Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : Esther Mahlangu, "ambassadrice" de la culture Ndebele

L'artiste sud-africaine Esther Mahlangu se tient devant sa maison avec une troupe de danseurs, à Siyabuswa, en Afrique du Sud, dimanche 24 avril 2022.   -  
Copyright © africanews
Themba Hadebe/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved. -

Afrique du Sud

Esther Mahlangu malgré son âge avancé a su puiser de l’énergie pour recevoir la troupe d'athlétiques danseurs Ndebele venus lui rendre visite chez elle, à Siyabuswa, dans la province de Mpumalanga en Afrique du Sud.

Elle porte des colliers, des couvertures, des perles et des tissus traditionnels. Un art propre au peuple Ndebele, population du nord-est de l’Afrique du Sud. Habile dans l'art traditionnel qui consiste à peindre des huttes et des bâtiments avec des motifs géométriques vivants, Esther a jeté son dévolu sur la culture de cette population qu’elle tente de pérenniser.

"Pour moi, il s'agit des jeunes enfants. Je veux qu'ils connaissent mon travail et qu'ils apprennent à le faire comme moi. Je veux qu'ils le connaissent si bien que leurs enfants puissent savoir d'où vient l'héritage Ndebele.’’, explique l'artiste. 

Des triangles bleus, jaunes et roses se succèdent en zigzag dans des couleurs à la fois éclatantes et harmonieuses. Des œuvres sorties de l’imaginaire de l’octogénaire et qui rendent hommage à la culture Ndebele.

" Ce qui est remarquable dans le travail de maman Esther, ce sont sans aucun doute les couleurs et la façon dont elle parvient à leur donner vie de façon symétrique sans donner l'impression d'agresser les yeux, comme on dit. Et je pense que cela renvoie à sa propre compréhension de la signification spirituelle des couleurs, mais aussi de la signification contemporaine des couleurs'', pense Ruzy Rusike, directeur et conservateur de Melrose Gallery.

Un talent promu très tardivement à l’échelle internationale. C’était dans la capitale française. Elle avait déjà un demi-siècle de vie.

" Comme beaucoup de gens le savent, sa première exposition internationale a eu lieu à Paris en 1989. Cela signifie qu'elle avait la cinquantaine lorsqu'elle a participé à sa première exposition collective internationale. À partir de là, nous pouvons certainement suivre la manière dont sa carrière s'est développée et s'est étendue à différents domaines du monde de l'art, en particulier au niveau international.'', explique Lethabolaka Gumede, assistant conservateur à Melrose Gallery.

 L’art graphique de Mahlangu anime désormais des avions à réaction, des BMW et des installations publiques à grande échelle. Mais elle a été victime de son succès. Au début de l'année, un intrus a tenté de l'étrangler chez elle, avant de lui dérober quelques biens. Une épreuve qu’elle peine encore à ranger dans les oubliettes.

Voir plus