Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nigeria : une crise énergétique persistante

Nigeria, Lagos   -  
Copyright © africanews
Sunday Alamba/AP -

Nigéria

Le Nigeria a produit en mai dernier en moyenne 1,42 million de barils par jour selon l'OPEP, mais le pays est constamment confronté à une pénurie de carburant, la troisième en seulement six mois. Le précieux liquide est rare dans les stations service : conséquence pour s'en procurer, il faire la queue et ce durant de longues heures. La Petroleum and Natural Gas Senior Staff Association of Nigeria, PENGASSAN , l'entreprise locale en charge des réserves pétrolières accuse l'envolée des prix du carburant à l'international.

"Je vais pouvoir obtenir du carburant maintenant et l'utiliser, puis je devrai refaire la queue pendant un long moment. Et cela ne nous aide en aucune façon. Je veux en fait lancer un appel au gouvernement actuel pour qu'il nous aide et qu'il voit ce qu'il peut faire pour aider les masses parce que nous souffrons vraiment" s'inquiète un automobiliste.

Alors que la population crie son mécontentement et exige une réponse. Moman, une association pétrolière pense l'avoir trouvé, elle préconise la déréglementation complète du secteur pétrolier en aval et la mise en œuvre intégrale de la loi sur l'industrie pétrolière (PIA) 2021. Un avis partagé par cette économiste.

Alors quand les gens parlent du manque de raffineries qui fonctionnent, pourquoi importons-nous alors que nous sommes l'un des plus grands, producteurs (de pétrole) au monde ? Pourquoi le prix ? Pourquoi payons-nous si lourdement, vous savez, pour les subventions ? Et le gouvernement ne cesse de pleurer chaque jour qu'il est incapable de continuer à supporter le fardeau, le soi-disant fardeau, des subventions. Tout se résume à un manque d'argent. Tout se résume au manque d'engagement".

Autres solutions proposées : la multiplication des sources d'approvisionnements et de financements alors que le monde entier subit la hausse des prix du brut en pleine crise entre l'Ukraine et la Russie. Le Nigeria devrait exploiter cette piste selon Hauwa Mustapha.

"Le Nigeria devrait tirer profit, ce devrait être une opportunité pour nous d'accéder à ce marché, avec ce vide qui a été créé par la Russie. Nous devrions voir l'Europe, vous savez, certains pays d'Europe et d'autres parties du monde, vous savez, se battre pour le Nigeria, regarder vers le Nigeria pour le pétrole."

Le Nigeria est l'une des Nations les plus touchées en raison de sa dépendance excessive à l'égard des produits pétroliers importés, ce qui exerce une forte pression sur les rares devises étrangères du pays, et limite sa capacité d'importation.

Voir plus