Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : le président Buhari à Londres pour un nouveau congé médical

Nigeria : le président Buhari à Londres pour un nouveau congé médical
Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, prononce son discours lors des célébrations du 75e anniversaire de l'UNESCO à Paris, le 12 novembre 2021   -  
Copyright © africanews
Julien de Rosa/AP -

Nigéria

Le président nigérian Muhammadu Buhari se rendra à Londres pour un congé médical "de routine" de deux semaines maximum, après une visite au Kenya, a annoncé mardi son porte-parole Femi Adesina dans un communiqué.

Muhammadu Buhari, 79 ans, s'est rendu plusieurs fois à Londres pour des raisons médicales depuis sa première élection à la présidence en 2015, mais la nature de sa maladie n'a jamais été révélée. Sa dernière visite médicale à Londres, d'une durée de deux semaines également, remonte à juillet dernier.

A chaque fois, ces voyages déclenchent de vives polémiques au Nigeria, où le système de santé est défaillant, avec moins de 42 000 médecins pour plus de 210 millions d'habitants et des hôpitaux délabrés.Muhammadu Buhari est parti lundi du Nigeria pour Nairobi, au Kenya, où il doit assister jeudi et vendredi au 50e anniversaire du Programme des Nations unies pour l'Environnement, selon ce communiqué.

L'état de santé de l'ancien général a été un sujet de débat lors de la dernière campagne électorale, en 2019, l'opposition affirmant qu'il n'était pas physiquement en état de gouverner. Muhammadu Buhari a remporté l'élection. 

Début 2017, il avait notamment passé trois mois à Londres pour un traitement médical dont la nature n'a jamais été dévoilée de source officielle. A son retour, il avait déclaré n'avoir "jamais été aussi malade" de sa vie et avoir subi plusieurs transfusions sanguines.

Le président terminera son deuxième mandat le 29 mai 2023, et a annoncé qu'il ne comptait pas briguer un troisième mandat. Aucun candidat n'a encore émergé pour le remplacer, mais le parti au pouvoir, l'APC, a déjà plusieurs prétendants, dont l'influent ancien gouverneur de Lagos, Bola Tinubu.

Le pays le plus peuplé d'Afrique est en proie à d'importantes crises sécuritaires, dans le nord-est théâtre d'une insurrection djihadiste, et dans le nord-ouest, où des bandes criminelles multiplient attaques et enlèvements. Depuis plusieurs semaines, le pays, premier producteur de pétrole en Afrique subsaharienne, fait également face à une pénurie d'essence.

Voir plus