Flux RSS Africanews Recevez gratuitement toutes les actualités publiées sur africanews.com, en vous abonnant à un de nos flux RSS. http://fr.africanews.com/feed/rss Wed, 22 Mar 2017 22:57:54 +0000 Wed, 22 Mar 2017 22:57:54 +0000 Mondial 2026 : candidature conjointe du Maroc et de la Côte d'Ivoire http://fr.africanews.com/2017/03/22/mondial-2026-candidature-conjointe-du-maroc-et-de-la-cote-d-ivoire/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/mondial-2026-candidature-conjointe-du-maroc-et-de-la-cote-d-ivoire/ Wed, 22 Mar 2017 22:57:54 +0000 Un tandem Maroc – Côte d’Ivoire – Espagne pour l’organisation du Mondial 2026. L’idée a éclos du Maroc qui entend poser sa candidature pour l’organisation de cette prestigieuse compétition de football. Ainsi, selon le quotidien marocain Assabah, en sa parution de ce mercredi le Maroc a dores et déjà obtenu l’accord de la Côte d’Ivoire pour se joindre à sa candidature. Quant à l’Espagne, les négociations devront débuter bientôt. À en croire le quotidien, le choix de la Côte d’Ivoire a été une alternative au retrait du Portugal, avec qui le Maroc avait auparavant envisagé de poser sa candidature. Le Portugal aurait, en effet, évoqué la crise économique qu’il traverse pour se retirer du projet. Mais il y a surtout que la Côte d’Ivoire présente d’importants atouts en raison de sa croissance économique remarquable et des infrastructures qu’elle gardera de l’organisation des Jeux de la Francophonie 2018 et de la CAN 2021. Au-delà, Assabah fait valoir les importants liens d’amitié et de coopération qui lient le Maroc à la Côte d’Ivoire. Ces dernières années en effet, le Maroc et la Côte d’Ivoire ont multiplié les accords de coopération économique. En février dernier, le roi marocain Mohamed VI a séjourné durant une dizaine de jours en Côte d’Ivoire, une visite à tonalité très économique. Carole Kouassi Réactions après les révélations sur les prêtres pédophiles protégés par l'Église catholique http://fr.africanews.com/2017/03/22/reactions-apres-les-revelations-sur-les-pretres-pedophiles-proteges-par-l/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/reactions-apres-les-revelations-sur-les-pretres-pedophiles-proteges-par-l/ Wed, 22 Mar 2017 23:00:12 +0000 Le débat est encore vif sur les réseaux sociaux, deux jours après une enquête diffusée par l‘émission Cash Investigation sur France 2 en collaboration avec des journalistes du site Mediapart. Témoignages à l’appui, l‘émission révèle comme des prêtres pédophiles ont été protégés par l‘Église catholique par un système “d’exfiltrations internationales”. On y apprend que certains prêtres responsables de ces abus en Europe ont été transférés en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Cameroun ou encore en Guinée. La trajectoire inverse, de l’Afrique vers l’Europe, aurait également été orchestrée, après des cas de pédophilie recensés en Afrique. Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés, même si la tendance est à la dénonciation de l‘Église catholique qui aurait préféré soigner l’image de l’institution qu’elle est que de protéger les victimes en excommuniant les prêtres coupables. Frère Albert, un pédophilie qui abusait de dizaines d'adolescents, exfiltré de la #Guinée. Nous l'avons dénoncé en vain #CashInvestigation— Solo Niaré (@SoloNiare) 21 mars 2017 #CashInvestigation Je suis catholique et j'approuve totalement ce reportage👌🏽👌🏽👌🏽👌🏽— 🇧🇯Nshimba🇨🇩 (@shimkmb) 21 mars 2017 Un prêtre viole un enfant en Guinée et il est rapatrié en France dans une Résidence appelée Le Paradis. J'étais pas prêt😨 #CashInvestigation— Antichoc Bombélé (@Antichocbombele) 21 mars 2017 Des prêtres commettent des abus sexuels sur mineurs en Europe et l'Eglise les mute en #Afrique. Shame#CashInvestigation— Mays (@mays_kinga) 21 mars 2017 Je ne peux m'empêcher de repenser à cette magnifique citation de Desmond Tutu, prix Nobel de la paix #CashInvestigation pic.twitter.com/dxEY8nq9×8— Eskandar Benaïcha (@EskandarB) 21 mars 2017 Now qd vs verrez un prêtre blanc ds un village en Afrique. Posez vs la question qd à son transfert ds cette zone.#cashinvestigation— Magnan (@SGouater) 21 mars 2017 Merci à tous pour vos messages sur notre #cashinvestigation d'hier soir. De nombreux retours de prêtres, comme celui-ci. Touchant. pic.twitter.com/JTboWVqOyM— Martin Boudot (@MartinBoudot) 22 mars 2017 À l’opposé, certains internautes ont dénoncé des manigances médiatiques en vue de salir l’image de l‘Église catholique, estimant que la pédophilie se retrouve dans de nombreux secteurs et devrait alors faire l’objet du même écho quels que soient les auteurs. L‘émission, elle, affirme avoir respecté la déontologie et l‘éthique journalistique pour la réalisation de son enquête qui a duré un an. Quant à l‘Église catholique de France qui avait refusé de participer au débat après la diffusion du document, elle a cependant reconnu avoir “commis des erreurs”. Ce mercredi, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, le porte-parole de la Conférence des évêques de France a exprimé “un sentiment profond à la fois de honte, d’humilité et de détermination” à lutter contre ce “fléau”. #CashInvestigation l'Eglise traînée dans la boue médiatique. Je lui renouvelle ma confiance pour mener le combat contre la pedophilie. 🙏🏻 pic.twitter.com/wFKm2ZRYCs— DélitDentraveIVG ☠️ (@LaRageTotale) 21 mars 2017 #CashInvestigation J'aimerais que les gens se rendent compte pourquoi les merdias ne parlent de pédophilie que quand ça mouille l'église pic.twitter.com/4ZR8poDL5s— 🐸 Carinne 🐸 (@CarinneBundy) 22 mars 2017 La pedophilie n'est pas une affaire de race blanche et dc de prêtres blancs ds ce cas. Les prêtres noirs sont ds le mm panier.— Magnan (@SGouater) 21 mars 2017 . Eglisecatho</a> explique pq elle a refusé de participer à <a href="https://twitter.com/hashtag/cashinvestigation?src=hash">#cashinvestigation</a>. Raison : déontologie journalistique pas respectée <a href="https://twitter.com/hashtag/p%C3%A9dophilie?src=hash">#pédophilie</a> <a href="https://t.co/u8elaHs3GT">pic.twitter.com/u8elaHs3GT</a></p>&mdash; Antoine Pasquier (PasquierA) 20 mars 2017 Carole Kouassi Libye : Human Rights Watch demande au maréchal Haftar de faire cesser les meurtres http://fr.africanews.com/2017/03/22/libye-human-rights-watch-demande-au-marechal-haftar-de-faire-cesser-les-meurtres/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/libye-human-rights-watch-demande-au-marechal-haftar-de-faire-cesser-les-meurtres/ Wed, 22 Mar 2017 23:02:44 +0000 Le maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, doit ouvrir “de toute urgence” une enquête contre ses troupes accusées d’avoir commis des crimes contre des prisonniers, exhorte ce mercredi Human Rights Watch dans un communiqué. L’ONG de défense des droits de l’homme dit s’appuyer sur des témoignages des familles de victimes, des journalistes locaux et autres militants qui ont affirmé que des éléments sous le commandement du maréchal Haftar ont commis des crimes de guerre dans la ville de Benghazi dans la semaine du 18 mars. Des vidéos et photos consultées par l’ONG montreraient des soldats de l’Armée nationale libyenne – sous la coupe du maréchal Haftar – commettre des exactions sur des combattants à Benghazi. Une identifie clairement Mahmoud al-Warfalli, en train d’abattre de coups de feu dans la tête trois combattants adverses, avance l’organisation. Pour Human Rights Watch, il urge que le puissant général libyen prenne ses responsabilités en dénonçant les auteurs de ces actes, au risque d’en porter lui-même la responsabilité. “Les principaux commandants militaires doivent savoir qu’ils peuvent aussi être tenus pour responsables s’ils ne font pas urgemment quelque chose pour mettre un terme à ces violations”, a notamment déclaré Joe Stork, directeur adjoint de Human Rights Watch au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Plongée dans le chaos depuis la chute et l’assassinat de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye se retrouve sous l’autorité de deux camps rivaux, le gouvernement d’union nationale (GNA) à Tripoli, reconnu par la communauté internationale, et un gouvernement basé dans l’est du pays lié au maréchal Haftar. La semaine dernière, les forces du général Haftar ont récupéré aux prix de violents combats les sites pétroliers de Ras Lanouf et d’al-Sedra, qu’avaient occupés les groupes armés des Brigades de Défense de Benghazi (BDB), affiliés au GNA. Ce sont les combattants appréhendés lors de ces combats qui auraient subi des exactions de la part des pro-Haftar. Soutenu à bout de bras par l’Egypte et de plus en plus par la Russie, le maréchal Haftar tente d’accroître un peu plus sa suprématie sur la Libye. Son armée, l’Armée nationale libyenne est composée d’anciens soldats de l‘ère Kadhafi, de l’armée nationale et de civils devenus combattants. Carole Kouassi La Côte d'Ivoire rapatrie plus 150 migrants ivoiriens bloqués en Libye http://fr.africanews.com/2017/03/22/la-cote-d-ivoire-rapatrie-plus-150-migrants-ivoiriens-bloques-en-libye/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/la-cote-d-ivoire-rapatrie-plus-150-migrants-ivoiriens-bloques-en-libye/ Wed, 22 Mar 2017 23:11:34 +0000 La Côte d’Ivoire à la rescousse de ses ressortissants bloqués en Libye. Plus de 150 migrants ivoiriens arrêtés en Libye ont été rapatriés mardi grâce aux efforts de l’Organisation internationale des migrations “OIM” et du gouvernement ivoirien. “Il y a 151 personnes qui sont revenues. C’est dans le cadre de ce que l’OIM appelle l’évacuation sanitaire, c’est-à-dire des immigrants qui sont dans des situations d’extrême détresse qui demandent à revenir vers leurs pays”, a expliqué Issiaka Konate, Directeur Général des Ivoiriens de l’extérieur. Les 151 rapatriés font partie des milliers de migrants qui chaque jour, tentent de rejoindre l’Europe au départ des côtes libyennes. “Bon, ça n’a pas été du tout du tout facile. On a passé un bon moment vraiment dans l’attente, mais Dieu merci, on a atterri à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, c’est ce qui est important”, s’est réjoui Aboudramane Sangaré, un migrant rapatrié. Un retour à la case départ vécu comme un soulagement, mais aussi comme un échec pour certains qui ont misé toutes leurs économies. “Ce que j’ai dépensé dans le transport au total ça me fait 1.200.000 CFA (environs 1.850 euros) ça c’est quand je calcule en gros, sans tenir compte de