Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : les habitants de Biruma traumatisés par les tirs d'obus

Une école touchée par les tirs d'obus, à Katale, en RDC, le 14 juin 2022.   -  
Copyright © africanews
AFP - Africanews -

République démocratique du Congo

Dans l'est de la République démocratique du Congo, l'heure est à la désolation pour Joseph Nziyumvira. Cet ouvrier agricole a perdu l'un de ses enfants la semaine dernière, tué par des tirs d'obus alors qu'il était dans son école à Biruma. Au total, deux élèves de 6 et 7 ans ont perdu la vie dans cette attaque.

"Ce qui nous est arrivé est tragique", déplore Joseph Nziyumvira. "Mon enfant n'était pas malade, et je savais qu'il jouait avec ses amis non loin de la maison, et puis j'ai appris qu'il était mort, j'étais sous le choc. Et quelle mort. Il était en mille morceaux. C'est une catastrophe".

Depuis les bombardements, le village vit dans la crainte et les habitants redoutent le moindre bruit. Certains on même décidé de fuir.

"On est vraiment très fatigués. On demande plus de protection pour que nos enfants puissent vivre en paix maintenant", ajoute Sifa Ninera, habitante de Biruma. "Quand il y a un bruit de crépitement, les enfants paniquent et doivent fuir. L'enfant qui est mort ne reviendra pas, mais ceux qui sont en vie doivent être protégés."

"Plusieurs habitants ont fui et ne sont toujours pas revenus à cause de la terreur qui règne ici après les bombardements", explique Floribert Hakizumwami, chef du village de Biruma. "Les gens ne dorment plus, c'est la peur qui domine. Même quand on jette une pierre, les habitants pensent que c'est une bombe, l'effroi est partout. Les habitants sont paniqués."

Mardi soir, le gouvernement congolais a haussé le ton, "condamnant la participation des autorités rwandaises dans le soutien, le financement et l'armement de cette rébellion" et promettant de défendre "chaque centimètre" de son territoire.

Voir plus