Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Elections en Angola : l'UNITA conteste la victoire du MPLA

Le leader du parti d'opposition angolais et candidat à la présidence, Adalberto Costa Junior lors du dernier meeting de campagne de l'UNITA , à Lu   -  
Copyright © africanews
JOHN WESSELS/AFP or licensors -

Angola

Le principal parti d'opposition en Angola conteste toujours les résultats des élections. Le candidat de l'UNITA à la présidence Adalberto Costa Júnior, a déclaré jeudi soir qu'il n'abandonnerait pas ceux qui ont voté pour son parti.

Selon les résultats définitifs annoncés lundi par la Commission électorale, MPLA, au pouvoir, remporte la majorité absolue avec 124 députés contre 90 pour l'UNITA.

"Je parle avec l'espoir que la Commission nationale électorale ainsi que la Cour constitutionnelle rempliront véritablement leurs fonctions, dans le strict respect de la Constitution et des lois. Que la Commission nationale électorale n'hésite pas à confronter les procès-verbaux en sa possession avec les copies des procès-verbaux en possession des partis politiques. Je le réaffirme, le MPLA n'a pas gagné les élections du 24 août dernier.", a déclaré Adalberto Costa Júnior, candidat de l'UNITA.

La crédibilité des résultats a aussi été remise en cause jeudi par l'Observatoire Electoral Angolais. C'était lors de la présentation des conclusions préliminaires de la mission qui concernait plus de 60 organisations non gouvernementales et les églises catholique et évangélique baptiste d'Angola. Pour la mission, la non-publication des listes électorales a "compromis la transparence" du suffrage.

"Nous sommes dans une situation où les candidats remettent en question et rejettent les résultats de la CNE et le citoyen qui ne croyait déjà pas aux décisions de cette CNE n'a pas changé d'avis . Pour les candidats la solution c'est le recours, c'est une question d'accès à la justice, mais pour le citoyen c'est une question de perception. Aux institutions comme la CNE, la justice, les partis politiques, de répondre."a expliqué Luís Jimbo, de Observatoire électoral angolais.

Les observateurs, un peu plus de 100, ont constaté que la consultation des procès-verbaux sommaires, notamment dans les zones urbaines, s'est déroulée sans soucis majeur et que l'ambiance dans les zones observées était favorable à l'exercice du droit de vote.

Voir plus