petites dépenses”, a confié Yeo Kolo, un autre migrant rapatrié. La Côte d’Ivoire n‘était pas à sa première opération de rapatriement en Libye. En novembre 2015, 44 de ses ressortissants étaient rentrés au bercail par les soins du gouvernement. Attaque terroriste au cœur de Londres, des morts et des blessés http://fr.africanews.com/2017/03/22/des-coups-de-feu-entendus-devant-le-parlement-a-londres/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/des-coups-de-feu-entendus-devant-le-parlement-a-londres/ Wed, 22 Mar 2017 19:42:32 +0000 Des attaques terroristes ont été perpétrées ce mercredi au centre de Londres, dans le quartier de Westminster. Trois personnes dont un policier ont été tuées et au moins 20 autres ont été blessées. Le principal suspect a été abattu par les forces de l’ordre. Parmi les blessés se trouvent trois lycéens français de Concarneau. Un véhicule tout terrain a foncé sur des passants sur le Pont Westminster. Par ailleurs, un policier a été attaqué à l’arme blanche devant le Parlement. La course folle d’une voiture ou d’un camion comme arme de terreur : l’attentat commis devant le Parlement de Londres renvoie à un mode opératoire connu des services de l’antiterrorisme, ce fut notamment le cas à Nice puis à Berlin. L’attaque, que Scotland Yard a qualifiée de “terroriste jusqu‘à preuve du contraire”, a eu lieu en début d’après-midi devant le Parlement de Westminster, où la Première ministre Theresa May venait de s’exprimer devant les députés. Philippe Mathieu La Tunisie réagit à l'interdiction des ordinateurs et tablettes en cabine des avions en provenance des pays arabes http://fr.africanews.com/2017/03/22/la-tunisie-reagit-a-l-interdiction-des-ordinateurs-et-tablettes-en-cabine-des/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/la-tunisie-reagit-a-l-interdiction-des-ordinateurs-et-tablettes-en-cabine-des/ Wed, 22 Mar 2017 23:01:53 +0000 Réaction immédiate de la Tunisie mercredi après l’interdiction par le Royaume-Uni des ordinateurs et tablettes en cabine sur les vol directs en provenance des pays arabes et de la Turquie. Présente sur la liste des pays visés par l’interdiction britannique, la Tunisie a exprimé sa préoccupation quant à l’impact d’une telle décision sur le tourisme, secteur clé de son économie. “C’est un point que nous verrons éventuellement avec le ministère des Affaires étrangères. L’impact on verra. Il y a eu plusieurs décisions à l’encontre de touristes venant de pays musulmans. J’espère que les choses vont s’arranger”, a déclaré Salma Elloumi, ministre tunisienne du tourisme. Réaction aussi du côté de la Fédération tunisienne des agences de voyages qui craint que l’interdiction ne replombe ce secteur qui commence à se relever la crise causée par les attaques terroristes qui avaient fait fuir les touristes. “Tant que l’Angleterre maintient ces restrictions envers la Tunisie, et de temps en temps les consolide davantage avec des décisions pareilles, bien sûr ça a un effet, un impact négatif sur le tourisme tunisien”, a dit son président Mohamed Ali Toumi. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont annoncé cette interdiction mardi, invoquant un risque d’attentats “terroristes”. L’interdiction britannique qui entre en vigueur ce samedi, vise aussi le Liban, la Jordanie, l’Egypte, et l’Arabie Saoudite. Quatorze compagnies sont tenues à la respecter, parmi lesquelles British Airways et EasyJet. Tour d'horizon sur la crise alimentaire en Afrique de l'Est, la pire depuis 1945 http://fr.africanews.com/2017/03/22/tour-d-horizon-sur-la-crise-alimentaire-en-afrique-de-l-est-la-pire-depuis-1945/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/tour-d-horizon-sur-la-crise-alimentaire-en-afrique-de-l-est-la-pire-depuis-1945/ Wed, 22 Mar 2017 18:04:38 +0000 L’Afrique de l’Est s’affame. Une douzaine de pays de cette région de l’Afrique est menacée par une sévère crise alimentaire. Dans ce lot de pays, la Somalie et le Soudan du Sud sont en état d’alerte. L’ONU tire la sonnette d’alarme, il faut réagir en urgence face à cette crise, la pire depuis la Seconde Guerre mondiale. Une dizaine de pays de l’Afrique de l’Est ont leurs greniers vides. En Somalie, au Soudan du Sud, en Ethiopie, en Ouganda et au Kenya, des populations crient famine. La Tanzanie également subit les affres de la sécheresse, même si sa situation est moins alarmante. Pour le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la situation est jusque-là une tragédie et il faut éviter qu’elle devienne une catastrophe. En effet, les risques sont énormes. 20 millions de personnes risquent de mourir dans les six prochains mois. >>> LIRE AUSSI : 4,4 milliards de dollars pour sauver les populations de la famine – ONU Conflits et déréglages climatiques, un cocktail affamant Deux principales raisons semblent s’imposer dans l‘émergence de la crise alimentaire en Afrique de l’Est. Dans la plupart des pays concernés, les dérèglements climatiques survenus à cause du phénomène El Nino ont causé d‘énormes dégâts. Les récoltes asséchées, le bétail décimé. Par contre, dans les pays les plus touchés, la Somalie, le Soudan du Sud notamment, les changements d’humeur de la nature cohabitent avec la faillite de l‘État. Système de santé défaillant, inégalités sociales, pauvreté, mauvaise gestion des récoltes, conflits armés ont précipité cette crise humanitaire, soumettant les populations à une “saison de la mort”. La Somalie a, en effet, aujourd’hui bien du mal à se départir des islamistes Shebab qui contestent le gouvernement de Mogadiscio. Ces derniers ont sous leur contrôle de vastes zones auxquelles ne peuvent accéder ni le gouvernement, ni les travailleurs humanitaires. Résultats, 6,2 millions – soit la moitié de la population – risquent aujourd’hui de mourir de faim. Même son de cloche au Soudan du Sud où la guerre fratricide débutée en 2013 a segmenté le plus jeune État du monde en plusieurs clans. Dans certaines zones dévastées par la guerre, la production agricole a chuté du fait du déplacement massif des populations. Des stocks de nourriture ont également été détruits. L’ONU avance que 5,8 millions de personnes doivent être sauvées de la famine. >>> LIRE AUSSI : Au Soudan du Sud, la famine se nourrit de la guerre Risques de tensions communautaires Pour l’heure, seul un pays, le Soudan du Sud, a été officiellement déclaré en famine – le niveau ultime de l’échelle IPC (cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire) établie par les Nations unies qui intervient après la crise alimentaire et l’urgence alimentaire. Toutefois, la Somalie a déclaré la sécheresse qui sévit sur ses terres comme une “catastrophe nationale” et sollicité une réaction internationale. D’autres pays comme l’Ethiopie, l’Ouganda ou encore le Kenya sont durement touchés, ravivant les craintes de tensions communautaires alors que les points d’eau tarissent dans les zones rurales, où les populations sont majoritairement des éleveurs et des agriculteurs. Dimanche par exemple, au Kenya, dix personnes ont trouvé la mort dans des combats entre éleveurs pour le contrôle de pâturages. Comment le monde se mobilise autour de la crise ? Appels internationaux Les faits sont là et alarmants. Depuis plusieurs semaines, l’Organisation des Nations unies multiplient les appels à l’aide. Fin février, le secrétaire général de l’organisation demandait pas moins de 4,4 milliards de dollars pour venir en aide aux quelque 20 millions de victimes en sursis. Il emboîtait ainsi le pas au pape François qui avait également demandé de la mobilisation autour de la famine. Les ONG internationales ont elles aussi joint leur voix à cet appel à l’aide. Mobilisation internationale Certes, certaines organisations et pays se mobilisent, mais la réponse n’est pas proportionnelle à la taille de la crise. Le Canada a alloué une enveloppe de 120 millions de dollars pour tous les pays en urgence alimentaire – incluant le Nigeria et le Yémen, eux-aussi fortement menacés par la famine. Quatorze pays se sont engagés fin février à mobiliser 458 millions de dollars en 2017 et 214 millions de dollars les deux prochaines années, contre la faim. Le Danemark a promis donner 42 millions de dollars aux pays touchés. La reine d’Angleterre a également fait un don personnel de 5 millions d’euros pour les victimes de la crise alimentaire. Des initiatives personnelles Le Français Jérôme Jarre, star des réseaux sociaux, a trouvé un tout autre moyen d’aider. En se basant sur ce qu’il sait faire le mieux, communiquer sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo publiée le 15 mars, l’homme aux 1,3 million d’abonnés décidait de dénoncer le silence autour du drame, et proposait à l’occasion sa méthode : affréter un avion chargé de nourriture vers la Somalie. Une cible, la compagnie aérienne TurkishAirlines, la seule à faire des correspondances sur ce pays. Très vite, la vidéo devient virale et touche bon nombre de personnes dont des stars comme les acteurs Ben Stiller ou encore Omar Sy, et aussi, TurkishAirlines. Elle accepte d’affréter un avion-cargo d’une capacité de soixante tonnes, mais également d’autoriser l’embarquement avec de la nourriture sur les vols commerciaux vers la Somalie. Le décollage est prévu pour le 27 mars 2017, au départ d’Istanbul. Ce défi relevé, il décide alors de récolter les fonds qui serviront à acheter les fournitures alimentaires. La levée des fonds se fait sous le hashtag #NominatedForSomalia et a déjà permis de récolter 1,8 million de dollars. Ainsi, du riz, de l’huile végétale, des biscuits ou encore du sucre seront convoyés vers la Somalie dans moins d’une semaine. INTERNET YOU DID IT !!! 💪 WE HAVE AN AIRPLANE & WE HAVE FOOD !!! WHAT IF WE COULD CHANGE EVERYTHING? ➡️ #NominatedForSomalia 🚨 pic.twitter.com/lIDq5geWV9— JÉRÔME JARRE (@jeromejarre) 19 mars 2017 WE GOT A ✈️ & 🥖!! LET'S DO MORE! I NOMINATE LewisHamilton</a> <a href="https://twitter.com/EmmaWatson">EmmaWatson Caradelevingne</a> & <a href="https://twitter.com/Alyssa_Milano">Alyssa_Milano TO JOIN ME!