueur Hatan Bahbir, dans une vidéo postée sur le compte Twitter de la Fédération saoudienne.  >>> LIRE AUSSI : Mondial 2018 – Trois choses à savoir les Aigles de Carthage de la Tunisie Pour en revenir au foot, l’ouragan “HurryKane”, 24 ans, symbole du rajeunissement anglais, a soufflé dans un Volgograd envahi par les insectes.  Le capitaine a assumé sans trembler son statut: c’est bien à lui d’effacer les fiascos des dernières années et il l’a prouvé contre la Tunisie en sautant plus haut que tout le monde pour inscrire une tête victorieuse dans les arrêts de jeu. “Si fier des gars, on aurait pu marquer d’avantage mais, les gars, il faut leur rendre ça, ont poussé, poussé jusqu‘à la dernière seconde. On aurait pu avoir quelques penalties en notre faveur, au moins un aurait été juste à la fin. Mais ça montre qu’on a du caractère: à la fin, on a fait le job”, a déclaré “Captain Kane” sur la BBC. >>> LIRE AUSSI : Mondial 2018 – Trois choses à savoir les Aigles de Carthage de la Tunisie Cette victoire permet à l’Angleterre d’espérer disputer à la Belgique la première place de la poule G lors d’une “finale” du groupe le 28 juin à Kaliningrad. Un match qui fait déjà saliver. Car les Belges ont du répondant, eux aussi. On attendait Eden Hazard mais c’est Romelu Lukaku qui a porté la Belgique contre le Panama (3-0). Son doublé a rempli de joie un pays qui rêve de voir sa sélection aller jusqu’au dernier carré, qu’elle a raté de peu au Mondial-2014 et à l’Euro-2016 (éliminations en quarts).  “On a montré qu’on était là” Un autre ambitieux aurait aimé prendre la lumière ce lundi avec la Suède. Mais Zlatan Ibrahimovic n’a pas été retenu par son sélectionneur, une grand première depuis 2002. Ce qui n’a pas empêché les Nordiques de battre la Corée du sud (1-0) sur un penalty d’Andreas Granqvist, converti après intervention de la VAR. Et voilà les Suédois en tête du groupe avec le Mexique devant… l’Allemagne. Pas besoin de Zlatan. “Ibra”, présent en Russie en tant qu’homme-sandwich d’une société de paiement, n’a plus qu‘à continuer à faire parler de lui hors des terrains… Cette absence laisse le champ libre à une nouvelle génération de protagonistes, qui piaffent d’impatience dans le sillage des Ronaldo, Messi et Neymar, installés dans cet ordre sur le podium du Ballon d’Or 2017. Les Belges et leur génération dorée en font partie. Sur les rives de la Mer Noire à Sotchi, les “Diables Rouges” ont toutefois peiné 45 minutes avant que Dries Mertens n’expédie un splendide tir lobé dans le petit filet opposé (47e).  >>> LIRE AUSSI : [En direct] Mondial 2018 : la Tunisie s’incline face à l’Angleterre 1-2 Et sur un merveilleux extérieur du pied de Kevin De Bruyne, Lukaku a enfoncé le clou de la tête (69e), avant de doubler la mise six minutes plus tard du gauche après une passe d’Eden Hazard dans l’espace (75e). “On a montré qu’on était là”, a dit Eden Hazard. “Même si c‘était compliqué, on a quand même gagné 3-0 donc c’est peut-être un message pour les autres équipes”. Comment va Salah ? Les “Canaleros” (les hommes du canal, NDLR), qualifiés contre toute attente en éliminant les Etats-Unis, ont connu une cruelle entame pour leur première Coupe du monde. Les supporters anglais, cibles des hooligans russes à Marseille durant l’Euro-2016, étaient sous haute surveillance à Volgograd avant le match. Mais ils ont dû livrer une bataille inattendue contre les… moustiques, pullulant dans cette ville du sud de la Russie. Mardi, il y aura encore un parfum de championnat anglais avec les prestations attendues de deux joueurs de Liverpool, Sadio Mané (Sénégal) et Mohamed Salah (Egypte). Le premier sera opposé à la Pologne de Robert Lewandowski et la question est de savoir dans quel état de forme sera le deuxième, qui n’a toujours pas joué depuis sa blessure en finale de la Ligue des champions le 26 mai. >>> LIRE AUSSI : [Les petites histoires du Mondial] Il y a 40 ans, la Tunisie premier pays africain à gagner un match en CDM AFPMon, 18 Jun 2018 21:14:36 +0000Harry Kane (Tottenham), avec un doublé, a tiré l'Angleterre d'un mauvais pas contre la Tunisie (2-1), tandis que Romelu Lukaku (Manchester United), auteur également de deux buts, a porté la BelgiqNigeria : production d'électricité très perturbée après la fermeture de six centrales thermiqueshttp://fr.africanews.com/2018/06/18/nigeria-production-d-electricite-tres-perturbee-apres-la-fermeture-de-six/http://fr.africanews.com/2018/06/18/nigeria-production-d-electricite-tres-perturbee-apres-la-fermeture-de-six/Six centrales thermiques ont été fermées au Nigeria à la suite de la rupture d’un gazoduc, perturbant fortement la production d‘électricité dans le pays le plus peuplé d’Afrique, a annoncé lundi la Transmission Company of Nigeria (TCN). La TCN, qui contrôle le réseau électrique nigérian, précise dans un communiqué que “six centrales thermiques sont actuellement incapables de produire de l‘électricité et ont donc été fermées.“  La rupture d’un gazoduc vendredi, ainsi que des “problèmes techniques” sur des puits de gaz opérés par la société anglo-néerlandaise Shell, ont entraîné une “forte baisse” de la production d‘électricité dans le réseau national au cours du week-end, selon la TCN. “Avec une perte totale de 1.087 mégawatts dans le réseau, le système de transmission est devenu très fragile et la TCN travaille dur pour éviter un effondrement du système en procédant à des délestages”.  De nombreuses villes du pays s‘étaient retrouvées complètement plongées dans le noir samedi soir, frustrant les supporteurs de football au moment où l‘équipe du Nigeria disputait son premier match contre la Croatie, à l’occasion de la coupe du monde en Russie. La production d‘électricité au Nigeria, qui repose en grande partie sur les centrales thermiques au gaz, est extrêmement défaillante depuis des années, oscillant entre 2.500 et 4.500 MW (pour une capacité de production d’environ 7.000 MW). En comparaison, l’Afrique du Sud, pays trois fois moins peuplé, produit 45.000 MW. Les coupures d‘électricité chroniques obligent la majorité des quelque 180 millions d’habitants à recourir à des transformateurs ou à des générateurs à diesel, lorsqu’ils en ont les moyens. >>> LIRE AUSSI : Le Parlement nigérian veut accélérer l’adoption du code des hydrocarbures >>> LIRE AUSSI : Nigeria : ralentissement de la croissance économique AFPMon, 18 Jun 2018 19:05:28 +0000Six centrales thermiques ont été fermées au Nigeria à la suite de la rupture d'un gazoduc, perturbant fortement la production d'électricité dans le pays le plus peuplé d'Afrique, a annoncé lun[En direct] Mondial 2018 : la Tunisie s'incline face à l'Angleterre 1-2http://fr.africanews.com/2018/06/18/en-direct-mondial-2018-quand-la-tunisie-veut-se-venger-de-l-angleterr/http://fr.africanews.com/2018/06/18/en-direct-mondial-2018-quand-la-tunisie-veut-se-venger-de-l-angleterr/Dans le groupe G de la 21è Coupe du monde qui se joue du 14 juin au 15 juillet en Russie, la Tunisie a affronté l’Angleterre ce lundi 18 juin au Volgograd Arena. Les inventeurs du football ont triomphé des Aigles de Carthage par deux buts à un. C’est pour la deuxième fois que les deux pays se rencontraient en coupe du monde après 1998 en France. Cette première confrontation s‘était soldée par la victoire des Anglais (2 – 0). Alors que tous les Africains s’attendaient à une revanche, les Tunisiens ont concédé aux ultimes minutes le but après avoir égalisé et résisté pendant près d’une heure aux assauts des Anglais. Et leur bourreau s’appelle Harry Kane qui a marqué les deux buts. La Tunisie est donc désormais condamnée à l’exploit lors des deux derniers matches face au Panama et à la Belgique qui occupe provisoirement la première place. Classement groupe G Belgique : 3 points +3 Angleterre : 3 points +1 Tunisie : 0 point -1 Panama : 0 point -3 >>> LIRE AUSSI : Mondial 2018 – Trois choses à savoir les Aigles de Carthage de la Tunisie >>> LIRE AUSSI : [Les petites histoires du Mondial] Il y a 40 ans, la Tunisie premier pays africain à gagner un match en CDM Suivez nos informations en direct.Mon, 18 Jun 2018 17:24:52 +0000C'est la deuxième rencontre entre les deux pays en coupe du monde après celle de 1998 en France remportée par les inventeurs du football par deux buts à zéro. Le match d'aujourd'hui a donc un relGabon : jugées "honteuses", des questions de l'examen du CEP annuléeshttp://fr.africanews.com/2018/06/18/gabon-jugees-honteuses-des-questions-de-l-examen-du-cep-annulees/http://fr.africanews.com/2018/06/18/gabon-jugees-honteuses-des-questions-de-l-examen-du-cep-annulees/Le ministère gabonais de l’Éducation nationale a fini par réagir à la controverse qui entoure des épreuves de l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) qui vient de s’achever. Samedi, il a annoncé l’annulation de quelques questions. “La direction générale des examens et concours décide du retrait de la question numéro 4 sur la reproduction humaine en éveil et de la question numéro 1 en mathématiques”, a annoncé sur le plateau de la télévision nationale Marc Kaba, directeur général des examens et concours. En effet, plusieurs parents et internautes gabonais se sont insurgés face à des questions contenues dans les épreuves écrites d‘éveil et de mathématiques. Dans l‘épreuve d‘éveil, il a notamment été demandé aux élèves de CM2 de nommer les organes reproducteurs qui se sont fusionnés pour former la grossesse d’une jeune fille et comment appelle-t-on l’acte qui provoque la grossesse. >>> LIRE AUSSI : Afrique centrale : bac mention médiocre de Bangui à Brazzaville Dans un Gabon encore puritain et conservateur, cette question a été jugée non seulement “honteuse”, mais aussi presque hors contexte. Pour ce qui est de la question numéro 1 de l‘épreuve de mathématiques, l’omission d’une importante donnée rendait impossible le calcul. Pour beaucoup, au-delà de tout, cette controverse a mis en lumière un système défaillant dans la conception des examens de fin d’année.Mon, 18 Jun 2018 16:14:44 +0000Pour beaucoup, au-delà de tout, cette controverse a mis en lumière un système défaillant dans la conception des examens de fin d'année.Début de la révision des listes électorales en Côte d'IvoireRodrigue Louéhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/debut-de-la-revision-des-listes-electorales-en-cote-d-ivoire/http://fr.africanews.com/2018/06/18/debut-de-la-revision-des-listes-electorales-en-cote-d-ivoire/Avec le début de la révision des listes électorales ce lundi, la Côte d’Ivoire amorce véritablement le processus de sa période électorale. Celle-ci commencera par les locales de cette année, avant le grand rendez-vous, celui de la présidentielle de 2020. Les détails. C’est ce lundi que la Commission électorale indépendante (CEI) a fait l’annonce de la révision de la liste électorale. Selon cette instance (la seule habilitée à organiser et à donner les résultats officiels des élections en Côte d’Ivoire), le nombre d’inscrits sur cette liste est de 6,3 millions en ce moment. La CEI parle aussi de 3 millions de personnes en âge de voter et qui ne se sont pas inscrites sur les listes électorales. Vu sous cet angle, le nombre d’inscrits pourrait connaître une augmentation de 50 %. D’après les chiffres officiels, la population ivoirienne s‘élève à 25 millions d’individus. Les opérations de recensement de la CEI sont sensées s‘étendre sur une semaine. Elles prendront donc fin le dimanche prochain. Au total, 10.580 sites sont prévus à cet effet à travers toute la Côte d’Ivoire. Avant cela, seulement 2.000 sites avaient été prévus pour la récente révision, d’après une information émanant de la CEI. Appels au boycott, nouvelle tension au sein du RHDP La date des municipales et des régionales, couplées cette année, n’a jusque-là pas encore été publiée. L’opposition appelle à boycotter le processus. A travers leur plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), les opposants au régime Ouattara appellent les Ivoiriens à tourner le dos au recensement. Un appel qui les invite clairement à ne pas se faire enrôler, estimant que la CEI est un appareil pro-Ouattara. Au sein d’EDS, des partis politiques, des associations de la société civile et surtout, le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, au pouvoir de 2000 à 2011. De son côté, le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, au pouvoir de l’indépendance en 1960 jusqu’au coup d’Etat militaire de 1999), semble jouer le jeu de l’indécision. En effet, bien que membre du RHDP, la coalition au pouvoir tissée avec le RDR (Rassemblement des républicains) d’Alassane Ouattara, le parti d’Henri Konan Bédié a rompu pour la énième fois le pacte le liant à son associé. Dans une récente sortie, le plus vieux parti de Côte d’Ivoire (PDCI) a décidé encore une fois de faire chemin à part, martelant qu’il présentera son propre candidat pour 2020. Aux yeux du RDR, cette vision fait voler en éclats le deal ficelé entre lui et son associé. Pour rappel, c’est dans l’optique de faire tomber l’ex-président Gbagbo que le PDCI, le RDR et d’autres partis politiques de moindre envergure s‘étaient regroupés au sien du RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix). Aujourd’hui, sept ans après la chute du régime Gbagbo, le goût du pouvoir divise plus que jamais les ‘‘amis’‘ d’hier, d’autant que 2020 semble approcher plus vite que prévu. L’une des illustrations de cette scission au sein du RHDP est le souhait du PDCI d’aboutir à la réforme de la CEI (avant la présidentielle de 2020), rejoignant ainsi l’opposition dans sa politique de contestation vis-à-vis du régime en place. La Côte d’Ivoire reste sur le fil du rasoir, malgré la chute du récent régime à l’issue de la longue crise politico-militaire de 2002-2011. Crise qui a fait 3.000 morts après la présentielle de 2010-2011.Mon, 18 Jun 2018 15:27:32 +0000Avec le début de la révision des listes électorales ce lundi, la Côte d'Ivoire amorce véritablement le processus de sa période électorale. Celle-ci commencera par les locales de cette année, aSemenya s'insurge contre les nouvelles règles de l'IAAF sur l'hyperandrogénismehttp://fr.africanews.com/2018/06/18/semenya-s-insurge-contre-les-nouvelles-regles-de-l-iaaf-sur-l-hyperandrogenisme/http://fr.africanews.com/2018/06/18/semenya-s-insurge-contre-les-nouvelles-regles-de-l-iaaf-sur-l-hyperandrogenisme/La sud-africaine Caster Semenya a décidé de saisir le tribunal arbitral du sport pour contester les nouvelles règles imposées aux athlètes féminines hyperandrogènes par la Fédération internationale d’athlétisme. Selon ces nouvelles mesures applicables dès le 1er novembre prochain, les athlètes concernés produisant naturellement un taux élevé de testostérone, devront le faire baisser avec des médicaments. Faute de quoi elles seront privées de compétitions lors des épreuves internationales du 400 m au mile. “Je suis Mokgadi Caster Semenya, je suis une femme et je suis rapide”, a déclaré la double championne olympique, dont la domination sans partage sur le 800 m suscite de nombreux commentaires. Semenya bénéficie du soutien de sa fédération, qui avait déjà saisi le TAS au début du mois de mai, pour obtenir l’annulation de ces nouvelles règles qualifiées de “sexistes”, “racistes”, “homophobes” et “humiliantes” par les sud-africains.Mon, 18 Jun 2018 15:16:00 +0000La sud-africaine Caster Semenya a décidé de saisir le tribunal arbitral du sport pour contester les nouvelles règles imposées aux athlètes féminines hyperandrogènes par la Fédération internatPlusieurs millions de francs CFA dérobés chez le fils de Jean Ping à Abidjanhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/plusieurs-millions-de-francs-cfa-derobes-chez-le-fils-de-jean-ping-a-abidjan/http://fr.africanews.com/2018/06/18/plusieurs-millions-de-francs-cfa-derobes-chez-le-fils-de-jean-ping-a-abidjan/Accusé d’avoir détourné des milliards de francs CFA au Gabon, Franck Ping a perdu des millions de francs dans son exil ivoirien. Mauvaise passe pour Franck Ping, le fils de l’opposant gabonais Jean Ping. En exil en Côte d’Ivoire, l’homme d’affaires de 47 ans s’est vu dérober plusieurs millions de francs CFA. La somme exacte fait encore l’objet de supputations. Mais selon le journal de faits divers ivoirien Allo Police qui barre sa manchette avec cette affaire ce lundi, ce sont exactement 150 millions de francs CFA (environ 229 000 euros) qui ont été emportés. Dans le cadre de l’enquête pendante sur les bureaux de la police criminelle à Abidjan, tous les domestiques de Franck Ping ont été interpellés. Franck Ping s’est exilé depuis quelques années en Côte d’Ivoire, d’où est originaire sa mère Jeannine, pour se soustraire à la justice gabonaise. >>> LIRE AUSSI : Retrouvailles très chaleureuses entre Ali Bongo et Macron au sommet UA-UE à Abidjan En effet, l’homme d’affaires y fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis en mars 2017, pour « corruption active » dans le cadre de l’attribution de marchés publics. Entremetteur entre la firme chinoise spécialisée dans le BTP, Sinohydro, et le gouvernement gabonais, il aurait en effet prélevé des commissions sur des marchés publics pour des milliards de FCFA. Il est accusé d’avoir fait pareil au Cameroun