Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : le combat contre la dépigmentation de peau

Face l’ampleur du phénomène de dépigmentation de la peau, des Camerounais forment la résistance.   -  
Copyright © africanews
@africanews -

Cameroun

Face l’ampleur du phénomène de dépigmentation de la peau, des Camerounais forment larésistance. Ce sont des femmes et des hommes fières de leur originalité, des artisans quiproposent des produits locaux adaptés à la peau noire, ou des leaders d’association delutte contre la dépigmentation de la peau.

Devant son miroir, Mireine fait sa routine beauté du soir. Pour les soins de sa peau, cette employée d’assurance a fait le choix d’utiliser uniquement les produits cosmétiques naturels locaux.

Pour aider les femmes noires comme Mireine à entretenir leur peau, au Cameroun des artisanes se sont spécialisées dans la bio-cosmétique pour peau noire, comme Annette Engoutou, cosméticienne qui fait de la nature, la source de sa matière première.

_"Là vous avez des feuilles de dartrier que j’utilise très souvent pour faire du savon",indique-t-elle en tenant la plante dans sa main. J’utilise également les feuilles de citrons et_j’utilise aussi les feuilles de goyavier. Au-delà de ça je peux utiliser pour certains produits cosmétiques, de la bave d’escargot parce que on sait très bien que la bave d’escargot est réputée pour lutter contre les vergetures " précise  Annette Engoutou.

Cette entrepreneure fait partie de ces Camerounais qui, face aux proportions inquiétantes que prend la pratique de la dépigmentation ici, ont décidé d’opposer une démarche structurée en vue d’amener leurs concitoyennes de teint noire, à aimer leur peau. 

A côté de ces entrepreneurs, il y a des activistes comme Alex, ouvertement opposé à la dépigmentation de la peau.

"Nous, à la Black Attitude nous voulons que l’Afrique retourne vers son originalité" déclare le co-fondateur de l’association Black Attitude.
En 8 ans d’expérience, la dermatologue Tatiana Eroumè a souvent reçu des patientes à qui elle a dû apprendre à aimer leur peau.
Selon elle, " le teint noir protège cinq fois plus que la carnation blanche. C’est donc une peau qui est plus résistante, elle vieillit plus lentement, et elle n’a rien à envier aux autres carnations."

Prôner les avantages à garder sa peau noire, c’est peut-être le message idéal de lutte contre  la dépigmentation dans un pays où l’ampleur de cette pratique vient de pousser le gouvernement à interdire l’importation des produits cosmétiques décapants.

Voir plus