#NominatedForSomalia pic.twitter.com/Tk0F8puVWV— Ben Stiller (@RedHourBen) 20 mars 2017 We ❤Somalia. We got the call for this meaningful flight. jeromejarre</a> <a href="https://twitter.com/RedHourBen">redhourben ELJuanpazurita</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/TurkishAirlinesHelpSomalia?src=hash">#TurkishAirlinesHelpSomalia</a></p>&mdash; Turkish Airlines (TurkishAirlines) 16 mars 2017 L’Afrique encore à la traine Face à toute cette mobilisation, l’Afrique, continent le plus touché par cette famine imminente reste quasiment muette. Ce n’est que récemment que l’Union africaine a décidé de sortir 100 000 dollars sur les 863,5 millions de dollars nécessaires pour la lutte contre la sécheresse en Somalie. Mais il y a aussi le Soudan du Sud et tous les autres pays sévèrement frappés par la sécheresse. Au plan des initiatives personnelles, le bilan reste quasi-inexistant, à moins que nos richissimes hommes d’affaires africains aient décidé de donner dans le plus grand des secrets. L’accueil des réfugiés de pays voisins reste encore un épineux problème, certains pays évoquant des questions de ressources. L’Ouganda, par contre, a accepté volontiers d’accueillir plus de 780 000 réfugiés sud-soudanais, en dépit de la propre sécheresse que le pays traverse. Quant à la communauté numérique pourtant très active sur les questions politiques, elle reste elle aussi muette. Et ce n’est pas faute d’avoir de grands activistes du web. Pour l’heure, les réseaux sociaux africains sont bien en retard sur le sujet. À un moment où les donateurs traditionnels, notamment les Etats-Unis, ont décidé de réduire considérablement leurs aides aux organes humanitaires de l’ONU, l’immobilisme de l’Afrique pourrait coûter cher à ces populations en détresse. >>> LIRE AUSSI : Ce qu’implique la réduction de l’aide internationale américaine pour l’Afrique Comment donner ? Il y a des dizaines d’organismes d’aide prenant des dons en espèces pour aider à soutenir les pays touchés. Parmi ceux-ci figurent le Programme alimentaire mondial (PAM), le Comité international de la Croix-Rouge, l’Organisation internationale pour les migrations, le Conseil norvégien pour les réfugiés et le Conseil danois pour les réfugiés. Il est cependant possible de faire des dons ciblés par pays par l’intermédiaire des organismes d’aide énumérés ci-dessous. Soudan du Sud UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (Ocha), Care, Oxfam, British Red Cross, Cafod, Tearfund, Christian Aid, World Vision, WFP, Unicef Nigeria Save the Children, Christian Aid, Street Child, ICRC, Unicef, WFP Somalie Ocha, World Vision, MSF, Concern, WFP Carole Kouassi [Photos] Découvrez Yahya Jammeh dans sa ferme en Guinée équatoriale http://fr.africanews.com/2017/03/22/photos-decouvrez-yahya-jammeh-dans-sa-ferme-en-guinee-equatoriale/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/photos-decouvrez-yahya-jammeh-dans-sa-ferme-en-guinee-equatoriale/ Wed, 22 Mar 2017 17:43:47 +0000 La reconversion est entamée. Après 22 ans à la tête de la Gambie, Yahya Jammeh s’est lancé dans l’agriculture. Mardi, des images de lui dans sa ferme, en Guinée équatoriale où il s’est réfugié depuis fin janvier, ont filtré sur le net. On peut y voir l’ex-homme fort de la Gambie, sur ses terres, en compagnie de son hôte, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema. Vêtu de son traditionnel boubou blanc et visiblement amaigri, Yahya Jammeh était lui-même à la tâche. Avant sa chute, dans la foulée de la présidence qu’il a perdue face à Adama Barrow, l’ancien président gambien, avait annoncé qu’il se consacrerait à sa ferme dans son village natal de Kanilaï. Un souhait hypothéqué par son refus de céder le pouvoir à son successeur à l’issue de la présidentielle du 1er décembre. Finalement, il sera reçu en Guinée équatoriale où son projet de ferme sera concrétisé avec la bénédiction de son ancien homologue. Revoir la revue de presse du 22 mars 2017 [The morning call] http://fr.africanews.com/2017/03/22/revoir-la-revue-de-presse-du-22-mars-2017-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/revoir-la-revue-de-presse-du-22-mars-2017-the-morning-call/ Wed, 22 Mar 2017 09:38:53 +0000 Retouvez la revue de presse du 22 mars 2017 présentée par Linette Bahati et contenant l’essentiel de l’actualité africaine dans les journaux. Mali: poursuite de la grève des personnels de santé [The morning call] http://fr.africanews.com/2017/03/22/mali-poursuite-de-la-greve-des-personnels-de-sante-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/mali-poursuite-de-la-greve-des-personnels-de-sante-the-morning-call/ Wed, 22 Mar 2017 09:38:44 +0000 Le secteur de la santé dans ce pays est paralysé par une grève des médecins et des infirmiers du secteur public entamée depuis le 9 mars dernier. Les syndicats grévistes revendiquent notamment l’augmentation des salaires, l’intégration de travailleurs contractuels dans la fonction publique ou encore la prise en charge à 100% des soins de santé des personnels de santé. Tchad : l'opposition tchadienne contre la visite de Marine Le Pen [The morning call] http://fr.africanews.com/2017/03/22/tchad-l-opposition-tchadienne-contre-la-visite-de-marine-le-pen-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/tchad-l-opposition-tchadienne-contre-la-visite-de-marine-le-pen-the-morning-call/ Wed, 22 Mar 2017 15:14:36 +0000 Saleh Kebzabo, figure de l’opposition tchadienne a dénoncé la rencontre entre la candidate du Front National à la présidentielle française,(qu’il qualifie au passage de “raciste et xénophobe”) et le président Idriss Déby Itno. sécurité dans la sous-région Afrique centrale au menu de la visite de Marine LE PEN au Tchad http://fr.africanews.com/2017/03/22/securite-dans-la-sous-region-afrique-centrale-au-menu-de-la-visite-de-marine-le/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/securite-dans-la-sous-region-afrique-centrale-au-menu-de-la-visite-de-marine-le/ Wed, 22 Mar 2017 16:02:08 +0000 Fondamentalisme islamique et situation sécuritaire en Libye au menu de la visite de Marine le Pen mardi à Ndjamena au Tchad. La candidate d’extrême droite à la présidentielle française a longuement discuté avec le président Idriss Déby Itno avec qui elle a évoqué la poursuite de la coopération dans la lutte contre les militants islamistes dans la région. Évidemment, de la situation du terrorisme, qui est un drame pour les pays qui en sont victimes, dont la France, il faut bien le dire. nous avons bien entendu discuter de la coopération entre le Tchad et la France dans la lutte contre ce terrorisme, la manière dont on doit envisager l’avenir, peut-être notamment avec le G5 Sahel  A déclaré la candidate. La visite de la candidate a très fortement été critiquée, notamment par les partis de l’opposition du pays. Dans une interview à Africanews, le chef de l’opposition Saleh Kebzabo pense que le président Debby devrait plutôt se concentrer sur les défis sociaux du Tchad. _Je crois qu’il a des défis plus urgents et plus importants que d’accueillir dans ce programme madame LE PEN. Le Tchad est un pays qui est en panne, en banqueroute financièrement. Le Tchad est un pays qui n’arrive pas à payer ses fonctionnaires, s’il n’y avait pas le FMI, la Banque mondiale, L’Union européenne et autres, je crois qu’il n’y aurait pas eu de salaire pour six mois. Donc je pense qu’il y a des urgences, il y a des urgences dans notre pays il y a cette situation de préoccupation, avec l’achat du coton sans payement aux paysans, tout cela est je pensé et préoccupant pour nous n’et on a donc d’autres chats à fouetter que d’aller nous égarer à recevoir madame Le Pen _. À dénoncer l’opposant. Mercredi, elle a rencontré les militaires français de l’opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes dans le Sahel. L‘état-major de la force est installé à N’djamena. C’est la deuxième rencontre officielle de Mme Le Pen avec un chef d‘État en activité en un mois, après sa rencontre le 20 février à Beyrouth avec le président libanais Michel Aoun. Guinée Équatoriale: la peur de l'inconnu http://fr.africanews.com/2017/03/22/guinee-equatoriale-la-peur-de-l-inconnu/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/guinee-equatoriale-la-peur-de-l-inconnu/ Wed, 22 Mar 2017 17:18:38 +0000 Le 15 mars dernier, le président de la chambre de commerce de Guinée Équatoriale a publié un communiqué destiné aux adhérents. Il y est question d’interdire à tous les importateurs d’importer du Cameroun la célèbre bière blonde irlandaise “Guinness” mondialement connue. Objectif : protéger une bière tout aussi brune importée d’Espagne: “ la Guineana”. Avec la plongée des cours du pétrole, la principale source de dévise de la Guinée Équatoriale, le pays est contraint de s’ouvrir davantage aujourd’hui. Mais force est de constater que les esprits ne sont pas encore prêts. Loin de prendre des décisions sous le coup de la peur, “Malabo devrait convertir la soi-disant menace de l‘étranger à son avantage” fait remarquer un économiste. La Guinée Equatoriale a des atouts non négligeables. Au delà du pétrole, il y a le tourisme. – l‘île de Corisco réputée pour ses plages de sable fin est dotée d’un aéroport et dun hotel de classe international. – Sur l’ile de Bioko, se trouve le pico Basile qui culmine à 3 000 mètres. – La nouvelle ville de Djibloho, bâtie sur le modèle de Brasília ou Abuja est un donné à voir. Les atouts ne manquent pas. Maintenant il faut exploiter cela en levant par exemple l’obstacle du visa touristique et être bienveillant à l‘égard des étrangers. Les exemples de l‘Égypte et de Maurice qui ont bâti leurs économies sur le tourisme est riche d’enseignements Les pièges du business Les autorités ivoiriennes n’en parlent pas beaucoup. Ces dernières semaines, des cargaisons de cacao ivoirien n’ont pas trouvé preneurs, les acheteurs les boudent. L’agence Bloomberg nous apprend que ces cargaisons de cacao – dont nous ignorons le tonnage- ont été refusées du fait de la petite taille des fèves et de leur acidité. Au delà de ce cas ivoirien, les États africains sont interpellés. Eux qui sous la pression de l’Union Européenne sont contraints de signer les APE, les accords de partenariat économique. Cela soulève la problématique des barrières non tarifaires, les plus pessimistes parlent de “protectionnisme des normes”. Cela devrait attirer l’attention, la vigilance des négociateurs africains sur la nécessité de bien négocier les APE. “Le diable se trouve dans les détails” avertit un éminent économiste africain. Il y va de la survie même des États africains. L’impact d’une éventuelle mévente du cacao pour des économies comme la Côte d’Ivoire, le Ghana ou le Cameroun, peut être désastreux. Les manifestations des planteurs ivoiriens- des ces dernières semaines- apparaît comme des signes avant coureurs à prendre