et en République du Congo. Pour les détracteurs de la famille Ping, l’argent tiré de ces affaires a servi à financer la campagne du candidat malheureux à la présidentielle gabonaise de 2016, Jean Ping. >>> LIRE AUSSI : Gabon : saisie de biens chez l’opposant Jean Ping dans une affaire de diffamationMon, 18 Jun 2018 15:05:54 +0000Franck Ping s'est exilé depuis quelques années en Côte d'Ivoire, d'où est originaire sa mère Jeannine, pour se soustraire à la justice gabonaise.Les vaccinations de bétail reprennent au Cameroun [No Comment]http://fr.africanews.com/2018/06/18/cameroun-les-vaccinations-de-betail-reprennent-no-comment/http://fr.africanews.com/2018/06/18/cameroun-les-vaccinations-de-betail-reprennent-no-comment/Une campagne de vaccination gratuite d’un million de têtes de bétail a été lancée mercredi dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun où le secteur de l‘élevage est sinistré en raison des attaques de jihadistes nigérians de Boko Haram, a constaté un journaliste de l’AFP.Mon, 18 Jun 2018 10:14:18 +0000Une campagne de vaccination gratuite d’un million de têtes de bétail a été lancée mercredi dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun où le secteur de l‘élevage est sinistré en raison des attaques dPrésidentielle au Mali : deux femmes veulent bousculer les hommesCarole KOUASSIhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/presidentielle-au-mali-deux-femmes-veulent-bousculer-les-hommes/http://fr.africanews.com/2018/06/18/presidentielle-au-mali-deux-femmes-veulent-bousculer-les-hommes/Le Mali dans l’ambiance de la présidentielle qu’il compte tenir le 29 juillet. A plus d’un mois de l‘échéance, une vingtaine de candidats ont manifesté leur intention de briguer la magistrature suprême. Parmi eux, deux femmes. Kante Diébou Ndiaye a fait son entrée dans l’arène ce dimanche même. Jusque-là femme d’affaires et entrepreneur, la candidate de 55 ans veut briser le tabou de l’homme au pouvoir au Mali. D’ailleurs, une fois à la tête de ce vaste pays sahélien, elle compte œuvrer pour les droits de la femme, qui selon elle, sont bafoués depuis trop longtemps. Au micro de RFI, elle assure avoir obtenu tous les parrainages nécessaires pour briguer la présidentielle, et détient également la caution exigée par la Constitution. La situation semble un peu plus délicate pour l’autre postulante, Rakia Alphadi, 45 ans, qui réside en France. Cette dernière qui préside le parti AFP (Alliance de Forces Politiques du Mali) a encore du mal à rassembler les parrainages à apposer sur sa candidature. Dans un communiqué au vitriol publié en fin de semaine dernière, elle a dénoncé un système « interdit par la Constitution » et la corruption qui en découle. Des soutiens inquiétants Pour espérer être retenus pour la présidentielle, les candidats doivent, en effet, être parrainés par soit 10 députés au moins, soit au moins 45 élus communaux. Si Mme Abidine Rakia Alphadi doit encore remplir ces exigences, elle peut toutefois fois compter sur les mouvements pour la libération de l’Azawad, dans le Nord dont elle est issue, qui soutiennent sa candidature. Un soutien qui suscite des interrogations d’autant que ces mouvements sont considérés comme rebelles par Bamako. En dépit de tout, le porte-étendard de Tombouctou reste optimiste sur la valeur ajoutée de son programme pour le redressement économique et la réconciliation du Mali. Son principal cheval de bataille, la jeunesse à qui elle compte confier la majorité des affaires courantes du pays, le tout, dans le respect de la parité homme femme. En 2012, son époux avait également tenté l’aventure présidentielle. Mais il avait ét stoppé net en raison de sa double nationalité. Un handicap qu’elle n’a pas, assure-t-elle. Elle n’a que la nationalité malienne.Mon, 18 Jun 2018 12:37:04 +0000La situation semble un peu plus délicate pour l'autre postulante, Rakia Alphadi, 45 ans, qui réside en France.Malawi : Banda va briguer l'investiture de son parti pour la présidentiellehttp://fr.africanews.com/2018/06/18/malawi-banda-va-briguer-l-investiture-de-son-parti-pour-la-presidentielle/http://fr.africanews.com/2018/06/18/malawi-banda-va-briguer-l-investiture-de-son-parti-pour-la-presidentielle/L’ancienne présidente du Malawi Joyce Banda, récemment rentrée au pays après un exil volontaire de quatre ans, a annoncé lundi sa décision de solliciter l’investiture de son parti pour l‘élection présidentielle prévue l’an prochain. “Je serai candidate à la convention” du Parti populaire (PP, opposition), a déclaré Mme Banda à l’AFP. “Le peuple a le pouvoir de choisir son porte-drapeau et j’ai été très claire en invitant tout ceux qui le voulaient à faire acte de candidature à la convention. S’ils me choisissent, alors oui je serai candidate”, a-t-elle ajouté. La date du congrès du PP, dont Mme Banda a gardé la présidence, n’a pas encore été fixée. Première femme à la tête du Malawi, Mme Banda, aujourd’hui âgée de 68 ans, avait quitté son pays en 2014 après sa défaite à l‘élection présidentielle et alors qu’elle était mise en cause dans l’affaire dite du “Cashgate”. Affaires judiciaires Ce scandale a éclaté en 2013, alors qu’elle était présidente. Un audit international avait alors révélé que 30 millions de dollars avaient été siphonnés des caisses du pays au profit de dizaines de fonctionnaires, hommes d’affaires et dirigeants politiques. Dans le cadre de ce dossier, la police avait délivré en 2017 un mandat d’arrêt contre Joyce Banda. L’ex-cheffe de l’Etat est rentrée dans son pays fin avril mais n’a pas été inquiétée par les autorités. Elle a nié toute implication dans l’affaire, dénonçant des accusations “politiques”. Elu en 2014 face à Mme Banda, l’actuel président du Malawi Peter Mutharika fait l’objet de vives critiques. Des milliers de personnes ont défilé en avril dans plusieurs villes de ce petit pays pauvre d’Afrique australe pour protester contre la corruption, les premières manifestations antigouvernementales depuis 2011. AFPMon, 18 Jun 2018 11:54:42 +0000La date du congrès du PP, dont Mme Banda a gardé la présidence, n'a pas encore été fixée.Réfugiés : le pouvoir des images [The Morning Call]Barbara Loundouhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/refugies-le-pouvoir-des-images-the-morning-call/http://fr.africanews.com/2018/06/18/refugies-le-pouvoir-des-images-the-morning-call/@BarbaraLoundou Cette semaine on va célébrer la journée mondiale des réfugiés. Vous les voyez tous les jours les images de réfugiés qui fuient leurs pays en masse, ou qui survivent difficilement dans des camps. Alors comment on fait pour changer la perception que les gens ont des migrants et des réfugiés? Et bien on se rend compte que les images et les actes symboliques ont un énorme impact. Un exemple : cette conférence Ted qui s’est tenue il y a quelques jours dans un camp de réfugiés au Kenya. Regardez!Mon, 18 Jun 2018 10:28:32 +0000@BarbaraLoundou Cette semaine on va célébrer la journée mondiale des réfugiés.En RDC, Joseph Kabila à la conquête du KatangaCarole KOUASSIhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/en-rdc-joseph-kabila-a-la-conquete-du-katanga/http://fr.africanews.com/2018/06/18/en-rdc-joseph-kabila-a-la-conquete-du-katanga/Dans sa lutte d’influence contre Moïse Katumbi dans la région du Katanga, le président congolais Joseph Kabila semble vouloir prendre une longueur d’avance. En témoigne sa visite de travail tenue début juin. Le jeudi 31 mai, le chef de l’Etat de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila débarquait dans la région minière du Katanga, coffre-fort des ressources géologiques du pays. Le chef de l’Etat y a inauguré une série d‘édifices présentés comme le symbole de sa volonté de moderniser le Congo, à grand renfort d’affiches géantes dans la ville saluant “le père de la démocratie congolaise”. En trois jours de visite, il a coup sur coup inauguré le nouveau siège provincial de la Banque centrale du Congo, le nouvel immeuble du Gouvernorat provincial du Haut Katanga, le Centre commercial Hypnose, puis, a procédé à la pose de la première pierre du chantier de la construction du port sec de Kasumbalesa. Pour des observateurs de la vie politique congolaise, il s’agit d’une opération d’influence menée par le président congolais dans cette région afin de contrer celle de son ennemi intime, Moïse Katumbi. Ce riche homme d’affaires qui a quitté la RDC en mai 2016 pour se faire soigner à l‘étranger puis condamné dans une affaire immobilière, garde une grande influence dans son Katanga natal, dont il a par ailleurs été le gouverneur. #RDC Le Président de la République Joseph #Kabila Kabange a inauguré le Centre commercial #Hypnose à #Lubumbashi / Haut-Katanga. samedi 2 juin 2018. pic.twitter.com/9coQMJs4U7— Présidence RDC ?? (@Presidence_RDC) 3 juin 2018 #RDC Le Président de la République Joseph #Kabila a inauguré le nouvel immeuble du Gouvernorat provincial du Haut-Katanga à #Lubumbashi, samedi 2 juin 2018. pic.twitter.com/boS0kgec7H— Présidence RDC ?? (@Presidence_RDC) 2 juin 2018 #RDC Le Président de la République, Joseph #Kabila Kabange inaugure le nouveau siège provincial de la Banque Centrale du Congo (#BCC) à #Lubumbashi, Province du Haut Katanga, vendredi 1er juin 2018. pic.twitter.com/fk89C6c9eI— Présidence RDC ?? (@Presidence_RDC) 1 juin 2018 Encore de l’ombre sur la présidentielle Avec son club de football, le TP Mazembe, Moïse Katumbi demeure en effet l’une des figures les plus emblématiques de la région. S’il a déclaré son intention de briguer la présidentielle prévue en décembre 2018, il ne risque toutefois d‘être saisi par la justice congolaise en cas d’un retour au pays. À l’inverse, Joseph Kabila qui a achevé ses deux mandats constitutionnels, ne peut en principe plus se présenter à la présidentielle. Jusque-là, il a observé le silence sur ses intentions pour ces joutes, alors que ses adversaires l’enjoignent de déclarer officiellement qu’il n’en sera pas candidat. >>> LIRE AUSSI : RDC : une vidéo célébrant Joseph Kabila fait les choux gras des réseaux sociaux Dans la foulée de sa visite de travail dans le Katanga, Joseph Kabila a été appelé par certains de ses partisans à briguer un nouveau mandat. Une vidéo aux allures de campagne électorale a même été diffusée sur les réseaux sociaux. Dimanche, sur les antennes de RFI, le ministre congolais des Affaires étrangères et membre de la majorité présidentielle, Léonard She Okitundu, a annoncé que la mouvance annoncerait son candidat aux élections dans les 30 prochains jours. >>> LIRE AUSSI : RDC : Kabila envisage une meilleure protection juridique pour les anciens présidents >>> LIRE AUSSI : RDC : Moïse Katumbi privé de passeport biométrique par le régime de Kabila ?Mon, 18 Jun 2018 11:06:12 +0000Avec son club de football, le TP Mazembe, Moïse Katumbi demeure en effet l'une des figures les plus emblématiques de la région.En Égypte, la hausse des prix du carburant inquiètehttp://fr.africanews.com/2018/06/18/egypte-les-habitants-inquiets-de-la-hausse-des-prix-du-carburant/http://fr.africanews.com/2018/06/18/egypte-les-habitants-inquiets-de-la-hausse-des-prix-du-carburant/Le nouveau plan de réforme qui préconise de nouvelles mesures d’austérité ne fait pas l’unanimité dans la population égyptienne. Le plan appuyé par le Fonds monétaire international prévoit jusqu‘à 50 %, une augmentation des prix du carburant. Mohamed et Israa tout comme beaucoup d’autres citoyens estiment que cette décision de réduire les subventions aux carburants aggraverait les difficultés économiques actuelles. “J’ai entendu dire que c‘était dans l’intérêt du citoyen, et je le souhaite vraiment. Mais je ne vois pas d’avantages pour les citoyens. Tout ce que je vois jusqu‘à présent, c’est que les gens sont fatigués. Je sûr que beaucoup de gens voudraient s’exprimer mais ont peur de dire des choses ; ils ont peur de parler. Personne n’est content et je crois personnellement que le pays tombe. Que Dieu nous protège dans les jours à venir. “ ‘‘Bien sûr, c’est une énorme hausse, c’est une augmentation de 35 % par rapport à la valeur du litre de gaz. Le litre coûtait 0,28 dollars et maintenant, c’est 37.91 dollars. Ce qui signifie que l’augmentation est de 35 %.’‘ Des revendications balayées du revers de la main par le président Sisi pour qui, ce programme est nécessaire dans le but d’améliorer la croissance économique en baisse depuis 2011. Cette mesure, réduirait les fonds alloués aux subventions pour le carburant à 89 milliards de livres (4.987 217 670,02 dollars américains) contre 139 milliards de livres (7.788 784 450,51 dollars américains), selon Tarek El-Molla, ministre du pétrole. Le ministère du pétrole a indiqué que le prix de l’essence à 95 octanes avait été porté à 7,75 livres égyptiennes le litre, contre 6,60 livres ; l’indice d’octane 92 avait été augmenté à 6,75 livres le litre de 5 livres et l’indice d’octane de 80 avait augmenté à 5,50 livres le litre de 3,65 livres. Le pays a par ailleurs annoncé la semaine dernière de nouvelles réductions des subventions à l‘électricité, augmentant les prix de 26 % en moyenne par rapport à juillet. Le gouvernement, sous le nouveau Premier ministre Mustafa Madbouly, a également annoncé samedi une hausse des tarifs des taxis de 10 à 20 %, selon un communiqué du cabinet. L’augmentation entrée en vigueur le 16 juin permettrait selon les autorités, d‘économiser jusqu‘à 50 milliards de livres égyptiennes, soit 2,8 milliards de dollars pour les subventions de l’Etat. Cette hausse des prix qui est la troisième dans le pays a déjà fait flotter la monniae nationale en novembre 2016; elle devrait davantage peser sur les consommateurs, d’après plusieurs analystes. ReutersMon, 18 Jun 2018 08:27:41 +0000Le nouveau plan de réforme qui préconise de nouvelles mesures d'austérité ne fait pas l'unanimité dans la population égyptienne.Bemba "pourra rentrer s'il veut" en RDC (ministère des Affaires étrangères)http://fr.africanews.com/2018/06/18/bemba-pourra-rentrer-s-il-veut-en-rdc-ministere-des-affaires-etrangeres/http://fr.africanews.com/2018/06/18/bemba-pourra-rentrer-s-il-veut-en-rdc-ministere-des-affaires-etrangeres/L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba “pourra rentrer” en République démocratique du Congo s’il le souhaite, a déclaré dimanche le ministre congolais des Affaires étrangères sans préciser s’il était poursuivi par la justice congolaise. “Jean-Pierre Bemba est parti de sa propre volonté. S’il veut rentrer, il pourra rentrer”, a déclaré Léonard She Okitundu dans l‘émission “Internationales” de RFI/Le Monde/TV5Monde. “Je ne suis pas en mesure de vous répondre. Je ne suis pas informé que Jean-Pierre Bemba ait un dossier judiciaire ici”, a ajouté le ministre congolais sur un éventuel mandat d’arrêt émis par la justice congolaise à l’encontre de M. Bemba. M. Bemba se trouve depuis vendredi “en liberté provisoire en Belgique en attendant une décision finale sur sa peine”, a indiqué samedi la Cour pénale internationale (CPI), qui l’a acquitté de crimes contre l’humanité et crimes de guerre mais pas dans une affaire de subornation (corruption) de témoins. La CPI émet des “conditions spécifiques” à sa liberté provisoire après dix ans de détention dont “ne pas changer d’adresse sans préavis”. L’ex-candidat à la présidentielle de 2006 avait quitté Kinshasa sous escorte des Nations unies en 2007 après des combats entre sa milice et l’armée régulière du président Joseph Kabila. Moïse Katumbi sur le fil du rasoir A Kinshasa, son parti politique (Mouvement de Libération du Congo) compte “bien entendu” sur sa présence à son congrès les 12 et 13 juillet, a indiqué à l’AFP une de ses fidèles, Eve Bazaiba. Le dépôt des candidatures à l‘élection présidentielle prévue en décembre est annoncé du 25 juillet au 8 août. En revanche l’autre opposant Moïse Katumbi “sera entre les mains de la justice comme cela a été prévu s’il rentre au pays”, a confirmé M. She Okitundu. M. Katumbi, qui a quitté la RDC en mai 2016, a été condamné dans une affaire immobilière dont il nie tout fondement. Le ministre congolais a par ailleurs indiqué qu’il se rendrait lundi à Luanda pour parler du processus électoral en RDC. Il a enfin confirmé l’absence à Kinshasa du nonce apostolique, qui avait eu des mots très durs envers le pouvoir en place, niant que l’ambassadeur du Vatican est été “chassé” par les autorités. “Il devait retourner pour consultation à Rome. Et c’est tout”, a-t-il dit. “Je n’ai reçu aucune demande de la part du nonce apostolique pour venir à Kinshasa”. AFPMon, 18 Jun 2018 07:39:45 +0000M. Bemba se trouve depuis vendredi "en liberté provisoire en Belgique en attendant une décision finale sur sa peine"Côte d'Ivoire : le PDCI, allié de Ouattara, rejette le "parti unifié" avant la présidentielle de 2020http://fr.africanews.com/2018/06/18/cote-d-ivoire-le-pdci-allie-de-ouattara-rejette-le-parti-unifie-avant-la/http://fr.africanews.com/2018/06/18/cote-d-ivoire-le-pdci-allie-de-ouattara-rejette-le-parti-unifie-avant-la/Le PDCI, parti de la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire, a rejeté dimanche la mise en place d’“un parti unifié” avant la présidentielle de 2020, un projet pourtant soutenu par son grand allié, le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara. “Le bureau politique du PDCI (ex parti au pouvoir), rassure les militants (...) de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir en 2020”, souligne un communiqué final du parti, après six heures de débats. “Face aux enjeux futurs et soucieux de la préservation de l’union des militants”, le parti a également “décidé du report après la présidentielle de 2020, de son 13e congrès ordinaire” pourtant prévu en 2018. Cependant, pour la plus vielle formation politique ivoirienne, la création d’un “grand parti unifié” ne sera effective qu‘à l’issue d’une période transitoire de 12 à 18 mois, au cours d’un congrès. Le spectre d’un troisième mandat d’Alassane Ouattara Cette “importante réunion” du PDCI en présence de son chef, l’ancien président Henri Konan Bédié, intervient deux semaines après une déclaration M. Ouattara, laissant entrevoir l’idée d’un troisième mandat, dont le deuxième s’achève en 2020. “La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là, en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire. La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes”, a déclaré M. Ouattara, interrogé sur la possibilité de se représenter. Le RDR, parti du président ivoirien Alassane Ouattara, a voté début mai, lors d’un Congrès extraordinaire pour la formation d’un grand “parti unifié” avec ses alliés au pouvoir, mais veut une primaire avant la présidentielle de 2020. Les cadres du RDR vont déposer des statuts auprès des autorités et fixer la date d’un congrès constitutif “dans les meilleurs délais”, a indiqué Alassane Dramane Ouattara. Incertitudes sur la présidentielle de 2020 La transformation en un parti unifié de la coalition au pouvoir Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est un serpent de mer de la politique ivoirienne depuis une dizaine d’années. Voulu par le président Ouattara, elle se heurtait à des réticences au sein de son propre parti mais surtout de ses alliés et notamment du principal d’entre eux le PDCI, de l’ancien président Henri Konan Bédié, qui a permis son élection en 2010 et 2015. Un des points d’achoppement est justement l’investiture du candidat à la présidentielle 2020 : une partie des membres du PDCI estiment que cette investiture revient de droit à leur formation, puisqu’ils ont soutenu celle du RDR à deux reprises. AFPMon, 18 Jun 2018 07:32:09 +0000Le parti a également "décidé du report après la présidentielle de 2020, de son 13e congrès ordinaire" pourtant prévu en 2018.