Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : le Vatican a-t-il payé une rançon pour une religieuse ?

Mali : le Vatican a-t-il payé une rançon pour une religieuse ?
Le pape François rencontrant le 10 octobre 2021 Gloria Cecilia Narvaez, une religieuse franciscaine de Colombie, au lendemain de sa libération par des djihadistes au Mali aprè   -  
Copyright © africanews
HO/AFP -

Mali

L'Église catholique aurait obtenu la libération en octobre 2021 de la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez, enlevée en février 2017 au Mali, contre le paiement d’une rançon.

 L’opération Inkerman aurait été autorisée par le souverain pontife selon les révélations faites jeudi par cardinal Angelo Becciu, ancien conseiller du Pape François. 

Le cardinal Becciu a témoigné que c'est le pape François lui-même qui a approuvé de dépenser jusqu'à 1 million d'euros pour engager une société de renseignement britannique afin de localiser et de libérer une religieuse colombienne prise en otage par des extrémistes liés à Al-Qaida au Mali.", explique Nicole Winfield, correspondante de l'Associated Press au Vatican.

Le cardinal Becciu a témoigné que  le Pape lui avait interdit d'en parler à quiconque, y compris au chef de la police du Vatican. 

L’opération s’était donc déroulée sous le sceau du secret. Afin de garantir la sécurité des missionnaires. Les révélations du cardinal Becciu peuvent être lourdes de conséquences pour les missionnaires. 

"Habituellement, toute indication de paiement de rançon est gardée confidentielle, afin de ne pas encourager d'autres enlèvements. Par conséquent, le fait que cette information soit rendue publique, que le Pape lui-même ait approuvé une rançon d'environ 1 million d'euros, essentiellement pour libérer l'otage, est une bombe qui pourrait potentiellement mettre d'autres missionnaires en danger puisqu'il est maintenant connu que le Saint-Siège était prêt à dépenser beaucoup d'argent pour la libérer." ajoute Nicole Winfield.

Le cardinal Angelo Becciu ancien conseiller du pape François est accusé de détournement de fonds, d'abus de pouvoir et de subornation de témoins, dans l’affaire de fraude financière au Vatican, concernant l'investissement de 350 millions d'euros du Saint-Siège dans une propriété à Londres.

Voir plus