au sérieux. Jean David MIHAMLE Arrêt sur images du 21 mars 2017 http://fr.africanews.com/2017/03/22/arret-sur-images-du-21-mars-2017/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/arret-sur-images-du-21-mars-2017/ Wed, 22 Mar 2017 15:05:32 +0000 Africanews s’arrête sur les images les plus marquantes de l’actualité de la journée. Journée mondiale de l'eau, une source de vie qui se raréfie http://fr.africanews.com/2017/03/22/journee-mondiale-de-l-eau-une-source-de-vie-qui-se-rarefie/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/journee-mondiale-de-l-eau-une-source-de-vie-qui-se-rarefie/ Wed, 22 Mar 2017 14:40:51 +0000 Les Nations unies en désignant le 22 mars comme Journée mondiale de l’eau, en 1993, n’avait pas uniquement pour intention de célébrer cette source de vie, mais sensibiliser sur son utilisation, sa qualité et sa préservation. Selon les données de l’organisation onusienne, environ 663 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. Les pays en voie de développement souffrent à 80 % de maladies liées à la qualité de l’eau pour la consommation. Pour la #JourneeMondialedeleau le #pape encourage à “sensibiliser à la nécessité de protéger l’eau comme bien de tous” #WaterDay2017 pic.twitter.com/3ugfPpLuip— Zenit Francais (@zenitfrancais) 22 mars 2017 Aujourd’hui, face à une population mondiale de 7,4 milliards, la demande en eau potable est, de plus en plus, importante. La répartition égalitaire d’accès en eau est un défi à relever dans le monde entier. Par exemple, la Chine qui abrite un quart de la population mondiale dispose seulement de 8 % des ressources en eau. #worldwaterday #WaterDay2017 #waterday #LaHoraMagica1013 pic.twitter.com/fESlMCXtd4— Ⓙose (@itsxjos) 22 mars 2017 Cette année, la célébration a pour thème « Eaux usées ». Il s’agit pour les décideurs de trouver des mécanismes de transformation des eaux usées en eau potable. #JourneeMondialedeleau #WaterDay2017 #worldwaterday ça nous fait penser à notre dernier séjour à #Venise avec de l’eau partout 😂 #travel pic.twitter.com/Rbe7lQdAEj— UnCoupleEnVadrouille (@UnCoupleEnV) 22 mars 2017 Plusieurs technologies existent pour la purification de l’eau, entre autres, le Kit P&G, qui permet de convertir 10 litres d’eau sale en eau propre et potable, l’OmniProcesseur Janicki, qui permet de transformer les déchets d’origine humaine en électricité et en eau potable. Des gestes simples peuvent nous permettre d‘économiser l’eau au quotidien ! Pensons-y :) #JourneeMondialedeleau #WaterDay2017 pic.twitter.com/UitjEbfKW3— ASSUR’AIDE (@ASSURAide) 22 mars 2017 Hoy reflexionamos sobre el uso y la importancia del agua para nuestra vida ! #DíadelAgua #CuidaElAgua #22demarzo #WaterDay2017 pic.twitter.com/YomwP5UwfZ— FAO Perú (@FAOPERU) 22 mars 2017 Ebrin Brou Soudan du Sud : une course pour la paix http://fr.africanews.com/2017/03/22/soudans-du-sud-la-course-de-la-legende-de-l-athletisme/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/soudans-du-sud-la-course-de-la-legende-de-l-athletisme/ Wed, 22 Mar 2017 20:07:55 +0000 La légende de l’athlétisme éthiopien, Haile Gebrselassie, participera à la première grande course sud-soudanaise qui se tiendra à Juba le 8 avril. Cette course a été organisée pour promouvoir la paix et la stabilité dans le Soudan du Sud. Selon l’ambassadeur du Soudan du Sud en Éthiopie, James Pitia Morgan, le dialogue national et une union de prière pour la paix ont été quelques-uns des efforts du gouvernement visant à promouvoir la paix dans la nation déchirée par la guerre. La course est organisée par le grand coureur de fond éthiopien et un investisseur éthiopien dans le Soudan du Sud Ayesheshim Teka. La course sera organisée sous le thème « Collecte de fonds pour la lutte contre la famine et la pauvreté » dans le but d’aider les humanitaires dans le travail de soutien aux milliers de Sud-Soudanais touchés par la famine actuelle. Au total, ce sont 5 000 Sud-soudanais qui devraient participer à cette grande course. Brice Kinhou RDC : situation sécuritaire toujours instable dans les provinces du Kasaï Central et Oriental http://fr.africanews.com/2017/03/22/rdc-situation-securitaire-toujours-instable-dans-les-provinces-du-kasai-central/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/rdc-situation-securitaire-toujours-instable-dans-les-provinces-du-kasai-central/ Wed, 22 Mar 2017 15:21:03 +0000 Un calme apparent règne dans certaines communes de Kanaga, dans le Kasaï central en RDC. Pour la toute première fois depuis le début des violences il y a 6 mois, des reporters d’une télévision locale sont descendus dans cette ville en proie aux combats continus entre milices et forces gouvernementales. Dans le fief du chef coutumier Kamuina Nsapu tué en aout 2016 (dans un affrontement entre milices et polices), ses adeptes se livrent quotidiennement à des scènes de guérilla. Des miliciens, jeunes pour la plupart, expriment de nombreuses revendications, notamment le départ du pouvoir de Joseph Kabila. C’est pourquoi le mouvement politico coutumier a pris une décision : à partir d’aujourd’hui, on va se prendre en charge parce que le gouvernement congolais est incapable de prendre en charge son peuple. Déclare Nono Mwamba, un des chefs du mouvement Kamuina Nsapu à Kananga. Autre revendication, le retour de la dépouille du chef Kamuina Nsapu qui doit être enterrée selon les rites coutumiers. Un accord avait d’ailleurs été conclu entre le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Ramazani Shadary et la famille du défunt. Qu’on nous remette le corps de notre chef, on a dit qu’ils l’ont tué, on veut voir son corps et qu’on enlève les militaires qu’il y a dans notre zone revendique un jeune milicien. Les populations déclarent être victimes d’abus de la part des forces de l’ordre. _Nous sommes beaucoup tracassés par les militaires. Les militaires sont entrain d’arrêter la population, les jeunes gens arbitrairement, alors que ces jeunes gens là ne sont même pas miliciens. Ils arrêtent les gens innocemment. Les militaires sont entrain de casser les portes des gens, entrer dans les maisons, piller ! Nous sommes vraiment indignés par ce comportement-là. Les militaires ne veulent pas voir la population en route au moment où ils passent. Ils tirent n’importe comment. Il y a même des preuves, ce sont des balles réelles _Témoigne un habitant de la commune du Kanaga. Pour l’instant, militaires et milices se rejettent la responsabilité des violences et des victimes des combats qui se poursuivent. Des familles entières désertent les zones en conflit par peur de représailles. Armelle Nga Peine de prison supplémentaire pour Jean Pierre Bemba http://fr.africanews.com/2017/03/22/peine-de-prison-supplementaire-pour-jean-pierre-bemba/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/peine-de-prison-supplementaire-pour-jean-pierre-bemba/ Wed, 22 Mar 2017 17:19:07 +0000 Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins dans le cadre de son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par sa milice en République Centrafricaine entre octobre 2002 et mars 2003. Bemba devra par ailleurs s’acquitter d’une amende de 300 000 euros. Ce verdict a été annoncé ce mercredi par la Cour Pénale internationale. Une peine supplémentaire pour l’ancien vice-président de la RDC déjà condamné en juin 2016, par la CPI à 18 ans de prison pour sa responsabilité concernant les exactions comises en RCA par les troupes du Mouvement national de libération du Congo dont il était le chef militaire. Selon la CPI Bemba a tenté, avec l’aide de 4 autres complices dont ses avocats, Aimé kilolo et Jean-jacques Magenda de corrompre 14 témoins lors de son procès. Ce procès pour subornation de témoins est dele premier de ce type dans l’histoire de la CPI. La nouvelle condamnation de Jean Pierre Bemba est tout sauf une bonne nouvelle pour les partisans du MLC qui rêvent toujours de la libération de leur leader. Serge Patrick MANKOU Afrique du Sud : arrestations après le cambriolage des bureaux de la Cour constitutionnelle http://fr.africanews.com/2017/03/22/afrique-du-sud-arrestations-apres-le-cambriolage-des-bureaux-de-la-cour/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/afrique-du-sud-arrestations-apres-le-cambriolage-des-bureaux-de-la-cour/ Wed, 22 Mar 2017 12:02:49 +0000 Trois personnes liées au cambriolage des bureaux du président de la Cour constitutionnelle ont été appréhendées. Elles ont été interpellées dans le township de Mamelodi, une banlieue de la capitale Pretoria, selon le patron de la police, le général Khomotso Phahlane. Les suspects seront présentés mercredi devant un juge, a-t-il ajouté. Samedi, des malfaiteurs ont visité les bureaux du premier juge du pays, Mogoeng Mogoeng, à Johannesburg. Au moins quinze ordinateurs contenant, selon les autorités, des informations sensibles sur 250 magistrats sud-africains. Un vol jugé ‘‘politique’‘ par plusieurs observateurs, car il est intervenu deux jours après un arrêt très critique envers le gouvernement rendu par la Cour constitutionnelle. Certains partis d’opposition ont accusé le gouvernement sud-africain, notamment le ministre de la Sécurité David Mahlobo, d‘être impliqué dans le cambriolage. Le chef de la police a précisé que d’autres arrestations étaient attendues dans cette affaire, mais que l‘équipement informatique dérobé n’avait toujours pas été retrouvé. Ebrin Brou CPI : le Congolais Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins http://fr.africanews.com/2017/03/22/cpi-le-congolais-jean-pierre-bemba-condamne-a-un-an-de-prison-pour-subornation/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/cpi-le-congolais-jean-pierre-bemba-condamne-a-un-an-de-prison-pour-subornation/ Wed, 22 Mar 2017 13:14:02 +0000 Nos journalistes suivent cette information et l’actualiseront dès qu’ils en en sauront davantage Zimbabwe : la police mobilisée avant une manifestation de l'opposition http://fr.africanews.com/2017/03/22/zimbabwe-la-police-mobilisee-avant-une-manifestation-de-l-opposition/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/zimbabwe-la-police-mobilisee-avant-une-manifestation-de-l-opposition/ Wed, 22 Mar 2017 10:34:30 +0000 La police zimbabwéenne a été déployée mercredi avec des canons à eau dans les rues de la capitale, Harare, à l’approche d’une manifestation prévue par les partis d’opposition contre le processus d’inscription sur la liste électorale. Les manifestations