[Les petites histoires du Mondial] Il y a 40 ans, la Tunisie premier pays africain à gagner un match en CDMhttp://fr.africanews.com/2018/06/18/il-y-a-40-ans-la-tunisie-premier-pays-africain-a-gagner-un-match-au-mondial/http://fr.africanews.com/2018/06/18/il-y-a-40-ans-la-tunisie-premier-pays-africain-a-gagner-un-match-au-mondial/Il y a quarante ans en Argentine, la Tunisie devenait la première nation africaine à remporter un match de Coupe du monde, succès qui a permis à ce continent de bénéficier d’un deuxième représentant pour l‘édition suivante. Lundi face à l’Angleterre, tout le pays attend que les “Aigles de Carthage” répètent l’exploit du 2 juin 1978, quand leurs aînés avaient battu le Mexique (3-1) au premier tour du Mondial. “Malahamet al Argentine” (le “triomphe d’Argentine”, en arabe), c’est ainsi que les Tunisiens désignent ce match, gravé dans toutes les mémoires comme signe d’une grandeur passée et jamais égalée. Depuis, les “Aigles” n’ont plus gagné une rencontre de Coupe du monde, malgré des participations en 1998, 2002 et 2006. “Imagine, 40 ans après, les Tunisiens parlent encore de notre victoire”, s’enthousiasme Mokhtar Dhouib, un défenseur auteur du troisième but contre le Mexique. A 66 ans, il se souvient avec émotion du “moment clé” : “l’entraîneur Abdelamjid Chetali est entré dans le vestiaire et nous a dit + des millions de Tunisiens attendent la victoire + en nous lançant le drapeau, avant de sortir”. “Lorsque le président Habib Bourguiba nous a reçus ensuite, il nous a dit que nous avions fait + le travail de 50 ambassadeurs +”, explique à l’AFP M. Dhouib. Leur entraîneur les avait surnommés les “soixante-dix-huitards”, en référence aux “soixante-huitards” français de mai 1968. De fait, cette équipe “qui regroupait de grandes stars et des amateurs” était “la seule lueur d’espoir après la crise économique, sociale et politique de janvier 1978”, souligne le journaliste du quotidien La Presse, Sami Akrimi. La répression brutale d’une grève générale et d’un important soulèvement populaire avait fait de nombreux morts. Le jeu et la joie Cette victoire tunisienne a poussé la Fifa à accorder un deuxième quota à l’Afrique pour le Mondial-82 en Espagne. Ce fut l’une des étapes “qui ont mené le continent (africain) de la pauvreté footballistique à la cour des grands”, souligne la Fifa sur son site internet. Et lors du Mondial-82, les bonnes performances de l’Algérie (victoire contre l’Allemagne) et du Cameroun (match nul contre l’Italie, future championne du monde) ont débouché sur l’ajout d’un troisième quota pour l’Afrique. Aujourd’hui, ce sont cinq équipes africaines qui participent à chaque édition. Le Maroc a été la première à passer le 1er tour, en 1986 au Mexique, et le Cameroun la première à atteindre les quarts de finale, en 1990 en Italie. Mais aucune équipe africaine n’a encore atteint les demi-finales. Aujourd’hui, Mokhtar Dhouib veut croire qu’“il y a une possibilité de rejouer le scénario du Triomphe d’Argentine“, même si la Tunisie (21e au classement Fifa) ne part pas favorite dans le groupe G (Angleterre, Belgique et Panama). “On peut créer la surprise si on joue avec notre style tunisien, africain”, assure-t-il. “Les joueurs africains, avec leur technique et leur savoir-faire, jouent pour le jeu et la joie, et c’est comme ça qu’ils peuvent gagner”. AFPMon, 18 Jun 2018 07:58:00 +0000Lundi face à l'Angleterre, tout le pays attend que les "Aigles de Carthage" répètent l'exploit du 2 juin 1978.Mamadou Gassama : retour d'un héros au pays natalhttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mamadou-gassama-retour-d-un-heros-au-pays-natal/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mamadou-gassama-retour-d-un-heros-au-pays-natal/Grosse Berline noire, foule en liesse, chants et danses… tout un arsenal d’accueil ce samedi à Bamako, la capitale malienne pour recevoir Mamadou Gassama, cet enfant du pays devenu il y a quelques jours un héros en France. Il y a cinq ans, le jeune homme de 22 ans a quitté son Mali natal pour tenter l’aventure européenne. Une aventure démarrée en cascade avec un périlleux voyage en Libye, puis sur la Méditerrannée, et une vie de galère dans les camps de migrants en Italie avant de débarquer en France en septembre 2017. Le héros #MamoudouGassama accueilli en roi chez lui. Respect ? pic.twitter.com/Zs9s359xGY— Ali ? (@AlyCherif) 16 juin 2018 #Gassama de retour au Mali quel homme ? pic.twitter.com/nOXDYBIAOx— Sultan de Conakry (@ABDELDJALIL224) 17 juin 2018 Mais la vie de Mamoudou Gassama a basculé après un acte spontané largement relayé sur les réseaux sociaux. Fin mai, une vidéo de lui escaladant quatre étages pour sauver un enfant de 4 ans suspendu à son balcon ont fait le tour du monde dont le palais de l‘Élysée en France. Le président français Emmanuel Macron l’a reçu à l’Elysée puis lui a promis la naturalisation. Depuis, le jeune homme a obtenu le statut d’immigration légale et a rejoint les pompiers français. Toutefois, son arrivée en fanfare au Mali a suscité des réactions moins enthousiasmes. Ils sont nombreux à se demander pourquoi celui qu’on surnomme le “Spiderman” français a obtenu le statut de réfugié politique, si visiblement il n’est pas en danger dans son pays. “Désormais régularisé en France, Mamoudou Gassama a donc pu retourner au Mali, 5 ans après l’avoir quitté” je pige pas maintenant qu’il est français il va au Mali et le Mali n’a pas l’air d‘être un pays dangeureux pour lui visiblement je ne comprends pas https://t.co/5D6ugrm6d1— Jeremyerline (@jeremyerline) 17 juin 2018 Mamoudou #Gassama tout sourire lors de son retour à Bamako. Aucun danger pour lui au Mali alors pourquoi faisait-il une demande d’asile en France ? Tout simplement car notre pays est attractif au niveau des aides sociales. Ni plus, ni moins ! https://t.co/AVfA7IFYxT— Damien Obrador (@DamienObrador) 17 juin 2018Sun, 17 Jun 2018 17:10:29 +0000Toutefois, son arrivée en fanfare au Mali a suscité des réactions moins enthousiasmes.Mondial 2018 en Russie : le Sénégal et la Tunisie pour redonner de l'espoir à l'AfriqueCarole KOUASSIhttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-le-senegal-et-la-tunisie-pour-redonner-de-l-espoir-a-l/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-le-senegal-et-la-tunisie-pour-redonner-de-l-espoir-a-l/Une entame décevante pour trois des cinq représentants africains à la Coupe du monde de football qui se tient actuellement en Russie. La Tunisie et le Sénégal attendent leur entrée en lice, et qui sait, ils pourraient redonner le sourire aux fans africains. Serait-ce une saison stérile pour les sélections africaines au mondial russe ? Il est peut-être encore trop tôt pour le dire, mais les premiers résultats de l’Egypte, du Maroc et du Nigeria ont tendance à susciter des doutes. L’Egypte s’est incliné (1-0) face à l’Uruguay jeudi, tandis que les Lions de l’Atlas du Maroc ont plié l‘échine devant à une équipe pourtant prenable de l’Iran (0-1). Samedi, les Super Eagles du Nigeria ont pris une tasse en plein visage alors qu’ils affrontaient la Croatie (0-2). Heureusement, il reste encore à l’Afrique deux équipes pour essayer de se remettre sur les rails de la plus prestigieuse des compétitions du football, qu’elle n’a jamais eu la chance et l’honneur de remporter. Inverser la tendance Ce lundi, en effet, la Tunisie fait son entrée en lice face à l’Angleterre (19h00 GMT). Un tirage a priori pas accessible, mais qui pourrait tourner en faveur de la Tunisie face à une équipe anglaise à la dérive (sortie au 1er tour du Mondial 2014, élimination de l’Euro 2016 par l’Islande), et inexpérimentée. À l’inverse, les Aigles de Carthage peuvent se targuer d’avoir une équipe viable et solide dont la majorité des joueurs évoluent dans des champions africains. Des analystes du football, notamment africain, évoquent comme probable frein au succès des sélections africaines les changements réguliers et inopinés d’entraîneurs. Mais aussi, des sélections hétéroclites dont les joueurs ne se rencontrent que lors des grandes compétitions. Un handicap que devra surmonter le Sénégal qui fait ses débuts dans ce Mondial le mardi contre la Pologne (16h00 GMT). Le gardien Khadim Ndiaye est le seul à jouer sur le continent africain, au Horoya AC de Conakry (Guinée). Sept “Lions” évoluent dans le Championnat de France, dont Keita Baldé Diao à Monaco, et sept autres jouent en Angleterre. Mais avec comme fer de lance l’attaquant de Liverpool Sadio Mane, et le souvenir encore vif du Mondial 2002 – le premier du Sénégal pendant lequel l‘équipe avait accédé au quart de finale – les Lions de la Teranga partent convaincus d’un nouveau succès dans la compétition reine du football. Des espoirs probablement partagés par la Tunisie et entretenus par tout un continent.Sun, 17 Jun 2018 15:47:12 +0000Il reste encore à l'Afrique deux équipes pour essayer de se remettre sur les rails de la plus prestigieuse des compétitions du football, qu'elle n'a jamais eu la chance et l'honneur de remporter.Mondial 2018 en Russie : Salah pour faire oublier les mesures d'austérité en EgypteCarole KOUASSIhttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-salah-pour-faire-oublier-les-mesures-d-austerite-en/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-salah-pour-faire-oublier-les-mesures-d-austerite-en/Comme un messie, l‘Égyptien Mohamed Salah porte les espoirs de tout un peuple. Surtout dans un contexte de hausse drastique des prix de certains produits de première nécessité due à des mesures d’austérité imposées par Le Caire. Au Caire, à Alexandrie, à Port Said… bref, dans toute l’Egypte, le suspens est à son comble. Mohamed Salah, le prodige égyptien de 26 ans sera-t-il du classement face à la Russie, ce mardi, lors de la 2e journée du Mondial dans le groupe A ? Cette question vaut son pesant d’or et ce d’autant que l‘Égyptien a été contraint de rester sur le banc lors du premier match perdu contre l’Uruguay (0-1) pour cause de blessure. Une victoire ou un match nul contre la Russie, qui a remporté son match d’ouverture, maintiendra toutefois les espoirs de l’Egypte avant son dernier match de groupe contre l’Arabie saoudite le 25 juin. Le staff de l’Egypte n’a pas fourni davantage d’informations sur la condition physique de Salah, assurant seulement que l’attaquant de Liverpool s’est entraîné samedi et dimanche avec le reste de l‘équipe. Bien sûr, les fans ainsi que le gouvernement égyptien s’attendent à ce que Salah soit sur la fiche de l’entraîneur Hector Cuper ce mardi. Rééditer l’exploit En effet, à des milliers de kilomètres de Moscou, en Egypte, l’atmosphère sociale est austère. Le gouvernement a ordonné une hausse significative, pouvant atteindre plus de 50 %, des prix du carburant. Une décision noyée par les célébrations de la fête de l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois sacré de ramadan. Cette nouvelle augmentation qui devrait avoir des répercussions sur les prix d’autres produits de première nécessité, intervient après l’augmentation il y a quelques semaines des frais d’eau potable (45 %), de l‘électricité (26 %) et des tarifs dans le métro du Caire jusqu‘à 250 %, conformément aux recommandations du Fonds monétaire international. Avec une victoire égyptienne mardi, il est presque certain que les explosions de joie prendront le pas sur des marches de protestation, si des activistes en avaient l’intention. Encore qu’en amont de ces réformes économiques, plusieurs activistes politiques et poids lourds des réseaux sociaux ont été arrêtés. Au Caire, en attendant de penser à son sort, on espère que Salah sauvera une nouvelle fois la mise comme lors des phases éliminatoires du Mondial. L’attaquant qui a terminé la saison 2017-2018 comme meilleur joueur de Premier League avec 44 buts toutes compétitions confondues, avait inscrit cinq des huit buts qualificatifs de l’Egypte, la conduisant vers sa première Coupe du monde depuis 28 ans.Sun, 17 Jun 2018 16:41:56 +0000Au Caire, à Alexandrie, à Port Said... bref, dans toute l'Egypte, le suspens est à son comble.Mondial 2018 en Russie : pas de poulets vivants au stade, au grand dam des Nigérianshttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-pas-de-poulets-vivants-au-stade-au-grand-dam-des/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-en-russie-pas-de-poulets-vivants-au-stade-au-grand-dam-des/La Russie est formelle, les poulets sont bien acceptés dans les assiettes, mais pas dans les stades, surtout s’ils sont vivants. Les autorités de Kaliningrad, ville où les Super Eagles du Nigeria ont fait leur entrée ce samedi dans la Coupe du Monde, ont réitéré cette injonction. C’est que les supporters des Super Eagles auraient approché les autorités de la ville pour faire entrer au stade des poulets vivants. “Les fans du Nigeria ont demandé s’ils pouvaient apporter un poulet au stade. C’est leur symbole et les gens soutiennent l‘équipe avec eux à tous les jeux. Nous leur avons dit qu’ils ne pouvaient pas apporter de poulet vivant”, a expliqué Andrei Yermak, ministre de la Culture et du Tourisme de Kaliningrad. Ce n’est pas la première fois que les fans des Super Eagles se voient refuser l’utilisation du poulet comme accessoire dans les stades de football. Lors de la Coupe du monde de 2010 qui s’est déroulée en Afrique du Sud, les volailles avaient été stoppées net à l’entrée du stade. Une décision qualifiée à l‘époque de “stupide” par les supporters. Des poulets teints aux couleurs du Nigeria avaient toutefois été aperçus dans les gradins du Soccer City Stadium de Johannesburg lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud.Sun, 17 Jun 2018 13:51:36 +0000Ce n'est pas la première fois que les fans des Super Eagles se voient refuser l'utilisation du poulet comme accessoire dans les stades de football.Nigeria : au moins 31 morts dans une double attaque suicide (responsables locaux)http://fr.africanews.com/2018/06/17/nigeria-au-moins-31-morts-dans-une-double-attaque-suicide-responsables-locaux/http://fr.africanews.com/2018/06/17/nigeria-au-moins-31-morts-dans-une-double-attaque-suicide-responsables-locaux/Au moins 31 personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche dans un double attentat suicide perpétré par des membres présumés du groupe islamiste nigérian Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué à l’AFP des responsables locaux. “Il y a eu deux attaques suicides et des explosions (...) à Damboa la nuit dernière, 31 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées”, a notamment déclaré un membre d’une milice locale, Babakura Kolo. Les attaques, qui ont été menées samedi soir dans la ville de Damboa dans l’Etat de Borno, ont