Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La Somalie renforce sa sécurité après les attentats-suicide

Des personnes déchargent le corps de la législatrice locale après qu'elle ait été tuée par un attentat suicide à l'aéroport international Aden Adde de Mogadiscio le 24/03/22   -  
Copyright © africanews
HASSAN ALI ELMI/AFP or licensors -

Somalie

Alors que le nombre de victimes de deux attentats survenus mercredi s'alourdit, la Somalie s’apprête à renforcer sa sécurité.

Le bilan des deux attentats perpétrés dans le centre de la Somalie s'est alourdi à 48 morts, a déclaré jeudi le chef de l'État de Hirshabelle, les insurgés d'Al-Shabaab affirmant qu'ils visaient des hommes politiques à l'approche des élections.

La première attaque dans le district de Beledweyne de Hirshabelle a été perpétrée mercredi soir par un kamikaze et a tué deux législateurs locaux, dont Amina Mohamed Abdi, et plusieurs de ses gardes alors qu'elle faisait campagne pour sa réélection.

Quelques minutes plus tard, une voiture piégée a explosé devant l'hôpital principal de Beledweyne où les blessés étaient emmenés pour être soignés, tuant des dizaines de personnes, provoquant l'effondrement de bâtiments et laissant des véhicules en ruines carbonisées et tordues.

"Pour autant que nous puissions le confirmer, 48 personnes ont été tuées et 108 autres blessées dans les deux explosions", a déclaré Ali Gudlawe Hussein, chef de l'État d'Hirshabelle, ajoutant que les secouristes avaient trouvé des corps enfouis sous les débris.

"Nous exhortons (les citoyens) à être très vigilants, nous ordonnons à toutes les agences de sécurité de renforcer la sécurité", a-t-il dit.

Plus tôt jeudi, le chef de la police du district de Beledweyne a déclaré à l'AFP que les attaques avaient tué plus de 30 personnes.

"Les terroristes ont mené la première attaque en utilisant un kamikaze et ont préparé une voiture chargée d'explosifs devant un hôpital pour faire plus de victimes", a déclaré le colonel Isak Ali Abdulle.

"Il s'agissait d'attaques simultanées dévastatrices qui ont endommagé des biens et causé des pertes civiles massives" a-t-il ajouté.

Les attentats à la bombe se sont produits le même jour que trois personnes ont été tuées dans une autre attaque près de l'aéroport de Mogadiscio, également revendiquée par Al-Shabaab. Les militants liés à Al-Qaida visent fréquemment des cibles civiles, militaires et gouvernementales dans la capitale somalienne et en dehors.

Les politiciens pour cible

Al-Shabaab a déclaré qu'il a mené les attaques pour cibler les politiciens qui contestent les élections en cours.

L'ambassadrice britannique en Somalie, Katie Foster, a présenté ses condoléances sur Twitter : "Nous condamnons fermement le recours à la violence pour intimider et perturber les élections". L'ambassadeur de l'Union européenne dans le pays, Tiina Intelmann, a également présenté ses condoléances, écrivant sur Twitter : "La violence n'est pas une voie à suivre pour la #Somalie. #L'UE condamne le terrorisme et les meurtres à motivation politique."

Plus tôt mercredi, les forces de sécurité ont abattu deux hommes armés qui ont tenté de prendre d'assaut une zone fortement fortifiée de la capitale somalienne Mogadiscio, près du principal aéroport de la ville. Le complexe aéroportuaire abrite les Nations unies, des organismes d'aide, des missions et des entrepreneurs étrangers, ainsi que le siège de la mission militaire de l'Union africaine, l'AMISOM. Trois personnes ont été tuées dans cette attaque : un policier, un soldat de l'AMISOM et un civil.Depuis plus de dix ans, Al-Shabaab cherche à renverser le fragile gouvernement du pays.

La Somalie e a été le théâtre d'une série d'attaques ces dernières semaines, alors que le processus électoral est retardé depuis longtemps.

Voir plus