Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina : plus de 10 000 morts dans des attaques terroristes depuis 2015

Burkina : plus de 10 000 morts dans des attaques terroristes depuis 2015
Cérémonie d'inhumation des huit soldats décédés lors des attaques jumelles dans la capitale du pays, le 7 mars 2018 à Ouagadougou.   -  
Copyright © africanews
AHMED OUOBA/AFP or licensors -

Burkina Faso

Plus de 10 000 personnes, dont des civils et des membres des forces de sécurité, ont été tuées au Burkina Faso par des attaques de groupes terroristes depuis 2015, a déclaré tard jeudi le ministre de la Justice du pays, Me Barthélémy Kéré.

Lors d'un événement pour la Journée internationale de commémoration et d'hommage aux victimes du terrorisme,organisé à Ouagadougou, le ministre burkinabé de la Justice a déploré "l__es attaques terroristes qui ont frappé les populations et les institutions du Burkina Faso depuis 2015 ont entraîné de graves violations des droits humains et la mort de plus de 10 000 personnes."

"De plus, ces attaques ont eu de graves conséquences physiques et psychologiques pour de nombreux citoyens", a ajouté Me Barthélémy Kéré.

L'avocat a souligné certaines des mesures prises par le gouvernement burkinabé pour faire face à cette situation, telles que "le renforcement du cadre juridique et institutionnel" pour "la promotion des droits des victimes" et la création d'une "juridiction spécialisée dans les actes terroristes".

Le ministre a également annoncé la mise en place de "mécanismes spéciaux pour la protection des victimes".

Cependant, lors du même événement, les représentants des victimes du terrorisme et de leurs familles ont indiqué que l'État burkinabé doit encore faire plus d'efforts face à l'ampleur de cette crise, y compris davantage de mesures de prévention, ainsi qu'un traitement psychologique pour les survivants.

"Ignorer la santé mentale des victimes est un risque qui peut conduire à long terme à un problème social majeur et à davantage de groupes terroristes, tout cela à cause de notre manque d'anticipation et d'introspection", a déploré l'un des représentants, Pascal Lankoandé.

Le Burkina Faso subit depuis avril 2015 des attaques djihadistes perpétrées à la fois par des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l'État islamique.

La région la plus durement touchée par ces attaques est le Sahel (nord), qui partage une frontière avec le Mali et le Niger, bien que le djihadisme se soit également étendu à d'autres zones voisines, comme la région de la Boucle du Mouhoun (ouest), depuis 2017, et la région orientale du pays, depuis 2018.

L'insécurité a fait grimper le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du Burkina Faso à près de deux millions, selon les derniers chiffres du gouvernement.

Voir plus