Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : une chenille légionnaire décime les champs de maïs

La chenille légionnaire s'attaque au maïs mais aussi aux bananiers, au riz et au sorgho   -  
Copyright © africanews
cleared -

République démocratique du Congo

Nous sommes au nord de Goma, à l’est de la RDC. Ce champ de maïs appartient à ce jeune agriculteur, Lavie Munguiko. Depuis un certain temps, il a constaté, impuissant, l’apparition d’un insecte dévastateur : la chenille légionnaire. Les dégâts causés sur les récoltes sont importants.

"C'est une chenille légionnaire qui attaque nos champs. Dans notre langue locale, nous l’appelons Ngongwa. Elle apparaît lors de la saison sèche et de la saison de pluie", explique-t-il.

L’ingénieur agronome Jadot Mateso s’intéresse de près à cet insecte. La chenille serait d’origine américaine et sa présence serait favorisée par le changement climatique.

"Selon nos différentes recherches dans la région, la chenille s'appelle spodoptera frugiperda, elle est originaire de la région américaine. C'est une chenille très dangereuse et qui cause énormément des dégâts dans les champs et ça réduit sensiblement la production à plus au moins 60%", explique-t-il.

Les conséquences de la présence de cet insecte sont visibles dans les marchés de Goma. Le prix des maïs a sensiblement augmenté depuis que la production est en baisse.

Certains commerçants affirment qu'un sac de maïs qui s'achetait il y a quelque temps à 30 ou 35 dollars américains coûte aujourd'hui entre 75 et 80 dollars américains.

Pour Girogeta Nyirabimana, mère de famille, et ses 5 enfants, se nourrir devient ainsi de plus en plus difficile. Ici, le maïs constituait jusqu’à présent l’aliment de base.

"Ces derniers temps, mes enfants sont affamés. Avec nos maigres moyens, on se nourrissait jusqu’à présent de maïs. Mais aujourd'hui nous n'avons plus quoi nourrir nos enfants à cause de la famine".

Les autorités ont promis d’apporter des solutions pour que la population puisse faire face à la pénurie de maïs. Jusqu’à présent, tous les pays touchés par cet insecte ont ainsi vu leurs tentatives d’éradication échouer.

Voir plus