Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : des dromadaires pour transporter des médicaments

Des gardes forestiers tentent de contrôler un dromadaire qui transporte un réservoir d'eau, au Kenya, le 26 octobre 2021   -  
Copyright © africanews
Brian Inganga/Copyright 2021 The Associated Press -

Kenya

À l'aube, a Maralal dans le Samburu, des dromadaires sont chargés de matériel médical. Afin d'accéder jusqu'aux populations vulnérables situées dans les zones rurales, l'ONG Communities Health Africa Trust (CHAT) a décidé d'utiliser les dromadaires comme moyen de transport pour acheminer des médicaments. Ils apportent avec eux une aide essentielle aux habitants, et sensibilisent également sur les maladies sexuellement transmissibles.

"Nous sommes en mesure d'effectuer des soins médicaux, des mesures de planning familial et, dans une certaine limite, des interventions préventives telles que les vermifuges", détaille Miriam Chege, infirmière à Communities Health Africa Trust (CHAT). "Nous pouvons donc dispenser beaucoup de traitements."

L'équipe clinique et les dromadaires se portent bien, ils ont parcouru des centaines de kilomètres. Trouver de l'eau est parfois un problème, mais tout le monde garde le moral.

Pour les membres de l'organisation, les dromadaires sont le moyen de transport idéal : ils peuvent transporter de lourdes charges sur de longues distances, tout en pouvant se faufiler dans les broussailles.

"Les centres de soins sont très éloignés des endroits où ils vivent", explique Peter Nguia, clinicien à l'ONG. "Si je peux me permettre, c'est à environ 20 à 30 kilomètres de chez eux. L'accès aux soins ou aux services médicaux est donc un problème. C'est pour ça que nous voyons que le taux de prévalence des MST est élevé, ils choisissent d'utiliser les méthodes traditionnelles de traitement à base de plantes."

"On n'avait aucune idée de la maladie qu'on avait mais maintenant on a compris", témoigne Letoto, guerrier Samburu. "Les hôpitaux sont éloignés et les déplacements sont chers. Et c'est coûteux de se faire soigner."

La clinique mobile a débuté il y a 21 ans et compte maintenant dix dromadaires. Depuis le début de l'initiative et des cours d'éducation sexuelle, ses membres ont remarqué une baisse significative du nombre de grossesses chez les adolescentes.

Voir plus