visé des personnes qui venaient de célébrer la fête de l’Aid. Après le double attentat suicide, des jihadistes présumés ont visé la foule qui s‘était amassée sur le lieu des attaques avec des grenades, faisant davantage de victimes. Deux kamikazes ont activé auparavant leur charge explosive dans les quartiers de Shuwari et d’Abachari à Damboa, tuant six habitants, a ajouté M. Kolo, s’exprimant depuis la ville de Maiduguri, située à environ 80 km de la ville où ont eu lieu les attaques. Un bilan qui pourrait augmenter “Personne n’a besoin de nous dire que c’est signé Boko Haram”, a-t-il ajouté. Un responsable du gouvernement local, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a confirmé le bilan des victimes. “Le dernier bilan fait état de 31 morts mais celui-ci pourrait grimper car il y a de nombreuses personnes blessées qui risquent de ne pas survivre”, a déclaré ce responsable soulignant qu’un grand nombre de personnes avaient été blessées par des tirs de roquettes deux minutes après la double attaque suicide. Le 1er mai, au moins 86 personnes ont été tuées dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché dans la ville de Mubi, dans l’Etat voisin de l’Adamawa. Depuis 9 ans, l’insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts dans la région et s’est répandue du nord-est du Nigeria jusqu’au Niger, au Tchad et au Cameroun, créant une grave crise humanitaire. Le conflit qui dure depuis neuf ans a fait plus de 20.000 morts et environ 2,6 millions de déplacés au Nigeria. AFPSun, 17 Jun 2018 13:29:41 +0000Les attaques, qui ont été menées samedi soir dans la ville de Damboa dans l'Etat de Borno, ont visé des personnes qui venaient de célébrer la fête de l'Aid.Après une semaine d'errance, les migrants de l'Aquarius à bon port en Espagnehttp://fr.africanews.com/2018/06/17/apres-une-semaine-d-errance-les-migrants-de-l-aquarius-a-bon-port-en-espagne/http://fr.africanews.com/2018/06/17/apres-une-semaine-d-errance-les-migrants-de-l-aquarius-a-bon-port-en-espagne/Les 630 migrants secourus par l’Aquarius, au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire de l’Europe, arrivaient dimanche dans le port espagnol de Valence (est), épilogue d’une semaine d’errance en Méditerranée. Après le navire des garde-côtes italiens Dattilo transportant 274 migrants et arrivé le premier un peu avant 04H30 GMT (06H30 locales), l’Aquarius, navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), est entré à son tour dans le port vers 08H30 GMT avec 106 migrants à bord. Un autre navire militaire italien, l’Orione, doit arriver d’ici la mi-journée avec les 250 derniers. Applaudissements ou danses et chants à la vue des côtes espagnoles: pour ces 450 hommes, 80 femmes dont au moins sept enceintes, 89 adolescents et onze enfants de moins de 13 ans, tous rêvant d’une vie meilleure en Europe, l’arrivée à Valence marque la fin d’une odyssée de 1.500 kilomètres. Un voyage éprouvant durant lequel ils auront été le catalyseur des profondes fractures au sein de l’Union Européenne sur la question migratoire qui sera au centre du prochain conseil européen des 28 et 29 juin. “C’est la fin d’un voyage trop long”, a déclaré David Noguera, président de MSF Espagne, en se félicitant que les migrants soient enfin “en lieu sûr” tout en tirant la sonnette d’alarme face au précédent “négatif” représenté par la fermeture des ports italiens aux ONG de secours aux migrants. Après un premier examen médical à bord qui n’a révélé pour le moment que des pathologies “mineures” comme des “brûlures”, selon les autorités régionales, les premiers migrants arrivés avec le Dattilo sont descendus sur la terre ferme où leur situation est examinée au cas par cas par les autorités espagnoles, un processus qui va prendre au total de longues heures. Les femmes enceintes et d’autres personnes nécessitant des soins ont été transférées vers des hôpitaux, selon la Croix Rouge, tandis que de premiers migrants ont pu partir vers des hébergements provisoires. La France a proposé d’en accueillir une partie, avait annoncé samedi le gouvernement espagnol. Une offre saluée par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez comme un signe de la “coopération” et de la “solidarité” européennes nécessaires face à la crise migratoire. ‘Bienvenue chez vous’ Sur le port de Valence, une banderole clame “Bienvenue chez vous”, dans différentes langues, alors que l’arrivée de l’Aquarius a déclenché un élan de solidarité. “Les gens se proposent pour tout ce qui se présente: servir de traducteur, offrir un logement”, explique Johnson Tamayo, artiste de 51 ans, l’un des bénévoles mobilisés par la Croix-Rouge. “C’est un jour historique (...) Il y aura un avant et un après”, a déclaré “Padre Angel”, prêtre rebelle très connu en Espagne pour son travail auprès des plus démunis. Au total, le dispositif mis en place pour cet accueil exceptionnel mobilise 2.320 personnes dont un millier de bénévoles et 470 traducteurs. L‘évènement est ultramédiatisé, avec plus de 600 journalistes accrédités venus de nombreux pays. Sur le port, la presse, qui n’aura pas accès aux migrants, est maintenue à environ 200 mètres du quai, conformément à la volonté des autorités de respecter l’intimité des migrants. Geste “humanitaire” et “politique” Tout juste arrivé au pouvoir, le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez avait offert lundi d’accueillir les migrants sauvés par l’Aquarius dans la nuit du 9 au 10 juin au large de la Libye et à qui l’Italie et Malte refusaient d’ouvrir leurs ports. Un geste “humanitaire” mais aussi “politique” pour Madrid, destiné à impulser une réponse européenne commune face à la crise migratoire. Le refus de l’Italie et de son ministre de l’Intérieur Matteo Salvini (Ligue, extrême droite), homme fort du gouvernement, d’accueillir l’Aquarius a en effet plongé l’Europe dans une nouvelle crise sur la question migratoire et déclenché une passe d’armes diplomatiques entre la France et l’Italie. Mais alors qu’un déjeuner vendredi entre M. Macron et le chef du gouvernement italien Guiseppe Conte a permis d’apaiser les tensions, Matteo Salvini a persisté et signé samedi en réitérant l’interdiction aux ONG d’accéder aux ports de la péninsule. Avant que les migrants de l’Aquarius n’arrivent en Espagne, troisième porte d’entrée par la mer dans l’UE, près d’un millier d’autres migrants sont arrivés dans le sud du pays à bord d’embarcations de fortune vendredi et samedi, dont quatre sont morts. AFPSun, 17 Jun 2018 10:00:58 +0000Un autre navire militaire italien, l'Orione, doit arriver d'ici la mi-journée avec les 250 autres migrants.Réchauffement diplomatique : le Premier ministre éthiopien en Somaliehttp://fr.africanews.com/2018/06/17/rechauffement-diplomatique-le-premier-ministre-ethiopien-en-somalie/http://fr.africanews.com/2018/06/17/rechauffement-diplomatique-le-premier-ministre-ethiopien-en-somalie/Lutte contre le terrorisme et développement du commerce, voilà les deux sujets au menu de la rencontre entre entre le Premier ministre éthiopien Abi Ahmed et le président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo. Réunis depuis ce samedi à Mogadiscio, les deux hommes veulent mettre fin aux différends qu’ont connu leurs pays. “Je ne suis pas ici pour déplorer le passé, mais pour ouvrir un nouveau chapitre, une nouvelle relation, une nouvelle vision que je veux conquérir et travailler à l’avenir”, a affirmé Abiy Ahmed Ali, le Premier ministre éthiopien. De son côté, le chef de l’Etat somalien Mohamed ABdullahi Farmajo considère cette visite comme une opportunité, non seulement pour renouer des liens longtemps restés fragiles, mais également, pour propulser le développement de son pays et contenir l’insurrection djihadiste. “Malgré les défis, mon gouvernement est déterminé à saisir toutes les occasions tangibles pour continuer à faire avancer la Somalie. Il n’y aura pas de retard, il n’y aura pas de perturbation, notre destin est lié. C’est dans cet esprit que nous devons continuer à collaborer et à travailler collectivement pour combattre le terrorisme dans notre région”, a-t-il dit. Fin de l‘état d’urgence, rapprochement avec la Somalie ou l’Erythrée, le régime éthiopien dirigé par le nouveau Premier ministre Abiy Ahmed a pris un nouveau tournant et semble beaucoup plus porté sur l’ouverture.Sun, 17 Jun 2018 09:46:47 +0000Réunis depuis ce samedi à Mogadiscio, les deux hommes veulent mettre fin aux différends qu'ont connu leurs pays.RDC : Kabila envisage une meilleure protection juridique pour les anciens présidentshttp://fr.africanews.com/2018/06/17/rdc-kabila-envisage-une-meilleure-protection-juridique-pour-les-anciens/http://fr.africanews.com/2018/06/17/rdc-kabila-envisage-une-meilleure-protection-juridique-pour-les-anciens/A quelques mois de la présidentielle, la République démocratique du Congo envisage un renforcement du statut de ses anciens présidents. A la demande du président Joseph Kabila, Le parlement tiendra une session spéciale pour examiner la législation en place qui offre une immunité aux précédents dirigeants du pays. En vertu de la Constitution, les anciens présidents jouissent déjà de garanties d’immunité et de sécurité, en plus d’un statut de sénateurs à vie. “Une session extraordinaire sera convoquée”, a assuré le président de la Chambre basse, Aubin Minaku. “Nous allons examiner plusieurs points dont la loi sur le statut des anciens chefs d’Etat, la désignation d’un nouveau membre de la Cour constitutionnelle et la loi sur la taxe pour promouvoir l’industrie”, a-t-il ajouté. Il reste à savoir quand la session aura lieu. Aucune date n’a pour le moment été annoncée. Cette nouvelle vient relancer les spéculations sur un éventuel départ de Joseph Kabila à la fin de son mandat cette année. Les élections sont prévues le 23 décembre et le président ne s’est pour le moment pas exprimé publiquement sur sa possible candidature pour un 3e mandat. Crédit photo : Twitter Présidence RDCSat, 16 Jun 2018 13:15:12 +0000Cette nouvelle vient relancer les spéculations sur un éventuel départ de Joseph Kabila à la fin de son mandat cette année.Mondial-2018 : Brésil et Allemagne, le jour des seigneurshttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-bresil-et-allemagne-le-jour-des-seigneurs/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-bresil-et-allemagne-le-jour-des-seigneurs/Le Brésil a le naufrage de 2014 à faire oublier et l’Allemagne arrive en Russie au bout d’une préparation assez chaotique, mais ce sont bien les deux géants de la Coupe du Monde, neuf sacres à eux deux, qui font leurs débuts dimanche lors du Mondial-2018. L’Allemagne et ses doutes Honneur aux champions du monde. Les Allemands commencent dimanche à Moscou face au Mexique, systématiquement 8e de finaliste depuis 1994, la défense du titre acquis en 2014 au Brésil. Et ce premier match est escorté de quelques doutes après une montée en puissance contrariée par des problèmes défensifs et quelques interférences politiques. “Nous savons qu’il va nous falloir passer la vitesse supérieure”, a d’ailleurs reconnu l’imperturbable milieu de terrain Toni Kroos. “Mais nous avons suffisamment démontré par le passé que nous répondons présents quand ça devient important”. De fait, les Allemands n’ont jamais été les champions du monde des matches amicaux, mais ça n’a jamais vraiment été un problème non plus, comme le prouvent les quatre étoiles sur leur maillot. Tout de même, la Mannschaft reste sur cinq matches nuls et une victoire 2-1 contre l’Arabie Saoudite, pulvérisée depuis par la Russie (5-0) en ouverture du Mondial. Le sélectionneur Joachim Löw se serait aussi volontiers passé de la polémique née des photos montrant les milieux de terrain Mesut Özil et Ilkay Gündogan avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Mais de toutes façons, Löw le sait, conserver le titre mondial “est ce qu’il y a de plus difficile”. Ce match face au Mexique, qui n’a pas non plus été épargné par les affaires extra-sportives avec la révélation d’une orgie sexuelle impliquant plusieurs joueurs, sera aussi l’occasion de tester Manuel Neuer. L’immense gardien allemand n’a en effet joué qu’un match amical et demi depuis septembre. Le Brésil et ses fantômes Quatre étoiles pour l’Allemagne, cinq pour le Brésil, mais un cauchemar récent, le 7-1 infligé à domicile par la Mannschaft en demi-finale de la précédente édition, à Belo Horizonte. “J’aurais voulu que ça soit différent mais il n’y a pas de trauma. Sinon j’aurais pris ma retraite”, a assuré samedi Marcelo, qui portera à Rostov le brassard de capitaine de la Seleçao. Le souvenir est tout de même brûlant et les Brésiliens sont en Russie pour un titre qui aurait valeur de rédemption. Leur leader sera évidemment Neymar, absent sur blessure lors du naufrage d’il y a quatre ans et qui revient à peine d’une absence de quatre mois après une fracture à un pied. “Il est toujours rapide, il n’a pas perdu cette vitesse mais il n’est pas à 100%. J’espère qu’il sera en forme dimanche”, a déclaré son sélectionneur Tite. Même avec un Neymar pas tout à fait au top, le Brésil partira nettement favori face à la Suisse, dont la 6e place au classement Fifa peut sembler flatteuse. Willian, Gabriel Jesus, Coutinho: les options offensives alternatives des Auriverde ont en effet de l’allure. Le Costa Rica et ses souvenirs Pour le Costa Rica en revanche, 2014 est un souvenir merveilleux. Sortis en tête du “groupe de la mort”, les Ticos avaient ensuite éliminé la Grèce en 8e de finale et avaient frôlé le dernier carré avec une élimination aux tirs au but contre les Pays-Bas. L’effet de surprise est passé et tout le monde cette fois se méfiera de l‘équipe de Keylor Navas, le gardien but du Real Madrid. “Ce Mondial est beaucoup plus compliqué que le précédent parce qu’au Brésil, nous n’avions rien à perdre. Cette fois, les gens attendent beaucoup de nous et on espère nous aussi bien faire”, a expliqué le capitaine Bryan Ruiz. Pour lui et pour les siens, tout recommence à Samara face à la Serbie de Milinkovic-Savic, le jeune milieu de terrain de la Lazio Rome, qui pourrait être l’une des grandes révélations du tournoi. AFPSat, 16 Jun 2018 22:00:38 +0000Le Brésil a le naufrage de 2014 à faire oublier et l'Allemagne arrive en Russie au bout d'une préparation assez chaotique.Mondial-2018 : Messi rate son entrée, pas les Bleus ni l'arbitrage vidéohttp://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-messi-rate-son-entree-pas-les-bleus-ni-l-arbitrage-video/http://fr.africanews.com/2018/06/17/mondial-2018-messi-rate-son-entree-pas-les-bleus-ni-l-arbitrage-video/Lionel Messi a raté ses débuts – et un penalty – au Mondial-2018, alors que l’arbitrage vidéo a fait une entrée spectaculaire, sans couac, dans l’histoire de la Coupe du monde, avec un penalty accordé à la France, victorieuse dans la douleur de l’Australie (2-1). La technologie au secours des Bleus On approche de l’heure de jeu de France-Australie. Les Français, accrochés (0-0), rencontrent alors de grosses difficultés face à un adversaire tenace. Soudain, l’arbitre uruguayen Andres Cunha se précipite sur la touche pour vérifier, images à l’appui, si un défenseur australien a bien fait faute sur Antoine Griezmann dans la surface de réparation. Décision : penalty, transformé par l’attaquant de l’Atletico Madrid. L’assistance vidéo (VAR) vient d’entrer dans l’histoire de la Coupe du monde. Dans la foulée, M. Cunha accorde, sans aucun recours à la vidéo, un penalty aux Australiens, pour une main évidente du défenseur Samuel Umtiti dans la surface de réparation. Mile Jedinak égalise alors pour les Socceroos, avant que Paul Pogba ne donne la victoire aux Français d’une superbe frappe en fin de match (81e). “L’essentiel est là”, a synthétisé Didier Deschamps. CR7: 3, Messi : 0 Hannes Halldorsson est fou de joie au coup de sifflet final: le gardien des “Vikings” a stoppé un penalty de Lionel Messi et l’Islande, pour sa première Coupe du monde, a neutralisé l’Argentine et ses cracks (1-1). “J’avais fait mes devoirs, on sait que c’est le genre de situation qui peut se produire”, a commenté le héros du match. La planète foot attendait autre chose qu’un “Leo” Messi qui a tout raté. Sergio Agüero a inscrit l’unique but argentin et Diego Maradona, en tribunes, s’est renversé dans sa chaise quand Messi a manqué un dernier coup franc! On attendait plutôt une réaction d’orgueil. Car, vendredi soir, Cristiano Ronaldo, grand rival de la star du Barça, a éclaboussé de son talent le choc Portugal-Espagne (3-3) avec un triplé... Combien de temps encore un trophée majeur va-t-il se refuser à Messi avec l’Albiceleste? Ce trou béant dans le palmarès est une insulte au talent de la Pulga qui, à 30 ans, sait que le temps passe et que les quatre finales perdues (trois en Copa America et celle au Mondial-2014 au Brésil) font tache. Cueva rate aussi un penalty… Lui aussi a manqué un penalty, mais il aura plus de mal à s’en remettre que Messi: le Péruvien Christian Cueva en pleurait au coup de sifflet final. Ca faisait 32 ans que le Pérou n’avait plus joué en Coupe du monde et c’est le Danemark qui a brisé ses rêves de victoire sur un but de Youssouf Poulsen (1-0). L’entrée de Paolo