Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Maroc lutte contre le gaspillage d'eau potable

Le Maroc est onfronté à une forte baisse des réserves d'eau   -  
Copyright © africanews
cleared -

Maroc

Confrontés à une forte baisse des réserves d'eau, les responsables de plusieurs grandes villes marocaines ont mis en place en juillet des mesures visant à empêcher l'utilisation incontrôlée de l'eau potable à d'autres fins que la consommation.

A Rabat la capitale, les stations de lavage de voitures ont reçu l'ordre de fermer leurs portes pour réduire le gaspillage d'eau.

"La décision est très difficile pour moi car j'ai l'habitude de recourir à une station de lavage pour que ma voiture soit propre. Mais maintenant, malgré la vie déjà bien remplie, je suis obligé de nettoyer moi-même ma voiture de temps en temps." a déclaréMustapha Yassine, habitant de Rabat.

Parmi les mesures mises en place en juillet figurent l’interdiction de l'utilisation de l'eau potable pour irriguer les espaces verts ou pour laver les routes et les espaces publics.

"Nous, les habitants, avons pris ces décisions de manière positive et avons essayé de faire passer l'information de base : il est important de conserver l'eau, une substance de base nécessaire à la vie et quelque chose qui pourrait devenir rare dans 10 ou 20 ans." a expliqué Abdellah Hassouni, habitant de Rabat.

La baisse des réserves d'eau du Maroc est en partie due au changement climatique.

La réduction des précipitations a entraîné une sécheresse qui a elle-même épuiser les masses d'eau.

"Aujourd'hui, la situation des réserves d'eau au Maroc est devenue préoccupante, comme c'est le cas dans les pays voisins en raison des conditions du changement climatique et de la rigueur de cet été qui a apporté des températures élevées. Les températures ont atteint leurs plus hauts niveaux à 48 et 49 degrés Celsius (118°F-120°F) dans les régions du sud et de l'est, ce qui a conduit à l'épuisement des grandes flaques d'eau et des grandes réserves d'eau." a déclaréMustapha Laissate, président de l'association Tapis vert à Rabat.

Le gouvernement prévoit d'agir dans les prochaines années pour éviter une crise de l'eau à l'avenir.

L'un de ses objectifs, construire 100 grands barrages, 1 000 petits barrages et 20 usines de dessalement de l'eau de mer d'ici 2030.

Voir plus