Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'Éthiopie étudie la possibilité de négociations de paix avec le TPLF

Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s'adresse aux membres du Parlement en Éthiopie, le 14 juin 2022.   -  
Copyright © africanews
EDUARDO SOTERAS/AFP or licensors -

Ethiopie

En Ethiopie, le Premier ministre Abiy Ahmed a évoqué publiquement pour la première fois la possibilité de négociations de paix avec les rebelles du Tigré.

Il a démenti le fait que des pourparlers secrets étaient déjà en cours avec le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), mais a affirmé que le gouvernement avait formé un comité chargé d'examiner l'éventualité de négociations entre les deux camps. Ce comité sera dirigé par le vice Premier ministre et ministre des affaires étrangères Demeke Mekonen.

"Il n'y a pas de négociation simple, cela demande du travail. Un comité a été mis en place pour étudier comment nous pourrions mener des pourparlers, et ils examinent la possibilité de tenir des négociations, mais ils n'ont pas encore fait leur rapport aux dirigeants. Nous espérons qu'ils le feront d'ici quatorze à quinze jours", a déclaré Abiy Ahmed.

Depuis le mois de mars, une "trêve humanitaire indéfinie" a été établie jusqu’à la région du Tigré.

"L'inflation a été un énorme défi en Éthiopie", continue le Premier ministre. "Compte tenu des crises dans le monde et du conflit dans notre pays, cela a exercé une forte pression sur nous."

Le conflit armé qui a débuté en novembre 2020 a conduit des centaines de milliers de personnes au bord de la famine et déplacé plus de deux millions de personnes selon les Nations unies.

Voir plus