Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : la médecine, le rêve d'une élève de 98 ans

Priscilla Sitienei et ses camarades à l'école Leader’s vison   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Kenya

Au Kenya, Priscilla Sitienei sort de l’ordinaire, à 98 ans, elle est inscrite à l’école primaire et rêve de devenir... médecin.

C'est le départ pour l'école pour Priscilla Sitienei, quatre-vingt-dix-huit ans, fait partie des élèves de l’école préparatoire Leader’s vison, à Eldoret, une ville kényane. Et elle y est en parfaite immersion. Avec ses collègues de classe, des très loin ses petits-fils, la complicité est sans faille. Son intérêt pour les enseignements tout autant. Et l'élève fascine déjà ses enseignants :

" Les matières qu'elle aime le plus en classe sont les sciences, l'éducation religieuse chrétienne et les mathématiques. Lorsqu’elle assiste à ces cours, elle est très attentive. ..... Elle est très, très attentive et elle a également une bonne écriture.’’, explique Leonida Tallam, enseignante à l'école préparatoire Leader's Vision.

C'est grâce aux subventions accordées à l'enseignement primaire au Kenya que des personnes âgées comme Priscilla ont pu enfin découvrir l'ambiance aller à l'école.

" Ma grand-mère est la preuve que l'éducation n'a pas de limites, sa motivation m'a poussé à poursuivre mes études, et je suis tellement heureux pour elle. Elle est vraiment une icône, une icône de motivation et un modèle à suivre.", a déclaré Protus Kemboi, son petit-fils.

Contrairement à son visage, sa volonté d’apprendre n’a donc pas pris de rides. Comme tout élève, celle qui soufflera ses cent bougies dans deux ans ne manque pas d’ambition. "Je travaillais auparavant comme sage-femme traditionnelle, où j'aidais les femmes qui subissaient des complications à la naissance. J'étudie maintenant pour devenir médecin. Je ne pense pas que l'éducation ait une limite d'âge.", souligne-t-elle.

Dans la classe Priscilla ne joue pas les seconds rôles. Elle donne du fil à retordre à ses condisciples.

"Gogo est une très bonne compétitrice. Pour moi, je suis toujours la première de ma classe, mais lorsque nous avons fait un examen de zone, elle m'a battue et est devenue la première de la classe. C'est à ce moment-là que j'ai su que je devais lire davantage...’’, reconnait Melvin Misos, 12 ans, élève à l’école préparatoire Leader's Vision.

Son parcours scolaire atypique a inspiré le film ‘’GOGO.’’

Elle s'est rendue à Paris pour sa sortie, et est attendue également à New York pour promouvoir le film.

Voir plus