Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : au moins 31 morts lors d'une distribution de nourriture

The Daily Star   -  
Copyright © africanews
LUSA -

Nigéria

Au moins 31 personnes ont été tuées samedi dans une bousculade lors d'un événement religieux dans la ville de Port Harcourt, dans le sud du Nigeria, selon la police.

L'église, connue sous le nom de Kings Assembly, a organisé un événement au cours duquel elle a promis de donner des cadeaux et de la nourriture à des centaines de paroissiens qui se sont présentés ce matin et ont enfoncé une porte, déclenchant la bousculade.

"Cela fait 31 personnes qui sont mortes", a déclaré à la presse Grace Iringe-Koko, porte-parole intérimaire de la police de l'État de Rivers (dont la capitale est Port Harcourt).

"Ils étaient sur le point de commencer l'événement vers 09h00 du matin (08h00 GMT). Mais des gens y sont allés, ont pris d'assaut l'endroit et sont entrés. Alors les gens ont commencé à courir et il y a eu une ruée", a-t-elle ajouté.

La porte-parole a ajouté que "l'enquête a commencé pour déterminer la cause de l'incident".

L'incident s'est produit au Polo Club de la ville, où l'église, voyant le nombre de personnes qui s'étaient présentées, a fermé la porte pour empêcher d'autres personnes d'entrer, ont déclaré des témoins aux médias locaux.

"La foule à l'extérieur est devenue écrasante et les gens ont forcé la porte, provoquant un afflux de personnes, ce qui a conduit à la bousculade. La distribution n'avait même pas commencé", a déclaré au journal The Nation un témoin qui s'est identifié comme étant Effiong.

"De nombreuses personnes sont mortes, d'autres étaient inconscientes et toutes ont été évacuées vers l'hôpital", a ajouté Effiong.

Ces dernières années, le Nigeria a connu plusieurs tragédies lors de bousculades liées à des distributions de nourriture, notamment en 2021 lors d'un programme de distribution de nourriture organisé par une agence humanitaire dans l'Etat du Borno, dans le nord du pays, où sept femmes sont décédées après avoir été piétinées par la foule.

En février 2019, c'est lors d'un meeting de campagne du président nigérian Muhammadu Buhari, qui cherchait alors à se faire réélire, qu'au moins 14 personnes ont été tuées à Port Harcourt et huit autres blessées lors d'une bousculade.

Voir plus