Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

"Un homme sans titre", le parcours d'un Kabyle vers la Normandie

La couverture du livre "Un homme sans titre" de Xavier le Clerc, des éditions Gallimard   -  
Copyright © africanews
AFP -

France

Dans "Un homme sans titre", l'écrivain Xavier le Clerc retrace le parcours de son père arrivé en France depuis l'Algérie en 1962. On y découvre un personnage courageux qui n'a pas peur du labeur. Un homme discret qui s'applique tout de même à revêtir costume et cravate pour aller à l'usine.

"Mon père est l'archétype de ces hommes, et je le partage dans le livre, qui ne se sont jamais rebellés. Ce sont des hommes qui ont rasé les murs, et ont été formatés à raser les murs. Donc s'il est question de se rebeller, ce n'est vraiment pas sa place. C'est quelqu'un qui a de l'humilité, de l'acceptation. Et je pense que pour s'émanciper de sa condition, il faut d'abord prendre conscience de sa condition.", explique Xavier Le Clerc.

Plus de 30 000 familles algériennes auraient débarqué sur le territoire français à la fin de la guerre d'indépendance en 1962. Une migration surtout économique, qui laisse des traces et forge le caractère. 

"Il a marché toute sa vie, toute son enfance, pour récolter les cultures... et la question de la marche est un thème qui revient dans le livre. On marche pour aller chercher de l'eau, on marche pour survivre, on marche pour trouver du travail. Et donc la traversée de la Méditerranée n'est rien d'autre qu'une marche.", raconte l'auteur.

Mais même en rendant hommage à la résilience dont a fait preuve son aîné, l'auteur prêche pour une certaine désobéissance et l'affirmation de soi. "Personnellement, je pense que c'est au nom de l'intégrité qu'il ne faut pas hésiter à être un traître à la naissance, car la naissance est avant tout un geôlier. Et je pense qu'il faut être plus malin que son geôlier pour sortir de prison. Donc si c'est, effectivement, tout remettre en question pour s'évader oui, très bien. Après, qui décide de cette notion de trahison ? Vous savez, il y aura toujours des jugements.", témoigne Xavier Le Clerc.

Mohand-Saïd Aït-Taleb aura fait un long voyage de la Kabylie à la Normandie où il est décédé en 2020. Une vie dans le pays des autres que son fils, Xavier poursuit, il est aujourd'hui installé à Londres.

Voir plus