anti-gouvernementales du mois d’août ont été d’une violence jamais observée dans le pays depuis deux décennies. Les populations voulaient se faire entendre quant à leur situation économique de plus en plus difficile. Les partis d’opposition réunis sous la bannière du Programme national de réforme électorale (NERA) font campagne contre une décision du gouvernement de fournir les équipements de l’enregistrement biométrique, une chose qui devrait être faite par les Nations unies. #NERAdemo Drama and chaos at ZEC. Rita Storms out, lots of police doing rounds. Steering Committee now briefing media pic.twitter.com/BAqrbKdqWs— NERA Zimbabwe (@NeraZimbabwe) 21 mars 2017 En effet, ces partis craignent que les partisans du président Robert Mugabe détournent les listes d‘électeurs en leur faveur. La police a autorisé la marche de la NERA à la périphérie du centre-ville de Harare. Toutefois, elle a averti les manifestants de ne pas se diriger vers les bureaux de la Commission électorale zimbabwéenne (ZEC). Les partis d’opposition accusent la ZEC d‘être partiale. Ils lui reprochent d‘être dirigée par des agents de sécurité fidèles à Robert Mugabe. Une accusation que dément la ZEC. Le Zimbabwe doit organiser ses prochaines élections présidentielles et parlementaires d’ici juillet 2018. Robert Mugabe a été choisi par son parti (ZANU-PF) pour biguer un autre mandat. Ebrin Brou Afrique du Sud : Ntsiki Biyela, la star noire de la viticulture http://fr.africanews.com/2017/03/22/afrique-du-sud-ntsiki-biyela-la-star-noire-de-la-viticulture/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/afrique-du-sud-ntsiki-biyela-la-star-noire-de-la-viticulture/ Wed, 22 Mar 2017 09:34:21 +0000 Quand Ntisiki Biyela, jeune femme noire, s’engageait dans la viticulture, elle n’espérait pas un tel succès. Néanmoins, elle croyait dans son rêve. Aujourd’hui, elle est une véritable vedette du vin dans son pays, Afrique du Sud. Elle a confié à un site internet que la première fois qu’elle a goûté du vin, elle a aussitôt détesté. « Le vin ne faisait pas vraiment partie de ma culture », explique-t-elle au site ShareAmerica. Une chose pas véritablement étonnante, car pendant la période de l’apartheid, où elle n‘était qu’une jeune fille, le vin était plus dégusté dans les classes sociales blanches. Let's Taste South Africa – Transformation, Driven by Change #Ntisiki Biyela WOSA_DE</a> <a href="https://twitter.com/VinPro_za">VinPro_za #saweinshow pic.twitter.com/R5g5n9mnPE— Thelma du Plooy (@ThelmaduPlooy) 4 septembre 2016 Faute de moyens financiers, la jeune femme est obligée de mettre fin à son premier rêve, celui d‘étudier ‘‘le génie chimique’‘, relève le site d’information. Son attirance pour la viticulture a été un processus de découverte à travers le temps. « Il y avait une opportunité et je l’ai saisie. J’ai commencé à mi-temps, puis je suis tombé amoureuse », dit-elle. Ntsiki Biyela est la première femme noire à produire du vin en Afrique du Sud. Un secteur généralement réservé aux hommes. Ce mérite, elle l’a obetnu par son effort à braver les obstacles qu’elle estime ‘‘différents de ceux rencontrés par les autres viticultrices’‘. Elle a lancé sa propre marque de vin ‘‘Aslina’‘ en mémoire à sa grand-mère qui l’a élevée. En 2009 Ntsiki Biyela reçoit le prix de vigneronne de l’année d’Afrique du Sud. Elle est aussi très souvent sollicitée pour faire partie du jury qui évalue ‘‘la qualité des vins présentés dans des compétitions du secteur’‘, indique ShareAmerica. Une chose est importante pour la viticultrice, ses ‘‘racines’‘. Elle affirme avoir pu atteindre ce niveau à cause de son attachement aux valeurs de sa culture. Ebrin Brou De nouveaux casques bleus déployés au Soudan du Sud la semaine prochaine http://fr.africanews.com/2017/03/22/de-nouveaux-casques-bleus-deployes-au-soudan-du-sud-la-semaine-prochaine/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/de-nouveaux-casques-bleus-deployes-au-soudan-du-sud-la-semaine-prochaine/ Wed, 22 Mar 2017 10:42:19 +0000 La première unité d’une force de protection régionale de l’ONU au Soudan du Sud sera déployée la semaine prochaine, un renfort de 4.000 hommes aux 12.000 Casques bleus déjà présents dans le pays. L’annonce a été faite par le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU Hervé Ladsous au cours d’une visite à Juba la capitale ce mardi. Il prenait part à une réunion avec les autorités nationales. _La continuation du conflit n’est pas la solution, car il y aura toujours un groupe ou un sous-groupe, et nous remarquons qu’il y a toujours de nouvelles divisions, ou défections, et que la sitution devient de plus en plus compliquée. Alors on ne peut pas espérer que la solution passe par l’emploi des armes. La solution doit être politique. _ A-t-il déclaré. Hervé Ladsous n’a pas manqué d‘évoquer des retards observés dans la mise en place de ce processus de déploiement des troupes. Selon le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, la famine actuelle au soudan du sud est causée par l’action de l’Homme C’est le résultat de plusieurs années de combats, de déplacement, les agriculteurs n‘étant pas en mesure de labourer leurs terres ou de s’occuper de leurs animaux. C’est une situation tragique et je crois que deux comtés d’Unity, Mayendit et Leer, ont été officiellement déclarés comme en état de famine, et les choses ne vont pas s’améliorer, a ajouté le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Le pays reste durement touché par la crise alimentaire. Le gouvernement a déclaré pour la première fois en février l‘état de famine dans plusieurs zones du pays. Cameroun : des milliers de réfugiés nigérians expulsés http://fr.africanews.com/2017/03/22/cameroun-des-milliers-de-refugies-nigerians-expulses/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/cameroun-des-milliers-de-refugies-nigerians-expulses/ Wed, 22 Mar 2017 13:08:19 +0000 Des milliers de réfugiés nigérians ont été expulsés par les autorités camerounaises en dépit de l’accord entre les autorités d’Abuja et Yaoundé pour éviter ce genre de reconduites à la frontière. C’est environ 2.600 réfugiés qui ont été renvoyés vers des villages du nord-est du Nigeria où la présence djihadiste est encore perceptible par la multiplication des attaques terroristes, selon l’ONU. Une expulsion étonnante, d’autant que les deux pays voisins avaient conclu début mars un accord avec le HCR qui permettait aux réfugiés installés au Cameroun de ne pas être expulsés contre leur gré. UNHCR reminds Cameroonian authorities that refugees are fleeing violence & their access to asylum must be ensured https://t.co/kWNAsSTRap— UN Refugee Agency (@Refugees) 21 mars 2017 Lors d’un point de presse à Genève sur la situation, Babar Baloch, porte-parole du HCR a déclaré : ‘‘en réalité, les retours forcés se poursuivent. Contactées par plusieurs médias, les autorités camerounaises ne semblaient pas disposées à répondre à ces accusations. Parmi les personnes expulsées se trouvent de très jeunes enfants et des femmes enceintes. « Certaines familles ayant été séparés et les mères forcées à laisser leurs enfants au Cameroun », a commenté le HCR. L’insurrection de Boko Haram a causé la mort de plus de 15.000 Nigérians, et fait environ deux millions de déplacés, selon les organisations humanitaires. A ce jour, plus de 85.000 Nigérians ont trouvé refuge dans le nord du Cameroun. Ebrin Brou Essai balistique manqué en Corée du Nord http://fr.africanews.com/2017/03/22/essai-balistique-manque-en-coree-du-nord/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/essai-balistique-manque-en-coree-du-nord/ Wed, 22 Mar 2017 07:58:37 +0000 La Corée du Nord aurait procédé ce mercredi à un nouveau test balistique qui se serait soldé par un échec.Une information des gouvernements japonais et sud-coréen qui intervient deux semaines après le tir de quatre missiles nord-coréens. Le Commandement Pacifique des États-Unis a également estimé qu’il s’agissait d’un tir manqué. Le missile, qui n’a pas encore été identifié, aurait explosé quelques seconde après son décollage de la base de Wonsan, au sud-est du pays. Ce mardi, la Maison Blanche avait confirmé qu’elle envisageait de nouvelles mesures “diplomatiques, sécuritaires et économiques” à l’encontre Pyongyang. Née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales, Dominique aura une vie normale http://fr.africanews.com/2017/03/22/nee-avec-quatre-jambes-et-deux-colonnes-vertebrales-dominique-aura-une-vie/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/nee-avec-quatre-jambes-et-deux-colonnes-vertebrales-dominique-aura-une-vie/ Wed, 22 Mar 2017 14:53:48 +0000 La petite Dominique, née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales pourra mener une vie normale. Et elle le doit aux docteurs de l’Advocate Children Hospital, dans l’Illinois (Etats-Unis). Ce bébé est né en Côte d’Ivoire dans des conditions très rares : les parties inférieures du corps de sa jumelle, qui ne s’est pas développée, étaient collées à son dos. Un poids énorme pour ce bébé, aujourdh’hui soulagé. L’opération qui a mobilisé une équipe de cinquante médecins dont cinq chirurgiens s’est déroulée parfaitement. Grand angle : zoom sur l'industrie équine sud-africaine [The morning call] http://fr.africanews.com/2017/03/22/grand-angle-zoom-sur-l-industrie-equine-sud-africaine-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/03/22/grand-angle-zoom-sur-l-industrie-equine-sud-africaine-the-morning-call/ Wed, 22 Mar 2017 09:39:02 +0000 En Afrique du sud, les éleveurs de chevaux ambitionnent d’exporter davantage sur le marché international. Pour l’heure, seuls 5 % des chevaux élevés trouvent preneurs. RD Congo : le TP Mazembe se sépare de son nouveau coach http://fr.africanews.com/2017/03/21/rd-congo-le-tp-mazembe-se-separe-de-son-nouveau-coach/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/rd-congo-le-tp-mazembe-se-separe-de-son-nouveau-coach/ Wed, 22 Mar 2017 13:22:18 +0000 L’aventure entre le TP Mazembe et son coach français Thierry Froger n’aura été que de très courte durée. Ce mardi, le club de la République démocratique du Congo a annoncé la séparation “d’un commun accord” entre les deux parties. La décision a été consentie après que l’entraîneur français n’a pas atteint l’objectif de qualifier le TP Mazembe pour les 8e de finale de la Ligue des Champions africaine, écrit le club sur son site internet. En effet, le club de Lubumbashi, généralement