Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La première série d'animation 100% marocaine réalisée à Casablanca

Africanews   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Maroc

Le FICAM, le Festival international du film d'animation de Meknès se tiendra du 6 au 11 mai. L'un des premiers films d'animation marocains y sera présenté. Il faisait partie d'un galop d'essai commandé en 2019 par les chaînes de télévision marocaines Al Oula et 2M, en partenariat avec le FICAM. Ce film a été réalisé à Casablanca et honore le patrimoine culturel, mais aussi le paysage linguistique du pays.

"C'est la première série d'animation 100 % marocaine, que ce soit au niveau du scénario ou des capacités techniques. Tout est entièrement marocain du début à la fin. C'est un honneur pour nous, car lorsque nous étions jeunes, nous avons toujours regardé de nombreux films d'animation étrangers tels que Sally, Belle et Sébastien et Capitaine Majed, et nous avons toujours souhaité voir un film d'animation produit par un Marocain. Ici, le rêve commence à se réaliser", explique Dalila Drouicha, directrice de production à studio Artcoustic.

Les artistes 3D et dessinateurs de l'équipe ont soit étudié le graphisme, soit sont autodidactes et se sont formés grâce à des tutoriels en ligne. Au studio d'animation Artcoustic, une formation interne est également dispensée. Car réaliser un film d’animation est loin d’être facile. La scénarisation à elle seule a pris plus d’un an.

"Les étapes de production d'un film d’animation, comme par exemple l'écriture du scénario, le story-board, animer les personnages, mixer le son, s’apparentent à celles d’une production cinématographique, mais la mise en œuvre de ces étapes pour l'animation est plus difficile, car tout le travail dépend du dessin et des personnages fictifs", détaille Yassine Oubaba, rédacteur à Artcoustic.

Les studios d'animation Artcoustic, Lorem et Neverseen produiront chacun deux séries, respectivement composées de 20 à 30 épisodes d’une durée de trois à cinq minutes. La première série sera diffusée en septembre 2022 et marquera la toute première étape qui pourrait permettre au Maroc de devenir un bel acteur du monde de l'animation.

"Actuellement, nous ne pouvons pas parler d'industrie, mais nous pouvons dire que nous sommes sur la bonne voie pour avoir notre propre industrie marocaine. Notre histoire dans ce domaine est encore jeune et nous n'avons pas encore assez de projets nous permettant de parler d’industrie du film d'animation à part entière au Maroc", conclut Dalila Drouicha.

Le Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM), qui fête ce mois-ci ses 20 ans, permettra également d’échanger sur l’avenir du film d’animation au Maroc avec la perspective, dans les années à venir, d’organiser à Meknès un marché du film d’animation marocain.

Voir plus