Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigéria : le feu ravage un marché de Lagos, la circulation bloquée

Des pompiers éteignent un incendie au marché d'Apongbon à Lagos, au Nigeria, le 23 mars 2022.   -  
Copyright © africanews
BENSON IBEABUCHI/AFP or licensors -

Nigéria

Au Nigéria, un incendie qui s’est déclaré à Lagos a détruit des dizaines de magasins sous le pont principal.

Le feu a pris mercredi matin sur le marché d’Apongbon et a causé des embouteillages sur le pont Eko au-dessus, en ralentissant la circulation.

Un système installé pour relancer l’électricité sur le marché serait selon des témoins à l’origine du départ de feu :

" La situation du Nepa (électricité, ndlr) était généralisée dans tout l'État, il n'y avait pas de lumière partout, alors ils l'ont juste apporté peut-être vers minuit, ils l'ont juste flashé, mais c'est ce qui a provoqué la pagaille. Nous avons été appelés et nous avons rapidement répondu. Nous avons appelé les pompiers pour qu'ils viennent, nous sommes là depuis 2 heures du matin." a expliquéRukayat Balogun, chef de marché d'Ebute Ero.

Des hommes du service d'incendie et d'autres agences de sécurité sont toujours sur place. Les ponts CMS et Eko à Lagos ont été fermés à la circulation suite à l'incendie

Pour l’heure aucune victime n’a été déplorée.

Les pompiers ont fait ce qu’il pouvait pour sauver les biens des commerçants.

"C'est le peu que nous avions qui a disparu. Nous avons perdu tellement de marchandises. C'est le peu que nous avions, c'est ici que nous prenons nos revenus quotidiens. Zo, nous ne faisons que lancer un appel, nous avons entendu que certains fonctionnaires sont venus, oui, ils ont raison, mais nous leur lançons un appel, nous les supplions d'avoir la crainte de Dieu et de compatir avec nous. Nous avons perdu des milliards de naira, nous ne sommes pas heureux." a déploré Rukayat Balogun, chef de marché d'Ebute Ero.

Lagos avait déjà été victime d’un incendie en janvier dernier. Plusieurs propriétés avaient rasé.

Confrontée à une crise énergétique et des pénuries de carburant sans précédent, le Nigéria vit depuis plusieurs jours des heures difficiles.

Le gouvernement a expliqué une baisse de la production hydroélectrique due aux pressions saisonnières lié à un problème technique et d’approvisionnement dans les centrales techniques.

Voir plus