favori dans les compétitions africaines, s’est fait éliminer ce week-end par le CAPS United du Zimbabwe. Une défaite qui a scellé l’avenir de Thierry Froger qui n‘était nommé que depuis le 3 février 2017. Somalie : le gouvernement se "féminise" un peu plus http://fr.africanews.com/2017/03/21/somalie-le-gouvernement-se-feminise-un-peu-plus/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/somalie-le-gouvernement-se-feminise-un-peu-plus/ Tue, 21 Mar 2017 20:42:30 +0000 Vingt-six ministres dont six femmes, voici la composition du nouveau gouvernement somalien, dévoilé ce mardi. C’est le fruit de plus d’un mois de tractations qui viennent satisfaire à l‘équilibre clanique qui régit la politique somalienne, et d’un autre point de vue donner un peu plus de place à la femme somalienne. En effet, même si on est encore bien loin de l‘équité, ce nouveau cabinet a toutefois le mérite d‘être plus ouvert au genre. Il est du reste le seul à compter le nombre le plus important de femmes depuis la chute du régime autoritaire du président Siad Barre en 1991. Les femmes du nouveau gouvernement somalien se sont vu confier par le Premier ministre Hassan Ali Khaire les portefeuilles de la Santé, des Transports et Ports, du Commerce, des Droits de l’homme ou encore de la Jeunesse et des Sports. Quant aux principaux portefeuilles, ils restent pour l’heure l’apanage des hommes à un moment où la Somalie fait face à une double menace de sécurité et de famine. C’est donc Yusuf Garad, est un ancien journaliste du service somali de la BBC qui occupe désormais le ministère des Affaires étrangères. Le ministre de la Défense – qui aura la lourde tâche de mettre sur pied une véritable armée nationale capable de lutter efficacement contre les insurgés islamistes shebab – s’appelle Abdurashid Abdullahi, un ancien gouverneur de la région de Bay. Ce nouveau gouvernement qui aura nécessité quatre semaines de consultations, doit à présent être validé par le Parlement, organe qui a également élu le président de la République Mohamed Abdullahi Mohamed le 8 février 2017. Nouveau venu sur la scène politique somalienne, le Premier ministre Hassan Ali Khaire a été nommé le 23 février par le président nouvellement élu. Auparavant, l’homme de 49 ans issu de la diaspora et possédant la double nationalité somalienne et norvégienne travaillait comme humanitaire et cadre dans une société pétrolière. Carole Kouassi Matthias Fekl succède à Bruno Le Roux place Beauvau http://fr.africanews.com/2017/03/21/matthias-fekl-succede-a-bruno-le-roux-place-beauvau/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/matthias-fekl-succede-a-bruno-le-roux-place-beauvau/ Tue, 21 Mar 2017 23:40:39 +0000 La polémique a tout juste eu le temps d’enfler, que Bruno Le Roux a été poussé vers la sortie. Le ministre français de l’Intérieur a présenté sa démission ce mardi, au lendemain de révélations sur l’emploi ponctuel de ses filles comme assistantes parlementaires… depuis le lycée. Entre 2009 et 2016, d’après les journalistes de l‘émision télévisée Le Quotidien, les deux adolescentes ont perçu au total environ 55 000 euros au terme de 24 CDD. Les enfants Le Roux auraient notamment été employées à temps plein en période de cours ou de stage. Déjà visé par une enquête préliminaire du parquet national financier, Bruno Le Roux s’est défendu ce mardi : “Ces contrats ponctuels et officiels conformes aux règles juridiques de l’Assemblée Nationale correspondaient tous bien sûr à des travaux effectivement réalisés. Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi comme ils étaient formateurs pour elles. Dans ces responsabilités, le temps pour être ensemble n‘était pas si fréquent“, a expliqué l’ancien ministre devant la presse. La cérémonie de passation de pouvoirs entre BrunoLeRoux</a> et <a href="https://twitter.com/MatthiasFekl">MatthiasFekl se déroulera le 22 mars 2017, à 08h30, Place_Beauvau</a> <a href="https://t.co/PRyGrAQlMi">pic.twitter.com/PRyGrAQlMi</a></p>&mdash; Ministère Intérieur (Place_Beauvau) 21 mars 2017 Selon l’AFP, Bruno Le Roux est le cinquième ministre poussé à la démission (après Jérôme Cahuzac, Yamina Benguigui, Thomas Thévenoud et Kader Arif) sous le mandat de François Hollande. Arrivée de Matthias Fekl Matthias Fekl a été nommé pour le remplacer Place Beauvau. Il était jusqu’ici secrétaire d‘État au Commerce extérieur, un poste dont il avait hérité après la démission de Thomas Thévenoud, pris dans une affaire d’impôts non payés. Cet énarque de 39 ans devra quitter l‘équipe de campagne de Benoît Hamon, dont il est l’un des rares soutiens au sein du gouvernement. Il était présent dimanche dernier au meeting du candidat socialiste : A Bercy pour le meeting autour de benoithamon</a> pour faire battre le coeur de la France <a href="https://t.co/DCCNg9eWpm">pic.twitter.com/DCCNg9eWpm</a></p>&mdash; Matthias Fekl (MatthiasFekl) 19 mars 2017 Mauritanie : le président du Sénat en exil au Sénégal ? http://fr.africanews.com/2017/03/21/mauritanie-le-president-du-senat-en-exil-au-senegal/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/mauritanie-le-president-du-senat-en-exil-au-senegal/ Tue, 21 Mar 2017 20:30:59 +0000 Les presses mauritaniennes et sénégalaises en font leurs choux gras ce mardi. Mohsen Ould El-hadji, président du Sénat en Mauritanie, aurait fui son pays pour se réfugier au Sénégal depuis dimanche. Une information pas encore confirmée à Nouackchott encore moins à Dakar. Pour la presse locale, ce subit départ a pour origine le rejet du projet de réforme constitutionnelle par le Sénat qui prévoit entre autres la suppression de plusieurs institutions importantes du pays, dont le Sénat. L’homme craindrait ainsi des représailles de la part du pouvoir, notamment du président qui n’a toujours pas réagi au boycott de son projet par les sénateurs. La présidence a toutefois annoncé une conférence de presse ce mercredi. Dans la soirée de vendredi, les sénateurs mauritaniens avaient débouté à 33 sur 56, le projet de révision constitutionnelle soumis par le gouvernement. Ce nouveau texte, qui modifie la Constitution en vigueur depuis 1991, prévoit non seulement une suppression du Sénat, remplacé par des Conseils régionaux, et un changement du drapeau national. Le texte prévoit aussi la suppression de la Haute Cour de Justice, du médiateur de la République et du Haut Conseil islamique. L’opposition radicale du pays, réunie sous la bannière du Forum national pour l’unité et la démocratie (FNDU), formé d’une quinzaine de partis, avait alors appelé les sénateurs à refuser de “signer leur propre arrêt de mort”, lors d’une marche suivie d’un meeting le 11 mars à Nouakchott. Niger : l'état d'urgence prolongé de trois mois dans la région frontalière du Mali http://fr.africanews.com/2017/03/21/niger-l-etat-d-urgence-prolonge-de-trois-mois-dans-la-region-frontaliere-du-mali/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/niger-l-etat-d-urgence-prolonge-de-trois-mois-dans-la-region-frontaliere-du-mali/ Tue, 21 Mar 2017 20:24:27 +0000 C’est reparti pour une nouvelle saison de l‘état d’urgence au Niger. Décrété le 3 mars pour une période initiale de 15 jours, l‘état d’urgence dans la région ouest du pays a été renouvelé ce lundi, cette fois pour une période de trois mois. La mesure couvre les départements de Ouallam, Ayorou, Bankilaré, Abala et Banibongou (Tillabéry) et de Tassara et Tillia (Tahoua), à la limite de la frontière malienne où des attaques djihadistes se font régulières ces derniers mois. Plusieurs dizaines de soldats nigériens y ont notamment été tués dans des assauts souvent attribués à des groupes djihadistes maliens liés au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) La menace est d’autant plus pesante qu’il y a quelques semaines, les principaux mouvements djihadistes qui sévissent dans le nord du Mali voisin ont annoncé la création d’une alliance sous la bannière noire d’Al-Qaida. Cette nouvelle coalition représente inéluctablement une menace non seulement pour le Mali, mais également pour ses pays voisins dont le Niger. Avec l‘état d’urgence, le Niger entend dès lors renforcer les pouvoirs de ses forces de l’ordre par exemple, à ordonner des perquisitions à domicile de jour et de nuit. Carole Kouassi Bénin : le débat sur le projet de nouvelle Constitution s'ouvre vendredi au Parlement http://fr.africanews.com/2017/03/21/benin-le-debat-sur-le-projet-de-nouvelle-constitution-s-ouvrent-vendredi-au/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/benin-le-debat-sur-le-projet-de-nouvelle-constitution-s-ouvrent-vendredi-au/ Tue, 21 Mar 2017 18:50:25 +0000 Les députés béninois ont fait vite. La session extraordinaire demandée par le gouvernement de Patrice Talon pour examiner en urgence la loi portant révision de la Constitution s’ouvre ce vendredi, 24 mars à Porto-Novo. Le bureau de l’Assemblée nationale a décidé de tenir cette session extraordinaire sur deux semaines. Cette évolution intervient quatre jours après le dépôt d’un projet de loi visant notamment à faire passer le mandat présidentiel à six ans non-renouvelable. Le nouveau texte sera discuté suivant les prescriptions de la Constitution du 11 février 1990 qui prévoit qu’un projet ou une proposition de ce type doit recueillir au moins les 2/3 des suffrages des députés. Alors que le processus est déjà enclenché auprès de l’Assemblée nationale, des critiques rappellent qu’au moment de son élection en avril 2016, Patrice Talon avait promis de procéder à cette réforme par voie référendaire. Un choix qui aurait été abandonné du fait des soutiens grandissant du nouveau président dans le Parlement. William Bayiha Afrique du Sud : la fédération de football soupçonné d'avoir truqué un match http://fr.africanews.com/2017/03/21/afrique-du-sud-la-federation-de-football-soupconne-d-avoir-truque-un-match/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/afrique-du-sud-la-federation-de-football-soupconne-d-avoir-truque-un-match/ Wed, 22 Mar 2017 05:34:39 +0000 Le football sud-africain sur le banc des accusés après la suspension de l’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey de toute activité liée au football par la commission de discipline de la FIFA. La décision de l’instance suprême du football mondial rendue publique lundi, ne le dit pas clairement. Mais elle suppose que la Fédération sud-africaine de football aurait contribué à influencer illégalement la décision de l’arbitre