Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Egypte : la ministre tanzanienne Liberata Mulamula en visite au Caire

La ministre des Affaires étrangères Liberata Malumalu et son homologue égyptien Sameh Choukry au Caire, en Egypte, le 9 juin 2022.   -  
Copyright © africanews
Africanews - AP -

Egypte

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry a reçu son homologue tanzanienne au Caire jeudi. Au programme de leur rencontre, le sujet controversé du Grand barrage de la renaissance initié par l'Ethiopie.

"Nos échanges ont porté sur les derniers développements concernant la question du grand barrage de la Renaissance, et Son Excellence a compris l'importance de cette question pour la République arabe d'Egypte et le peuple égyptien", a déclaré Sameh Choucky, ministre égyptien des Affaires étrangères. "Et nous continuerons à nous coordonner sur cette question".

Le barrage éthiopien suscite des craintes au sujet de l'approvisionnement en eau des pays voisins, tels que le Soudan et l'Egypte. Une fois achevé, il sera le plus grand barrage hydroélectrique du continent.

"Nous avons passé en revue les progrès réalisés dans l'important projet national, le barrage tanzanien Julius Nyerere qui est exécuté par un groupe de sociétés égyptiennes et nous avons discuté de la nécessité pour les deux gouvernements de faire de la publicité pour ce grand projet", a comparé le ministre égyptien. "L'ouvrage souligne la capacité des nations africaines à se soutenir mutuellement et à bénéficier de leurs capacités respectives."

La ministre tanzanienne Liberata Mulamula a également abordé la question de la COP27, qui se déroulera en Egypte en novembre.

"Nous voulons que la COP27 fasse la différence, qu'elle mette en avant l'agenda africain, les priorités africaines en termes d'atténuation, d'adaptation, mais aussi qu'elle montre au monde que si nous travaillons ensemble, nous pouvons être capables de surmonter ces défis du changement climatique", a conclu la ministre tanzanienne des Affaires étrangères Liberata Mulamula.

L'Afrique est le continent le plus vulnérable face aux conséquences du réchauffement et changement climatiques.

Voir plus