Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

WRC : Kalle Rovanperä dompte le Rallye Safari

Les Toyota Gazoo, ici Seb Ogier, signe leur premier quadruplé depuis 1993   -  
Copyright © africanews
AFP -

Kenya

Le jeune Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota) s'est adjugé dimanche son quatrième rallye du championnat du monde WRC cette saison en remportant haut la main celui du Kenya, augmentant son avance au championnat du monde.

A 21 ans, Rovanperä s'affirme comme le digne successeur des Français Sébastien Loeb et Sébastien Ogier qui, à eux deux, ont remporté 17 titres ces 18 dernières années (9 pour Loeb et 8 pour Ogier). S'il était sacré à la fin de la saison, il serait, et de loin, le plus jeune champion du monde WRC de l'histoire.

Les "deux Sébastien" étaient d'ailleurs présents au Kenya où ils effectuaient l'une de leurs "piges" en WRC, Loeb pour Ford et Ogier, vainqueur de l'épreuve l'an dernier, pour Toyota. Mais Loeb a collectionné les pépins mécaniques et Ogier a perdu toutes ses chances après avoir crevé vendredi alors qu'il était en tête.

Rovanperä a terminé devant trois de ses équipiers, le Britannique Elfyn Evans à 52,8 secondes, le Japonais Takamoto Katsuta à 1 min et 42 sec et Ogier à plus de 2 min 10 sec.

Ce quadruplé est le premier pour Toyota depuis...le Safari Rallye 1993 avec les Celica et Juha Kankkunen en vainqueur !

Poussière et boue

Le rallye du Kenya, revenu au calendrier du WRC l'an dernier après une absence de 18 ans, s'est montré fidèle à sa réputation avec des pistes cassantes, cumulant poussière et boue dans un décor grandiose parsemé de faune sauvage.

Sur les 18 spéciales disputées (la 14e a été annulée dimanche car le Suédois Olivier Solberg (Hyundai) en panne bloquait la piste étroite), les concurrents ont tout subi. Poussière pour commencer qui envahissait l'habitable et bouchait les filtres à air, sable mou et fin qu'ils désignent sous le nom de "fesh-fesh", puis la pluie samedi qui a transformé le parcours en piège de boue obscurcissant les pare-brises.

"Je dois dire que c'est un des rallyes les plus durs que j'ai fait. Mais toutes les voitures sont à l'arrivée, je n'ai pas connu de problème, l'équipe a fait un fantastique travail", a souligné Rovanperä.

Voir plus