Guerrero, joueur emblématique des Incas à 34 ans, après l’heure de jeu, n’a rien changé. Le Danemark rejoint les Bleus en tête du groupe et prend aussi une option sur les 8e de finale. C’est tout de même une petite victoire pour Guerrero, suspendu pour un contrôle positif à un métabolite de la cocaïne et qui ne devait pas disputer le Mondial russe. Mais le Tribunal fédéral suisse a estimé que son ultime recours contre cette sanction “suspendait la suspension” de l’attaquant, soutenu par le syndicat des joueurs professionnels. Un régime d’exception qui permet à l’ancien joueur du Bayern et de Hambourg, aujourd’hui à Flamengo (Brésil), de faire partie de la fête russe. “El Depredator” (le Prédateur) rentrera-t-il au pays à l’issue du premier tour ? Croatie, grande gagnante Et la bonne opération du jour revient à la Croatie, victorieuse du Nigéria grâce à un but contre son camp d’Oghenekaro Etebo et un penalty de la vedette du Real Madrid Luka Modric (2-0). Voilà l‘équipe à damiers qui prend seule la tête du groupe D, puisque l’Argentine a été muselée par l’Islande. De quoi raviver le souvenir d’un Euro-2016 fini devant l’Espagne en poule avant de ne céder qu’en prolongation face aux futurs champions d’Europe portugais. De quoi aussi entretenir le rêve des Croates d’une épopée mode 1998, lorsque la génération de Davor Suker avait atteint le dernier carré. Dimanche, c’est le jour des seigneurs. L’Allemagne, championne du monde en titre, affronte le Mexique. Et le Brésil, autre favori, croise la Suisse. Tout le monde attend Neymar. “Il est toujours rapide, il n’a pas perdu cette vitesse mais il n’est pas à 100 %. J’espère qu’il sera en forme dimanche”, a confié son sélectionneur Tite. AFPSat, 16 Jun 2018 22:45:38 +0000L'arbitrage vidéo a fait une entrée spectaculaire, sans couac, dans l'histoire de la Coupe du monde, avec un penalty accordé à la FranceGabon : industrialiser l'Ibogahttp://fr.africanews.com/2018/06/17/gabon-industrialiser-l-iboga/http://fr.africanews.com/2018/06/17/gabon-industrialiser-l-iboga/L’Iboga, la racine aux pouvoirs hallucinogènes. Cet arbuste, victime de son succès, est une plante psychotrope très prisée au Gabon. Oyem, ville située à environ 372 km de Libreville, un cultivateur s’est lancé un défi : celui de cultiver de façon industrielle cette plante aux multiples vertus, importante dans le traitement de l’addiction aux drogues. Hervé Omva, cet ibogaculteur explique la démarche de cette culture qu’il compte industrialiser. « L’idée de planter, de domestiquer, de développer les plantations permet de protéger la plante à l’état sauvage. Sur le plan de la protection, c’est déjà un aspect très important. Mais nous constatons également qu’il y a un énorme trafic qui génère beaucoup d’argent, mais qui ne rapporte pas au pays. Et donc, c’est dans ce cadre-là et dans le processus de diversification de notre économie que cette plante, à mon avis puisse jouer un rôle très important.» Cet artiste sculpteur en sait quelque chose parce qu’il est un consommateur et selon lui l’Iboga l’aide à se concentrer et à être habile sur son travail. « Quand je consomme de l’iboga pendant mon travail, ça m’inspire, ça me propulse l’esprit. Je peux rester toute une journée sans penser à faire pipi, sans penser à manger. À peine, je peux penser à boire de l’eau. En fait, cela me connecte avec mon génie et également avec mon art.» Décrétée “patrimoine national et réserve stratégique” en 2000. En 2012, le Gabon a ratifié le Protocole de Nagoya dont l’objectif est de favoriser un commerce « durable » des ressources issues de la biodiversité. L’iboga commence à s’exporter et son commerce est devenu « ultra lucratif ». Vendre 1 Kg en poudre d’écorces sur le marché international serait une bonne affaire. Avec la légalisation du cannabis dans plusieurs pays, Hervé Omva rêve d’une reconnaissance majeure pour l’iboga : celle d’une plante qui “ouvre la conscience, nettoie l’esprit et le corps”.Sat, 16 Jun 2018 19:31:10 +0000Un cultivateur s'est lancé un défi : celui de cultiver de façon industrielle l'Iboga, cette plante aux multiples vertus, importante dans le traitement de l'addiction aux drogues.Mauritanie : suspension de la grève des médecinshttp://fr.africanews.com/2018/06/16/mauritanie-suspension-de-la-greve-des-medecins/http://fr.africanews.com/2018/06/16/mauritanie-suspension-de-la-greve-des-medecins/Les médecins mauritaniens, en grève depuis un mois et demi, ont décidé de samedi de suspendre leur mouvement pendant deux semaines afin de donner des chances à des négociations, a annoncé à l’AFP l’un de leurs responsables syndicaux. “Nous avons suspendu la grève pour une période de 15 jours, le travail reprendra lundi et mot d’ordre a été donné aux médecins de redoubler d’efforts pour soulager les milliers de malades qui les attendent”, a indiqué ce syndicaliste, le Dr Mohamed Ould Dahya. Selon lui, “des intermédiaires crédibles” ont permis d’obtenir l’engagement des autorités à ouvrir des “négociations officielles sur nos doléances et, sans doute, durant les deux semaines, les choses se préciseront”. Les médecins avaient entamé leur mouvement de grève illimitée le 7 mai pour réclamer des augmentations de salaires et une amélioration des conditions de travail dans les hôpitaux. La Mauritanie compte quelque 800 généralistes et spécialistes, soit un médecin pour environ 4.500 habitants. Le secteur médical souffre, en plus de la vétusté des équipements, d’une large diffusion de médicaments contrefaits, selon les responsables syndicaux. Les médecins réclament des salaires alignés sur ceux de leurs collègues des pays voisins d’Afrique de l’Ouest, qui touchent trois fois plus qu’eux, selon les responsables syndicaux. A la suite du lancement de grèves partielles en avril, le ministre de la Santé, Kane Boubacar, avait demandé à une délégation de grévistes de cesser leur mouvement et de revenir à la table des négociations mais les syndicats avaient rejeté sa proposition.Sat, 16 Jun 2018 14:31:29 +0000Les médecins mauritaniens, en grève depuis un mois et demi, ont décidé de samedi de suspendre leur mouvement pendant deux semaines afin de donner des chances à des négociations, a annoncé à l’AFP l’unAu Nigeria, la ruée vers le Nollywood en lignehttp://fr.africanews.com/2018/06/16/au-nigeria-la-ruee-vers-le-nollywood-en-ligne/http://fr.africanews.com/2018/06/16/au-nigeria-la-ruee-vers-le-nollywood-en-ligne/La blogueuse glamour Linda Ikeji, la cinéaste Chioma Ude, le startupper Jason Njoku… Ces Nigérians n’ont a priori pas grand chose en commun, si ce n’est la même ambition: devenir le futur Netflix africain en popularisant l’accès aux films de Nollywood en ligne. Avec près de quatre milliards de dollars de revenus et près de 2.000 films produits chaque année, l’industrie cinématographique nigériane a explosé pour devenir la deuxième au monde après Bollywood et devant Hollywood. Start-ups locales et stars de Nollywood ont compris l’intérêt de distribuer autrement ces films très populaires sur le continent africain, où les cinémas restent rares. Jusqu’ici, la création nollywoodienne se vend surtout à la sauvette, sur des DVD piratés pour un ou deux dollars, dans les embouteillages des grandes villes. Face à un marché plein de promesse, les plateformes de vidéo à la demande fleurissent et à Lagos, capitale de la production cinématographique, la concurrence s’annonce déjà féroce. Linda Ikeji, icone des réseaux sociaux, a lancé ce week-end en grandes pompes LITV (Linda Ikeji Tv), qui propose, pour 1.000 nairas (2,3 euros) par mois, des dizaines de films, séries et shows inspirés d‘émissions américaines à la sauce Nollywood. “Nous espérons être à l’Afrique ce que Netflix est au monde”, explique l’ambitieuse blogueuse sur sa page Instagram, qui frôle les deux millions d’abonnés. Elle promet du glamour, de la provocation et de la comédie, notamment avec des émissions de téléréalité comme “Femmes de footballeurs” ou encore “Highway Girls of Eko”, une série sur la “vraie vie des prostituées de Lagos”. – Forte progression d’utilisateurs – La femme d’affaire de 37 ans, qui a fait fortune grâce aux revenus publicitaires de son site, où elle commente l’actualité et la vie privée des “people”, affirme avoir investi “un demi-milliard de nairas” (1,2 million d’euros) sur fonds propres. Si elle achète une partie des vidéos, elle s’est également lancé la création de contenu original avec ses propres studios à Lagos. D’ici décembre, la société nigériane Envivo, associée au géant américain des télécoms Cisco, devrait à son tour se lancer avec un projet à plus de 20 millions de dollars, a confié à l’AFP la cinéaste Chioma Ude, directrice du marketing chez Envivo. “Cisco veut marquer son empreinte en Afrique, et en tant que partenaire technique, ils fourniront le réseau et la technologie nécessaire pour offrir le meilleur service possible”, explique la fondatrice du Festival international du film africain (AFRIFF)de Lagos. Reste à trouver un modèle économique viable pour les promoteurs du Nollywood en ligne, alors que la faible couverture de l’Internet haut débit reste un frein important. Seuls 34% des Africains ont aujourd’hui accès à Internet, contre plus de 50% dans le reste du monde, bien que l’Afrique soit la région qui a affiché la plus forte progression d’utilisateurs d’Internet l’an dernier, notamment grâce aux téléphones portables (rapport Global Digital 2018). Mais selon Serge Noukoué, organisateur de la Nollywood Week à Paris, “aujourd’hui, le consommateur (africain) paye au cas par cas pour voir un film, et le moins possible”. “Même IROKOtv, pionnier sur le continent, ne fait pas véritablement de profits (...). Ils ont eu beaucoup de succès dans les levées de fonds mais ce que rapportent réellement les abonnés est moins probant”, assure-t-il. – “Pari sur l’avenir” – Fondé par le trentenaire nigérian Jason Njoku en 2010, Iroko a réussi à attirer au départ près de 23 millions d’euros de capital-risque étranger et s’est remplumé il y a deux ans à hauteur de 19 millions de dollars, en s’associant notamment au groupe français Canal+. Mais il a fait l’“erreur” de miser au départ sur le streaming: “ça ne pouvait tout simplement pas marcher. Les coûts des données étaient prohibitifs tout comme l’accès au haut-débit dans de vastes zones du continent”, explique Jason Njoku à l’AFP. En 2016, la start-up a alors “complètement repensé” son offre, en créant une application moins gourmande en données, et qui permet de télécharger gratuitement des fichiers vidéos sur portable, sans passer par les opérateurs téléphoniques. Iroko a également sous-titré ses films en français, en swahili et en zoulou, pour les rendre plus accessibles dans les autres pays africains et s’est lancé dans la production de films et d‘émissions originaux. D’autres concurrents aux offres très accessibles ont émergé ces dernières années, avec par exemple le Kenyan BuniTV (5 dollars par mois) ou depuis 2014 le Sud-africain Africa Magic Go (8 dollars par mois). “Si les plateformes en ligne ne rapportent pas encore d’argent, elles sont un pari sur l’avenir, pour quand les connexions seront meilleures”, estime Serge Noukoué. “Beaucoup de projets ont vu le jour, mais il n’y aura pas de place pour tout le monde sur le marché à terme. La concurrence va être terrible” Les géants du secteur comme l’Américain Netflix, qui s’est lancé dans les 54 pays africains début 2016, pourraient sérieusement faire de l’ombre aux pionniers africains de la vidéo à la demande dans les prochaines années. “Netflix n’a pas encore pas de véritable stratégie en Afrique, mais s’il se met à produire du contenu africain original, cela va bouleverser la donne”, souligne M. Noukoué. “Il a des moyens considérables que les autres n’ont pas”.Sat, 16 Jun 2018 09:11:06 +0000La blogueuse glamour Linda Ikeji, la cinéaste Chioma Ude, le startupper Jason Njoku… Ces Nigérians n’ont a priori pas grand chose en commun, si ce n’est la même ambition: devenir le futur Netflix afriTunisie : des ONG exhortent à l'adoption d'importantes réformes sociétaleshttp://fr.africanews.com/2018/06/16/tunisie-des-ong-exhortent-a-l-adoption-d-importantes-reformes-societales/http://fr.africanews.com/2018/06/16/tunisie-des-ong-exhortent-a-l-adoption-d-importantes-reformes-societales/Un collectif d’associations tunisiennes a appelé samedi les autorités à “tout mettre en oeuvre” pour adopter des réformes majeures en matière d‘égalité hommes-femmes et de liberté individuelles récemment proposées par une commission présidentielle. Dépénalisation de l’homosexualité, égalité entre hommes et femmes dans l’héritage, abolition de la peine de mort et nombre d’autres mesures ont été proposées le 8 juin par la Commission des libertés individuelles et de l‘égalité (Colibe). Instituée l‘été dernier par le président tunisien Béji Caïd Essebsi, la Colibe a pour mandat de mettre les lois tunisiennes en phase avec les valeurs inscrites dans la Constitution de 2014, adoptée après la révolution populaire qui avait mis fin en 2011 à des décennies de dictature dans ce pays du Maghreb. Une trentaine d’ONG, dont la Ligue tunisienne des droits de l’Homme, l’Association tunisienne des femmes démocrates ou encore Avocats sans frontières, ont appelé le président à “faire droit aux espérances suscitées” par la Commission en “donnant suite à ses recommandations”. Ils ont également appelé les élus, la justice et les fonctionnaires à “tout mettre en œuvre pour réaliser ces orientations,” dans un communiqué de presse commun. La Colibe a remis la semaine passé au président 200 pages de propositions, dont des projets de loi prêts à être soumis à l’Assemblée. Le collectif apporte son soutien aux mesures prônant “l‘égalité parfaite et effective entre les femmes et les hommes”, comme l’octroi de la nationalité aux époux des tunisiennes, “l‘égalité parfaite et effective entre tous les enfants y compris ceux nés hors mariage”, ou encore l’abrogation des délits “d’atteintes aux bonnes mœurs”. Les associations regrettent néanmoins que pour certaines réformes, la Colibe ait proposé des alternatives, au cas où l’abrogation recommandée de mesures liberticides ou discriminatoire s’avère trop épineuse. Elles réclament ainsi “une abrogation pure et simple de la peine de mort, de l’article 230 du Code pénal incriminant l’acte homosexuel”, et “des dispositions contraires à l‘égalité stricte entre hommes et femmes en matière successorale”. La législation tunisienne actuelle, qui s’appuie sur le Coran, stipule qu’une femme n’hérite que de la moitié de la part d’un homme du même degré de parentèle. La Colibe a proposé une égalité de principe entre frères et sœurs, fils et fille, père et mère, ainsi qu’entre époux, avec la possibilité d’y déroger. Elle a également prévu des alternatives s’il était impossible de voter une telle loi. Ces sujets sont sensibles en Tunisie, où l’homosexualité reste réprouvée. L‘égalité successorale, présentée par certains comme contraire au Coran, créerait si elle adoptée un précédent dans le monde musulman, même si le sujet est en débat dans d’autres pays comme au Maroc.Sat, 16 Jun 2018 14:30:26 +0000Un collectif d’associations tunisiennes a appelé samedi les autorités à “tout mettre en oeuvre” pour adopter des réformes majeures en matière d‘égalité hommes-femmes et de liberté individuelles récemmHausse significative des prix des carburants en Egyptehttp://fr.africanews.com/2018/06/16/hausse-significative-des-prix-des-carburants-en-egypte/http://fr.africanews.com/2018/06/16/hausse-significative-des-prix-des-carburants-en-egypte/Une hausse immédiate des prix des carburants, pouvant atteindre plus de 50%, a été annoncée samedi par les autorités égyptiennes dans le cadre des réformes préconisées par le Fonds monétaire international (FMI) pour réduire les déficits publics. Prévue et redoutée depuis plusieurs semaines, cette augmentation a été annoncée par le ministre du Pétrole Tarek El-Molla, cité par la presse d’Etat, au lendemain de l’aïd el-Fitr, marquant la fin du mois sacré de ramadan. Elle s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan de réformes visant à alléger la dette de l’Egypte, en réduisant notamment les subventions étatiques. Pays de plus de 97 millions d’habitants, l’Egypte est plongée dans la crise depuis la révolution de janvier 2011. L’augmentation du litre d’essence sans plomb 92, le plus utilisé, atteint 35% (soit l‘équivalent de 32 centimes d’euros) et celui du diesel de plus de 50% (26 centimes d’euros), selon les chiffres communiqués par le journal gouvernemental Al-Akhbar. Le prix des bouteilles de gaz a aussi augmenté, dans des proportions non précisées. Cette hausse annoncée en pleine célébrations de la fin du ramadan est destinée à “corriger le système des subventions aux produits pétroliers et ajuster les distorsions des prix”, a commenté M. El-Molla, cité par le journal d’Etat Al-Ahram. Selon le ministre, ce système a coûté 517 milliards de livres égyptiennes (environ 25 milliards d’euros) au cours des cinq dernières années, sans “bénéficier à ceux qui le méritent”. Le gouvernement craint une mobilisation sociale face à l’inflation qui sévit depuis novembre 2016 et la conclusion d’un accord de