Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

WRC : un Rallye Safari toujours aussi piégeux

Leader du championnat du monde WRC, Kalle Robanpera est en passe de remporter son 4e rallye de la saison sur les routes kényanes   -  
Copyright © africanews
AFP -

Kenya

Le Safari Rallye a lieu ce week-end autour de Nairobi au Kenya. Revenue au calendrier du WRC l'an dernier, la mythique épreuve s'avère toujours aussi piégeuse pour les plus chevronnés des pilotes automobiles.

Hyundai a ainsi connu une journée noire avec tout d'abord Ott Tänak qui a du s'arrêter à quelques centaines de mètres de l'arrivée de 10e spéciale dans la matinée. Malgré une partie de mécanique improvisée sur le bord de la piste, l'Estonien, champion du monde WRC 2019, n'a pas pu repartir dans les temps alors qu'il occupait la 4e place.

Son équipier Thierry Neuville, qui avait réalisé les meilleurs temps scratch dans les 9e et 10e spéciales et occupait la 3e place, a lui heurté un arbre dans la 13e, écopant d'une pénalité de dix minutes pour ne pas avoir franchi la ligne d'arrivée dans le temps imparti. Il est du coup tombé à la 5e place à quelque 11 minutes du leader.

Quant au nonuple champion du monde français Sébastien Loeb (Ford), il a été victime lui d'un bris de suspension avant dans la dernière spéciale de samedi.

Il est toutefois parvenu à franchir la ligne d'arrivée en restant en 10e position. "Il était temps, tout est complètement détruit", a-t-il constaté. Sa voiture doit maintenant être réparée dans le parc fermé pour lui permettre de repartir dimanche.

C'est donc Toyota qui profite de cette journée calamiteuse pour ses concurrents. En tête depuis vendredi, le leader du championnat du monde Kalle Rovanperä a continué de dominer le "Safari" samedi, et le constructeur japonais place quatre voitures aux quatre premières places avant la dernière journée dimanche.

Le jeune Finlandais, déjà vainqueur de trois épreuves cette saison, a asséné un véritable coup de massue à ses adversaires lors de la 12e et avant-dernière spéciale de la journée, la remportant avec plus de 11 secondes d'avance sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai).

Il comptait en conséquence 40,3 secondes d'avance à la fin de la journée sur le Britannique Elfyn Evans, 1 min 15 sec sur le Japonais Takamoto Katsuta et 2 min 38 sec sur le Français Sébastien Ogier, octuple champion du monde et vainqueur au Kenya l'an dernier.

Voir plus