ghanéen lors du match de la qualification pour la Coupe du Monde 2018 qui opposait les Bafana Bafana au Sénégal en mi-novembre dernier. Joseph Odartei avait sifflé un penalty sur un main inexistante de Kalidou Koulibaly provoquant la stupeur des spectateurs. Jusqu‘à ce mardi soir, les Bafana Bafana, qui se préparent pour la prochaine journée FIFA n’ont pas réagi à cette sanction de l’officiel ghanéen. Reste que la Fédération sud-africaine se trouve à deux doigts d‘être entraîné dans un nouveau scandale après les accusations de paris truqués qui l’avaient déjà éclaboussées il y a trois ans. William Bayiha Renforcement de l'axe pétrolier et gazier entre Juba et Malabo http://fr.africanews.com/2017/03/21/renforcement-de-l-axe-petrolier-et-gazier-entre-juba-et-malabo/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/renforcement-de-l-axe-petrolier-et-gazier-entre-juba-et-malabo/ Wed, 22 Mar 2017 05:34:17 +0000 La Guinée équatoriale et le Soudan du Sud annoncent le début d’une “collaboration profonde et durable” dans le secteur pétrolier et gazier. Les deux pays ont signé un accord ce lundi dans lequel ils s’engagent à partager des informations sur les règles de régulation, la promotion des secteurs pétroliers amont et aval ainsi que la collaboration entre les deux compagnies pétrolières nationales. “Le partage des ressources et d’information entre les pays africains producteurs de pétrole et de gaz est important, s’est félicité le ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, dans un communiqué. La Guinée équatoriale et le Soudan du Sud vont continuer à travailler étroitement pour nos économies nationales et nos peuples respectifs”. Dans le détail, Malabo devrait apporter à Juba son expérience en matière de négociation de contrat alors que la Guinée équatoriale boucle actuellement son initiative 2016 d’exploration et d’attribution de contrats pétroliers. “Le Soudan du Sud est fier de partager son expérience avec la Guinée équatoriale, et d’apprendre de l’excellent travail d’un pays africain-frère. L’industrie pétrolière est cruciale pour le développement de nos pays”, a indiqué pour sa part le ministre sud-soudanais du Pétrole. La Guinée équatoriale et le Soudan du Sud, à l’image de la plupart les pays producteurs de pétrole, souffrent de la chute des cours du baril. Les deux pays comptent cependant se donner la main lors de la prochaine conférence Africa Oil & Power qui se tiendra en juin prochain en Afrique du Sud. William Bayiha Sénégal : focus sur "Greenwash", centre de lavage automobile écologique http://fr.africanews.com/2017/03/21/senegal-focus-sur-greenwash-centre-de-lavage-automobile-ecologique/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/senegal-focus-sur-greenwash-centre-de-lavage-automobile-ecologique/ Tue, 21 Mar 2017 11:06:59 +0000 Ce centre 100% écologique a été mis sur pied par deux jeunes entrepreneurs pour contribuer à la protection de l’environnement. Revue de presse du 21 mars 2017 [The morning call] http://fr.africanews.com/2017/03/21/revue-de-presse-du-21-mars-2017-the-morning-call/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/revue-de-presse-du-21-mars-2017-the-morning-call/ Tue, 21 Mar 2017 11:04:57 +0000 Retrouvez l’essentiel de l’actualité africaine dans la revue de presse présentée par Linette Bahati. Rwanda : Franck Habineza en course pour renverser Paul Kagame http://fr.africanews.com/2017/03/21/rwanda-franck-habineza-en-course-pour-renverser-paul-kagame/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/rwanda-franck-habineza-en-course-pour-renverser-paul-kagame/ Tue, 21 Mar 2017 17:58:06 +0000 Le leader de l’unique parti d’opposition reconnu au Rwanda vient d’annoncer officiellement qu’il sera candidat face à Paul Kagame, au pouvoir depuis 20 ans à la présidentielle d’août prochain. Gabon : dialogue de sourds entre pouvoir et enseignants http://fr.africanews.com/2017/03/21/gabon-dialogue-de-sourds-entre-pouvoir-et-enseignants/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/gabon-dialogue-de-sourds-entre-pouvoir-et-enseignants/ Tue, 21 Mar 2017 11:20:54 +0000 La Conasysed, la confédération regroupant les principaux syndicats grévistes a été suspendue par le pouvoir gabonais alors que les enseignants observent une grève illimitée depuis la rentrée d’Octobre dernier. Les observateurs redoutent désormais une année blanche. Somalie : au moins cinq morts dans l'explosion à Mogadiscio (officiel) http://fr.africanews.com/2017/03/21/somalie-au-moins-cinq-morts-dans-l-explosion-a-mogadiscio-officiel/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/somalie-au-moins-cinq-morts-dans-l-explosion-a-mogadiscio-officiel/ Wed, 22 Mar 2017 08:27:16 +0000 Au moins cinq personnes ont été tuées et 10 blessées mardi après-midi par l’explosion d’un minibus dans le centre de Mogadiscio, a annoncé à la presse un porte-parole de la capitale somalienne. Cette explosion intervient le jour même de l’annonce de la composition du gouvernement par le nouveau Premier ministre Hassan Ali Khaire. “Le véhicule était arrêté à un barrage pour un contrôle de sécurité lorsqu’il a explosé. Au moins cinq personnes ont été tuées, dont des membres des forces de sécurité, et dix blessées”, a déclaré Abdifatah Omar Halane. Plusieurs policiers interrogés par l’AFP ont estimé qu’il s’agissait d’une attaque à la voiture piégée, que les insurgés islamistes radicaux shebab ont multipliées ces derniers mois à Mogadiscio. “L’explosion était énorme. J’ai vu de la fumée et de la poussière dans tout le quartier alors que je me trouvais sur le toit de ma maison”, a décrit un habitant du centre de Mogadiscio, Abdukadir Yusuf. L’explosion s’est produite à un carrefour situé à environ 500 m de la présidence. Les shebab ont juré la perte du gouvernement central, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom). Confrontés à la puissance de feu de l’Amisom déployée en 2007, les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont été chassés de Mogadiscio en août 2011. Ils ont ensuite perdu l’essentiel de leurs bastions, mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides. L'Égypte reçoit la deuxième tranche d'un prêt de la Banque mondiale http://fr.africanews.com/2017/03/21/l-egypte-recoit-la-deuxieme-tranche-d-un-pret-de-la-banque-mondiale/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/l-egypte-recoit-la-deuxieme-tranche-d-un-pret-de-la-banque-mondiale/ Tue, 21 Mar 2017 16:09:55 +0000 L‘Égypte a reçu lundi de la Banque mondiale une enveloppe d’un milliard de dollars. Il s’agit de la deuxième tranche d’un prêt de trois milliards de dollars approuvé en décembre 2015 dont la première avait été reçue en septembre dernier. Ces fonds sont destinés à soutenir le programme économique et social du gouvernement qui fait face à un énorme déficit budgétaire depuis la révolution de 2011. Pour bénéficier du soutien des bailleurs, les autorités égyptiennes ont été contraintes d’entreprendre des réformes allant de la réduction des subventions sur certains produits à l’introduction de nouvelles taxes et la dévaluation de la monnaie du pays. L‘Égypte attend également la réception de la deuxième tranche d’un prêt de 12 milliards dollars du Fonds monétaire international en mai ou en juin prochain. Wahany Johnson SAMBOU Au moins dix morts dans des combats entre éleveurs au Kenya http://fr.africanews.com/2017/03/21/au-moins-dix-morts-dans-des-combats-entre-eleveurs-au-kenya/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/au-moins-dix-morts-dans-des-combats-entre-eleveurs-au-kenya/ Tue, 21 Mar 2017 16:02:37 +0000 Au Kenya, au moins dix personnes tuées dans des affrontements entre éleveurs pour le contrôle des pâturages. Au moins 10 morts, c’est le bilan de violents affrontements entre éleveurs, dimanche, à Kom, dans le comté d’Isiolo, dans l’est du Kenya. Les combats qui opposaient des éleveurs armés de deux communautés voisines ont également fait deux blessés, informe la police de la ville. Selon cette dernière, les affrontements seraient liés au contrôle des pâturages, souvent source de conflit entre éleveurs au Kenya. Le chef de la police, qui a déployé des renforts sur place, a indiqué que les belligérants des communautés de Borana et de Samburu y avaient conduit leur bétail pour paître. Vendredi dernier le président Uhuru Kenya a ordonné l’envoi de soldats dans certaines régions de la vallée du Rift secouées par des conflits meurtriers entre éleveurs. Ces violences interviennent, en effet, une semaine après la mort de 13 personnes dans des affrontements entre pasteurs dans cette partie du pays. Les conflits pour le contrôle des pâturages se multiplient au Kenya, accentués par la sécheresse qui frappe toute la partie orientale de l’Afrique. Wahany Johnson SAMBOU L'arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey suspendu à vie par la FIFA http://fr.africanews.com/2017/03/21/l-arbitre-ghaneen-joseph-odartei-lamptey-suspendu-a-vie-par-la-fifa/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/l-arbitre-ghaneen-joseph-odartei-lamptey-suspendu-a-vie-par-la-fifa/ Tue, 21 Mar 2017 16:03:01 +0000 L’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey a été suspendu à vie par la FIFA pour avoir accordé un penalty imaginaire à l’Afrique du Sud lors de son match en éliminatoires du Mondial 2018 contre le Sénégal. Sa décision avait coûté très cher au Sénégal, il en paie le prix quatre mois après. L’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey a été suspendu à vie lundi par la Fédération Internationale de Football. Il a été reconnu coupable d’avoir influencé le match entre l’Afrique du Sud et le Sénégal le 12 novembre dernier en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Le fait incriminé, un penalty accordé généreusement aux Bafana Bafana pour une main imaginaire d’un défenseur sénégalais. Un jugement lourd de conséquence pour les Lions de la Teranga battus sur le score de 2 buts à 1. Cette décision satisfait, néanmoins, à moitié les Sénégalais qui demandent des sanctions contre l‘équipe sud-africaine qui, grâce à cette victoire, occupe la deuxième place du groupe à égalité de points avec le leader le, Burkina Faso, avec un point de plus que le Sénégal. Ils gardent tout de même espoir puisque la FIFA a indiqué que « de plus amples informations concernant ce match seront fournies dès que la décision deviendra définitive et contraignante ». Wahany Johnson SAMBOU Les Nations