prêt de 12 milliards de dollars avec le FMI. Dans ce cadre, l’Egypte s’est engagé sur un train de réformes inédit, incluant un flottement de sa devise, qui a depuis perdu la moitié de sa valeur par rapport au dollar et à l’euro. De nombreux experts mettent en garde contre une politique trop brutale pesant essentiellement sur les classes moyennes. Des coupes dans les subventions de l‘électricité, qui devraient provoquer une hausse des prix de 26,6% en moyenne à partir du 1er juillet, ont également été annoncées lors de la semaine écoulée. Le gouvernement a aussi appliqué au début du mois une hausse, dans certains cas supérieure à 45%, du prix de l’eau potable. Le mois dernier, le gouvernement avait mis en oeuvre une hausse des prix des tickets du métro. Les quelques manifestations provoquées par cette annonce avaient rapidement été contenues par les autorités. Le président Abdel Fattah al-Sissi, officiellement entré dans son second mandat, a fait de l‘économie son principal cheval de bataille, au côté de la lutte antiterroriste.Sat, 16 Jun 2018 09:07:45 +0000Une hausse immédiate des prix des carburants, pouvant atteindre plus de 50%, a été annoncée samedi par les autorités égyptiennes dans le cadre des réformes préconisées par le Fonds monétaire internatiCentrafrique : le retour prévu de l'armée à Bangassou suscite l'espoirhttp://fr.africanews.com/2018/06/16/centrafrique-le-retour-prevu-de-l-armee-a-bangassou-suscite-l-espoir/http://fr.africanews.com/2018/06/16/centrafrique-le-retour-prevu-de-l-armee-a-bangassou-suscite-l-espoir/Le marché central de Bangassou (sud-est de la Centrafrique), entouré de vieilles maisons coloniales, est fermé depuis un an, mais le retour prévu de l’armée centrafricaine dans la ville suscite l’espoir d’une reprise rapide des activités. “Si les Faca (Forces armées centrafricaines) arrivent, le marché va rouvrir, les choses vont s’améliorer”, s’enthousiasme Victorien, un commerçant qui attend avec impatience ce retour prévu d’ici quelques semaines. Depuis plus d’un an, Bangassou est régulièrement secouée par des vagues de violences qui paralysent l’activité économique. Tour à tour, le président centrafricain Faustin Archange Touadéra, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et son représentant à Bangui y sont venus apporter messages de solidarité et de paix. L’arrivée des Faca “permettra de réduire les problèmes d’insécurité que nous avons à Bangassou”, affirme Parfait Onanga-Anyanga, chef de la Mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca), venu à Bangassou début juin pour préparer le retour des soldats. En mai 2017, un groupe armé antibalaka avait attaqué la ville, faisant 76 morts selon l’ONU. Bangassou vit depuis sous leur coupe, au rythme des violences, des caprices de la soldatesque et des rivalités entre chefs. Seule force d’interposition présente, la Minusca tente de protéger quelque 1.500 déplacés musulmans reclus dans un séminaire catholique. Ils sont menacés en permanence par les antibalaka, qui les accusent de connivence avec les groupes armés à dominante musulmane de l’ex-rébellion de la Seleka. - Impunité – “Si les Faca reviennent, nous sommes prêts à nous retirer”, affirme Yvon Walaka, porte-parole des antibalaka du Mbomou, la région de Bangassou. Pour lui, le désarmement de son groupe dépend cependant du retour de la justice, qui peine à fonctionner faute de magistrats qui ont fui depuis longtemps les violences dans la région. “Quand l’armée va arriver, les fonctionnaires ne pourront plus prétexter la situation sécuritaire pour rester à Bangui”, veut croire Auguste Sillo, préfet de la ville. Ce retour de la justice et de l’armée est vu par tous comme la seule solution au rétablissement de la paix. En attendant, l’impunité règne à Bangassou où l’abbé Junior note que “chaque fois que la situation se calme, il suffit d’un acte de criminalité pour que les tensions reviennent”. Ce que réfute Yvon Walaka. “Nous avons chassé les éléments incontrôlés de notre mouvement” dit-il, citant tour à tour les “Bérébéré”, “Pinopino”, “Romaric”, “Ngade”, petits chefs de milices tous cités dans des massacres commis dans la région de Bangassou. “Les gens du petit séminaire doivent faire de même”, martèle-t-il, réclamant l’arrestation de 31 déplacés musulmans, coupables selon lui de pillages et d’agressions. Porteur d’espoir, le redéploiement des Faca à Bangassou se heurte toutefois à de multiples obstacles: partis de Bangui à 800 km de là par une piste en très mauvais état, les soldats centrafricains se sont fait attaquer dans les faubourgs de Bambari (centre) par des membres d’un groupe armé pro-peul, l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC). - Histoire “tumultueuse” – Accompagnés de patrouilles de la Minusca et d’instructeurs russes, ils doivent encore traverser de vastes zones présumées contrôlées par l’UPC. Autre obstacle, à Bangassou, les déplacés musulmans du séminaire catholique sont inquiets de voir arriver des soldats souvent accusés de collusion avec les antibalaka. “Cela ne nous donne pas vraiment pleine confiance”, estime l’un de ces déplacés en affirmant que “certains gendarmes” déployés fin 2017 avaient “déjà participé à des attaques du séminaire aux côtés des antibalaka”. “Je comprends les craintes d’une partie de la population, compte tenu de l’histoire un peu tumultueuse” des Faca, a reconnu le patron de la Minusca. Mais M. Onanga-Anyanga affirme qu’il s’agit maintenant de “nouveaux” soldats qui “sont plus conscients de leur responsabilité républicaine”. Les quelques 3.000 soldats de l’armée centrafricaine sont formés depuis 2016 par l’Union européenne et, plus récemment, par des Russes. Depuis la fin de l’entrainement du premier bataillon en 2017, certains d’entre eux ont déjà été déployés à Paoua (nord-ouest), à Obo (extrême sud-est), et à Sibut (centre). Depuis son élection, l’objectif principal du président Touadéra est leur redéploiement, seul moyen selon lui de rétablir un Etat de droit qui peine à s’implanter une fois sorti de Bangui et ses environs. A Bangassou, leur arrivée sera une fois de plus un test de leur efficacité. Mais, outre leur redéploiement, le préfet de la ville espère un sursaut civique pour un retour au calme: “Les Faca ne vont pas être la panacée à tous les problèmes, la population a aussi son rôle à jouer”.Sat, 16 Jun 2018 09:17:40 +0000Le marché central de Bangassou (sud-est de la Centrafrique), entouré de vieilles maisons coloniales, est fermé depuis un an, mais le retour prévu de l’armée centrafricaine dans la ville suscite l’espoMigrants : l'Italie interdit à nouveau l'accès de ses ports à une ONGhttp://fr.africanews.com/2018/06/16/migrants-l-italie-interdit-a-nouveau-l-acces-de-ses-ports-a-une-ong/http://fr.africanews.com/2018/06/16/migrants-l-italie-interdit-a-nouveau-l-acces-de-ses-ports-a-une-ong/Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a une nouvelle fois interdit samedi l’accès aux ports italiens à deux navires d’une ONG naviguant au large des côtes libyennes, “en attente de leur cargaison d‘êtres humains”, a-t-il déclaré sur Facebook. “Alors que le navire Aquarius navigue vers l’Espagne (arrivée prévue dimanche matin) deux autres navires d’ONG battant pavillon des Pays-Bas (Lifeline et Seefuchs) sont arrivés au large des côtes libyennes, en attente de leur cargaison d‘être humains abandonnés par les passeurs”, a déclaré M. Salvini qui est aussi vice-premier ministre et chef de file de la Ligue (extrême droite). “Que ces messieurs sachent que l’Italie ne veut plus être complice du business de l’immigration clandestine, et il devront donc chercher d’autres ports (non italiens) vers lesquels se diriger. En ministre et en père, je le fais pour le bien de tous’, a ajouté M. Salvini. Le refus de l’Italie, le 10 juin, d’accueillir l’Aquarius, un navire humanitaire avec plus de six cents migrants à son bord a plongé l’Europe dans une nouvelle crise politique sur la question migratoire. Le bateau s’est retrouvé sans destination, avant que l’Espagne ne propose de l’accueillir dans le port de Valence. Une partie des passagers a été transférée à bord de deux navires italiens, avant que les trois bateaux ne fassent route vers l’Espagne où ils devraient arriver d’ici à dimanche.Sat, 16 Jun 2018 09:04:36 +0000Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a une nouvelle fois interdit samedi l’accès aux ports italiens à deux navires d’une ONG naviguant au large des côtes libyennes, “en attente de leur caClimat des affaires en RDC: très lourd avec de potentielles éclaircieshttp://fr.africanews.com/2018/06/16/climat-des-affaires-en-rdc-tres-lourd-avec-de-potentielles-eclaircies/http://fr.africanews.com/2018/06/16/climat-des-affaires-en-rdc-tres-lourd-avec-de-potentielles-eclaircies/- C’est quoi ton rêve? – Ouvrir un magasin en République démocratique du Congo. Trois ans après cet échange avec sa direction, Richard Kalinda vient d’inaugurer une filiale de Décathlon (marque française d’articles de sport) à Kinshasa, capitale d’un pays où les affaires restent une activité à hauts risques. Incertitude politique, harcèlement fiscal, manque de main d’oeuvre qualifiée, Ebola…: Français d’origine congolaise, M. Kalinda fait fi des “risques pays” et mise sur le potentiel démographique de Kinshasa (huit à dix millions d’habitants) et de la RDC (70 et 90 millions). “Oser” ponctue le “story-telling” du jeune directeur qui a ouvert un premier point de vente-test en octobre 2016, entre deux épisodes sanglants de violence politique liée au maitien au pouvoir du président Joseph Kabila en dépit de la Constitution. Autre pari: vendre des articles de loisirs dans une ville où des millions d’habitants pauvres se battent d’abord pour des dépenses de première nécessité (nourriture, logement, santé, transport, frais scolaires). “Je dois toucher 0,1% de la population. On tente de s’adresser à la classe moyenne congolaise, c’est-à-dire des gens qui ont des revenus réguliers”, détaille M. Kalinda. Même en ciblant une minorité de privilégiés à l’abri d’un contrat de travail, la stratégie commerciale doit s’adapter à des salaires souvent très faibles. “On essaie d‘être en concurrence avec le Grand marché de Kinshasa, avec par exemple un sac à dos à 6.000 francs congolais (3,65 dollars). Une personne qui gagne 150 dollars mensuels peut se l’acheter”. L’immense potentiel de la RDC, plombé par des obstacles non moins énormes, ont été de mercredi à samedi au coeur de la “Semaine française de Kinshasa” et de la “Semaine minière de Lubumbashi”. – “Pas de chasse gardée” – A Kinshasa, le thème de la rencontre organisée par la chambre franco-congolaise du commerce sonnait comme un appel aux ministres présents en nombre: “La sécurisation des affaires, un défi, une nécessité”. La RDC pointe à la 182e place sur 190 du classement “Doing business” de la Banque mondiale. L’assureur-crédit français Coface décerne sa plus mauvaise note E comme extrême au risque lié à l’environnement des affaires, plaçant la RDC au même niveau que la Libye, le Venezuela, l’Afghanistan ou la Syrie…En cause: “l’incertitude politique, la corruption et les faibles performances en matière de gouvernance”. “Les entreprises se heurtent trop souvent à des tracasseries administratives et procédurales qui peuvent s’apparenter à du harcèlement, notamment d’ordre fiscal”, a déclaré l’ambassadeur de France Alain Rémy à la revue Mining and Business. Le diplomate s’est aussi préoccupé du sort des “chefs d’entreprise expatriés” obligés de “répondre à des convocations ad hominens qui trop souvent sortent du droit commun” avec des conséquences “y compris pour leur propre sécurité”. Pour les entreprises, le double contrôle fiscal est de rigueur, avec souvent des “avis à tiers détenteur”, c’est-à-dire des saisies de compte bancaire, selon un spécialiste. “Mais il y a une spécificité de ce pays: il n’y a pas de chasse gardée. Pour ouvrir une banque, vous n’avez pas besoin d‘être associé au président de la République. Le pays offre des possibilités qui n’existent par ailleurs”, veut croire Henry Wazne, administrateur-directeur général de la Sofibanque, l’un des établissements congolais. Des secteurs s’ouvrent encore à la concurrence comme tout prochainement les assurances, jusqu‘à présent monopole public de la Société nationale des assurances (Sonas). “Le taux de pénétration des assurances est en-dessous de 25%. C’est-à-dire que 75% des risques assurables ne sont pas couverts”, selon Bushiri Ramazani, délégué régional de la Sonas. Un nouvel horizon pour Axa, Allianz ou Generali? En attendant, ce sont des banques congolaises comme la Sofibanque qui attendent leur agrément. Comme Décathlon, adossé au géant de la grande distribution Mulliez, une entreprise doit arriver en RDC avec une mise de départ, car les banques congolaises qui prêtent à 14% n’ont pas assez de fonds propres: “Au dessus de 10 millions de dollars, les entreprises étrangères ne trouveront pas de banques pour les financer localement”, assure M. Wazne. A Lubumbashi, les géants du secteur minier ont ressassé deux problèmes communs à toute l‘économie congolaise: le manque d’infrastructure et d‘électricité, qui bloque la transformation sur place des minerais en produits finis, et l’insécurité juridique. Glencore, Randgold et les autres sociétés étrangères redoutent la fin d’une “clause de stabilité” des contrats qui les protégeait pendant dix ans contre tout changement de régime fiscal. “L’Etat congolais devrait tout faire pour rassurer ses investisseurs en montrant que le Congo est un pays où ils seront protégés sur le plan juridique”, a résumé un haut-dirigeant congolais du groupe minier Tenke Fungurume.Sat, 16 Jun 2018 09:01:14 +0000- C’est quoi ton rêve?Trump souple en Corée du Nord [International Edition]http://fr.africanews.com/2018/06/16/trump-souple-en-coree-du-nord-international-edition/http://fr.africanews.com/2018/06/16/trump-souple-en-coree-du-nord-international-edition/Des poignées de main et une bonne entente affichée. Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un ont conclu mardi un sommet historique à Singapour. La réunion a créé un espace politique favorable et une dynamique débouchant vers de nouveaux pourparlers. Les deux dirigeants ont déclaré qu’ils coopéreront pour l‘établissement de nouvelles relations.Fri, 15 Jun 2018 11:53:47 +0000Des poignées de main et une bonne entente affichée.Jean-Pierre Bemba arrive en Belgiquehttp://fr.africanews.com/2018/06/16/rdc-jean-pierre-bemba-arrive-en-belgique/http://fr.africanews.com/2018/06/16/rdc-jean-pierre-bemba-arrive-en-belgique/*L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi en Belgique. En liberté provisoire après une décennie passée dans le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. “Aujourd’hui, le 15 juin 2018, Jean-Pierre Bemba Gombo a été mis en liberté provisoire sous conditions spécifiques sur le territoire du Royaume de Belgique”, a fait savoir la CPI dans un communiqué. Ancien riche homme d’affaires devenu chef de guerre puis vice-président, le Congolais avait été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison, la peine la plus lourde jamais imposée par la CPI, pour les meurtres, viols et pillages commis en Centrafrique par sa milice entre octobre 2002 et mars 2003. Une semaine après son acquittement surprise, le Congolais “est en chemin vers chez lui”, a confirmé à l’AFP Jean-Jacques Mbungani, un responsable du parti politique de M. Bemba établi à Bruxelles. L’ancien vice-président congolais devrait arriver entre 23h00 et minuit (21h00 et 22h00 GMT) à Rhode-Saint-Genèse, commune verdoyante cossue située à 15 km au sud de Bruxelles, où, selon des sources concordantes, vivent sa femme et ses cinq enfants. C’est dans cette localité que l’ancien chef de guerre congolais avait été arrêté le 24 mai 2008 à la demande de la CPI. “Il a été en possession de l’autorisation de séjour délivrée par la Belgique et il a pu partir” des Pays-Bas, a ajouté M. Mbungani. Jeudi, les autorités belges avaient “répondu favorablement à la demande de la Cour de permettre le séjour de Monsieur Bemba en Belgique, où réside sa famille, suite à sa mise en liberté provisoire”, avait annoncé le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, dans un communiqué. “Le gouvernement du Royaume de Belgique et la CPI ont signé un accord sur la mise en liberté provisoire des détenus sur le territoire belge le 10 avril 2014”, a précisé la CPI vendredi. M. Bemba, qui a émis le souhait de se rendre en Belgique dès la communication mardi de la décision de libération conditionnelle, “a demandé un visa de type C, de court séjour”, l’autorisant dans un premier temps à séjourner jusqu‘à 90 jours sur le sol belge, avait souligné jeudi à l’AFP une porte-parole du secrétaire d’Etat belge à la Migration Theo Francken. Quatre jours après le verdict d’acquittement, le Congolais avait quitté mardi soir le centre de détention de la CPI situé à La Haye. Il restait toutefois depuis lors sous la surveillance de la Cour aux Pays-Bas en attendant le feu vert des autorités belges à sa demande de visa. Conditions spécifiques M. Bemba se trouve désormais “en liberté conditionnelle en Belgique en attendant une