Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : le sort des mineurs portés disparus scellé ?

cleared   -  
Copyright © africanews
Cleared -

Burkina Faso

Depuis un mois, huit personnes, six Burkinabè, un Zambien et un Tanzanien, travaillant dans la mine de Perkoa sont toujours portées disparues. Les sauveteurs ont pu pénétrer mardi dans la deuxième chambre de refuge de la galerie où ils pensaient retrouver ces mineurs.

Mais cet endroit jugé sécurisé était vide à leur arrivée. Après des semaines d’espoir, le doute semble désormais gagner du terrain.

"Je vous l'affirme, la (deuxième) chambre de refuge a été ouverte devant nous et bien... l’homme propose et Dieu dispose, malgré toutes nos incantations, toutes nos prières, nous avons trouvé une chambre de refuge vide de tout être humain.", explique Jean Alphonse Somé, ministre des mines et des carrières.

C’est tout sauf une bonne nouvelle pour les proches des victimes. Bien que consternées, elles ne perdent pas l'espoir de voir les mineurs bloqués à 700 mètres sous terre revenir à l a surface. 

"Ce n’est pas du tout facile, c’est une déception mais bon, on va continuer toujours dans la prière et espérons avoir des informations sur nos frères là. Sinon ce n’est pas du tout facile, c’est une déception.", a déclaré Antoine Bama, Porte-parole des parents des victimes.

Les autorités n'entendent pas aussi baisser les bras. Et promettent de poursuivre les recherches. 

"Les recherches ne sont pas fini et ensemble donc avec la mine, le gouvernement s’est engagé à poursuivre donc les travaux de pompage pour regarder un peu plus bas, plus profond dans les entrailles de la terre, est-ce que nos frères, nos huit frères-là n’ont pas pu trouver un refuge autre que celui où nous espérions qu'ils se trouvaient.", souligne le ministre des mines.

Le 1er mai, le gouvernement burkinabé a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "situer toutes les responsabilités", et pris "des mesures conservatoires" pour empêcher les responsables de la mine de quitter le territoire burkinabé. La mine est exploitée par la compagnie canadienne Trevali Mining. 

Les huit hommes sont coincés sous terre depuis le 16 avril suite aux  pluies diluviennes qui ont inondé les galeries de la mine .

Voir plus