unies renforcent leur présence sur le terrain en Somalie http://fr.africanews.com/2017/03/21/les-nations-unies-renforcent-leur-presence-sur-le-terrain-en-somalie/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/les-nations-unies-renforcent-leur-presence-sur-le-terrain-en-somalie/ Tue, 21 Mar 2017 18:22:32 +0000 L’objectif de ce nouveau centre est d’assurer une meilleure distribution de l’aide alimentaire dans cette région particulière. Il s’agit du deuxième centre de ce type inauguré dans le pays, après celui installé dans la capitale Mogadiscio, il y a trois semaines. Selon l’ONU, la Somalie court le risque de replonger dans un cycle de famine du fait de la sècheresse qui a plombé une grande partie du tissu agricole local. « La crise humanitaire dans l‘État du Sud-ouest est devenue la pire du pays, particulièrement dans le Bay and Bakool et le Lower Shabelle, confie le coordonnateur adjoint de l’aide humanitaire Vincent Lelei. Ceci nous a conduit à ouvrir un nouveau centre de coordination destiné à apporter une réponse aux conséquences de la sécheresse, et de toucher tous ceux qui ont besoin d’assistance. C’est là notre première priorité ! » Les chiffres des Nations unies sur la sècheresse en Somalie font état de la malnutrition qui touche quelque 320 000 enfants de moins de 5 ans. 50 000 d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë et risquent de mourir s’ils ne sont pas pris en charge en urgence. Au total, ce sont 6,2 millions de personnes sont directement touchées par les conséquences de la sècheresse en Somalie. Un chiffre qui représente la moitié de la population totale du pays. William Bayiha Plusieurs résidents de Lagos expulsés de leurs maisons [No Comment] http://fr.africanews.com/2017/03/21/plusieurs-residents-de-lagos-expulses-de-leurs-maisons-no-comment/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/plusieurs-residents-de-lagos-expulses-de-leurs-maisons-no-comment/ Tue, 21 Mar 2017 16:51:00 +0000 Plus de 30 000 habitants d’un bidonville de Lagos, au Nigeria, ont été expulsés de leurs foyers de manière « chaotique et dangereuse », a déclaré Amnesty International. Selon le gouvernement, les terrains dégagés seront utilisés dans le cadre du développement de la ville de Lagos. Japon-Afrique : développer l'humain en RDC http://fr.africanews.com/2017/03/21/japon-afrique-developper-l-humain-en-rdc/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/japon-afrique-developper-l-humain-en-rdc/ Wed, 22 Mar 2017 11:34:33 +0000 Malgré les efforts consentis ces 10 dernières années, la République démocratique du Congo reste un pays fragile. Son plan de développement s’appuie encore largement sur ses partenaires multilatéraux et bilatéraux. Parmi ces partenaires figurent la JICA, l’Agence japonaise de coopération internationale qui a fait du renforcement des ressources humaines, une priorité de sa coopération avec les pays africains entre 2016 et 2018, conformément aux prescriptions de la 6e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique. William Bayiha Libye : nouveau souffle pour le sport hippique http://fr.africanews.com/2017/03/21/libye-nouveau-souffle-pour-le-sport-hippique/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/libye-nouveau-souffle-pour-le-sport-hippique/ Tue, 21 Mar 2017 18:22:51 +0000 Les Libyens voudraient remettre en selle la tradition équestre dans leur pays. Un tournoi a été organisé dans la ville de Misrata dans une école d‘équitation récemment ouverte. L‘événement a été organisé par la Fédération équestre arabe de Libye. « Le but de ce tournoi de bienfaisance est de réunir les Libyens amateurs des sauts équestres – qui se font de plus en plus rares ces derniers temps du fait de la situation du pays. Nous, en tant qu‘école, nous essayons de lui redonner vie, parce qu’il s’agit d’un sport que tous les Libyens aiment ». 45 cavaliers, dont certains âgés d‘à peine 10 ans ont répondu à l’invitation sous les vivas d’un public conquis. À 13 ans, Hamza al-Madany est l’un de ces jeunes chouchous du public. Son ambition est de poursuivre son rêve en dehors des frontières libyennes. « Je suis tombé amoureux de cette activité. En regardant les gens sauter, j’ai eu envie d’apprendre. Puis, j’ai commencé à participer à des tournois locaux. J’espère que je pourrai participer à des compétitions internationales. Je souhaite le meilleur à ce sport et à ce tournoi. J’espère que la paix revienne en Libye et que nous puissions nous rendre à l‘étranger ». Les activités sportives, à l’image des autres domaines de la vie, sont au ralenti en Libye depuis la chute de Muammar Kadhafi et l‘émergence de l’instabilité politique à travers un pays divisé entre diverses factions armées rivales. William Bayiha Marc Wilmots nommé coach de la sélection de football de la Côte d'Ivoire http://fr.africanews.com/2017/03/21/marc-wilmots-nomme-coach-de-la-selection-de-football-de-la-cote-d-ivoire/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/marc-wilmots-nomme-coach-de-la-selection-de-football-de-la-cote-d-ivoire/ Tue, 21 Mar 2017 21:20:43 +0000 L’ancien international belge Marc Wilmots succède au français Michel Dussuyer à la tête de l‘équipe nationale de football de la Côte d’Ivoire. Selon plusieurs sources, Wilmots a trouvé un accord avec la fédération ivoirienne et est sur le point de s’engager pour deux ans avec les Éléphants. L’ancien attaquant des Diables rouges de la Belgique sera présenté officiellement à la presse ce mercredi à Abidjan, juste après la signature de son contrat. Sans perdre de temps Wilmots devra se mettre au travail, car la Côte d’Ivoire disputera un match amical ce jeudi en Russie. Les éléphants sont en quête d’un nouveau souffle après leur élimination en février dernier au premier tour de la CAN Gabon 2017. Wilmots prend les rennes de la sélection ivoirienne six mois après avoir été limogé de ses fonctions à la tête de l‘équipe nationale belge de football qu’il a coachée pendant 51 matchs entre 2012 et 2016, avec un bilan de 34 victoires, 8 nuls et 9 défaites Tchad : visite de Marine Le Pen http://fr.africanews.com/2017/03/21/tchad-visite-de-marine-le-pen/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/tchad-visite-de-marine-le-pen/ Wed, 22 Mar 2017 08:29:52 +0000 La chef de l’extrême droite française, Marine Le Pen, candidate à la présidentielle prévue en avril-mai, est arrivée mardi à la mi-journée à N’Djamena pour une visite au Tchad au cours de laquelle elle doit rencontrer le président Idriss Déby Itno, a-t-on appris de source officielle tchadienne. Arrivée peu avant 13H00 (12H00 GMT) à bord d’un vol privé, Mme Le Pen devait se rendre dans l’après-midi à Amdjarass (900 km au nord-est de N’Djamena), où se trouve la résidence familiale de M. Déby et être reçue par ce dernier, un des principaux alliés de Paris en Afrique dans la lutte contre les jihadistes, a indiqué à l’AFP la présidence tchadienne. Mercredi, la présidente du Front National (FN) doit rencontrer les militaires français de l’opération Barkhane de lutte contre les groupes jihadistes dans le Sahel. L‘état-major de la force est installé à N’Djamena. “Tous les candidats qui en font la demande peuvent se rendre sur les théâtres d’opérations”, avait-on expliqué vendredi dans l’entourage du ministre française de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Les Tchadiens sont trop forts. Ils ont déjà créé une page Facebook “Non à la visite de Marine Le Pen au Tchad” pic.twitter.com/RUj1f2Mkhr— Félicité Doubangar (@Doubangar) 19 mars 2017 Djibouti : un défenseur des droits de l'Homme arrêté http://fr.africanews.com/2017/03/21/djibouti-un-defenseur-des-droits-de-l-homme-arrete/ http://fr.africanews.com/2017/03/21/djibouti-un-defenseur-des-droits-de-l-homme-arrete/ Tue, 21 Mar 2017 13:33:17 +0000 Un fondateur de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), Omar Ali Ewado, a été arrêté dimanche par les autorités djiboutiennes pour une raison encore inconnue, a annoncé mardi l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT). M. Ewado a été interpelé dimanche en fin d’après-midi par des agents des services de renseignement, alors qu’il se rendait à une mosquée proche de son domicile, a indiqué dans un communiqué l’Observatoire, né d’un partenariat entre la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT). Les agents auraient menacé la famille de M. Ewado, pointant une arme à feu sur ses enfants, avant de l’emmener sans informer sa famille de son lieu de détention, selon ce communiqué. Le lendemain, la famille de M. Ewado a appris qu’il était détenu dans les locaux des services de renseignement à Djibouti-ville. Celui-ci aurait entamé une grève de la faim pour dénoncer une arrestation à ses yeux arbitraire, selon la même source. “La communauté des droits humains est harcelée depuis des années par les autorités djiboutiennes. Maintenant elles doivent clarifier les raisons de l’arrestation de M. Omar Ewado et plus largement mettre un terme à leur acharnement contre les défenseurs des droits humains à Djibouti”, a déclaré Drissa Traoré, vice-président de la FIDH. M. Ewado avait été condamné à trois mois de prison en janvier 2016 pour “diffamation publique”, après avoir publié une liste de victimes du “massacre” du 21 décembre 2015. Il avait été relaxé en appel un mois plus tard. L’intervention de la police lors d’une cérémonie traditionnelle organisée à Buldhoqo, près de Balbala, en périphérie de la capitale, avait le 21 décembre 2015 provoqué de violents affrontements, dont le bilan est contesté. Le gouvernement avait parlé de sept personnes tuées, la FIDH estimant quant à elle que les violences avaient fait “au moins 27 morts”. “Nous condamnons les atteintes répétées à la liberté d’association et d’expression à Djibouti et appelons à la libération immédiate et inconditionnelle de M. Omar Ewado”, a déclaré Gerald Staberock, secrétaire général de l’OMCT. “Nous craignons également qu’il soit victime de torture et de mauvais traitements en détention, et appelons les autorités à assurer son intégrité physique et psychologique en toutes circonstances”, a-t-il ajouté. Petit pays hautement stratégique de la corne de l’Afrique, Djibouti est tenu d’une main de fer depuis 18 ans par le président Ismaël Omar Guelleh. Ismaël Omar Guelleh a été réélu pour un quatrième mandat en avril 2016 avec plus de 86% des voix, lors d’un scrutin dénoncé comme une “mascarade électorale” par l’opposition.