décision finale sur sa peine dans l’affaire” de subornation de témoins dans le cadre de son principal procès et dont la procédure est toujours en cours, a précisé la CPI. Les juges étudient actuellement la condamnation de M. Bemba en mars 2017 dans cette affaire annexe à un an de prison et 300.000 euros d’amende. La sentence définitive dans cette affaire est attendue le 4 juillet. D’ici là, il doit “s’abstenir de faire des déclarations publiques sur cette affaire, ne pas changer d’adresse sans préavis, ne contacter aucun témoin et se rendre immédiatement aux autorités compétentes si la Chambre de première instance l’exigeait”, a énuméré la CPI. La décision surprise d’acquittement intervient à un mois et demi du dépôt des candidatures à l‘élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), prévue le 23 décembre pour remplacer le président Joseph Kabila. Ce dernier est arrivé au terme de son deuxième et dernier mandat en décembre 2016. Adversaire de M. Kabila à l‘élection présidentielle de 2006, Jean-Pierre Bemba va de l’avis général rejouer un rôle sur la scène politique congolaise, au moment où l’opposition affirme se chercher un candidat unique. Il compte profiter de son séjour en Belgique pour “mettre sur pied son retour en RDC”, selon M. Mbungani.Fri, 15 Jun 2018 22:06:10 +0000*L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi en Belgique.Madagascar : les étudiants en colère contre un ministrehttp://fr.africanews.com/2018/06/15/madagascar-les-etudiants-en-colere-contre-un-ministre/http://fr.africanews.com/2018/06/15/madagascar-les-etudiants-en-colere-contre-un-ministre/Des bennes à ordures renversées, des pneus brûlés en pleine chaussée. Les étudiants malgaches manifestent contre la reconduction lundi du ministre de l’enseignement supérieur Monique Rasoazananera. Pour les étudiants, elle doit partir. “Nous, les étudiants de Master 1 en économie, nous pensons que la ministre de l’enseignement supérieur doit dégager, et il faut que le président démissionne aussi” explique un étudiant. Après un mois et demi de crise ouverte entre le régime et ses adversaires, le président Rajaonarimampianina a présenté son nouveau gouvernement censé conduire le pays en douceur jusqu’aux élections générales prévues cette année. Un gouvernement dans lequel l’opposition a décroché une dizaine de ministères. Les manifestants se plaignent d’avoir été abandonné par le pouvoir en place malgré ce qu’ils représentent pour leur pays. “Quand on voit à quel point le gouvernement est corrompu et qu’on imagine que toute cette somme d’argent aurait pu contribuer à l‘épanouissement et au développement de nos étudiants. Car les étudiants sont l’avenir de ce pays” soutient un autre étudiant. Ces manifestations estudiantines occasionnent du coup la suspension des cours et des examens au sein de l’université d’Antananarivo. Une situation qui contrarie certains étudiants. “La grève gêne nos études car là on doit bosser et là ils débarquent et ils disent, vous devriez tous sortir. En plus, nos examens se rapprochent et là, on ne bosse pas” souligne un étudiant Les étudiants comptent poursuivre leurs manifestations tant que la ministre ne démissionne pas.Fri, 15 Jun 2018 21:19:56 +0000Des bennes à ordures renversées, des pneus brûlés en pleine chaussée.Mondial 2018 : l'Espagne et le Portugal font match nul (3-3)http://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-2018-l-espagne-et-le-portugal-font-match-nul-3-3/http://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-2018-l-espagne-et-le-portugal-font-match-nul-3-3/Cristiano Ronaldo a permis au Portugal d’arracher le match nul contre l’Espagne 3 buts partout ce vendredi au terme d’un match de haut vol. Le quintuple ballon d’or ouvre le score dès la quatrième minute, sur pénalty. Diego Costa lui répond sur un exploit personnel, mais Ronaldo permet aux siens de repasser devant à la pause.Le vent tourne vite, Costa conclut une combinaison sur coup franc et Fernandez enfonce les filets portugais d’une frappe sèche. L’Espagne pense tenir le match, à l’approche du temps additionnel. Mais Ronaldo place son coup franc dans la lucarne.Les deux équipes Ibériques repartent chacune avec un point .Fri, 15 Jun 2018 21:27:48 +0000Cristiano Ronaldo a permis au Portugal d’arracher le match nul contre l’Espagne 3 buts partout ce vendredi au terme d’un match de haut vol.Le groupe interparlementaire d'amitié Françe-Afrique de l'Ouest appelle à l'union des forces pour mettre fin au terrorismeArmelle Ngahttp://fr.africanews.com/2018/06/15/le-groupe-interparlementaire-d-amitie-france-afrique-de-l-ouest-appelle-a-l/http://fr.africanews.com/2018/06/15/le-groupe-interparlementaire-d-amitie-france-afrique-de-l-ouest-appelle-a-l/Il est temps de passer à la phase d’accélération et de mettre un terme au terrorisme en Afrique de l’Ouest. C’est la position affichée par des membres du groupe interparlementaire d’amitié Françe-Afrique de l’Ouest au cours du colloque portant sur la lutte contre le terrorisme dans cette région du continent et qui s’est tenu à Paris. Le groupe des 17 qui constituent cette instance a plaidé pour la consolidation et à l’harmonisation des politiques régionales afin de minimiser les impacts collatéraux sur les différentes communautés. ‘‘ Ce n’est pas une action financière ponctuelle ça peut être en terme de formation améliorer la formation de nos forces armées améliorer la structure de lutte contre le terrorisme qui dorénavant a été crée dans notre pays. Auprès de notre voisin le Mali nous avons appris beaucoup, donc nous sommes demandeur d’améliorer cette collaboration Sud-Sud également améliorer aussi ou bien établir des relations Nord-Sud pour que notre pays continue d’améliorer sa capacité de réaction au d’anticipation face à la radicalisation et au terrorisme’‘. A ainsi plaidé S.E.M. YEO Fozié, Député ivoirien , rapporteur général commission sécurité et défense. Le financement reste un sujet très sensible qui ouvre de plus en plus la voie à d’autres problèmes plus sérieux avec un impact significatif sur le niveau des vie des populations, selon Hugo SADA, délégué à la paix de l’OIF, chercheur à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques. ‘‘Et je parle là du financement du volet militaire qui a quand même à ce stade pris le pas sur les problèmes de développement ;le secrétaire permanent là rappelé, il ne faut pas oublier le volet développement il y a déjà des choses qui commencent à s‘ébaucher, je pense sur le long terme, il va falloir faire de gros efforts pour trouver l‘équilibre. On sait que les réponses sécuritaires à court terme où sont nécessaires, mais que sur la durée elles ne sont pas suffisantes’‘. Le continent à lui seul a été le théâtre de plusieurs attaques. Entre janvier et juin 2018, plus de 100 morts ont été enregistrées dans plusieurs pays au cours attentats terroristes. Mais progressivement les différentes organisations notamment le G5 Sahel mettent en place des moyens plus résistants de lutte contre le fléau. Selon S.E.M Sambo MAMAN SIDIKOU secrétaire permanent du G5, les opérations de déploiement des troupes sont réalisées à près de 80 %. Au rang des difficultés rencontrées sur le terrain, la multiplication des groupes dit d’auto-défense qui ‘‘auraient’‘ pour la plupart, des intérêts financiers particuliers auprès des bailleurs de fonds. ‘‘Ce sont des groupes d’intérêt qui veulent être vu par leur bailleur comme les meilleurs en terme d’action sur le terrain ; en terme d’action d‘éclat. On parle de groupe d’auto-défense quand une communauté est menacée et s’organise pour défendre alors qu’ici, c’est eux qui agresse. (...) Nous avons connu les groupes d’autodéfense, on connaît la définition, on connaît comment ils opèrent. (…) Ici, ce sont des gens qui au nom d’une religion agressent les autres.’‘ Explique S.E.M. Mano AGHALI député du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) d’Agadez. L’ONU doit fournir selon Sambo Maman Sidkou, un ‘‘apport à un niveau plus approprié ‘’ à la force du G5 Sahel que l’actuel soutien logistique fourni par les casques bleus déployés au Mali qui reste selon lui trop limité ce qui passe par des ‘contributions obligatoires des membres de l’ONU’‘. Le problème est devenu selon André Reichardt du groupe interparlementaire d’amitié france-afrique de l’ouest mondial, crucial, et l’Afrique de l’Ouest n’est qu’un des nouveaux théâtres d’action pour les terroristes. ‘‘Cette montée du terrorisme Freines non seulement la mise en œuvre des solutions idoines dans les pays concernés à toutes les préoccupations dont je viens de parler, mais bien sûr, c’est la vision naturellement la pire qui apparaît occasionne des drames humanitaires, malheureusement récurrents. Mais notamment à moi aussi à l’origine pour le continent européen d’une pression migratoire d’une ampleur inégalée depuis la Seconde Guerre mondiale.’‘ A-t-il déclaré. Des cas particuliers comme ceux du Sénégal, de la Mauritanie ou encore du Tchad qui ont mis à profit les précédentes attaques pour mieux y faire face ont été développés au cours de la rencontre. Outre la radicalisation de plus en plus présente, les États ont une nouvelle fois été appelé à mettre en place des cellules pour l’accueil et la réhabilitation des ex-combattants, anciens membres des cellules terroristes.Thu, 14 Jun 2018 07:48:16 +0000Le groupe des ''dix-sept'' pays memebres du groupe interparlementaire d'amitié France-Afrique réuni à Paris appelle à la convergence des forces pour venir à bout du terrorisme.Angola : condamnation requise pour un journaliste défenseur des droits humainshttp://fr.africanews.com/2018/06/15/angola-condamnation-requise-pour-un-journaliste-defenseur-des-droits-humains/http://fr.africanews.com/2018/06/15/angola-condamnation-requise-pour-un-journaliste-defenseur-des-droits-humains/Un procureur angolais a requis vendredi la condamnation du célèbre journaliste et défenseur des droits humains Rafael Marques, poursuivi pour avoir accusé un ancien haut magistrat de corruption dans une affaire immobilière. Lors d’une audience devant un tribunal de Luanda, le représentant du ministère public Pedro Pederneira a estimé que le journaliste devait être déclaré coupable d’outrages à une autorité souveraine et d’insulte à l’autorité publique. Le verdict doit être rendu le 6 juillet prochain. Dans un article publié en 2016 sur son site d’informations Maka Angola, M. Marques avait mis en cause le procureur général de l‘époque, Joao Maria de Sousa dans une transaction immobilière. Il est jugé avec un autre journaliste, Mariano Bras, qui avait reproduit l’article dans un hebdomadaire. Les deux accusés risquent une peine maximale de trois ans d’emprisonnement ferme. Le procureur “exonère son ancien chef, le plaignant, de corruption et blâme à la place des fonctionnaires locaux”, a raillé le directeur de Maka Angola sur Twitter après l’audience. Opposant de longue date du régime angolais, Rafael Marques, 46 ans, est un habitué des prétoires, où il a régulièrement été jugé pour ses écrits. Il a notamment été condamné en 2015 à six mois de prison avec sursis pour “dénonciation calomnieuse” de sept généraux de l’armée dans un livre accusant le régime de couvrir des violences contre les chercheurs de diamants. En septembre 2017, le général à la retraite Joao Lourenço a été élu président de l’Angola, après trente-huit ans de pouvoir sans partage de Jose Eduardo dos Santos. Le nouveau chef d’Etat a promis d‘être l’homme du “miracle économique” et de lutter contre la corruption dans ce pays, deuxième producteur d’or noir en Afrique, où plus de la moitié de la population vit avec moins de 2 dollars par jourFri, 15 Jun 2018 18:38:46 +0000Un procureur angolais a requis vendredi la condamnation du célèbre journaliste et défenseur des droits humains Rafael Marques, poursuivi pour avoir accusé un ancien haut magistrat de corruption dans uGuéri d'Ebola, un prêtre devient un héros en RDChttp://fr.africanews.com/2018/06/15/gueri-d-ebola-un-pretre-devient-un-heros-en-rdc/http://fr.africanews.com/2018/06/15/gueri-d-ebola-un-pretre-devient-un-heros-en-rdc/Heureux, à l’idée de vivre, c’est l’expression qui a marqué le visage d’un prêtre. Le père Lucien Ambunga de la paroisse d’Itipo dans le diocèse de Mbandaka-Bikoro au nord-ouest de la République démocratique du Congo devenu un héros de son village après avoir été guéri du virus Ebola par les autorités sanitaires. L’homme de Dieu avait été placé en quarantaine dans un centre de santé. Aujourd’hui libre et guéri il s‘érige désormais en sensibilisateur et espère apporter son soutien à sa communauté. Facilitons-nous la vie, la tâche aussi pour que l’on puisse arrêter avec ce virus, sinon ça va tuer, ça va exterminer toutes les générations dans notre village et que le Seigneur nous aide aussi dans ce travail. Je ne veux plus la mort de ce virus dans notre paroisse” explique le Père lucien ambunga. Pour le directeur général de l’OMS, le challenge pourrait être relevé avec la collaboration de tous au regard des résultats obtenus. “Nous devons travailler avec les chefs religieux et les chefs communautaires pour nous présenter leurs communautés, le prêtre nous a promis de travailler dur pour aider les autres à ne pas contracter l’infection et à sauver des vies, donc c‘était vraiment bon à voir et j‘étais très heureux de rencontrer les survivants et de les aider” soutient Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus,directeur de l’OMS. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autorités ont lancé une vaccination ciblée le 21 mai en RDC. Depuis, “809 personnes ont été vaccinées” dans la région, selon le ministère de la Santé.Fri, 15 Jun 2018 19:05:07 +0000Heureux, à l’idée de vivre, c’est l’expression qui a marqué le visage d’un prêtre.Mondial-Russie 2018 : Ronaldo rentre dans l'histoire de cette compétitionhttp://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-russie-2018-ronaldo-rentre-dans-l-histoire-de-cette-competition/http://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-russie-2018-ronaldo-rentre-dans-l-histoire-de-cette-competition/Cristiano Ronaldo est devenu le 4è joueur de l’histoire à marquer dans quatre Coupes du monde consécutives, en ouvrant le score sur penalty vendredi soir pour le Portugal face à l’Espagne dans le premier choc du Mondial-2018. Les autres cracks à avoir réussi un telle performance sont, pour l’Allemagne, Miroslav Klose (16 buts répartis en 2002, 2006, 2010 et 2014), Uwe Seeler (9 répartis en 1958, 1962, 1966, 1970) et le Brésilien Pelé (12 buts répartis en 1958, 1962, 1966 et 1970). Cristiano Ronaldo n’a marqué que 4 buts en quatre Coupes du monde (2006, 2010, 2014 et 2018).Fri, 15 Jun 2018 18:53:33 +0000Cristiano Ronaldo est devenu le 4è joueur de l’histoire à marquer dans quatre Coupes du monde consécutives, en ouvrant le score sur penalty vendredi soir pour le Portugal face à l’Espagne dans le premTchad : arrestation d'un ex-Gouverneur, les responsables interpelléshttp://fr.africanews.com/2018/06/15/tchad-arrestation-d-un-ex-gouverneur-les-responsables-interpelles/http://fr.africanews.com/2018/06/15/tchad-arrestation-d-un-ex-gouverneur-les-responsables-interpelles/L’agression le 22 mai dernier de maître Doumra Manassé dans la ville de Doba au sud du Tchad par des gendarmes n’est pas resté sans suite. Les présumés responsables ont été interpellés jeudi.