Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : le cercueil de Patrice Lumumba à Shilatembo, le lieu du crime

Un portrait du leader indépendantiste congolais Patrice Lumumba à l'aéroport de Lubumbashi, le 26 juin 2022   -  
Copyright © africanews
GUERCHOM NDEBO/AFP or licensors -

République démocratique du Congo

Le cercueil d’Emery Patrice Lumumba est arrivé dimanche dans le Haut-Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, théâtre de l’exécution du héros de l'indépendance.

Dans le cercueil, se trouve en guise de dépouille, une dent, l’unique relique conservée par l’un de ses meurtriers comme butin. Le corps de l'ex-premier ministre ayant été dissous dans de l’acide pour effacer toute trace de son existence. C’était sans compter sa ténacité face à l’histoire. Six décennies après le crime, le souvenir de la victime du 17 janvier reste intact.

" Patrice Lumumba pour moi c'est un maître à penser, c'est quelqu'un qui a apporté l'éveil politique au Congo, pas seulement pour lutter pour l'indépendance, mais aussi pour l'avenir, il avait une vision de faire du Congo un pays uni et un pays fort ’’, explique Joseph Anganda, cadre du Mouvement national congolais.

De l’émotion pour ce retour de la dépouille sur le lieu de crime. C’est à Shilatembo, à environ 50 km de Lubumbashi, chez ses meilleurs ennemis, que la vie de Patrice Lumumba et celles de Joseph Okito, vice-président du Sénat et Maurice Mpolo, ministre de la Jeunesse furent abrégées.

" Shilatembo est un lieu de drame, comme l'a dit son excellence le Premier ministre. Tout le temps que nous étions sur la route, j'avais les larmes aux yeux, je pleurais, c'est l'endroit où ils ont décidé d'en finir avec lui (Patrice Lumumba), de le tuer parce qu'il avait ses idées mais elles n'ont pas disparu, ces gens avaient tort.", explqiue Kumel kumelundu Kasongo, habitant de Lubumbashi

Son compatriote Josaphat Sungu, ajoute :" ce qu'on peut retenir de Lumumba, c'est qu'il est un héros national et qu'il nous a appris l'unité et la cohésion pacifique.

Lundi, le cercueil mettra le cap sur la capitale Kinshasa, où les drapeaux seront mis en berne comme partout dans le pays pour un deuil national de quatre jours, avant une cérémonie d'inhumation le 30 juin, jour de la fête de l'Indépendance.

Voir plus