Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Portugal s'allie au Mozambique dans la lutte contre le terrorisme

Un soldat rwandais marche devant un camion brûlé près de Palma, Cabo Delgado, Mozambique, le 22 septembre 2021.   -  
Copyright © africanews
SIMON WOHLFAHRT/AFP or licensors -

Mozambique

Le président portugais a clôturé dimanche sa visite de trois jours au Mozambique. Avant de quitter Maputo, Marcelo Rebelo de Sousa s'est intéressé à la résolution du conflit dans la province mozambicaine de Cabo Delgado, une insécurité qui jalonne la stabilité de la région australe. Pour assurer du soutien de l'Union européenne et du Portugal à son pays hôte, le président portugais a visité deux unités de la mission de formation militaire de UE, à Chimoio, dans la province de Manica, et l'autre dans le district de Katembe, dans la banlieue de Maputo.

Rebelo de Sousa a souligné la nécessité pour le Mozambique de garantir la sécurité des populations et la victoire sur le terrorisme.

"Cette victoire est une victoire militaire d'une part, mais aussi une victoire économique, une victoire sociale, une victoire humaine. La victoire totale, c'est permettre aux populations de développer leur activité, normalement, sans être conditionnées par l'existence du terrorisme" explique Marcelo Rebelo de Sousa, président du Portugal.

Les relations entre le Portugal et le Mozambique sont sur une "excellente voie" et "avancent sur tous les fronts" a fait savoir l'hôte portugais. .

Le chef de l'État a assuré que dès l'entrée en fonction du nouvel exécutif dirigé par António Costa, le sommet bilatéral entre les deux pays, reporté en raison de l'anticipation des élections législatives au Portugal, sera programmé.

Marcelo Rebelo de Sousa envisage de retourner au Mozambique en août pour la réouverture de la cathédrale de Quelimane, dans la province de Zambezia, et qu'il envisageait une visite à Cabo Delgado.

La province du nord du Mozambique, riche en gaz naturel, est depuis 2017 terrorisée par des groupes armés, dont certains sont liés à l'autoproclamé l'État islamique.

Voir plus