“Le gouverneur, le commandant de la légion de la gendarmerie, le commandant de brigade et ses éléments ont été appréhendés”, a déclaré le ministre de la Justice, Djimet Arabi. Jeudi soir ils étaient toujours détenus à la Section nationale de recherche judiciaire (SNRJ) une structure dépendante de la gendarmerie. Visiblement, le président Idriss Deby a été sensible à la pression de la rue, puisque le 6 juin dernier, il avait déjà limogé le gouverneur de la région du Logone Oriental (sud),Adam Nouki Charfadine, à la suite de plusieurs manifestations de protestations et grève des magistrats, avocats, notaires et huissiers de justice qui ont paralysé le système judiciaire tchadien. Avec ces arrestations, le gouvernement espère que le mouvement d’humeur du personnel judiciaire s’arrêtera.Fri, 15 Jun 2018 18:22:42 +0000L’agression le 22 mai dernier de maître Doumra Manassé dans la ville de Doba au sud du Tchad par des gendarmes n’est pas resté sans suite.Zimbabwe : 23 candidats à la prochaine présidentiellehttp://fr.africanews.com/2018/06/15/zimbabwe-23-candidats-a-la-prochaine-presidentielle/http://fr.africanews.com/2018/06/15/zimbabwe-23-candidats-a-la-prochaine-presidentielle/Au Zimbabwe, 23 candidatures ont été formellement enregistrées ce jeudi. Pour la présidentielle de juillet dont celle du chef de l‘État en exercice, Emmerson Mnangagwa et de son rival de l’opposition, Nelson Chamisa. Pour être enregistrés, les candidats devaient débourser 1.000 dollars et être “parrainés” par au moins 100 électeurs enregistrés sur les listes électorales et issus des dix provinces du pays. “La Commission électorale du Zimbabwe souhaite annoncer que la liste finale pour les élections harmonisées de 2018 est maintenant disponible. C’est en effet un moment historique pour la Commission et pour tous les Zimbabwéens qui sont restés patients jusqu‘à ce jour” explique Justice Priscilla Chigumba, présidente de la Commission électorale zimbabwéenne (ZEC). “Comme la plupart d’entre vous le savez déjà, 23 candidats à la présidence ont été désignés avec succès, dont trois femmes et un indépendant” souligne Justice Priscilla Chigumba, présidente de la Commission électorale zimbabwéenne (ZEC) . Le président Mnangagwa a promis des scrutins “libres, honnêtes et transparents”, mais l’opposition reste méfiante.Les élections générales du 30 juillet seront les premières depuis la démission forcée en novembre de Robert Mugabe après trente-sept ans au pouvoir. Il avait dû céder sa place sous la pression de l’armée et de son parti, la Zanu-PF.Fri, 15 Jun 2018 18:02:11 +0000Au Zimbabwe, 23 candidatures ont été formellement enregistrées ce jeudi.Le Cameroun amer contre Amnesty Internationalhttp://fr.africanews.com/2018/06/15/le-cameroun-amer-contre-amnesty-international/http://fr.africanews.com/2018/06/15/le-cameroun-amer-contre-amnesty-international/Le rapport 2017-2018 d’Amnesty International sur les violences dans les régions d’expression anglaise du Cameroun publié mardi passe mal à Yaoundé. Les autorités camerounaises ont dénoncé un texte biaisé. Pour le ministre camerounais de la communication, je cite, ‘’ cette édition est entachée de grossiers mensonges, de déductions hâtives, et de manœuvres diffamatoires inadmissibles. Pour Yaoundé, cette façon, de faire de l’organisation s’inscrit dans une volonté de déstabilisation du Cameroun dans sa lutte contre le péril terroriste. Mardi, Amnesty International avait accusé les forces de sécurité camerounaises d’avoir commis de violation des droits humains, dont des homicides illégaux, des exécutions extrajudiciaires, des destructions de biens. La liste comprend aussi des arrestations arbitraires et des actes de tortures perpétrés durant les opérations militaires. L’organisation de défense des droits de l’homme a documenté 23 cas de torture qui auraient été commis dans le village de Dadi au sud-ouest en décembre de l’année dernière.Fri, 15 Jun 2018 18:08:35 +0000Le rapport 2017-2018 d’Amnesty International sur les violences dans les régions d’expression anglaise du Cameroun publié mardi passe mal à Yaoundé.Inspire Middle East : ces sportives de haut niveau qui changent la donnehttp://fr.africanews.com/2018/06/15/ces-sportives-de-haut-niveau-qui-changent-la-donne/http://fr.africanews.com/2018/06/15/ces-sportives-de-haut-niveau-qui-changent-la-donne/Cette semaine Inspire Middle East vous propose une émission sur des femmes du Moyen-Orient et d’Afrique du nord qui vont à l’encontre des stéréotypes. Elham Al Qasim est la première Emiratie à avoir atteint le Pôle Nord. A 36 ans Elham a beaucoup voyagé. Tout a commencé avec ses études aux États-Unis et lors de ses premières compétitions d’athlétisme au niveau national, où elle a remporté plusieurs médailles d’or en arts martiaux et en combat libre. En 2010, elle a été la première Emiratie à faire du ski de fond jusqu’au Pôle Nord sans assistance. Une expédition épuisante qui a duré 3 semaines pendant lesquelles Elham skiait 12 heures par jour, traînant derrière elle plus de 40 kilos de matériels. Malgré les gelures par des températures inférieurs à 30 degrés Celsius, elle a réussi à atteindre son but. Rebecca Mac Laughlin Duane : Racontez-moi votre votre expédition au Pole Nord. Qu’est ce qui vous a inspiré au départ ? Elham Al Qasim : Je voulais vraiment comprendre mes limites, physiques ou mentales pour les repousser et donner le meilleur de moi-même. RLD : Elham, vous venez des climats chauds et ensoleillés des Emirats Arabes Unis, qu’est ce qui vous a poussé vers le froid ? EAQ : Ce qui m’a inspiré c’est d’aller à l’opposé de mon environnement habituel. Je ne savais pas comment je ferais, je n’avais aucune certitude sur comment j’allais gérer le froid et même comment j’allais m‘épanouir dans cette expérience, pas seulement survivre dans cet environnement. Je cherchais un défi et je n’avais aucune garantie sur ma facon de le relever. RLD : Comment vous-êtes vous préparée ? Vous avez évidemment survécu mais vous êtes-vous épanouie ? EAQ : J’ai eu 5 mois d’entraînement et en y repensant c’est drôle, l’entraînement physique était très dur et j’ai aussi eue une préparation mentale, j’ai été coachée. Et c’est le défi mental qui a vraiment fait la différence. La différence pour réussir et non échouer, et qui a aussi certainement fait la différence entre simplement survivre et réellement m‘épanouir. RLD : Quel a été le plus gros défi mental et que vous a-t-on enseigné en terme de mécanismes d’adaptation ? EAQ : Ce que je dirais en premier et surtout, c’est que tout ce que j’avais l’habitude de faire dans des températures normales étaient extrêmement difficile à faire par moins 30° avec le vent en plus. Et sans le soutien de ma famille et des amis, pour me dire “ca va aller”, sans Ipod pour écouter de la musique et vous motiver alors vous skier 10 heures par jour, vous êtes livré à votre seule volonté. Et le seul fait de garder la chaleur de son corps est un énorme défi. RLD : Vous avez dû avoir des moments très inspirants. Racontez-nous? EAQ : J’ai vu des couleurs fabuleuses : turquoise et bleu. Et la glace formait des sculptures presque artistiques. Et chaque petit détail là-bas était beau et source d’inspiration sur ce que la nature produit quand elle est vierge, j’ai observé le soleil tout autour de moi, plus qu’au dessus de ma tête parce qu’il n’y a pas de nuit là-bas, il y avait seulement le jour à cette époque de l’année au Pole Nord. Et ensuite, je crois qu’atteindre le Pole Nord a été le moment le plus inspirant. On ne savait pas du tout si on pourrait ou pas le faire. RLD : Quand vous avez réussi ce que vous avez fait, vous êtes-vous dit d’une certaine manière que vous étiez en train de défier le stéréotype émirati ou arabe sur ce que font les femmes ? EAQ : J’ai peut-être défié une perception extérieure de ce que font les femmes Emiratis. Les femmes émiratis sont absolument incroyables dans leur profondeur intellectuelle et dans leur volonté de faire la différence. Donc à cet égard, je crois que j’ai promu quelque chose qui est déjà là. Et je pense que c’est bien de pouvoir repousser les limites pour progressivement aider ceux qui veulent faire ce qu’ils jugent bien ou bon, même si cela n’est ni dans la norme, ni dans les habitudes. “Je ne me suis jamais dit que c‘était un sport masculin” D’une Emirati inspirante a une autre. Amna Al Haddad a vaincu l’adversité pour réaliser son rêve de devenir un athlète d’haltérophilie. Elle a confié à notre équipe ses ambitions olympiques et les obstacles qu’elle a dû surmonter. Amna al Haddad a commmencé sa carrière a 22 ans et est devenu haltérophile professionnelle en 2013. Elle est la 1e Emiratie à pratiquer ce sport à haut niveau avec un hijab, brisant ainsi certaines barrières à l’international. Amna Al Haddad : Il est souvent question de stéréotypes, de genre avec l‘émancipation des femmes aujourd’hui. Quand j’ai choisi ce sport, je ne me suis jamais dit que c‘était un sport masculin jusqu‘à ce que quelqu’un me dise “c’est un sport d’homme”. Salim Essaïd : Y a-t-il des restrictions ou des remarques quand on s’entraîne avec un hijab ou une robe traditionnelle ? AAH : On en parle beaucoup dans les médias aujourd’hui. Beaucoup de choses ont été faites récemment sur le choix des femmes de porter le hijab, de porter un hijab pour le sport quand elles pratiqeunt un sport et je crois que c’est un mouvement qui va dans le bon sens. SE : Quel rôle joue la communauté dans le fait d‘être une femme athlète aux Emirats Arabes Unis ? AAH : Quand j’ai commencé la première fois, c‘était difficile de trouver la bonne infrastructure, le bon entraînement. J’ai donc dû me dû me coacher moi-même mais ce n’est pas possible pour quelqu’un qui veut faire les jeux olympiques. Quelque fois on doit surmonter des obstacles que d’autres n’ont pas à surmonter. “On m’a traitée d’athée, de lesbienne” Il n’y a pas que les femmes des Emirats qui brisent les barrières. Celles de toute la région le font aussi comme le montre la footballeuse saoudienne Saja Kamal. Elle a commencé à jouer au foot à 4 ans, dans un pays qui a des règles strictes sur les femmes qui pratiquent un sport en public. Depuis elle continue à avancer à contre-courant et détient deux records du monde avec une équipe féminine dans un match de la Fifa, au sommet du monde, sur le Kilimanjaro, et sur le point le plus bas, la mer Morte en Jordanie. “Honnêtement, presque rien n’a changé pour l’accès de femmes au football. Ce qui a changé c’est que les femmes aujourd’hui peuvent faire de la gym mais pas vraiment du football. Aujourd’hui en Arabie Saoudite, les femmes ne sont toujours pas autorisées à faire du sport en public, à porter des shorts dehors et elles doivent avoir la permission d’un tuteur masculin pour voyager”, explique-t-elle. Malgré ces obstacles Saja veut incarner un premier pas vers le changement. “Mon but principal est qu’au moins une équipe saoudienne nationale soit formée, une équipe de foot, pour avoir une reconnaissance légale et officielle. Nous n’existons pas en tant que joueuses”, explique-t-elle. Avec une coupe à la garconne, des tatouages et un piercing dans le nez, Saja ne ressemble pas à l’image que l’on a des femmes saoudiennes. Pour elles, toutes sont différentes mais partagent un point commun : “Les femmes saoudiennes sont très actives, très audacieuses, très fortes et prêtes à relever des défis. Je crois que parce qu’on ne nous a pas donné autant d’opportunités que les hommes nous voulons toujours prouver qui nous sommes et donc nous nous battons durement et peut-être nous nous rebellons et nous voulons être entendues”. Saja fait passer son message sur le terrain et sur internet où elle poste régulièrement ses réalisations sur les réseaux sociaux, redéfinissant ainsi ce que c’est d‘être une Saoudienne. mais pour elle, la lutte a été difficile. “On m’a traitée d’athée, de lesbienne, de libérale mais j’accepte ces critiques si je peux faciliter les choses pour la génération suivante”, Saja Kamal. Et c’est exactement ce qu’elle veut faire. Pour elle, avec le changement en Arabie Saoudite, comme le fait que les femmes puissent entrer dans des stades, Saja espère qu’une équipe féminine de football verra bientôt le jour et qu’elle fera parler d’elle. Malak, à toute vitesse La jeune lybienne Malak El Na’as, change aussi l’image que l’on a des femmes dans cette région. Des voitures de course au motos et même aux bateaux, elle se passionne pour tout les véhicules de vitesse. A 16 ans, Malak est l’une des premières femmes de Lybie à pratiquer la course en compétition. “Certains se demandent comment une fille fait avec des engins à moteur et comment une fille peut concourir avec des garcons. Je veux devenir de plus en plus performante. Tout ce que j’ai essayé de réussir dans ma vie, je l’ai fait. Tout mes rêves sont devenus réalité à part un… devenir pilote de ligne”, explique Malak El Naas. Depuis que Malak a commencé, de plus en plus de lybiennes montrent un intérêt pour les sports mécaniques. Mais l’idée qu’une femme participe à des courses est encore taboue. Mais la jeune fille a trouvé en la personne de son coach un véritable allié. Pour lui, les femmes peuvent concourir en dépit des point de vues traditionnels en Lybie. Pour cette casse-cou, voitures, bateaux et motos ne sont pas assez. La seule limite pour Malak c’est le ciel !Fri, 15 Jun 2018 15:51:51 +0000Cette semaine nous partons à la rencontre de femmes exceptionnelles au Moyen-Orient et en Afrique du nord.Mondial 2018 - Jour 2 : victoire de l'Iran (1-0) devant le Maroc dans le groupe BAlliance Zamohttp://fr.africanews.com/2018/06/15/direct-ouverture-du-match-du-groupe-avec-maroc-iran/http://fr.africanews.com/2018/06/15/direct-ouverture-du-match-du-groupe-avec-maroc-iran/Deuxième nation africaine après l’Egypte à descendre dans l’arène en Russie, les Marocains sont tombés (0-1) face à l’Iran dans le temps additionnel en match d’ouverture dans le groupe B au stade de Saint-Pétersbourg. C‘était un match déterminant pour les deux sélections qui espèrent continuer l’aventure dans une groupe constitué deux gros calibres qui sont : l’Espagne et le Portugal. Suivez ci-dessous notre couverture sur les matchs de la Coupe du monde Réaction du sélectionneur du Maroc Le sélectionneur du Maroc Hervé Renard a fait part de sa déception vendredi après sa défaite sur le fil contre l’Iran (1-0) lors du premier match du groupe B de la Coupe du monde: “On s’est fait crucifier”.Fri, 15 Jun 2018 15:34:36 +0000Deuxième nation africaine après l’Egypte à descendre dans l’arène en Russie, les Marocains sont tombés (0-1) face à l’Iran dans le temps additionnel en match d’ouverture dans le groupe B au stade de…Mondial 2018 : le Portugal pourrait se venger face à l'EspagneJohn Ndinga Ngomahttp://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-2018-le-portugal-pourrait-se-venger-face-a-l-espagne/http://fr.africanews.com/2018/06/15/mondial-2018-le-portugal-pourrait-se-venger-face-a-l-espagne/Si la première confrontation en coupe du monde a tourné à l’avantage de l’Espagne en huitièmes de finale du mondial 2010 (1 – 0), il est probable que dans ce deuxième match du groupe B du Mondial Russie 2018 la « Seleçao » de l’impitoyable Cristiano Ronaldo se montre ce 15 juin très revancharde et donc davantage incisive. Comme les dents et la langue habituées à cohabiter et à se quereller, les deux voisins de la Péninsule ibérique se sont toujours regardés en chiens de faïence (positivement) surtout en matière footballistique. La première confrontation a lieu le 11 mars 1934 en match aller des éliminatoires de la deuxième édition de la coupe du monde zone Europe. L’Espagne écrase le Portugal par un score de 9 à 0. La « La Roja » s’impose encore 2 buts à 1 au match retour à Lisbonne. Cinquante ans plus tard, les deux voisins se quittent dos à dos sur un score d’un but partout sur le sol français à l’occasion de la coupe d’Europe (actuel Euro) 1984. Les cinq matches amicaux joués de 1991 à 2003 se sont soldés par quatre nuls et une victoire (3 – 0) d’Espagne. Espagne En huitièmes de finale de l’Euro 2004, le Portugal refuse de s’incliner sur ses propres installations en battant son voisin par un score étriqué d’un but à zéro. Six ans plus tard, la Roja prend sa revanche et s’impose un but à zéro en huitièmes de finale de la coupe du monde 2010 organisée par l’Afrique du Sud et remportée par l’Espagne aux dépens des deux grands de la planète : Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. >>> LIRE AUSSI : Cristiano Ronaldo nommé meilleur joueur de la FIFA Le Portugal se venge lors d’un match amical en novembre 2010 en battant son adversaire par un lourd score de 4 buts à zéro. Mais, deux ans plus tard, lors des demi-finales de l’Euro 2012, le Portugal s’incline à l’issue des tirs au but après un nul vierge de 0-0. Portugal >>> LIRE AUSSI : Football : Cristiano Ronaldo vers une deuxième bicyclette cet après-midi ? Ce soir à 19 heures GMT, ça va vraiement chauffer au Stade olympique Ficht de la banlieue de la ville de Sotchi.Mon, 11 Jun 2018 09:59:35 +0000Si la première confrontation en coupe du monde a tourné à l'avantage de l'Espagne en huitièmes de finale du mondial 2010 (1 - 0), il est probable que la « Seleçao » de l'impitoyable CristianoMondial 2018 - Jour 2 : l'Egypte perd face à l'Uruguay 0-1http://fr.africanews.com/2018/06/15/direct-l-egypte-privee-de-salah-rencontre-l-uruguay/http://fr.africanews.com/2018/06/15/direct-l-egypte-privee-de-salah-rencontre-l-uruguay/L’Egypte désormais sous pression. Dominés tout au long de la rencontre (47 % de possession de balle), les Pharaons privés de leur meneur de jeu Mohamed Salah se sont inclinés devant l’Uruguay lors de leur première sortie dans le groupe A de la coupe du monde qui se joue en Russie du 14 juin au 15 juillet. Après avoir résisté aux attaques de la Celeste, les Pharaons ont concédé un but de la tête de Gimenez à la dernière minute. En perdant son premier match, le onze d’Hector Cuper est désormais sous pression, car il lui faudra gagner les deux derniers matches pour espérer se qualifier en huitièmes de finale. Auquel cas, l’Egypte risque de sortir prématurément de la plus prestigieuse compétition de football au monde. En deux participations (1934 et 1990), l‘Égypte n’a jamais franchi le premier tour. Les Pharaons restent sur deux nuls (1-1 face au Pays-Bas et 0 – 0 contre l’Irlande en Italie en 1990) et deux défaites en phase finale de Coupe du Monde. Ils n’ont pu inscrire que trois buts : deux buts d’Abdelrahman Fawzi auteur de deux buts en coupe du monde 1934 contre la Hongrie et un de Magdi Abdelghani face aux Pays-Bas en 1990 en Italie. Ils en ont encaissé six : quatre contre la Hongrie en 1934, un contre les Pays-Bas et un autre devant l’Angleterre en 1990. >>> LIRE AUSSI : Mondial-2018 – Essam El-Hadary, l‘éternel pharaon d’Egypte >>> LIRE AUSSI : Mondial 2018 – 3 choses à savoir sur les Pharaons d’Egypte Merci d’avoir suivi notre direct.Thu, 14 Jun 2018 22:42:05 +0000L’Egypte désormais sous pression.