Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : une réalisatrice touareg sensibilise au sort des femmes

Fati Walet Mohamed Issa, membre de l'ethnie Tamajeq, réalisatrice de films projetés à Tombouctou, pose chez elle à Bamako le 6 janvier 2022   -  
Copyright © africanews
FLORENT VERGNES/AFP or licensors -

Mali

Tombouctou, célèbre ville située au centre du Mali. C’est ici, dans un quartier populaire que vit Fati Walet Mohamed Issa. Cette jeune femme touarègue de 24 ans, est réalisatrice de documentaires.

Son sujet de prédilection : la condition des femmes dans ce pays du Sahel. Elle vient d’ailleurs de finir le tournage d’un documentaire sur une jeune fille de 15 ans qui ne peut pas poursuivre ses études.

"En fait tout ce qui concerne la femme est un problème chez nous, parce qu'elles sont trop régies par la communauté. "Je fais ce film en espérant que cela va toucher notre communauté, en espérant que cela va changer leur avis par rapport aux jeunes filles et à leur éducation. Et Également à l’État, les autorités aussi. C’est une histoire de sensibilisation en fait, je le fais sous forme de plaidoyer. Auprès de l’État et également auprès des communautés, pour qu’ils prennent conscience de l’éducation de nos filles et pour que l’État s’implique davantage", explique la réalisatrice.

Dans une société malienne très conservatrice, c’est à travers le cinéma qu’elle a choisi de sensibiliser la population, en particulier les jeunes, au sort des femmes dans le pays. Dans cette salle ou est projeté un de ses documentaires, le public semble captivé. Des jeunes qui se sentent aussi concernés par le sujet.

Fati a été sélectionnées avec 10 autres Maliennes par une ONG américaine pour réaliser des courts-métrages sur la condition féminine au Mali. Prostitution, violences conjugales, éducation : tous les sujets tabous sont abordés.

"En général, le projet consiste à former 10 jeunes dames qui représentent diverses régions du Mali, avec des thèmes diversifiés. Des thèmes qui parlent des problèmes auxquels sont confrontées les communautés maliennes en général. L’idée derrière les projets, c’est aussi de donner la parole aux femmes pour qu’elles puissent s’exprimer", explique Zeina Mohamed Ali, de l'ONG "Accountability Lab".

Au Mali, le chemin est encore long pour améliorer le statut des femmes, qui pourtant constituent la moitié de la population du pays. Avec ses films, Fati, qui apporte sa petite pierre à l’édifice, espère sensibiliser la population sur le sort des femmes, en particulier des jeunes filles.

Voir plus