Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : un programme juif d’enseignement enrichit l'école primaire

Des élèves à l'école primaire Bethel Junior, Ouganda   -  
Copyright © africanews
@Raziah Athman -

Ouganda

En Ouganda, les élèves de l'école primaire juive Bethel Junior, apprennent des connaissances pratiques essentielles et pas nécessairement ce qu'ils pourraient apprendre dans une classe traditionnelle ougandaise. Ici, ils sont autorisés à enfreindre les règles et à imaginer même l'impossible - cela fait partie du processus.

Ces cours sont dispensés par des enseignants israéliens informels, dont beaucoup ont fait leur service militaire dans leur pays.

"Nous venons avec respect pour apprendre, ainsi que pour enseigner et essayer de créer une perspective différente sur la créativité et l'ouverture d'esprit, et penser en dehors de la boîte." a expliqué Michal Haiman, volontaire du projet TEN.

Les sujets abordés vont du travail d'équipe à la pensée critique. Et l'éducation sportive en plein air est une composante importante de ces cours.

"Je pense que ces activités ont permis d'améliorer notre créativité" s'est confié Solomon Mwesigwa, un élève de l'école de Bethel Junior.

"Ça nous aide à nous rafraîchir l'esprit et aussi à en apprendre plus sur la façon de faire d'autres activités en utilisant les mains - quelque chose comme ça. Et c'est aussi encourageant, ça nous aide à travailler en équipe." a expliqué Alice Kojoki, une élève.

Tom Rosental dirige l'équipe de volontaires du projet TEN, qui est établi dans quatre écoles du pays. Les volontaires soulignent que les cours proposés ne remplacent pas les horaires de l'école et que le programme est gratuit :

"Nous sommes ici pour développer les compétences du 21ème siècle, avec les étudiants avec lesquels nous travaillons. Nous le faisons avec des activités informelles axées sur l'art, les jeux de réflexion, la musique, les histoires... Nous sommes des visiteurs dans la classe, et nous avons besoin d'une collaboration totale avec les locaux eux-mêmes." a ajouté la directrice nationale du projet TEN.

Les enseignants locaux se sentent prêts à adopter de nouvelles approches

"Nous devons nous adapter à eux, car les méthodes qu'ils utilisent pour enseigner aux élèves sont les méthodes appropriées qui doivent être utilisées pendant le processus d'enseignement et d'apprentissage." a déclaré Richard Tumwesige, chef d’établissement à l'école primaire Bethel Junior.

Le ministère de l'éducation est sur le point d'introduire le programme abrégé avec lequel les élèves ne passeront plus autant d'examens qu'aujourd'hui. Mais d'ici là, les bénéficiaires du projet TEN auront acquis l'expertise pratique nécessaire à la survie dans cette nouvelle ère.

Raziah Athman, pour Africanews à Entebbe, en Ouganda.

Voir plus