Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Un mandat officiel fait perdre ses couleurs à Mexico City

Mexico City, Mexique   -  
Copyright © africanews
ALFREDO ESTRELLA/AFP -

Mexique

Les stands de nourriture de Mexico city perdent leurs couleurs.

Alors qu’ils faisaient une grande part de l’identité de la capitale mexicaine, les étals ornés d’images ingénieuses ne seront plus, en raison d’un mandat officiel.

La mairie de Cuauhtémoc, l'un des 16 quartiers de la ville, qui comprend le Centro Histórico et les quartiers traditionnels de Condesa, Roma et Juárez, a ordonné la suppression des panneaux et des images multicolores sur des centaines de kiosques alimentaires.

"Ce que nous cherchons, c'est à mettre fin à cette persécution de la signalétique et à la déclarer bien culturel et partie intégrante de l'identité de la ville de Mexico." a déclaré Aldo Solano Rojas, historien de l'art.

Plus que de simples dessins, ces illustrations faisaient office de menus et pouvaient être compris par tous. Elles sont apparues au début du 20ème siècle lorsque le taux d'analphabétisme était élevé au Mexique.

La pratique s’est poursuivie et tous les propriétaires de stand qui se sont succédé ont décoré leurs étals pour se faire remarquer facilement et rapidement dans ces espaces publics bondés.

"C'est un outil pour les personnes qui travaillent avec le public pour dire 'bonjour ici on vend des gâteaux, ici on vend des tacos, ici on vend du bouillon de poulet' et aussi se différencier de leurs concurrents." a expliquéTamara De Anda, historienne de l'art.

Nombreux de ces commerçants faisaient appel à des peintres comme Adan Navarrete qui peint ces stands depuis 1985 :

" Pour moi, le préjudice est très élevé. Pourquoi ? Je le répète : les coups de pinceau laissés par ce maître qui n'existe plus, personne ne pourra le faire de la même façon." s'est confié l'artiste.

Sandra Cuevas, maire de droite élue lors des élections de 2021, considère que cette décision permettra de faire régner l’ordre et la discipline pour améliorer l’image urbaine de la capitale.

Les stands de tôle devront donc désormais être parés d’un panneau gouvernemental déplorent les commerçants.

Craignant des représailles, les vendeurs hésitent à protester. La maire Cuevas, âgée de 36 ans, étant connue pour ses controverses tels que des violences policières.

Voir plus